Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Pitaland le Dim 1 Avr - 8:31

On sait que sous la Ve République, ce sont les voix modérées et centristes qui élisent le président de la République. De Gaulle l'a voulu ainsi, les Français l'ont suivi.

On sait aussi que le corps électoral, pour la présidentielle, se divise en 45 % environ pour la droite, 45 % environ pour la gauche, le reste va au centre.

L'objectif du 1er tour est de se qualifier pour le 2e. La gauche ne l'a pas compris en 2002, Sarkozy l'a compris en 2012.

Mélenchon le sait, mais Mélenchon est aussi grisé par son succès. Cela fait penser à la formule de Tartuffe : On peut être dévot, on n'en est pas moins homme.

En fonction de tout ça, on sait donc que ce sera le candidat de l'UMP ou le candidat du PS qui emportera l'élection.

Sarkozy vante publiquement les qualités de Mélenchon, celui-ci et son public devrait s'en poser la question, mais non.

Pourquoi Mélenchon, comme le fait Sarkozy, cherche à affaiblir Hollande ? Il sait très bien que si Hollande lui fait la risette, il est sûr de perdre l'élection.
La droitisation de circonstance de Sarkozy pour le 1er tour est acceptée par l'ensemble de son électorat, Bayrou ayant déjà glané ceux qui la refuse, Borloo s'est couché. La gauchisation de Hollande lui ferait perdre des voix modérées, son positionnement de début de campagne a montré qu'il avait vu juste.
Hollande est déjà empêtré avec l'accord PS-EELV et les discrètes négociations avec les communistes (qu'on ne manquera pas de lui resservir), il ne va pas ajouter à son programme des points comiques qui lui ôteraient toute crédibilité.

Mélenchon est-il un apprenti sorcier, joue-t-il avec le feu ?
Peut-être, comme l'extrême gauche, souhaite-t-il la victoire de Sarkozy.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Laulau le Mar 3 Avr - 8:48

[quote="Pitaland"
Peut-être, comme l'extrême gauche, souhaite-t-il la victoire de Sarkozy.
[/quote]

C'est plus compliqué que ça!
Ce que nous voulons éviter à tous prix c'est une situation à la grecque ou à l'italienne. Pour nous rien ne serait pire qu'un gouvernement PS qui appliquerait une politique libérale; pour lutter contre la crise il faut affronter la finance et donc ne pas se plier aux directives de Bruxelles et de la BCE comme l'a fait Papandréou. Un Hollandréou au pouvoir détournerait durablement les français d'une espérance à gauche et ouvrirait la porte aux sirènes autoritaires. Notre but est donc de créer un pôle de gauche anti-capitaliste qui resterait comme recours, que la politique libérale soit menée par Sarkozy ou Hollande. Nous préférerions un gouvernement de gauche sur un programme anti-capitaliste mais il y a peu de chances que le PS nous suive sur ce chemin.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Démence

Message  borbo le Mar 3 Avr - 10:19


J'ai lu le programme de Mélachon, c'est un délire populiste absolu. Comment pouvez-vous cautionner une pareille défonce?

Simple question comment allez-vous financer votre programme?

Vous ne prendrait l'argent des riches qu'une fois, et après....
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Laulau le Mar 3 Avr - 15:28

borbo a écrit:
J'ai lu le programme de Mélachon, c'est un délire populiste absolu. Comment pouvez-vous cautionner une pareille défonce?


Borbo, Borbo, ça me dit quelque chose .... ce ne serait pas vous qui disiez qu'il n'y avait pas de crise, ou du moins que c'était un petit truc passager ?
Si c'est bien vous, vous me permettrez de douter de vos capacité en matière d'économie. D'ailleurs il suffit de vous lire: populiste, dément, défonce bref, les éléments de langages made in TF1.
En deux mot, puisque je ne suis pas bégueule:
Il ne s'agit pas que de faire payer les riches, il s'agit de relancer l'économie par la demande au lieu de l'étrangler par l'austérité. Quand vous parlez de démence, les politiques imposées à la Grèce, l'Espagne, le Portugal, l'Italie en attendant le reste de l'Europe sont une pure folie qui va plonger le continent dans la récession économique et partant la régression sociale.

avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  borbo le Mar 3 Avr - 16:05

Vous voulez donc relancez l'économie par la demande? Super! et vous allez créer de la consommation avec quel argent et la demande de quels produits?

Vous savez très bien qu'il y a deux crises, et l'une des deux est celle de l'endettement des états qui résultent de la politique dispendieuse menée par nos divers gouvernements depuis le début des années 80. Ils ont fait du social avec de l'argent qu'ils n'avaient pas, tout cela pour répondre aux exigences de syndicats (communistes pour l'essentiel) pour lesquels toute tentative pour faire admettre une certaine réalité économique était une atteinte aux droits acquis.

Avec Mélanchon aux manettes nous serions avec la Corée du Nord les deux seuls pays communistes de la planète. Comment, vous universitaire, pouvez-vous tomber dans ce panneau grotesque?
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Laulau le Mar 3 Avr - 18:22

borbo a écrit:Vous voulez donc relancez l'économie par la demande? Super! et vous allez créer de la consommation avec quel argent et la demande de quels produits?

Vous savez très bien qu'il y a deux crises, et l'une des deux est celle de l'endettement des états qui résultent de la politique dispendieuse menée par nos divers gouvernements depuis le début des années 80. Ils ont fait du social avec de l'argent qu'ils n'avaient pas, tout cela pour répondre aux exigences de syndicats (communistes pour l'essentiel) pour lesquels toute tentative pour faire admettre une certaine réalité économique était une atteinte aux droits acquis.
Non la dette a commencé avant (environ 1974) comme par hasard après que l'état se soit interdit d'emprunter sans intérêts à la banque de France.
Je vous fait remarquer que si nous ôtons les intérêts, il n'y a plus, ou pratiquement plus de dette.



Avec Mélanchon aux manettes nous serions avec la Corée du Nord les deux seuls pays communistes de la planète. Comment, vous universitaire, pouvez-vous tomber dans ce panneau grotesque?

Mais Borbo, la Corée du nord vous allez l'avoir et dès l'année prochaine! Vous allez devoir planter des patates dans votre joli jardin.

Celui qui tombe dans des panneaux c'est vous, qui avez déjà oublié que la crise a débuté par les subprimes et qui ne voyez toujours pas que le système monétaire va exploser. Quel argent disiez-vous ? La BCE a injecté en quelques mois 1000 milliards d'Euros créés ex-nihilo dans le circuit bancaire, sans résultat d'ailleurs puisque le système est entrain de se re-gripper.
Toujours les mêmes âneries dans votre "raisonnement"!



avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Pitaland le Mer 4 Avr - 16:41

Laulau a écrit:
C'est plus compliqué que ça!
Ce que nous voulons éviter à tous prix c'est une situation à la grecque ou à l'italienne. Pour nous rien ne serait pire qu'un gouvernement PS qui appliquerait une politique libérale; pour lutter contre la crise il faut affronter la finance et donc ne pas se plier aux directives de Bruxelles et de la BCE comme l'a fait Papandréou. Un Hollandréou au pouvoir détournerait durablement les français d'une espérance à gauche et ouvrirait la porte aux sirènes autoritaires. Notre but est donc de créer un pôle de gauche anti-capitaliste qui resterait comme recours, que la politique libérale soit menée par Sarkozy ou Hollande. Nous préférerions un gouvernement de gauche sur un programme anti-capitaliste mais il y a peu de chances que le PS nous suive sur ce chemin.

C'est une raison de plus qui fait que Mélenchon n'a aucune chance.
Les Français ne veulent pas abandonner le capitalisme malgré ses défauts.

Ce n'est pas la finance qui est responsable de la situation en Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie, France. La finance est la même pour l'ensemble des pays et les pays non endettés n'ont pas de problème.

En Grèce, les gouvernements de gauche comme de droite ont été laxistes ... pour être réélus. En Grèce, la fraude fiscale est généralisée, le travail au noir endémique, le secteur public ubuesque, tout vient de là. Même quand il y avait croissance, la Grèce n'a rien fait pour s'assainir.

Si le PS annonçait un programme anticapitaliste, Sarkozy serait élu au 1er tour. Malgré la crise, les Français ne veulent pas finir dans la misère.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Laulau le Mer 4 Avr - 17:02

Pitaland a écrit:
C'est une raison de plus qui fait que Mélenchon n'a aucune chance.
Les Français ne veulent pas abandonner le capitalisme malgré ses défauts.

Il faudra bien pourtant si l'on veut éviter la guerre et la misère.

Ce n'est pas la finance qui est responsable de la situation en Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie, France. La finance est la même pour l'ensemble des pays et les pays non endettés n'ont pas de problème.

Pourquoi, il n'y a pas de crise en Allemagne, en Belgique, au pays bas ? Vos vue est très partielle sinon partiale.
Quels sont les pays non endettés en Europe ? Les états soit disant dispendieux ? Non mais vous y croyez vraiment ? Nous avons trop d'hôpitaux, trop d'enseignant trop de policiers ? Mais quelle est la norme ? Je parles ici de cette crise depuis des années, bien avant que vous ne l'ayez même envisagée. Il ne s'agit pas de crise de la dette mais d'un déséquilibre commercial.Ce qui l'a provoqué c'est la recherche du profit maximum qui a conduit le capital à délocaliser ses productions vers des pays où règne l'esclavage.

En Grèce, les gouvernements de gauche comme de droite ont été laxistes ... pour être réélus. En Grèce, la fraude fiscale est généralisée, le travail au no ir endémique, le secteur public ubuesque, tout vient de là. Même quand il y avait croissance, la Grèce n'a rien fait pour s'assainir.

Bon, c'est un peu n'importe quoi pour la Grèce mais passons; eten Espagne en Irlande au Portugal ? L'Espagne avait un budget en équilibre avant 2008 et l'Irlande était le modèle à suivre suivant les libéraux de tous poils: impôts minima et dépenses de l'état squelettiques. Pourquoi sont ils en crise ?

Si le PS annonçait un programme anticapitaliste, Sarkozy serait élu au 1er tour. Malgré la crise, les Français ne veulent pas finir dans la misère.

La misère, c'est pourtant ce que leur prépare les libéraux.
Vous ne voulez pas finir dans la misère ? Pour cela il faut arrêter de croire aveuglément la propagande TINA des libéraux, sinon la récession économique durable qu'ils sont entrain d'installer va nous y conduire tout droit. Il semble que vous n'avez ni yeux ni oreille ou plutôt que comme les pires sourds, vous ne vouliez rien entendre.



avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Pitaland le Jeu 5 Avr - 12:30

Laulau a écrit:
Pitaland a écrit:
C'est une raison de plus qui fait que Mélenchon n'a aucune chance.
Les Français ne veulent pas abandonner le capitalisme malgré ses défauts.

Il faudra bien pourtant si l'on veut éviter la guerre et la misère.

Ça veut dire quoi ? C'est le collectivisme qui amène la misère, pas le capitalisme. Seule la répartition des richesses est discutable, pas sa création.
La guerre, quelle guerre, contre qui ?



Ce n'est pas la finance qui est responsable de la situation en Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie, France. La finance est la même pour l'ensemble des pays et les pays non endettés n'ont pas de problème.

Pourquoi, il n'y a pas de crise en Allemagne, en Belgique, au pays bas ? Vos vue est très partielle sinon partiale.
Quels sont les pays non endettés en Europe ? Les états soit disant dispendieux ? Non mais vous y croyez vraiment ? Nous avons trop d'hôpitaux, trop d'enseignant trop de policiers ? Mais quelle est la norme ? Je parles ici de cette crise depuis des années, bien avant que vous ne l'ayez même envisagée. Il ne s'agit pas de crise de la dette mais d'un déséquilibre commercial.Ce qui l'a provoqué c'est la recherche du profit maximum qui a conduit le capital à délocaliser ses productions vers des pays où règne l'esclavage.

Ce n'est pas la crise, qui touche tous les pays, qui est responsable des problèmes de la Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie, France. L'absence de croissance a fait stopper la fuite en avant. C'est la dette publique que ces pays ne peuvent pas rembourser et leurs recettes ne permettent plus de payer les dépenses courantes de fonctionnement.
Les autres pays souffrent de la crise mais ont une gestion saine qui les met à l'abri.
Pour les dépenses, on fait des comparaisons de chiffres avec les pays comparables. On voit chaque poste de dépense par habitant et par rapport au PIB. La norme est la moyenne des pays qui font aussi bien que nous quant aux résultats.
Les délocalisations sont toutes relatives, L'UE et les USA restent les 2 premières puissance économiques, les pays "esclavagistes", comme vous dites sont encore loin derrière. Ce n'est pas le déséquilibre commercial qui est à l'origine de la crise puisque tous les pays sont touchés, ça se voit moins chez les pays émergents mais ils sont touchés aussi.


En Grèce, les gouvernements de gauche comme de droite ont été laxistes ... pour être réélus. En Grèce, la fraude fiscale est généralisée, le travail au no ir endémique, le secteur public ubuesque, tout vient de là. Même quand il y avait croissance, la Grèce n'a rien fait pour s'assainir.

Bon, c'est un peu n'importe quoi pour la Grèce mais passons; eten Espagne en Irlande au Portugal ? L'Espagne avait un budget en équilibre avant 2008 et l'Irlande était le modèle à suivre suivant les libéraux de tous poils: impôts minima et dépenses de l'état squelettiques. Pourquoi sont ils en crise ?

Pour info, concernant la Grèce, c'est connu de tous. Certains parlent même d'immaturité du peuple grec et de son incapacité à respecter les règles de pays démocratiques. L'Espagne a fait venir des quantités d'immigrés inutilement, son assistanat est presque du même niveau que celui de la France alors que le pays est environ 20 % moins riche, ça ne dure pas longtemps, le Portugal est dans la même situation. En Irlande, les recettes fiscales étaient insuffisantes, malgré de faibles dépenses publiques, elle n'arrivaient pas à couvrir les déficits.
Il s'agit toujours de dettes publiques trop importantes.

Si le PS annonçait un programme anticapitaliste, Sarkozy serait élu au 1er tour. Malgré la crise, les Français ne veulent pas finir dans la misère.

La misère, c'est pourtant ce que leur prépare les libéraux.
Vous ne voulez pas finir dans la misère ? Pour cela il faut arrêter de croire aveuglément la propagande TINA des libéraux, sinon la récession économique durable qu'ils sont entrain d'installer va nous y conduire tout droit. Il semble que vous n'avez ni yeux ni oreille ou plutôt que comme les pires sourds, vous ne vouliez rien entendre.



avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'image de Mélenchon.

Message  Pitaland le Jeu 5 Avr - 15:08

Voici un sondage récent qui donne la perception des internautes sur l'élection et sur les candidats.


http://www.expression-publique.com/resultat.php?type=r&id=pres12d

Malgré sa popularité, l'image de Mélenchon n'est pas si bonne que ça.
On peut aller au meeting pour voir le spectacle, voter est autre chose.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Laulau le Ven 6 Avr - 8:49

Pitaland a écrit:
Laulau a écrit:
Pitaland a écrit:
C'est une raison de plus qui fait que Mélenchon n'a aucune chance.
Les Français ne veulent pas abandonner le capitalisme malgré ses défauts.

Il faudra bien pourtant si l'on veut éviter la guerre et la misère.

[color=blue]Ça veut dire quoi ? C'est le collectivisme qui amène la misère, pas le capitalisme.
ça c'est votre bréviaire qui vous l'a dit ?

Seule la répartition des richesses est discutable, pas sa création.

Oui et alors ? L'inégalité dans la répartition des richesses est inhérente au capitalisme.



La guerre, quelle guerre, contre qui ?

Là, nous avons l'embarras du choix dans le lieu et l'importance du conflit. Syrie, Iran puis Russie et Chine

Ce n'est pas la finance qui est responsable de la situation en Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie, France. La finance est la même pour l'ensemble des pays et les pays non endettés n'ont pas de problème.

Pourquoi, il n'y a pas de crise en Allemagne, en Belgique, au pays bas ? Vos vue est très partielle sinon partiale.
Quels sont les pays non endettés en Europe ? Les états soit disant dispendieux ? Non mais vous y croyez vraiment ? Nous avons trop d'hôpitaux, trop d'enseignant trop de policiers ? Mais quelle est la norme ? Je parles ici de cette crise depuis des années, bien avant que vous ne l'ayez même envisagée. Il ne s'agit pas de crise de la dette mais d'un déséquilibre commercial.Ce qui l'a provoqué c'est la recherche du profit maximum qui a conduit le capital à délocaliser ses productions vers des pays où règne l'esclavage.

Ce n'est pas la crise, qui touche tous les pays, qui est responsable des problèmes de la Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie, France. L'absence de croissance a fait stopper la fuite en avant. C'est la dette publique que ces pays ne peuvent pas rembourser et leurs recettes ne permettent plus de payer les dépenses courantes de fonctionnement.

Retour du bréviaire libéral. Donc ces pays entre en crise ensemble pour des raisons différentes mais tout vient bien entendu des états. Il y a toujours trop d'état, pas vrai. Les gangsters aussi trouvent qu'il y a trop de flics!


Les autres pays souffrent de la crise mais ont une gestion saine qui les met à l'abri.
Pour les dépenses, on fait des comparaisons de chiffres avec les pays comparables. On voit chaque poste de dépense par habitant et par rapport au PIB. La norme est la moyenne des pays qui font aussi bien que nous quant aux résultats.
Les délocalisations sont toutes relatives, L'UE et les USA restent les 2 premières puissance économiques, les pays "esclavagistes", comme vous dites sont encore loin derrière. Ce n'est pas le déséquilibre commercial qui est à l'origine de la crise puisque tous les pays sont touchés, ça se voit moins chez les pays émergents mais ils sont touchés aussi.




Que de confusion! Qui est à l'abri ? L'Allemagne ? Vous plaisantez, là ?
Quant au déséquilibre commercial, comment voulez vous que les pays qui exportent ne soient pas touchés ? Quant les achats baissent, les ventes aussi. Non mais réfléchissez un peu quand même.




En Grèce, les gouvernements de gauche comme de droite ont été laxistes ... pour être réélus. En Grèce, la fraude fiscale est généralisée, le travail au no ir endémique, le secteur public ubuesque, tout vient de là. Même quand il y avait croissance, la Grèce n'a rien fait pour s'assainir.

Bon, c'est un peu n'importe quoi pour la Grèce mais passons; eten Espagne en Irlande au Portugal ? L'Espagne avait un budget en équilibre avant 2008 et l'Irlande était le modèle à suivre suivant les libéraux de tous poils: impôts minima et dépenses de l'état squelettiques. Pourquoi sont ils en crise ?

Pour info, concernant la Grèce, c'est connu de tous. Certains parlent même d'immaturité du peuple grec et de son incapacité à respecter les règles de pays démocratiques. L'Espagne a fait venir des quantités d'immigrés inutilement, son assistanat est presque du même niveau que celui de la France alors que le pays est environ 20 % moins riche, ça ne dure pas longtemps, le Portugal est dans la même situation. En Irlande, les recettes fiscales étaient insuffisantes, malgré de faibles dépenses publiques, elle n'arrivaient pas à couvrir les déficits.
Il s'agit toujours de dettes publiques trop importantes.


C'est ça le peuple grec est immature pour la démocratie! Le problème c'est que la démocratie est un mot grec, curieux, non ? Vous avez des explications qui relèvent du café du commerce.
A chaque pays une explication différente et tous ces pays entrent en crise, ensemble parce qu'ils ont ensemble fait trop de dettes.....bizarre,
comme c'est bizarre!



Si le PS annonçait un programme anticapitaliste, Sarkozy serait élu au 1er tour. Malgré la crise, les Français ne veulent pas finir dans la misère.

La misère, c'est pourtant ce que leur prépare les libéraux.
Vous ne voulez pas finir dans la misère ? Pour cela il faut arrêter de croire aveuglément la propagande TINA des libéraux, sinon la récession économique durable qu'ils sont entrain d'installer va nous y conduire tout droit. Il semble que vous n'avez ni yeux ni oreille ou plutôt que comme les pires sourds, vous ne vouliez rien entendre.



avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Pitaland le Ven 6 Avr - 9:26

Laulau a écrit:
Pitaland a écrit:
Laulau a écrit:
Pitaland a écrit:
C'est une raison de plus qui fait que Mélenchon n'a aucune chance.
Les Français ne veulent pas abandonner le capitalisme malgré ses défauts.

Il faudra bien pourtant si l'on veut éviter la guerre et la misère.

Ça veut dire quoi ? C'est le collectivisme qui amène la misère, pas le capitalisme.


ça c'est votre bréviaire qui vous l'a dit ?


Non, mes yeux, mes cours d'économie et quelques neurones

Seule la répartition des richesses est discutable, pas sa création.

Oui et alors ? L'inégalité dans la répartition des richesses est inhérente au capitalisme.


Oui, l'égalitarisme est source de pauvreté et de décadence. Ça s'apprend aussi à l'école et pas depuis hier matin.

La guerre, quelle guerre, contre qui ?

Là, nous avons l'embarras du choix dans le lieu et l'importance du conflit. Syrie, Iran puis Russie et Chine

Ces conflits n'ont rien à voir avec la crise ou le capitalisme. Il en existait bien avant et depuis toujours, il s'agit de guerres entre cultures ou idéologies pour prendre le pouvoir.

Ce n'est pas la finance qui est responsable de la situation en Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie, France. La finance est la même pour l'ensemble des pays et les pays non endettés n'ont pas de problème.

Pourquoi, il n'y a pas de crise en Allemagne, en Belgique, au pays bas ? Vos vue est très partielle sinon partiale.
Quels sont les pays non endettés en Europe ? Les états soit disant dispendieux ? Non mais vous y croyez vraiment ? Nous avons trop d'hôpitaux, trop d'enseignant trop de policiers ? Mais quelle est la norme ? Je parles ici de cette crise depuis des années, bien avant que vous ne l'ayez même envisagée. Il ne s'agit pas de crise de la dette mais d'un déséquilibre commercial.Ce qui l'a provoqué c'est la recherche du profit maximum qui a conduit le capital à délocaliser ses productions vers des pays où règne l'esclavage.

Ce n'est pas la crise, qui touche tous les pays, qui est responsable des problèmes de la Grèce, Irlande, Portugal, Espagne, Italie, France. L'absence de croissance a fait stopper la fuite en avant. C'est la dette publique que ces pays ne peuvent pas rembourser et leurs recettes ne permettent plus de payer les dépenses courantes de fonctionnement.

Retour du bréviaire libéral. Donc ces pays entre en crise ensemble pour des raisons différentes mais tout vient bien entendu des états. Il y a toujours trop d'état, pas vrai. Les gangsters aussi trouvent qu'il y a trop de flics!

Vous mélangez libéral, capitaliste, ces mots sont différents. Les pays scandinaves sont capitalistes mais pas libéraux. Bien qu'ils commencent à le devenir pour échapper à la sclérose.

Les autres pays souffrent de la crise mais ont une gestion saine qui les met à l'abri.
Pour les dépenses, on fait des comparaisons de chiffres avec les pays comparables. On voit chaque poste de dépense par habitant et par rapport au PIB. La norme est la moyenne des pays qui font aussi bien que nous quant aux résultats.
Les délocalisations sont toutes relatives, L'UE et les USA restent les 2 premières puissance économiques, les pays "esclavagistes", comme vous dites sont encore loin derrière. Ce n'est pas le déséquilibre commercial qui est à l'origine de la crise puisque tous les pays sont touchés, ça se voit moins chez les pays émergents mais ils sont touchés aussi.




Que de confusion! Qui est à l'abri ? L'Allemagne ? Vous plaisantez, là ?
Quant au déséquilibre commercial, comment voulez vous que les pays qui exportent ne soient pas touchés ? Quant les achats baissent, les ventes aussi. Non mais réfléchissez un peu quand même.




En Grèce, les gouvernements de gauche comme de droite ont été laxistes ... pour être réélus. En Grèce, la fraude fiscale est généralisée, le travail au no ir endémique, le secteur public ubuesque, tout vient de là. Même quand il y avait croissance, la Grèce n'a rien fait pour s'assainir.

Bon, c'est un peu n'importe quoi pour la Grèce mais passons; eten Espagne en Irlande au Portugal ? L'Espagne avait un budget en équilibre avant 2008 et l'Irlande était le modèle à suivre suivant les libéraux de tous poils: impôts minima et dépenses de l'état squelettiques. Pourquoi sont ils en crise ?

Pour info, concernant la Grèce, c'est connu de tous. Certains parlent même d'immaturité du peuple grec et de son incapacité à respecter les règles de pays démocratiques. L'Espagne a fait venir des quantités d'immigrés inutilement, son assistanat est presque du même niveau que celui de la France alors que le pays est environ 20 % moins riche, ça ne dure pas longtemps, le Portugal est dans la même situation. En Irlande, les recettes fiscales étaient insuffisantes, malgré de faibles dépenses publiques, elle n'arrivaient pas à couvrir les déficits.
Il s'agit toujours de dettes publiques trop importantes.


C'est ça le peuple grec est immature pour la démocratie! Le problème c'est que la démocratie est un mot grec, curieux, non ? Vous avez des explications qui relèvent du café du commerce.
A chaque pays une explication différente et tous ces pays entrent en crise, ensemble parce qu'ils ont ensemble fait trop de dettes.....bizarre,
comme c'est bizarre!

La démocratie de la Grèce antique était une démocratie locale, rien de comparable avec nos démocraties. Pour info aussi, la décadence de la civilisation grecque ne date pas d'hier non plus. On dit même que la Grèce d'aujourd'hui est plus marquée par la civilisation ottomane.
Oui, trop de dettes. Ça marche pour un pays, comme pour une entreprise ou un particulier. Ça s'apprend à l'école primaire.


Si le PS annonçait un programme anticapitaliste, Sarkozy serait élu au 1er tour. Malgré la crise, les Français ne veulent pas finir dans la misère.

La misère, c'est pourtant ce que leur prépare les libéraux.
Vous ne voulez pas finir dans la misère ? Pour cela il faut arrêter de croire aveuglément la propagande TINA des libéraux, sinon la récession économique durable qu'ils sont entrain d'installer va nous y conduire tout droit. Il semble que vous n'avez ni yeux ni oreille ou plutôt que comme les pires sourds, vous ne vouliez rien entendre.



avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Gross malheur

Message  trami le Sam 7 Avr - 10:09

Pitaland a écrit:On sait que sous la Ve République, ce sont les voix modérées et centristes qui élisent le président de la République. De Gaulle l'a voulu ainsi, les Français l'ont suivi.

On sait aussi que le corps électoral, pour la présidentielle, se divise en 45 % environ pour la droite, 45 % environ pour la gauche, le reste va au centre.

L'objectif du 1er tour est de se qualifier pour le 2e. La gauche ne l'a pas compris en 2002, Sarkozy l'a compris en 2012.

Mélenchon le sait, mais Mélenchon est aussi grisé par son succès. Cela fait penser à la formule de Tartuffe : On peut être dévot, on n'en est pas moins homme.

En fonction de tout ça, on sait donc que ce sera le candidat de l'UMP ou le candidat du PS qui emportera l'élection.

Sarkozy vante publiquement les qualités de Mélenchon, celui-ci et son public devrait s'en poser la question, mais non.

Pourquoi Mélenchon, comme le fait Sarkozy, cherche à affaiblir Hollande ? Il sait très bien que si Hollande lui fait la risette, il est sûr de perdre l'élection.
La droitisation de circonstance de Sarkozy pour le 1er tour est acceptée par l'ensemble de son électorat, Bayrou ayant déjà glané ceux qui la refuse, Borloo s'est couché. La gauchisation de Hollande lui ferait perdre des voix modérées, son positionnement de début de campagne a montré qu'il avait vu juste.
Hollande est déjà empêtré avec l'accord PS-EELV et les discrètes négociations avec les communistes (qu'on ne manquera pas de lui resservir), il ne va pas ajouter à son programme des points comiques qui lui ôteraient toute crédibilité.

Mélenchon est-il un apprenti sorcier, joue-t-il avec le feu ?
Peut-être, comme l'extrême gauche, souhaite-t-il la victoire de Sarkozy.

Il est anormal que se poursuive l'opération capitalisme néolibéral qui fait tant demal au pouvoir d'achat des français !
énergie -locations-alimentation ......tout dérape ,demême que les rémunérations de toute nature sont bridées !
Je suis économiste ,et je n'aio jamais vu que le tout théorique puisse prendre le pas sur le réel !
Ce n'est^pas en thésaurisant des signes monétaires (donc non gagés sur une activité )que l'on peut faire fonctionner des pays !
la spéculation est le mal absolu !
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 86
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Pitaland le Sam 7 Avr - 18:02

trami a écrit:
Il est anormal que se poursuive l'opération capitalisme néolibéral qui fait tant demal au pouvoir d'achat des français !
énergie -locations-alimentation ......tout dérape ,demême que les rémunérations de toute nature sont bridées !
Je suis économiste ,et je n'aio jamais vu que le tout théorique puisse prendre le pas sur le réel !
Ce n'est^pas en thésaurisant des signes monétaires (donc non gagés sur une activité )que l'on peut faire fonctionner des pays !
la spéculation est le mal absolu !

trami, bonjour et merci.

Il est certain que les abus en tous genres pullulent. Nous sommes tous d'accord et je suis d'accord avec laulau sur ce point (si ça peut le rassurer).
Un système néolibéral ou libéral tout court est néfaste, cela ne veut pas dire qu'un système étatiste est la panacée.
La spéculation, c'est une planche à billets qui ne profite qu'à peu; la dévaluation, c'est une planche à billets qui profite à beaucoup plus. Résultat : tout le monde est perdant puisqu'il faut passer à la caisse.

Ce sont les abus du capitalisme qu'il faut éradiquer. Mais comme ceux qui en abusent sont les plus gros contributeurs, tout le monde se tait.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mélenchon va-t-il faire perdre la gauche en 2012 ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum