Vous avez raison Mada and Co

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vous avez raison Mada and Co

Message  trami le Ven 4 Avr - 22:15

borbo a écrit:Pour moi des sympathisants actuels, d'un mouvement qui était parti lié avec le régime de Polpot, certains de ses membres ayant participé à des tribunaux d'exception dans la Jungle Cambodgienne, n'a pas plus ma sympathie que celui de Lepen.

En France cette idéologie totalitaire dangereuse conserve un parfum de romantisme qui m'échappe.
Vous même en êtes la victime consentante.
Réminiscence du Ché sans doute.

Pouvez-vous me dire en quoi le génocide du peuple cambodgien est moins condamnable que les exactions des nazis???
Le distinction se fait-elle au nombre de morts, à la façon dont on les tue, où a la volonté d'extermination?

Il y a quelque chose qui m'échappe dans ce subtil distinguo.

Je comprends fort bien que les gauchistes actuels n'aiment pas qu'on leur rapelle leur engagement dans des mouvements sanguinaires, mais c'est pourtant la stricte réalité historique.

Lolofab, aujourd'hui la Gauche a, sur son flanc gauche, la même plaie torpide et béante que celle que Mitterrand avait fouaillé pendant des décennies sur le flanc droit de l'UMP.
Les deux sont gangrénées par les mêmes miasmes de l'Histoire.

Cocasse retournement, dont je ne me réjouis pas.

Je souhaite bon courage aux socialistes pour se débarasser de l'extrême gauche.
Leur pouvoir de nuisance est important.
Va y avoir du boulot.

Guère plus cocasse que cette clique d'ex collabos de pétain qui ont décidé deéradiquer tout ce qui a été mis en place par le Conseil National de la Résistance !! Ce sont les mêmes ,avec les mêmes réflexes ---> pénurie,marché noir,dénonciation duvoisin ,réduction de tout avantage salariés ,avec pour corollaire :
-Remise en cause de la fonction publique
-suppressions d'emplois
-thésaurisation ( les lessiveuses de billets dans les campagnes à la libération)
-spéculation
-cession des actifs et des activités à l'étranger
- possibilité pour les gros nantis de planquer son fric dans les paradis fiscaux et actions de rezzou contre les entreprises françaises
-etc,etc,etc
Tout ce qui est détestable et encensé par notre borbo antinational !!!
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 86
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez raison Mada and Co

Message  mada le Ven 4 Avr - 22:44

borbo a écrit:Pouquoi cette indulgence vis à vis de l'extrême Gauche, dont les mains sont pleines du sang de leurs victimes (millions).
Ainsi l'Extrême droite serait tâchée ad vitam aeternam du sceau de l'infâmie pour ses sympathies avérées avec la bête, tandis que l'extrême gauche aurait droit à une nouvelle virginité malgré ses errances coupables.

Un peu simple.
L'idéologie de Besançenot est la même que celle de ses prédécesseurs, la dictature du prolétariat, rien n'a changé dans la dialectique.
Si l'on veut se faire une virginité on gomme de son vocabulaire toute appartenance à une mouvance mortifère.
Lorsque Besançenot fait l'éloge de Aubron, de facto il cautionne son action meurtrière.

Après tout elle n'avait tué qu'un "gros porc" de banquier et un "gros porc" de militaire.

Votre insistance à associer "porc" et "banquier" est lamentable, un peu comme si, en pendant, on associait "con" et "pauvre".

L'extrême gauche a viré sa cuti (en France), elle n'est plus violente, elle est capable de former un parti et de rentrer dans un système démocratique. Alors que par le passé, l'extrême gauche ait fait des conneries OK mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. On ne peut pas en dire autant de l'extrême droite car non seulement elle n'a pas viré sa cuti mais elle s'est fait une nouvelle virginitée avec Sarko et sa clique.

A votre avis, pour les banquiers ne nous sommes pas des vaches à lait? ils n'ont aucun respect pour les gens d'en bas, s'ils le pouvaient, ils nous voleraient encore plus. Pas de respet pour ces porcs de banquiers qui se goinfrent et s'engraissent sur la misère des humains.

En ce moment nous sommes sous la dictature du fric et cela ne semble pas trop vous dérangez. Alors que craignez-vous de la dictature du prolétariat?

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Vachement moderne.

Message  borbo le Sam 5 Avr - 18:04

L'extrême gauche a viré sa cuti (en France), elle n'est plus violente, elle est capable de former un parti et de rentrer dans un système démocratique. Alors que par le passé, l'extrême gauche ait fait des conneries OK mais ce n'est plus le cas aujourd'hui. On ne peut pas en dire autant de l'extrême droite car non seulement elle n'a pas viré sa cuti mais elle s'est fait une nouvelle virginitée avec Sarko et sa clique.

A votre avis, pour les banquiers ne nous sommes pas des vaches à lait? ils n'ont aucun respect pour les gens d'en bas, s'ils le pouvaient, ils nous voleraient encore plus. Pas de respet pour ces porcs de banquiers qui se goinfrent et s'engraissent sur la misère des humains.

En ce moment nous sommes sous la dictature du fric et cela ne semble pas trop vous dérangez. Alors que craignez-vous de la dictature du prolétariat?

mada



Dictature du prolétariat
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Dictature du prolétariat est une expression parfois employée par Karl Marx[1] pour désigner la phase de la société étant selon lui appelée à remplacer les régimes oligarchiques et capitalistes que Marx qualifiait de dictatures de la bourgeoisie.
Des courants politiques se revendiquant de l’héritage de Marx considèrent que la dictature du prolétariat serait une phase de transition nécessaire vers une société communiste.
Le terme « dictature » qui choque parfois aujourd'hui[2], fut choisi pour souligner que le capitalisme consisterait en la « dictature de la bourgeoisie », celle d'une seule classe sociale qui détient tout le pouvoir politique et économique (que ce soit sous la forme politique du régime parlementaire ou de la dictature). Pour renverser cette classe, la classe des gens d'aucune classe - les prolétaires - devait prendre dans un premier temps tout le pouvoir.
La dictature du prolétariat se présenterait par un pouvoir détenu par l'ensemble des prolétaires, organisés de façon démocratique (avec des conseils, des élus mandatés et révocables, notamment). Le concept est ainsi présenté comme se rapprochant de la démocratie directe. Il y a toutefois deux spécificités : la dictature du prolétariat nécessite une révolution prolétarienne préalable qui passe par la prise du pouvoir populaire. D'autre part, le pouvoir serait la propriété d'une seule classe sociale, d'où un problème de discrimination.
La Commune de Paris était selon Friedrich Engels la première application de la dictature du prolétariat.
La constitution de la Russie (future Union soviétique), en 1918, s’est revendiquée comme étant une application pratique de la dictature du prolétariat[3]. Toutefois, ce terme sera enlevé dans la constitution révisée de 1936. Bien que les principaux partis se réclamant du communisme (financés par l’URSS) aient longtemps présentée l'URSS comme leur idéal, de nombreux théoriciens des divers courants marxistes ont affirmé dès sa création que l'URSS n'était ni une dictature du prolétariat, ni un « État socialiste », mais une dictature sur le prolétariat, le terme capitalisme d'État étant également employé[4].

On y retrouve tout votre vocabulaire.

Non vraiment merci, je préfère la "dictature" fantasmée actuelle à une vraie dictature déjà expérimentée ailleurs avec le succès que l'on sait et quand je vois les nervis qui s'en réclament sur ce forum, j'en ai froid dans le dos.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 69
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez raison Mada and Co

Message  LN2LR le Sam 5 Avr - 18:23



On y retrouve tout votre vocabulaire.

Non vraiment merci, je préfère la "dictature" fantasmée actuelle à une vraie dictature déjà expérimentée ailleurs avec le succès que l'on sait et quand je vois les nervis qui s'en réclament sur ce forum, j'en ai froid dans le dos.
[/quote]

A ta place je ne sortirais jamais seul..... Les Pol pot, brigades rouges rote armée and co sont embusquées..... peut être as tu raison d'avoir des sueurs froides.....

Et les Pinochet, Batista, Suharto, en afrique Muscharraf,Bokassa, Duvallier, Mobutu, Gbagbo, dictateurs sanguinaires sponsorisés par la France sont du bord que tu admire Borbo....
avatar
LN2LR

Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 97
Localisation : le berceau de la démocratie Helvète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez raison Mada and Co

Message  mada le Lun 7 Avr - 0:00

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Dictature du prolétariat est une expression parfois employée par Karl Marx[1] pour désigner la phase de la société étant selon lui appelée à remplacer les régimes oligarchiques et capitalistes que Marx qualifiait de dictatures de la bourgeoisie.
Des courants politiques se revendiquant de l’héritage de Marx considèrent que la dictature du prolétariat serait une phase de transition nécessaire vers une société communiste.
Le terme « dictature » qui choque parfois aujourd'hui[2], fut choisi pour souligner que le capitalisme consisterait en la « dictature de la bourgeoisie », celle d'une seule classe sociale qui détient tout le pouvoir politique et économique (que ce soit sous la forme politique du régime parlementaire ou de la dictature). Pour renverser cette classe, la classe des gens d'aucune classe - les prolétaires - devait prendre dans un premier temps tout le pouvoir.
La dictature du prolétariat se présenterait par un pouvoir détenu par l'ensemble des prolétaires, organisés de façon démocratique (avec des conseils, des élus mandatés et révocables, notamment). Le concept est ainsi présenté comme se rapprochant de la démocratie directe. Il y a toutefois deux spécificités : la dictature du prolétariat nécessite une révolution prolétarienne préalable qui passe par la prise du pouvoir populaire. D'autre part, le pouvoir serait la propriété d'une seule classe sociale, d'où un problème de discrimination.
La Commune de Paris était selon Friedrich Engels la première application de la dictature du prolétariat.
La constitution de la Russie (future Union soviétique), en 1918, s’est revendiquée comme étant une application pratique de la dictature du prolétariat[3]. Toutefois, ce terme sera enlevé dans la constitution révisée de 1936. Bien que les principaux partis se réclamant du communisme (financés par l’URSS) aient longtemps présentée l'URSS comme leur idéal, de nombreux théoriciens des divers courants marxistes ont affirmé dès sa création que l'URSS n'était ni une dictature du prolétariat, ni un « État socialiste », mais une dictature sur le prolétariat, le terme capitalisme d'État étant également employé[4].

On y retrouve tout votre vocabulaire.

Non vraiment merci, je préfère la "dictature" fantasmée actuelle à une vraie dictature déjà expérimentée ailleurs avec le succès que l'on sait et quand je vois les nervis qui s'en réclament sur ce forum, j'en ai froid dans le dos.

Certes, les Communards ont tué quelques personnes et je désapprouve, je suis une non violente, mais la bourgeoisie parisienne via Mr Thiers a tué 4000 hommes femmes enfants.
De quoi cette élite d'aristocrates et de bougeois avaient donc peur? Le capitalisme battait son plein, le prolétariat crevait de faim.

Pourquoi les pauvres font-ils aussi peur aux riches? Ne sont-ils pas les premiers à dire que si les pauvres sont pauvres c'est de leur faute, ils n'ont qu'à travailler plus pour gagner plus. En 1871, c'était déjà vrai, seulement en travaillant plus, les salariés ne gagnaient jamais plus et le pain augmentait.
J'ai comme une impression que la situation des salariés d'aujourd'hui n'a guère changé depuis cette époque. Est-ce cela votre crainte Borbo de la borboterie?

Pendant que les ports se remplissent de bâteaux de plaisance, que des palais se construisent dans les pays où les pauvres crèvent de faim, pendant que les entreprises de produits de luxe ne peuvent plus fournir, en France, il y a de plus en plus de familles qui font les poubelles et les fins de marché car ils ne peuvent plus se nourrir. Et comme le prolétariat n'a encore rien vu, notre gouvernement très libéral, va en remettre une couche: à quand la prochaine augmentation du gaz? à quand la T.V.A sociale? à quand l'augmentation des loyers?

Je vous ai toujours dit, Borbo de la borboterie que je n'ai jamais au grand jamais été "communiste" mais "COMMUNARDE", c'est une nuance à laquelle je tiens car tous les discours de Marx ou sur Marx, et les autres je m'en moque royalement. Un détail qui a son importance: Marx n'a jamais travaillé de sa vie (ou si peu) alors qu' Eugène Varlin, c'est quand même un penseur qui a toujours travaillé et lutté, il n'avait pas besoin de Marx, c'est Marx qui a théorisé sur les idées de la COMMUNE.( 1789- 1791-1848-1871)
A l'avenir faites moi la grâce de prendre d'autres références que chez les communistes,que chez les soviets, la Corée du nord, Cuba, etc..., etc... S.V.P.


mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez raison Mada and Co

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum