Les enfants de Don Quichotte

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les enfants de Don Quichotte

Message  mada le Dim 16 Déc - 10:07

Il ne fait pas bon d'être S D F en France en ce moment. Chaque année notre société rend hommage aux Dieux "de la bourse" en sacrifiant des êtres humains sur l'autel de l'économie de marché.

Les enfants de Don quichotte et leurs tentes se sont vus être vidés vite fait bien fait des quais de la Seine par les forces de l'ordre.Il est vrai que la tente de Khadafi était moins gênante pour voir " les droits de l'homme" dans toute leur splendeur que les tentes des enfants de Don Quichotte.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  berny le Dim 16 Déc - 13:35

Je pense que c'est très bien que les tentes ont été dégagées car avec le froid c'est irresponsable d'installer des gens dans ces conditions, il y a d'autres solutions à faire et Boutin a eu raison, des abris, il y en a et je pense que c'est bien d'avoir arrêter ça, il ne faut pas que cela devienne un rituel et la pénurie de logement est une réalité et il faudra du temps pour régler ce problème, les logements ne poussent pas comme les champignons en forêt, alors en attendant, l'essentiel c'est que les gens se soient pas à la rue et qu'ils soient au chaud dans un abri!!! Wink

berny

Messages : 368
Date d'inscription : 20/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Adso le Dim 16 Déc - 14:09

berny a écrit:Je pense que c'est très bien que les tentes ont été dégagées car avec le froid c'est irresponsable d'installer des gens dans ces conditions, il y a d'autres solutions à faire et Boutin a eu raison, des abris, il y en a et je pense que c'est bien d'avoir arrêter ça, il ne faut pas que cela devienne un rituel et la pénurie de logement est une réalité et il faudra du temps pour régler ce problème, les logements ne poussent pas comme les champignons en forêt, alors en attendant, l'essentiel c'est que les gens se soient pas à la rue et qu'ils soient au chaud dans un abri!!! Wink

Boutin a fait ce qu'il fallait? Je n'en suis pas si sûr. Attention, le jour où les enfants de Don Quichotte se métamorphoseront en enfants d'Andreas Baader, la Boutin et ses maîtres feront moins les malins. Au XXIè siècle, il est totalement inacceptable que des gens vivent dans la rue. Ce n'est pas une crise économique que nous vivons mais bien une crise du partage.
avatar
Adso

Messages : 40
Date d'inscription : 10/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Instrumentalisation de la misère sociale.

Message  borbo le Dim 16 Déc - 17:12

Se servir de tous les clodos alcoolos pour faire parler de son association, avec de fortes arrières-pensées politiques, ne conduit qu'à l'exaspération de l'opinion en aucun cas à servir la cause des exclus.
Il s'agit, dans la très grande majorité des cas, de personnes qui demanderaient des soins en milieu hospitalier et il est certain qu'en aucune manière ils accepteraient de les suivre.
Leur déchéance est trop grande, leur donner un logement n'est en aucune manière une solution, la plupart ne sont en état de gérer un logis, les héberger l'est davantage.
C'est exactement ce que proposent les municipalités, qui souvent essuie un refus.
Tous le reste est de la gesticulation comme dirait je ne sais plus qui!
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Vous mélangez tout.

Message  borbo le Dim 16 Déc - 17:20

Dériver vers des mouvements extrêmistes n'est en aucune manière l'étape suivante de la déchéance sociale.
Ceux qui éventuellement prendront la décision de transformer leur haine de la société en action brutale, sont ceux qui considèrent que la société est responsable de tout, de la misère individuelle comme de leurs troubles existentiels.
Ils pensent que la misère est une sécrétion du capitalisme, comme la sève coule du pin malade.
Ceux là même qui, sans miséreux dans nos rues, trouveraient bien un prétexte pour passer à l'acte.
Vous faites référence à la bande à Baader, et bien réfléchissez un moment et vous verrez que leur existence coïncide avec les années les plus glorieuses de l'économie de leur pays, comme les brigades rouges en Italie et Action directe en France.
Rien à voir avec les SDF d'aujourd'hui.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Nath le Dim 16 Déc - 17:27

hélas oui souvent (pas toujours bien sûr !) être dehors est un choix...les personnes se sentent plus libres sous leurs tentes avec leur chien qui n'est pas accepté dans des hébergements d'urgence...comment résoudre ce problème ??,vous avez raison Borbo en disant:

Leur déchéance est trop grande, leur donner un logement n'est en aucune manière une solution, la plupart ne sont en état de gérer un logis, les héberger l'est davantage.
C'est exactement ce que proposent les municipalités, qui souvent essuie un refus.
avatar
Nath

Messages : 150
Date d'inscription : 10/10/2007
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Pitaland le Dim 16 Déc - 20:47

mada a écrit:Il ne fait pas bon d'être S D F en France en ce moment. Chaque année notre société rend hommage aux Dieux "de la bourse" en sacrifiant des êtres humains sur l'autel de l'économie de marché.

Les enfants de Don quichotte et leurs tentes se sont vus être vidés vite fait bien fait des quais de la Seine par les forces de l'ordre.Il est vrai que la tente de Khadafi était moins gênante pour voir " les droits de l'homme" dans toute leur splendeur que les tentes des enfants de Don Quichotte.

mada
Mada, vous êtes incorrigible.
On a dit et redit que les contribuables payaient en moyenne 1 SMIC par mois par sans-logis. Et, parmi ces contribuables, les entreprises et vos copains du CAC 40 payent plus que vous et moi.
Vous savez aussi qu'il y a moins de pauvres dans les pays qui appliquent l'économie de marché mais, revers de la médaille, ces pays attirent les pauvres d'ailleurs.
On devrait envoyer les animateurs des enfants de Don Quichotte rejoindre leurs collègues de l'Arche de Zoé. Là-bas, on ne rend pas hommage aux dieux de la bourse et il n'y a pas de pauvres.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  mada le Dim 16 Déc - 23:28

borbo a écrit:Se servir de tous les clodos alcoolos pour faire parler de son association, avec de fortes arrières-pensées politiques, ne conduit qu'à l'exaspération de l'opinion en aucun cas à servir la cause des exclus.
Il s'agit, dans la très grande majorité des cas, de personnes qui demanderaient des soins en milieu hospitalier et il est certain qu'en aucune manière ils accepteraient de les suivre.
Leur déchéance est trop grande, leur donner un logement n'est en aucune manière une solution, la plupart ne sont en état de gérer un logis, les héberger l'est davantage.
C'est exactement ce que proposent les municipalités, qui souvent essuie un refus.
Tous le reste est de la gesticulation comme dirait je ne sais plus qui!

Borbo de la borboterie

Les tentes des enfants de Don Quichottes ne sont que la partie visible de l'icerberg de la paupérisation de la société.

Désolée de vous le dire mais actuellement dans les terrains de camping, on compte à peu près 100 000 personnes qui travaillent et qui ne peuvent accéder à un logement sans parler de ceux qui dorment dans leur voiture.
Rappelez-vous l'année dernière un homme est mort de froid dans sa voiture en ayant un travail et un salaire.

On ne peut pas privilégier la spéculation immobilière depuis des années et constuire des logements sociaux, c'est incompatible, vous le savez bien.

Alors, pour son petit confort émotionnel, vaut mieux parler de personnes alcooliques que de parler de personnes que la société du pays des droits de l'homme excluent volontairement. La spéculation est tout aussi naturelle que la pollution des esprits.

Aujourd'hui les droits de l'homme se résument aux droits du commerce et des bénefs.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  mada le Dim 16 Déc - 23:37

Pitaland a écrit:
mada a écrit:Il ne fait pas bon d'être S D F en France en ce moment. Chaque année notre société rend hommage aux Dieux "de la bourse" en sacrifiant des êtres humains sur l'autel de l'économie de marché.

Les enfants de Don quichotte et leurs tentes se sont vus être vidés vite fait bien fait des quais de la Seine par les forces de l'ordre.Il est vrai que la tente de Khadafi était moins gênante pour voir " les droits de l'homme" dans toute leur splendeur que les tentes des enfants de Don Quichotte.

mada
Mada, vous êtes incorrigible.
On a dit et redit que les contribuables payaient en moyenne 1 SMIC par mois par sans-logis. Et, parmi ces contribuables, les entreprises et vos copains du CAC 40 payent plus que vous et moi.
Vous savez aussi qu'il y a moins de pauvres dans les pays qui appliquent l'économie de marché mais, revers de la médaille, ces pays attirent les pauvres d'ailleurs.
On devrait envoyer les animateurs des enfants de Don Quichotte rejoindre leurs collègues de l'Arche de Zoé. Là-bas, on ne rend pas hommage aux dieux de la bourse et il n'y a pas de pauvres.

Trouvez-vous normal que des gens qui gagnent le SMIC soient logés dans des meublés à 1500 euros/mois et que les allocations familiales payent ?
Comment se fait-il que ces gens doivent payer si cher un taudis alors qu'ils pourraient largement payer un loyer même auprès d'un propriétaire privé?
La couleur de la peau déteindait-elle sur les euros de ces gens?
L'état en permettant aux marchands de sommeil de faire ce commerce, surtout à Paris, a quelques intérêts à laisser faire.

Sans doute que j'ai mes limites intellectuelles, mais je ne fais pas le lien entre l'action des enfants de Don Quichotte et l'Arche de Noé.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Mélusine le Lun 17 Déc - 16:28

ouais dans la sarkozie d'aujourd'hui, les SDF sont des clodos alcolos, les chomeurs des faineants, les fonctionnaires des privilégiés, les étudiants des sales gauchistes, les grèvistes des preneurs d'otages etc.. etc... même Mélusine est devenue une vilaine bolchévique Crying or Very sad
tout fout le camp ma bonne dame au pays de Mickey, il nous faudrait une "Mary Poppins" pour remettre tout ça en ordre !!!!
avatar
Mélusine

Messages : 155
Date d'inscription : 28/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Pitaland le Lun 17 Déc - 18:20

mada a écrit:
Pitaland a écrit:
mada a écrit:Il ne fait pas bon d'être S D F en France en ce moment. Chaque année notre société rend hommage aux Dieux "de la bourse" en sacrifiant des êtres humains sur l'autel de l'économie de marché.

Les enfants de Don quichotte et leurs tentes se sont vus être vidés vite fait bien fait des quais de la Seine par les forces de l'ordre.Il est vrai que la tente de Khadafi était moins gênante pour voir " les droits de l'homme" dans toute leur splendeur que les tentes des enfants de Don Quichotte.

mada
Mada, vous êtes incorrigible.
On a dit et redit que les contribuables payaient en moyenne 1 SMIC par mois par sans-logis. Et, parmi ces contribuables, les entreprises et vos copains du CAC 40 payent plus que vous et moi.
Vous savez aussi qu'il y a moins de pauvres dans les pays qui appliquent l'économie de marché mais, revers de la médaille, ces pays attirent les pauvres d'ailleurs.
On devrait envoyer les animateurs des enfants de Don Quichotte rejoindre leurs collègues de l'Arche de Zoé. Là-bas, on ne rend pas hommage aux dieux de la bourse et il n'y a pas de pauvres.
Trouvez-vous normal que des gens qui gagnent le SMIC soient logés dans des meublés à 1500 euros/mois et que les allocations familiales payent ?
Comment se fait-il que ces gens doivent payer si cher un taudis alors qu'ils pourraient largement payer un loyer même auprès d'un propriétaire privé?
La couleur de la peau déteindait-elle sur les euros de ces gens?
L'état en permettant aux marchands de sommeil de faire ce commerce, surtout à Paris, a quelques intérêts à laisser faire.

Sans doute que j'ai mes limites intellectuelles, mais je ne fais pas le lien entre l'action des enfants de Don Quichotte et l'Arche de Noé.

mada
Il n'y a pas que les marchands de sommeil qui se servent, ils sont sûrement moins nombreux que tous ceux qui vivent de cette situation qui sont dans le secteur privé et dans le secteur public.
Et puis, on l'a dit, l'immigration trop importante a pour effet mécanique de fragiliser un peu plus la population à risque. Certains boulots qui étaient effectués par une partie de cette population, sont effectués par des immigrés pour la grande joie des patrons.
Comment se fait-il que ces gens doivent payer si cher un taudis alors qu'ils pourraient largement payer un loyer même auprès d'un propriétaire privé?
Justement, la plupart du temps ils ne pourraient pas, ils n'ont pas l'autonomie intellectuelle ni la maturité suffisante pour se prendre en charge et bien souvent un propriétaire privé ne veut pas d'eux et pas uniquement à cause du paiement du loyer mais de leur comportement.
L'angélisme commence à passer de mode.
Si les Don Quichotte et l'Arche de Zoé ne jouent pas le même rôle, tous les 2 considèrent la misère humaine comme de la marchandise. Là aussi, on recommence à redescendre sur terre et ce sont les vrais humanitaires qui sont les plus virulents contre ces officines.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  LN2LR le Lun 17 Déc - 19:14

borbo a écrit:Se servir de tous les clodos alcoolos pour faire parler de son association, avec de fortes arrières-pensées politiques, ne conduit qu'à l'exaspération de l'opinion en aucun cas à servir la cause des exclus.
Il s'agit, dans la très grande majorité des cas, de personnes qui demanderaient des soins en milieu hospitalier et il est certain qu'en aucune manière ils accepteraient de les suivre.
Leur déchéance est trop grande, leur donner un logement n'est en aucune manière une solution, la plupart ne sont en état de gérer un logis, les héberger l'est davantage.
C'est exactement ce que proposent les municipalités, qui souvent essuie un refus.
Tous le reste est de la gesticulation comme dirait je ne sais plus qui!

Vous êtes vraiment infect Borbo, de ceux qui roucoulent devant les photographes pendant que la police bastonne
avatar
LN2LR

Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 97
Localisation : le berceau de la démocratie Helvète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  mada le Mar 18 Déc - 8:14

Comment se fait-il que ces gens doivent payer si cher un taudis alors qu'ils pourraient largement payer un loyer même auprès d'un propriétaire privé?

Pitaland a écrit:Justement, la plupart du temps ils ne pourraient pas, ils n'ont pas l'autonomie intellectuelle ni la maturité suffisante pour se prendre en charge et bien souvent un propriétaire privé ne veut pas d'eux et pas uniquement à cause du paiement du loyer mais de leur comportement.
L'angélisme commence à passer de mode.

S'il y a bien une chose qui demeure dans les têtes, ce sont les préjugés. Je veux bien admettre qu'il y ait des gens qui ne sont pas adaptés à la société française lorsqu'ils arrivent en France mais ils ne sont pas plus bêtes que les autres et ils apprennent . Qui tient tant à les laisser dans cette soit diant " inadaptation "? A qui cela profite t-il?


Si les Don Quichotte et l'Arche de Zoé ne jouent pas le même rôle, tous les 2 considèrent la misère humaine comme de la marchandise. Là aussi, on recommence à redescendre sur terre et ce sont les vrais humanitaires qui sont les plus virulents contre ces officines.

Qu'est-ce qui n'est pas une marchandise aujourd'hui?

Je situe les vrais humanitaires ailleurs que dans ces associations qui ne font que mettre des pensements sur des jambes de bois. Les vrais humanitaires sont ceux qui luttent contre le capitalisme et non ceux qui colmatent les brèches. Ces derniers sont les grands copains de ceux qui produisent de manière industrielle la misère et la mort.

Total a plus intérêt a donné dans l'humanitaire qu'à donner un salaire décent aux salariés qui travaillent pour elle dans les pays qui ont des richesses minières.

C'est bien une des raisons que nos chers médias cassent du sucre sur le dos de Chavez car lui, de l'humanitaire, il n'en veut pas, il veut que l'argent de la richesse minière profite au peuple. C'est un véritable crime de lèse "boursière".

L'état n'a pas d'argent pour construire des logements sociaux mais peut payer des sommes faramineuses pour des taudis durant des années. J'ai dit et je le redis, il faut que le pays soit riche pour entretenir cette misère qui effectivement rempli le rôle de controle social et permet de maintenir les préjugés et les stéréotypes.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Deux poids deux mesures 2laroze

Message  borbo le Mar 18 Déc - 11:46

][/quote]

Vous êtes vraiment infect Borbo, de ceux qui roucoulent devant les photographes pendant que la police bastonne[/quote]

Je vous demanderai de renvoyer le compliment à notre ami Pitaland, j'ai le sentiment en lisant son intervention qu' il partage le même point de vue que moi.

Cela fait deux "infects".
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Pitaland le Mar 18 Déc - 16:29

borbo a écrit:
LN2LR a écrit:Vous êtes vraiment infect Borbo, de ceux qui roucoulent devant les photographes pendant que la police bastonne
Je vous demanderai de renvoyer le compliment à notre ami Pitaland, j'ai le sentiment en lisant son intervention qu' il partage le même point de vue que moi.

Cela fait deux "infects".
Exact !
Nous ne sommes que deux infects ici, déclarés du moins, mais quelques dizaines de millions en France.
D'ailleurs, un sujet que j'aurais bien voulu aborder :
Pourquoi certaines personnes refusent de voir la réalité, alors qu'elles sont en possession des mêmes éléments que les autres ?
Dans l'exemple actuel, je ne parle pas de la façon de traiter la misère humaine, mais de la façon d'en parler.
Pourquoi ne pas vouloir entendre qu'une partie de la population n'a pas l'aptitude à vivre en société. Et ce n'est pas de la société actuelle qu'il s'agit, c'est un phénomène naturel, hélas.
On pourrait extrapoler sur bien des sujets ainsi, pourquoi ce refus ou ce dégoût pour les évidences ?
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  LN2LR le Mar 18 Déc - 19:07

borbo a écrit:]

Vous êtes vraiment infect Borbo, de ceux qui roucoulent devant les photographes pendant que la police bastonne

Je vous demanderai de renvoyer le compliment à notre ami Pitaland, j'ai le sentiment en lisant son intervention qu' il partage le même point de vue que moi.

Cela fait deux "infects".
[/quote][/quote]

Je dis simplement qu'il est inadmissible, quelles qu'en soient les raisons que des êtres humains soient traités de cette façon là et Je maintiens ce que j'ai dit . Maintenant ce n'est que mon avis.
La société de consommation ultralibérale que nous connaissons a besoin de ces gens là pour maintenir un certain niveau de crainte pour les autres et ainsi contenir les prétentions que l'ensemble des travailleurs de la France d'en bas pourraient avoir.
Ils sont des exemples utiles à la société ultralibérale
avatar
LN2LR

Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 97
Localisation : le berceau de la démocratie Helvète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Pitaland le Mar 18 Déc - 20:08

LN2LR a écrit:Je dis simplement qu'il est inadmissible, quelles qu'en soient les raisons que des êtres humains soient traités de cette façon là et Je maintiens ce que j'ai dit . Maintenant ce n'est que mon avis.
La société de consommation ultralibérale que nous connaissons a besoin de ces gens là pour maintenir un certain niveau de crainte pour les autres et ainsi contenir les prétentions que l'ensemble des travailleurs de la France d'en bas pourraient avoir.
Ils sont des exemples utiles à la société ultralibérale
Je ne vois pas ce que la "société ultralibérale" a à voir là-dedans.
Le phénomène de la clochardisation a toujours existé et existera toujours. Pour rester en France, la religion a peu ou prou pris en charge les exclus concernés lorsqu'ils le souhaitaient, les autres restaient livrés à eux-mêmes. L'Eglise en a même fait une partie de son fonds de commerce.
À ma connaissance, ceux qui médiatisent cette misère en plantant des tentes en plein froid dans des endroits bien en vue, ne sont pas les tenants de l'ultralibéralisme.
Quitte à rabâcher la même rengaine, on sait que la collectivité engage des sommes énormes pour prendre en charge ces personnes, c'est normal dans un pays riche comme la France, ce qui est moins normal, c'est de culpabiliser la population.
En revanche, tous ceux qui vivent en gagnant de l'argent avec ce phénomène social devraient culpabiliser un peu plus.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  mada le Mar 18 Déc - 20:46

Pitaland a écrit:
LN2LR a écrit:Je dis simplement qu'il est inadmissible, quelles qu'en soient les raisons que des êtres humains soient traités de cette façon là et Je maintiens ce que j'ai dit . Maintenant ce n'est que mon avis.
La société de consommation ultralibérale que nous connaissons a besoin de ces gens là pour maintenir un certain niveau de crainte pour les autres et ainsi contenir les prétentions que l'ensemble des travailleurs de la France d'en bas pourraient avoir.
Ils sont des exemples utiles à la société ultralibérale
Je ne vois pas ce que la "société ultralibérale" a à voir là-dedans.
Le phénomène de la clochardisation a toujours existé et existera toujours. Pour rester en France, la religion a peu ou prou pris en charge les exclus concernés lorsqu'ils le souhaitaient, les autres restaient livrés à eux-mêmes. L'Eglise en a même fait une partie de son fonds de commerce.
À ma connaissance, ceux qui médiatisent cette misère en plantant des tentes en plein froid dans des endroits bien en vue, ne sont pas les tenants de l'ultralibéralisme.
Quitte à rabâcher la même rengaine, on sait que la collectivité engage des sommes énormes pour prendre en charge ces personnes, c'est normal dans un pays riche comme la France, ce qui est moins normal, c'est de culpabiliser la population.
En revanche, tous ceux qui vivent en gagnant de l'argent avec ce phénomène social devraient culpabiliser un peu plus.

Vous avez raison Pitaland, il est inutile de culpabiliser la population, beaucoup parmi celle ci vivent en dessous du seuil de pauvreté mais entre 4 murs.

Ce que je remets en cause, c'est un système qui fonctionne qu'à coups d'exclusions: chômage, précarité grandissante, usure des travailleurs excluent car plus rentables, les jeunes des cités, les jeunes diplômés qui vont à l'étranger car en France ils ne sont pas valables, etc... la liste est longue.

Tout ceci résulte d'une politique qui est un choix humain et non divin. Pourquoi les élites politiques d'aujourd'hui seraient -ils plus stupides que les humanistes du siècle dernier (religieux ou non).

Pour la société ultra libérale la dimension humaine n'existe pas sauf ce qui chez l'humain peur-être marchandisé. Vous ne pouvez pas critiquer les "professionnels de la misère" et rester silencieux sur ceux qui produisent cette misère via l'économie. Pour moi ce sont les deux faces d'une même médaille.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Mélusine le Mar 18 Déc - 22:40

Exact !
Nous ne sommes que deux infects ici, déclarés du moins, mais quelques dizaines de millions en France.
D'ailleurs, un sujet que j'aurais bien voulu aborder :
Pourquoi certaines personnes refusent de voir la réalité, alors qu'elles sont en possession des mêmes éléments que les autres ?
Dans l'exemple actuel, je ne parle pas de la façon de traiter la misère humaine, mais de la façon d'en parler.
Pourquoi ne pas vouloir entendre qu'une partie de la population n'a pas l'aptitude à vivre en société. Et ce n'est pas de la société actuelle qu'il s'agit, c'est un phénomène naturel, hélas.
On pourrait extrapoler sur bien des sujets ainsi, pourquoi ce refus ou ce dégoût pour les évidences ?


Ce qui est vrai dans un sens l'est aussi dans l'autre, peut-être qu'une partie de la population refuse de voir certaines vérités en face, mais en tout cas, le libéralisme effréné dont votre héros se fait l'apôtre ne résoudra pas plus les problèmes qui existent actuellement qu'un socialisme passé de mode n'a su le faire. Il faut pour celà créer une nouvelle politique, pas en excluant l'être humain comme le prône le neolibéralisme et pas non plus en jouant l'angélisme comme le font certaines personnes.
La situation est devenue impossible à résoudre en "2 coups de cuillères à pots" comme veut le faire croire le nain de jardin et sa bande !!!
Alors il y a deux façon de voir les choses, de manière froide et méprisante comme certain, parler des gens qui sont dans la misère de la même façon qu'on parle d'un "troupeau de bétail" ou en y mettant un peu d'humanité, même si ça ne résoud pas les problèmes, c'est pour le moins une marque de respect pour ceux qui souffrent.
avatar
Mélusine

Messages : 155
Date d'inscription : 28/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Sylvie le Mar 18 Déc - 22:58

et que doit-on en faire de cette popultion inapte à vivre en société ?? affraid
avatar
Sylvie

Messages : 340
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 57
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  mada le Mer 19 Déc - 8:47

Sylvie a écrit:et que doit-on en faire de cette popultion inapte à vivre en société ?? affraid

Qui décrète qu'une certaine population est inapte à vivre en société?

Pas d'époque historique sans qu'il y ait eu une frange de la population en marge de la société, cela a toujours été et je l'espère, le restera.

La particularité de notre époque est que cette cette frange de la population grossit d'années en années car elle ne correspond pas aux finalités de l'économie de marché.

Le bébé qui arrive au monde aujourd'hui doit avoir son ordi portable sur les genoux et un téléphone portable à la main, parler l'anglais commercial, mépriser les acquis du passé, considérer son âme et son corps comme un objet qui doit être rentable. En arrivant au monde il devra répondre à cette question fondamentale de notre société: qu'as-tu à vendre?

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Laulau le Mer 19 Déc - 15:19

mada a écrit:
Sylvie a écrit:et que doit-on en faire de cette popultion inapte à vivre en société ?? affraid

Qui décrète qu'une certaine population est inapte à vivre en société?

Pas d'époque historique sans qu'il y ait eu une frange de la population en marge de la société, cela a toujours été et je l'espère, le restera.

La particularité de notre époque est que cette cette frange de la population grossit d'années en années car elle ne correspond pas aux finalités de l'économie de marché.


mada


Vous avez raison, Mada, il semble que pour Borbo les pauvres ne soient que des inaptes à vivre en société. Mais comment se fait-il que cette inaptitude soit contagieuse? Comment expliquer cette épidémie? Encore une histoire de virus et de singes verts?
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Relisez

Message  borbo le Mer 19 Déc - 15:42

[quote="Laulau"]
mada a écrit:
Sylvie a écrit:et que doit-on en faire de cette popultion inapte à vivre en société ?? affraid

Qui décrète qu'une certaine population est inapte à vivre en société?

Pas d'époque historique sans qu'il y ait eu une frange de la population en marge de la société, cela a toujours été et je l'espère, le restera.

La particularité de notre époque est que cette cette frange de la population grossit d'années en années car elle ne correspond pas aux finalités de l'économie de marché.


mada


Je vous fais remarquer que cette phrase est de Pitaland.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Pitaland le Mer 19 Déc - 21:20

mada a écrit:Qui décrète qu'une certaine population est inapte à vivre en société?

Pas d'époque historique sans qu'il y ait eu une frange de la population en marge de la société, cela a toujours été et je l'espère, le restera.

La particularité de notre époque est que cette cette frange de la population grossit d'années en années car elle ne correspond pas aux finalités de l'économie de marché.

Le bébé qui arrive au monde aujourd'hui doit avoir son ordi portable sur les genoux et un téléphone portable à la main, parler l'anglais commercial, mépriser les acquis du passé, considérer son âme et son corps comme un objet qui doit être rentable. En arrivant au monde il devra répondre à cette question fondamentale de notre société: qu'as-tu à vendre?

mada
Je croyais que l'homme était un animal sociable. La population dont on parle n'a pas fait le choix (même si elle le dit) d'être marginalisée, rien à voir avec les adeptes de la vie de Bohème.
Je ne sais pas où vous avez vu que cette frange de population grossissait, prenez n'importe quel livre d'histoire et vous verrez que c'est le contraire. J'espère que vous ne pensez pas que leur nombre est proportionnel au nombre de minutes où on en parle à la télé.
Il est certain qu'avec une immigration incontrôlée et une augmentation des divorces, la progression est assurée, mais l'Etat n'en est pas responsable.

On l'a dit dans le sujet sur l'école, c'est à l'Etat de donner des moyens à l'individu pour qu'il soit adapté à la société dans laquelle il vit. Ce serait criminel de faire le contraire. La jungle est déjà bien présente, l'Etat ne doit pas en rajouter.
Vous devez bien vous douter que ceux qui épousent vos idées sont mal armés pour profiter du difficile ascenseur social.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  mada le Mer 19 Déc - 22:01

Pitaland a écrit:
Je croyais que l'homme était un animal sociable. La population dont on parle n'a pas fait le choix (même si elle le dit) d'être marginalisée, rien à voir avec les adeptes de la vie de Bohème.
Je ne sais pas où vous avez vu que cette frange de population grossissait, prenez n'importe quel livre d'histoire et vous verrez que c'est le contraire. J'espère que vous ne pensez pas que leur nombre est proportionnel au nombre de minutes où on en parle à la télé.
Il est certain qu'avec une immigration incontrôlée et une augmentation des divorces, la progression est assurée, mais l'Etat n'en est pas responsable.

On l'a dit dans le sujet sur l'école, c'est à l'Etat de donner des moyens à l'individu pour qu'il soit adapté à la société dans laquelle il vit. Ce serait criminel de faire le contraire. La jungle est déjà bien présente, l'Etat ne doit pas en rajouter.
Vous devez bien vous douter que ceux qui épousent vos idées sont mal armés pour profiter du difficile ascenseur social.

La société n'est pas homogène, elle comporte des classes sociales ou des catégories socio-professionnelles.

Il se trouve que depuis l'annonce de la première république en France, les élites (économiques et culturelles) n'ont jamais eu de considération pour le peuple travailleur (quelque soit les formes que ce travail prenait).

Fin 2007, nous n'avons pas quitté le libéralisme économique qui est né avec la renaissance.

Dans le capitalisme la pauvreté est aussi nécessaire que l'eau est nécessaire aux poissons.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enfants de Don Quichotte

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum