Sur le marché de la Pallice ,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur le marché de la Pallice ,

Message  trami le Dim 30 Déc - 11:30

Suis allé faire un tour sur ce marché de la Rochelle dit "populaire" où les prix sont un peu plus approchables !
Quoique le crabe cru y est à 11€50 kg- la mâche à 0.8€ /100gr( un marchand m'a dit n'en avoir pas pris au marché de gros où elle était à 15€/kg) -un autre m'a confirmé que des grossistes entendent faire fortune très vite en magouillant leurs tarifs,---> il se fournit chez "Métro " aux tarifs plus intéressants !

Cela m'a rappelé la magouille du port de pêche de la Rochelle où les mareyeurs entendaient faire passer tout le monde sous les fourches caudines ----> ils achetaient aminima et revendaient au prtix fort aux poissonniers !!!! Les pêcheurs ont pris le parti d'allervendre en Espagne ----> voilà où on en est!
C'est n'importe quoi dans tous les secteurs ! Ça spécule tous azimuths à notre détriment !!!!!
On pourra toujours réclamer du pouvoir d'achat suopplémentaire,s'il est épongé de la sorte par des hausses délirantes sur les prix(et taxes) on ne sera pas plus avancés !!!Finalement j'ai pris 300gr mâches à 0.80€/100gr chez un maraîcher !!!
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le marché de la Pallice ,

Message  bakounin le Dim 30 Déc - 20:18

[quote="trami"]Suis allé faire un tour sur ce marché de la Rochelle dit "populaire" où les prix sont un peu plus approchables !
Quoique le crabe cru y est à 11€50 kg- la mâche à 0.8€ /100gr( un marchand m'a dit n'en avoir pas pris au marché de gros où elle était à 15€/kg) -un autre m'a confirmé que des grossistes entendent faire fortune très vite en magouillant leurs tarifs,---> il se fournit chez "Métro " aux tarifs plus intéressants !

Je n'ai pas d'actions dans le groupe Métro et ne m'y sers pas. Mais il ne faut pas non lui en mettre trop sur le dos. Beaucoup de producteurs de moyenne importance vivent car Métro leur prend leurs produits et souvent à des prix plus attractifs que dans la grande distribution. Le nombre de petites fromageries, de primeurs, de charcutiers/salaisonniers s'en sortent car ils ont enfin décroché un contrat Métro alors qu'ils crevaient la dalle quand ils travaillaient avec les hypers. Et si Métro parait revendre moins cher, c'est qu'il faut que le producteur livre régulièrement ( logique du no stock ) et que Métro ne pratique que le Cash and carry. Ce n'est pas un groupe de philantropique cela va de soi, je ne suis pas sot. Mais point de vue système de distribution en Europe il y a bien pire.
C'est comme quand on parle Nestlé dès que l'on parle malbouffe alors que le moindre produit de marque distributeur est cent plus dégueulasse pour la santé, alors qu'il est fabriqué par de petites unités de productions appartenant en partie aux distributeurs et que le personnel y est payé souvent jusqu'à 15% moins cher que chez Nestlé. Mais c'est l'emblème le gros groupe, c'est facile, alors qu'il est loin d'e^tre le pire, il sert d'exemple car son nom s'affiche partout.
avatar
bakounin

Messages : 472
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 53
Localisation : Entre fourneaux et clavier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le marché de la Pallice ,

Message  trami le Dim 30 Déc - 21:37

[quote="bakounin"]
trami a écrit:Suis allé faire un tour sur ce marché de la Rochelle dit "populaire" où les prix sont un peu plus approchables !
Quoique le crabe cru y est à 11€50 kg- la mâche à 0.8€ /100gr( un marchand m'a dit n'en avoir pas pris au marché de gros où elle était à 15€/kg) -un autre m'a confirmé que des grossistes entendent faire fortune très vite en magouillant leurs tarifs,---> il se fournit chez "Métro " aux tarifs plus intéressants !

Je n'ai pas d'actions dans le groupe Métro et ne m'y sers pas. Mais il ne faut pas non lui en mettre trop sur le dos. Beaucoup de producteurs de moyenne importance vivent car Métro leur prend leurs produits et souvent à des prix plus attractifs que dans la grande distribution. Le nombre de petites fromageries, de primeurs, de charcutiers/salaisonniers s'en sortent car ils ont enfin décroché un contrat Métro alors qu'ils crevaient la dalle quand ils travaillaient avec les hypers. Et si Métro parait revendre moins cher, c'est qu'il faut que le producteur livre régulièrement ( logique du no stock ) et que Métro ne pratique que le Cash and carry. Ce n'est pas un groupe de philantropique cela va de soi, je ne suis pas sot. Mais point de vue système de distribution en Europe il y a bien pire.
C'est comme quand on parle Nestlé dès que l'on parle malbouffe alors que le moindre produit de marque distributeur est cent plus dégueulasse pour la santé, alors qu'il est fabriqué par de petites unités de productions appartenant en partie aux distributeurs et que le personnel y est payé souvent jusqu'à 15% moins cher que chez Nestlé. Mais c'est l'emblème le gros groupe, c'est facile, alors qu'il est loin d'e^tre le pire, il sert d'exemple car son nom s'affiche partout.


Ce que je dis ,Bakounin, C'estqu'aumarché de gros interviennentdes mandataires qui veulent s'en foutre plein les poches tout de suite ,zt majorent les prix ,contribuant à l'inflation !
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le marché de la Pallice ,

Message  bakounin le Mar 1 Jan - 19:38

Ce que je dis ,Bakounin, C'estqu'aumarché de gros interviennentdes mandataires qui veulent s'en foutre plein les poches tout de suite ,zt majorent les prix ,contribuant à l'inflation ![/quote]



Mais cela n'est pas propre au monde de la bouffe. Tout le monde raisonne comme cela de nos jours. De l'entreprise en produits de bureautique à celle de vente d'articles de sports. Tout le monde veut gagner un maximum en un minimum de temps.
Avant il fallait de 5 à 10 ans pour mettre au point un modèle d'automobile et 10 pour le rentabiliser. Aujourd'hui il faut au maximum 3 ans d'études et 5 ans pour la rentabilisation. Pourtant entre l'informatique au niveau de la recherche et la robotisation des chaines, le cout de production n'a jamais été aussi bas.
avatar
bakounin

Messages : 472
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 53
Localisation : Entre fourneaux et clavier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le marché de la Pallice ,

Message  trami le Mar 1 Jan - 23:08

bakounin a écrit:Ce que je dis ,Bakounin, C'estqu'aumarché de gros interviennentdes mandataires qui veulent s'en foutre plein les poches tout de suite ,zt majorent les prix ,contribuant à l'inflation !



Mais cela n'est pas propre au monde de la bouffe. Tout le monde raisonne comme cela de nos jours. De l'entreprise en produits de bureautique à celle de vente d'articles de sports. Tout le monde veut gagner un maximum en un minimum de temps.
Avant il fallait de 5 à 10 ans pour mettre au point un modèle d'automobile et 10 pour le rentabiliser. Aujourd'hui il faut au maximum 3 ans d'études et 5 ans pour la rentabilisation. Pourtant entre l'informatique au niveau de la recherche et la robotisation des chaines, le cout de production n'a jamais été aussi bas.[/quote]

Oui ,mais pour un marchand , il s'écoukle 4 à6 heures entre l'achat et la vente __ pas de recherche-pas d'études !!! Cash and carry ! Immediately !!
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le marché de la Pallice ,

Message  trami le Mar 1 Jan - 23:11

bakounin a écrit:Ce que je dis ,Bakounin, C'estqu'aumarché de gros interviennentdes mandataires qui veulent s'en foutre plein les poches tout de suite ,zt majorent les prix ,contribuant à l'inflation !



Mais cela n'est pas propre au monde de la bouffe. Tout le monde raisonne comme cela de nos jours. De l'entreprise en produits de bureautique à celle de vente d'articles de sports. Tout le monde veut gagner un maximum en un minimum de temps.
Avant il fallait de 5 à 10 ans pour mettre au point un modèle d'automobile et 10 pour le rentabiliser. Aujourd'hui il faut au maximum 3 ans d'études et 5 ans pour la rentabilisation. Pourtant entre l'informatique au niveau de la recherche et la robotisation des chaines, le cout de production n'a jamais été aussi bas.[/quote]
là ,il s'agit de marchand ,et ,en règle générale ,ils n'ont pas beaucoup dans lamatière grise -ni dans la recherche ! entre l'achat et la vente il s'écoule 4 à 6 heures !!!!
En ce momment ceux auxquels je pense me rappellent le marché noir durant la guerre !
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le marché de la Pallice ,

Message  bakounin le Mer 2 Jan - 19:50

là ,il s'agit de marchand ,et ,en règle générale ,ils n'ont pas beaucoup dans lamatière grise -ni dans la recherche ! entre l'achat et la vente il s'écoule 4 à 6 heures !!!!
En ce momment ceux auxquels je pense me rappellent le marché noir durant la guerre ![/quote]


Ben oui mais c'est cela le business moderne. Mettre le moins de temps possible entre la chalandise et la vente. C'est normal et c'est même enseigné dans les écoles de commerces comme clés de la réussite d'un commerce. C'est ce qui est préconisé par les CCi, les banques et les experts comptables. De nos jours c'est no-stock, donc du cash and carry avec comme objectif le no-stock.
Nous venons de faire notre inventaire et pour échapper aux foudres de notre expert comptable nous avons deblayé nos stocks. Afin que l'inventaire soit le plus " vide " possible. Tout le monde pousse de nos jours les marchands à raisonner ainsi. Même la clientèle qui n'est plus d'accord pour acheter un fruit un peu mure, une salade où il y a trop de pertes ou un chou avec les feuilles extérieures légèrement jaunies. Donc même le consommateur pousse au no-stock, donc à la perte. Car en fin de marché le type qui se retrouve avec des légumes fragiles qu'il sait soit quasiment invendables le lendemain, soit difficilement vendables sans ristourne le lendemain, pérfère reporter le risque de mévente sur son prix de vente direct plutôt que d'assumer ses pertes. Logique quand on sait qu'il disparait plus de 10 000 commerces de proximité par an. Le type n'a pas envie d'être le 10 001ène.
Alors marché noir, je ne pense pas. Juste une logique de profit immédiat pour ne pas crever. Tout le monde n'a pas des structures façon hypers, ou tout le monde n'a pas la possibilité de s'achalander par 35 tonnes entiers et donc faire tellement baisser les prix qu'avec un 7% de casse, on s'en tire encore largement.
avatar
bakounin

Messages : 472
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 53
Localisation : Entre fourneaux et clavier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le marché de la Pallice ,

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum