Sarkozy, le libéral libertaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sarkozy, le libéral libertaire

Message  Dong le Mer 19 Déc - 19:43

Pendant sa campagne, après avoir fait l'apologie de Jaurès, de Blum, il s'était attaqué à l'esprit soixante-huitard ... Le champion de la "droite décomplexée" a fini de décomplexer une certaine presse qu'on appelait autrefois "spécialisée" dans les histoires de coeur et de cul des "people".
Sarkozy, en s'interdisant de s'interdire tout ce qui pourrait porter atteinte à son hédonisme personnel, est bien la caricature de ce qu'il prétendait dénoncer. Pendant ce temps, les fermetures d'usines continuent, les délocalisations aussi, ainsi que le nivèlement par le bas des populations qui ne vivent que de leur travail. La ratification du "mini traité" est quasiment acquise et le principal parti d'opposition considère que la question d'un référendum n'est plus d'actualité ...

Dong

Messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy, le libéral libertaire

Message  Laulau le Mer 19 Déc - 20:05

Dong a écrit:Pendant sa campagne, après avoir fait l'apologie de Jaurès, de Blum, il s'était attaqué à l'esprit soixante-huitard ... Le champion de la "droite décomplexée" a fini de décomplexer une certaine presse qu'on appelait autrefois "spécialisée" dans les histoires de coeur et de cul des "people".
Sarkozy, en s'interdisant de s'interdire tout ce qui pourrait porter atteinte à son hédonisme personnel, est bien la caricature de ce qu'il prétendait dénoncer. Pendant ce temps, les fermetures d'usines continuent, les délocalisations aussi, ainsi que le nivèlement par le bas des populations qui ne vivent que de leur travail. La ratification du "mini traité" est quasiment acquise et le principal parti d'opposition considère que la question d'un référendum n'est plus d'actualité ...

Tout est juste, à un détail près, le PS qui est d'accord avec Sarkozy sur l'essentiel, à savoir le neo-libéralisme et l'Europe, est-il VRAIMENT un parti d'opposition ?
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy, le libéral libertaire

Message  Dong le Mer 19 Déc - 20:56

Laulau a écrit:
Dong a écrit:Pendant sa campagne, après avoir fait l'apologie de Jaurès, de Blum, il s'était attaqué à l'esprit soixante-huitard ... Le champion de la "droite décomplexée" a fini de décomplexer une certaine presse qu'on appelait autrefois "spécialisée" dans les histoires de coeur et de cul des "people".
Sarkozy, en s'interdisant de s'interdire tout ce qui pourrait porter atteinte à son hédonisme personnel, est bien la caricature de ce qu'il prétendait dénoncer. Pendant ce temps, les fermetures d'usines continuent, les délocalisations aussi, ainsi que le nivèlement par le bas des populations qui ne vivent que de leur travail. La ratification du "mini traité" est quasiment acquise et le principal parti d'opposition considère que la question d'un référendum n'est plus d'actualité ...

Tout est juste, à un détail près, le PS qui est d'accord avec Sarkozy sur l'essentiel, à savoir le neo-libéralisme et l'Europe, est-il VRAIMENT un parti d'opposition ?

Exact, Laulau, j'ai failli écrire le principal "parti d'opposition" ... Il devrait et pourrait l'être s'il n'était devenu une sorte d'institution, un gros sac où se mêlent pour des raisons diverses des gens qui ont parfois peu de choses à voir les uns avec les autres (c'est vrai d'ailleurs pour les autres partis). Le problème c'est que la France est soumise à ce régime des partis, et les intérêts des partis ne se recoupent pas forcément avec les intérêts des citoyens qui, pour l'immense majorité, n'ont pas l'esprit partisan des militants de base qui sont, eux, les idiots utiles de leurs hiérarchies respectives ... Ce régime des partis qui tend vers le bipartisme se retrouve également dans les institutions européennes, ce qui évidemment explique le divorce conflictuel de ces hiérarques d'avec les peuples et leurs préoccupations très concrètes. La démocratie représentative est en fin de règne mais entend préserver ses acquis sociaux et si possible au sein des institutions européennes et autres organisations internationales (le must !).

Dong

Messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy, le libéral libertaire

Message  LN2LR le Mer 19 Déc - 21:06

Dong a écrit:Pendant sa campagne, après avoir fait l'apologie de Jaurès, de Blum, il s'était attaqué à l'esprit soixante-huitard ... Le champion de la "droite décomplexée" a fini de décomplexer une certaine presse qu'on appelait autrefois "spécialisée" dans les histoires de coeur et de cul des "people".
Sarkozy, en s'interdisant de s'interdire tout ce qui pourrait porter atteinte à son hédonisme personnel, est bien la caricature de ce qu'il prétendait dénoncer. Pendant ce temps, les fermetures d'usines continuent, les délocalisations aussi, ainsi que le nivèlement par le bas des populations qui ne vivent que de leur travail. La ratification du "mini traité" est quasiment acquise et le principal parti d'opposition considère que la question d'un référendum n'est plus d'actualité ...

oui c'est amusant de voir sa souplesse, il fait le grand écart entre son discours et ses actes, mais il va finir comme Ravaillac a ce rythme là écartelé........Mêêêêêê 68,on a toujours dit que c'était un dangereux guignol, il livre la france a ses copains du Cac 40, apres moi le déluge .......de fric pour les uns, et de M...e pour les autres
avatar
LN2LR

Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 97
Localisation : le berceau de la démocratie Helvète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy, le libéral libertaire

Message  LN2LR le Mer 19 Déc - 21:09

Tout est juste, à un détail près, le PS qui est d'accord avec Sarkozy sur l'essentiel, à savoir le neo-libéralisme et l'Europe, est-il VRAIMENT un parti d'opposition ?[/quote]

Pour moi le PS est un parti Centriste, Bayrou de droite, et Sako d'extréme droite, sans eux d'ailleurs il ne serait pas là.La gauche est pour le moment vide..........oh hoooooooooo y a quelqu'un la dedans ?
avatar
LN2LR

Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 97
Localisation : le berceau de la démocratie Helvète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarkozy, le libéral libertaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum