Le commencement de la fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le commencement de la fin

Message  Laulau le Mar 18 Mar - 14:52

Bancaire US : aucune chance de survivre
12:10 18/03/08


Le système bancaire américain n’a aucune chance de survivre
La réalité comptable le démontre...

Voici un point sur l’état de la crise financière américaine.
Selon les différentes études publiées récemment aux Etats-Unis, la
capitalisation des banques oscille entre 1 500 et 2 000 milliards de
dollars.



En face, l’encours des titres hypothécaires est d’environ 11 000
milliards de dollars. L’exposition des banques américaines sur ces
titres tourne autour de 50 %, soit 5 500 milliards de dollars.


L’immobilier américain a chuté de 10-12 %, soit un trou dans la compta
de 1 100 à 1 400 milliards de dollars, donc à peu de choses près la
totalité du capital des banques américaines, sans même compter les
autres segments du marché du crédit, type prêt étudiant, prêt à la
consommation, crédit auto et, surtout, l’ensemble des prêts aux
entreprises...

Déjà, à ce stade, c’est à peu près l’ensemble de la banque américaine qui est en cessation de paiement virtuellement.

Mais que savons-nous de l’immobilier américain ? Qu’il est déconnecté
comme de nombreux pays dans le monde du pouvoir d’achat. Compte tenu de
la situation de la finance dans le pays, avec les millions de saisies
entraînant un excédent d’offre de maisons et appartements, on peut
raisonnablement estimer que la correction baissière va se poursuivre
avec une première target située entre -20 et -30 % à horizon d’un ou
deux ans. En effet, dès que la valeur de l’emprunt immobilier dépasse
celle d’un bien, les Américains ont intérêt à se déclarer en faillite.
Seul un marché haussier de l’immobilier pourrait calmer le jeu. Est-ce
crédible à ce stade ?

Etablissons un scénario moyennement pessimiste avec une chute de 25 %.
Cela fait un trou de 2 500 à 3 000 milliards de dollars. Il suffit de
faire ces additions pour comprendre que la finance américaine est
fichue ! Elle ne peut pas payer le gouffre. Le dollar également ne
pourra pas résister.

Il ne s’agit que d’une question de temps. Le pire va arriver.
Simplement, les Etats-Unis sont en année électorale et ne sont pas
prêts à faire le ménage. Tout va être fait pour décaler dans le temps
la facture. Ce qu’il y a d’amusant, c’est qu’on pensait avec Haberrer à
la tête du Crédit lyonnais avoir fait le tour de la question au début
des années 90 au niveau des dérapages, mais les Américains nous ont
largement dépassés dans la discipline. Le contribuable français n’a
finalement pas payé très cher au vu de ce que vont débourser les
contribuables américains...

Conséquence, les matières premières libellées en dollars vont exploser à la hausse !


Fortement probable aussi, la finance américaine risque d’être nationalisée.


Selon Business Week, les Hedge Funds sont plusieurs dizaines à avoir
fait faillites, plusieurs centaines à bloquer les retraits des
investisseurs. La Fed dans son souci de préserver le système bancaire
en place, provoque les appels de marge et l’écroulement des financiers,
encore hier stars parmi les stars.

Les Français avides de l’échec de la finance spéculative ne devraient
pas se réjouir : entre 20 et 40 % des actifs des fonds de pension,
selon les pays, sont investis dans ces hedge funds. Les très méchants
spéculateurs gèrent en réalité l’argent des retraites... et ils sont en
train de boire la tasse, avec un grand B.

Et je le répète après l’avoir écrit il y a un peu moins d’un an dans
mon livre Acheter ou louer son logement, Georges Bush est le plus grand
cambrioleur de toute l’histoire de l’humanité. Il a en huit ans détruit
ce que Bill Clinton avait merveilleusement construit... Je trouve les
médias particulièrement silencieux sur la responsabilité de
l’administration républicaine et ses guerres qu’elle n’avait pas les
moyens de payer. Greenspan a voulu éviter la récession économique de
2001 par le biais du transfert de la bulle internet vers la bulle
immobilière. J’ignore dans quelle mesure Bush et Greenspan se sont
arrangés, mais le résultat final est là. C’est une sombre répétition de
l’Histoire sur un plan bancaire, monétaire et immobilier !


La France, qui a inventé le concept de monnaie papier reposant sur la
confiance, a déjà expérimenté cet éclatement monétaire il y plusieurs
siècles. L’objectif et la cause de l’échec étaient identiques à savoir
le financement de la guerre...


Les hommes politiques sont fous. Générations après générations, siècles
après siècles, ils recommencent les mêmes erreurs. Très franchement,
c’est maladif chez eux de dépenser plus que ce qui ne rentre dans les
caisses. Cela me dépasse, surtout cette constance dans la dépense
publique.

La nouveauté, c’est qu’ils ont entraîné avec eux les individus et, dans
une certaine mesure, les entreprises. Car la bulle du crédit est plus
celle des particuliers américains et des entreprises que celle de
l’Etat qui a juste calculé qu’il profiterait d’une croissance fictive
basée sur de la dette pour engranger toujours plus de recettes
fiscales...


C’est à se demander si le rattachement des devises à l’étalon or n’est
pas la seule solution possible dans la pratique au vu du développement
cérébral limité des politiciens dans le domaine économique... sans bien
sûr masquer la perversité sans nom des banquiers.



Charles Dereeper (rennes)
Auteur, Trader, éditeur fondateur de Edouard Valys Ed
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

inévitable

Message  LN2LR le Mar 18 Mar - 22:00

]Bancaire US : aucune chance de survivre
eh oui Laulau,
je suis toutes tes interventions, et la confirmation de ce que tu avances a travers tes recherches concernant la crise mondiale se précise chaque jour, les politiques ne peuvent dire la vérité . La vérité éclatera malgré eux, ils paieront sans doute mais ce qui est malheureux, c'est que tout le monde va trinquer
avatar
LN2LR

Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 97
Localisation : le berceau de la démocratie Helvète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le commencement de la fin de la crise.

Message  borbo le Mar 18 Mar - 22:13

Le pire n'est jamais sûr et je ne vois pas pourquoi cette crise financière serait d'une autre nature que celles qui l'ont précédée.

Elle permettra sans doute des ajustements salutaires, plus de transparence dans les crédits, mais ne vous réjouissez pas trop vite, le système capitaliste et les banques centrales ont des outils d'intervention qui n'existaient pas auparavant.

Rien à voir avec 29, ni même avec 2000, les entreprises sont loin d'être surévaluées et beaucoups ont des trésoreries en état de supporter quelques mois de récession.

A chaque fois que des nuages apparaissent des Cassandre prévoient l'apocalypse, c'est connu et cela fait partie du jeu.

Rarement l'avenir est prévisible.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le commencement de la fin

Message  mada le Mer 19 Mar - 7:53

borbo a écrit:Le pire n'est jamais sûr et je ne vois pas pourquoi cette crise financière serait d'une autre nature que celles qui l'ont précédée.

Elle permettra sans doute des ajustements salutaires, plus de transparence dans les crédits, mais ne vous réjouissez pas trop vite, le système capitaliste et les banques centrales ont des outils d'intervention qui n'existaient pas auparavant.

Rien à voir avec 29, ni même avec 2000, les entreprises sont loin d'être surévaluées et beaucoups ont des trésoreries en état de supporter quelques mois de récession.

A chaque fois que des nuages apparaissent des Cassandre prévoient l'apocalypse, c'est connu et cela fait partie du jeu.

Rarement l'avenir est prévisible.
Quand les entreprises qui fonctionnent bien sont acheter à crédit, que se passe t-il quand les propriétaires ne peuvent pas rembourser? Elles peuvent avoir une bonne trésorerie, les salariés seront quand même remerciés.

Quand je pense que des gens râlent parce que le R M I ou les ASSEDIC coûte cher, soi disant, mais qu'ils sont prêt à accepter des renationalisations de banque (Angleterre), je trouve cette situation cocasse.

Privatisation des bénefs, nationalisation des pertes.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mada

Message  borbo le Mer 19 Mar - 11:15

Privatisation des bénefs, nationalisation des pertes.

Mada
L'Etat, comme les particuliers, a tout intérêt à ce que la machine reparte, La fiscalité est sa seule ressource, il est donc logique que l'Etat se porte caution des banques, fussent-elles privées.
Que diriez-vous si une banque se retrouvait en cessation de paiement et qu'une cohorte de clients attendent, dès l'aube, devant des guichets dans plus aucune liquidités à distribuer.
Vous en seriez (je sais) ravie, mais ce serait une panique totale dans chaque foyer possédant un chéquier (ils sont nombreux) et des lignes de comptes devenues brusquement totalement virtuelles.

Mais sachez aussi que de telles déconvenues sont plus fréquentes dans les sociétés où l'Etat est détenteur de tous les mécanismes économiques. Leur monnaie vaut tripette et je n'en connais pas dont l'économie soit vaillante.

Aujourd'hui les Etats jouent leur rôle de régulateur, on peut regretter que l'intervention soit tardive. Son implication dans le fonctionnement des banques doit être plus grand, c'est sûr, mais l'Etat doit rester à sa place de contrôleur.

Mada vous devriez dormir plus.
5h n'est pas une heure raisonnable, après vous allez finir par voter Besançenot.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le commencement de la fin

Message  Laulau le Mer 19 Mar - 13:31

Le pire n'est jamais sûr et je ne vois pas pourquoi cette crise financière serait d'une autre nature que celles qui l'ont précédée.

Vous ne voyez pas ou bien vous ne voulez pas voir ?

... mais ne vous réjouissez pas trop vite, le système capitaliste et les banques centrales ont des outils d'intervention qui n'existaient pas auparavant.

Ah oui, lesquels ? Vous vous laissez abuser par des changements de vocabulaire. Par exemple "injection de liquidité" = création monétaire = planche à billet .... vachement nouveau !

Rien à voir avec 29, ni même avec 2000, les entreprises sont loin d'être surévaluées et beaucoups ont des trésoreries en état de supporter quelques mois de récession.

Borbo, il ne s'agit pas d'une crise boursière mais d'une crise MONETAIRE. On découvre que "le merveilleux dynamisme de l'économie américaine" ne reposait que sur du crédit. On va bientôt découvrir qu'il en est de même au Royaume Uni, autre merveilleux exemple que vous vouliez suivre. En ouvrant les robinets du crédit ( injection de liquidité, baisse des taux) la FED ne fait que de la fuite en avant. Il faudra bien un jour toucher au nœud du problème: la surconsommation américaine. Cela viendra, soyez en sur!


A chaque fois que des nuages apparaissent des Cassandre prévoient l'apocalypse, c'est connu et cela fait partie du jeu.

Cassandre prévoyait des malheurs bien réels! Aveuglés par leur "victoire" ces idiots de troyens ne la croyaient pas! Etes vous originaire de l'asie mineure Borbo ?

Rarement l'avenir est prévisible.

Ce qui est imprévisible c'est le moment ou va survenir un fait, pas le fait lui-même! La terre sera détruite un jour, mais quand....
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Vivre à crédits

Message  borbo le Mer 19 Mar - 13:34

Vous semblez découvrir que l'Amérique vit à crédits...Depuis la fin de la guerre l'Amérique vit à crédits. Et nous pas mal aussi, merci.
C'est une crise monétaire. Aucun doute la dessus mais en quoi ce type de crise présente plus de risque qu'un effondrement de l'activité industrielle des années 30???
Et après 29 le système capitaliste fut-il détruit???
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mondialisation vous connaissez ?

Message  Laulau le Mer 19 Mar - 20:40

borbo a écrit:Vous semblez découvrir que l'Amérique vit à crédits...Depuis la fin de la guerre l'Amérique vit à crédits. Et nous pas mal aussi, merci.
C'est une crise monétaire. Aucun doute la dessus mais en quoi ce type de crise présente plus de risque qu'un effondrement de l'activité industrielle des années 30???
Et après 29 le système capitaliste fut-il détruit???
Comparer les conséquences de la crise actuelle avec celle de 29 est tout à fait ridicule.
La capacité pour les peuples occidentaux d'aujourd'hui à "encaisser" les conséquence d'une chute de la production (pas que de la production industrielle) n'a rien à voir avec celle du début du 20eme siècle.
Combien de % paysans en France aujourd'hui ? Combien de citadins ? Combien dans les années 30 ?
Comment redémarrer une production industrielle en Europe alors que l'essentiel des moyens de productions sont détruits ?
La mondialisation vous connaissez?

avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Je en vous suis pas.

Message  borbo le Mer 19 Mar - 22:39

Comparer les conséquences de la crise actuelle avec celle de 29 est tout à fait ridicule.
La capacité pour les peuples occidentaux d'aujourd'hui à "encaisser" les conséquence d'une chute de la production (pas que de la production industrielle) n'a rien à voir avec celle du début du 20eme siècle.
Combien de % paysans en France aujourd'hui ? Combien de citadins ? Combien dans les années 30 ?
Comment redémarrer une production industrielle en Europe alors que l'essentiel des moyens de productions sont détruits ?
La mondialisation vous connaissez?

Est-ce à dire que celle qui se prépare est selon vous plus grave?
Expliquez-vous Nostradame.
Je vous en conjure.

Je partage l'idée que la situation est difficile mais un effondrement du système me parait pour l'heure du domaine de l'hypothèse.

Nos groupes industriels faisaient des bénéfices à l'international, sauf que aujourd'hui la chûte du dollar est en train de produire des effets induits négatifs.
Un exemple : les contrats des grands groupes internationaux, notamment dans les TP (Bouygues ou Vinci) sont libellés dans cette monnaie et généralement fixés au départ.
Les variations des taux de change sont provisionnés à une certaine hauteur.
L'ampleur du dérapage actuel du dollar, ajouté au renchérissement des matières premières (pétrole et métaux), n'était pas prévu et beaucoup de contrats commencent à coûter de l'argent les marges étant généralement limités.
On peut se réjouir que nos grands groupes aient fait des bénéfices l'année dernière. Le fameux scandale.
Ils vont s'en servir.
L'année sera dure.

Mais puisque vous avez une boule de cristal, comment la voyez-vous?
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le commencement de la fin

Message  mada le Jeu 20 Mar - 9:36

borbo a écrit:Privatisation des bénefs, nationalisation des pertes.

Mada
L'Etat, comme les particuliers, a tout intérêt à ce que la machine reparte, La fiscalité est sa seule ressource, il est donc logique que l'Etat se porte caution des banques, fussent-elles privées.
Que diriez-vous si une banque se retrouvait en cessation de paiement et qu'une cohorte de clients attendent, dès l'aube, devant des guichets dans plus aucune liquidités à distribuer.
Vous en seriez (je sais) ravie, mais ce serait une panique totale dans chaque foyer possédant un chéquier (ils sont nombreux) et des lignes de comptes devenues brusquement totalement virtuelles.

Mais sachez aussi que de telles déconvenues sont plus fréquentes dans les sociétés où l'Etat est détenteur de tous les mécanismes économiques. Leur monnaie vaut tripette et je n'en connais pas dont l'économie soit vaillante.

Aujourd'hui les Etats jouent leur rôle de régulateur, on peut regretter que l'intervention soit tardive. Son implication dans le fonctionnement des banques doit être plus grand, c'est sûr, mais l'Etat doit rester à sa place de contrôleur.

Mada vous devriez dormir plus.
5h n'est pas une heure raisonnable, après vous allez finir par voter Besançenot.
Borbo de la borboterie, il n'y a pas de richesses qui ne soit produite par un travail qui est soit mal rémunéré soit pas rémunéré du tout.
En dernière analyse,le capitalisme, l'économie de marché et leurs produits fonctionnent grâce aux richesses produites même si à un moment cette richesse devient "virtuelle".
A quoi serviraient les paradis fiscaux? A quoi serviraient les paradis sociaux (les gens payés au lance pierres)?
Contrairement à ce que l'on veut nous faire avaler, l'économie n'est pas une science exact dès l'instant où il est possible de jouer à la bourse et ramasser plusieurs fois sa mise.D'où vient l'argent de cette mise?
Les U S A vivent à crédit en sachant que les risques sont partagés par les peuples dont les états se prosternent devant le dollar.
L'état français n'est pas là pour protéger les intérêts des salariés et autres travailleurs modestes mais pour que l'économie de marché fonctionne sans entrave. Les employeurs vont avoir les coudées franches pour licencier, les salariés se consoleront en regardant monter ou desendre les cours de la bourse.

Nous y sommes. Gandrange est un exemple parmi beaucoup d'autres.
Les pays émergeants ont besoin d'acier mais la Lorraine ferme ses industries d'acier. Il faut vraiment que nos élites soient sourdes et aveugles.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le commencement de la fin

Message  Laulau le Jeu 20 Mar - 10:58

mada a écrit:
Il faut vraiment que nos élites soient sourdes et aveugles.

mada


Si vous dites vrai, Borbo doit faire partie de l'élite!
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le commencement de la fin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum