Moscovici et les sondages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Moscovici et les sondages

Message  Laulau le Mer 4 Avr - 11:07

Moscovici commente ce matin les résultats des sondages et il affiche une sérénité à toute épreuve. Il a raison dans son commentaire sur les résultats, au premier tour UMP et PS sont bien au coude à coude dans la marge d'erreur statistique. Les commentaires quasi quotidiens sur l'avance de l'un ou de l'autre sont donc parfaitement vains.
Mais il y a d'autre sources d'erreurs et celles là ne sont pas chiffrables. Je parle des biais possibles introduits par les sondeurs dans les corrections qu'ils appliquent à leur résultats bruts. Celles ci sont secrètes et relèvent plus de la cuisine que de la science. En fait on corrige en fonction de l'écart entre le résultat dans les urnes et les prévisions lors de l'élection précédente. Hors le FN a changé de candidat, comment les "correcteurs" en tiennent-il compte ? Mystère
Mieux, le Front de Gauche n'existait même pas en 2007, comment les sondeurs peuvent-ils savoir comment corriger ses résultats bruts ? Moscovici pourrait avoir des surprises.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Nonoss

Message  trami le Mer 4 Avr - 15:41

Malgré les précautions prises ,il n'en reste pas moins que certains électeurs risquent d'être influencés !

pourtant il suffit de lire l'encart Médiapart dans Marianne pour se convaincre des casseroles infâmes que traîne le Sarko !
Son combat est celui du désespoir ,car dès le 6 mai ,s'il est défait: adieu l'immunité !
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moscovici et les sondages

Message  Pitaland le Jeu 5 Avr - 12:48

Les correctifs concernent tous les candidats mais viennent du peu de fiabilité des sondages.
Sur un échantillon de 1 000 personnes, environ 600 répondent effectivement et concrètement aux questions. Donc les échantillons réels ne sont plus représentatifs.

Si 6 ou 12 personnes répondent en faveur d'un candidat, ça passe de 1 % à 2 %, du simple au double pour 6 personnes d'écart.

C'est pour ça que 2 instituts de sondage ne donnent pas les mêmes chiffres mais les écarts sont faibles. Si un candidat est annoncé à 30 %, il peut être à 28 ou 32 % mais pas à 10 %. Si Mélenchon est annoncé à 14 %, il peut être à 12 ou 16 % mais pas à 30 %.

On le voit avec l'affaire de Toulouse, un évènement peut corriger ou bouleverser des intentions de vote, surtout si l'évènement est proche de l'élection, sachant qu'un fait divers profite toujours au pouvoir en place. Rien ne dit que les casseroles de Sarkozy auront un effet si elles ne sont pas avérées avant la date.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Moscovici et les sondages

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum