Fonds de pension US source de panique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fonds de pension US source de panique

Message  Laulau le Mer 30 Nov - 16:01

TRouvé sur Boursorama


La source de la panique actuelle ne viendrait-elle pas des fonds de pension américains ? : le château de cartes

Tout le monde connaît le système de retraites et de santé américains, fondés sur des fonds de pension qui collectent l’épargne volontaire ou obligatoire, versée par les américains ou leurs employeurs , qui la gèrent et qui contractuellement s’engagent à leur reverser une rente , ou à les indemniser de leurs soins de santé .
Ces collectes sont gérées par d’énormes sociétés financières qui en sont les gestionnaires
Les trois plus importantes sont

State Street Capital (gérant en particulier les retraites de la fonction publique américaine)

Vanguard

Capital World .



L’activité théorique de ces fonds de pension est donc bien

- d’investir dans des sociétés qui vont procurer à la fois un rendement suffisant pour payer les rentes contractuelles

- préserver ces mêmes clients des risques financiers liés aux investissements en sécurisant les placements par des produits les moins risqués possibles comme des dettes d’Etat.



Le 8 novembre 2011 , Zero Hedge publiait un article plutôt alarmiste sur le fait qu’il devenait désormais impossible aux fonds de pension de continuer à verser une rente de 8% avec des croissances économiques qui avoisinaient difficilement les 2% et que l’illusion de ce rendement permanent ne provenait que de la spéculation soigneusement entretenue par la Fédéral Réserve américaine
.

http://www.zerohedge.com/news/guest-post-next-line-implosion-pension-plans




Le 24 Octobre dernier , The New centist publiait un article montrant

Un noeud de 147 sociétés au cœur de l’économie mondiale dont ¾ sont des sociétés financières , totalement imbriquées et se contrôlant mutuellement et présentant un risque systémique majeur compte tenu du niveau de participations croisées
.

http://www.newscientist.com/article/mg21228354.500-revealed--the-capitalist -network-that-runs-the-world.html



The top 50 of the 147 superconnected companies

1. 1. Barclays plc
2. 2. Capital Group Companies Inc
3. FMR Corporation
4. AXA
5. State Street Corporation
6. JP Morgan Chase & Co
7. Legal & General Group plc
8. Vanguard Group Inc
9. UBS AG
10. Merrill Lynch & Co Inc
11. Wellington Management Co LLP
12. Deutsche Bank AG
13. Franklin Resources Inc
14. Credit Suisse Group
15. Walton Enterprises LLC
16. Bank of New York Mellon Corp
17. Natixis
18. Goldman Sachs Group Inc
19. T Rowe Price Group Inc
20. Legg Mason Inc
21. Morgan Stanley
22. Mitsubishi UFJ Financial Group Inc
23. Northern Trust Corporation
24. Société Générale
25. Bank of America Corporation


L’étude des participations croisées de ces différents fonds montre une invraisemblable imbrication entre les grandes banques américaines, les fonds comme celui d’un Paulson ou d’un Warren Buffet et surtout une place grandissante de la finance dans ces fonds de pension .



A titre d’exemple on peut prendre le portefeuille de placements de State Street
:

http://www.nasdaq.com/quotes/institutional-portfolio/state-street-corp-6697

la première page de participations (classées par ordre décroissant de valeur est totalement éloquent) :


3,625 Positions as of 09/30/2011




La place totalement démesurée donnée à la finance dans ces participations , secteur qui n’est producteur que d’une richesse totalement virtuelle fragilise totalement la perennité de ces placements et les rend totalement dépendants d’un effondrement des marchés et du risque systémique .



Mais il y a pire :

Les participations croisées et là l’exemple

Vanguard détenu par 60 institutionnels http://www.nasdaq.com/symbol/vt/institutional-holdings

Dans lesquels on retrouve

Bank of America , Goldman Sachs , Morgan Stanley



JP morgan est détenue par 1580 institutionnels : http://www.nasdaq.com/symbol/jpm/institutional-holdings

dans lesquels on retrouve

State street

Vanguard

Capital World

Goldman sachs

Banque of América



Le portefeuille de placements de Goldman Sachs contient une part tout à fait significative des mêmes :
http://www.nasdaq.com/quotes/institutional-portfolio/goldman-sachs-group...

B ank Of america et Vanguard pour ne citer que ces deux là



Idem pour le portefeuille de placements de Bank of America :
http://www.nasdaq.com/quotes/institutional-portfolio/bank-of-america-corp-de-155 19

Ou l’on retrouve dans les 15 premières positions

Vanguard et JP morgan .



Ce château de cartes n’est que du vent , puisque compte tenu du niveau d’imbrication , il suffit que l’une des entités baisse notablement pour que cela affecte considérablement l’intégralité du système et en particulier mette les fonds de pension dans l’incapacité totale de verser les rentes dues . Les participations devraient en fait s’annuler au lieu de se superposer car en se superposant , elles donnent peut être une impression de richesse , mais cette richesse est totalement fictive puisqu’elle est doublement comptabilisée .



Mais il y a encore pire …

La place des dérivés et en particulier des fameux CDS , produits hors bilan , émis par les Cinq majors américains (on retrouve toujours les mêmes) pour des montants totalement faramineux puisque selon les propres rapports de la FED , cela représentait en Décembre 2010 , quatre fois les PIB Mondiaux .



Rapport de la FED : http://1.usa.gov/ftq9aL




Et là nous arrivons aux dettes Européennes et aux banques Européennes . Ces produits de soi-disant assurances ne reposent sur aucun actif tangible et ne sont pas inscrits aux bilans de leurs émetteurs .



Si une banque Européenne d’importance , ou si un Etat Européen se retrouvait en cessation de paiement , l’appel en indemnisation de ces produits démentiels , entrainerait leur inscription automatique au bilan de l’émetteur , causant par là même sa faillite immédiate , et la faillite de l’intégralité du système vu le niveau d’imbrication des participations .




Mettant tout simplement les Etats Unis , dans l’incapacité de payer les retraites de ses résidents qui ont cotisé toute leur vie , et d’assurer les soins de santé qui sont gérés par les mêmes entités …




Vous comprendrez d’autant mieux l’ingérence américaine dans ce contexte , et la colère des financiers anglo saxons , quand Angela Merkel , en refusant de faire monétiser par la Banque Centrale Européenne , refuse d’injecter le combustible qui se raréfie dans le système financier, prenant par la même , le risque d’assister un effet domino particulièrement dramatique pour les Etats UNIS ..
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum