Deutch Bank: catastrophe anoncée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deutch Bank: catastrophe anoncée ?

Message  Laulau le Jeu 17 Nov - 12:10

Hier à 22:52

Deutsche Bank : 'Nous arrivons au point de bascule de l'Europe' (ou nous venons de le passer)

Mon business > Economie16 nov. 2011
par Audrey Duperron


La Deutsche Bank (DB) vient de publier une présentation en 51 « slides » pour tenter de convaincre la BCE d’imprimer de la monnaie pour sortir de la crise financière. Ce rapport, intitulé « The tipping point ? Time to call the ECB » (Le point de bascule ? L’heure d’appeler la BCE), s’articule en deux parties : la description des symptômes qui laissent à penser que nous sommes arrivés à un point de « non-retour », et d’autre part, la liste de ce qu’il conviendrait de faire pour éviter une catastrophe d’ampleur internationale. Que veut-elle signifier ? Rien de moins que ce message à la BCE : ne faites rien, et c’est la catastrophe. Si vous faites quelque chose, nous aurons peut-être de l’hyperinflation, ou peut-être pas, mais au moins, nous pourrons faire durer les choses et faire bonne figure pendant quelques années.

Du côté des symptômes, la DB relève que :

- Les institutions européennes ont perdu la confiance des investisseurs

- L’Italie se trouve dans une nouvelle phase cruciale et dangereuse de la crise (le « point de bascule »)

- L’Italie et l’Espagne ont émis 300 milliards d’euros et 120 milliards d’euros d’emprunts obligataires à rembourser l’année prochaine (et 930 milliards d’euros sur les 3 prochaines années). Mais l’Italie n’a plus accès au marché des obligations souveraines.

- L’inquiétude n’a jamais été aussi grande, y compris pour l’avenir de l’euro

- La politique ne fournit plus les solutions, mais elle cause les problèmes. Les 5 pays en difficulté financière (les PIIGS) ont connu des changements de gouvernement en 2011.

- La situation économique (récession) est devenu la variable inconnue d’importance

- Les marchés se sont retournés, et les banques de la zone euro sont contraintes de se désendetter quelque soit le scenario (on s’attend à 2000 milliards d’euros pour les 18 prochains mois)

- Les déficits de comptes courants sont plus importants que les déficits fiscaux

Les propositions de la DB sont les suivantes :

- Plus d’effort en matière d’austérité fiscale (surtout en Italie)

- Solutionner rapidement le péché originel de la monnaie unique européenne : l’intégration fiscale (sommet européen du 9 décembre prochain)

- Restaurer la confiance dans les banques

-Activer le « Grand plan » :

Une restructuration plus importante des dettes de la Grèce
La recapitalisation des banques et des garanties sur leurs dettes
Des fonds supplémentaires pour le sauvetage de la Grèce
- Le rôle à jouer de la BCE :

Rassurer les investisseurs pour permettre au FESF de lever 1000 milliards d’euros de fonds
Admettre l’inefficacité de la politique monétaire menée pour maintenir les taux d’intérêt au plus bas
Ajuster le programme d’achat des obligations souveraines pour qu’il ne semble plus limité et temporaire, et pour qu’il produise de réels effets
Annoncer un vaste programme d’achat d’obligations bien ciblé (par exemple 200 milliards d’euros sur 12 mois)
La DB est la plus grande banque allemande Elle gère des actifs qui représentent 84% du PIB de l’Allemagne.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum