Droit du travail, du nouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Droit du travail, du nouveau

Message  LN2LR le Sam 5 Avr - 18:58

mise en oeuvre le premier Mai provocations ?
Mille petits chefs d'oeuvre
La recodification, consiste a inverser la tendance. Les branches du travail avaient été regroupées dans le même code du travail elles sont maintenant renvoyées vers de multiples catégories dont certaines n'existent même encore pas. Diviser pour régner.....
L'éclatement en de multiples codes les droits de millions de salariés n'évolueront plus.
salariés des transports code du transport, de l'EDF code de l'énergie ect .....
Lire sur le monde diplomatique de Mars 2008
avatar
LN2LR

Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 97
Localisation : le berceau de la démocratie Helvète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  mada le Sam 5 Avr - 20:43

LN2LR a écrit:mise en oeuvre le premier Mai provocations ?
Mille petits chefs d'oeuvre
La recodification, consiste a inverser la tendance. Les branches du travail avaient été regroupées dans le même code du travail elles sont maintenant renvoyées vers de multiples catégories dont certaines n'existent même encore pas. Diviser pour régner.....
L'éclatement en de multiples codes les droits de millions de salariés n'évolueront plus.
salariés des transports code du transport, de l'EDF code de l'énergie ect .....
Lire sur le monde diplomatique de Mars 2008

Ce qui est intéressant de constater, c'est le silence des médias sur ce code du travail qui remet en cause le minimum d'équilibre dans la relation patron/salarié.
Quand les gens vont découvrir que leurs conditions de travail n'est plus à 100% du au patron mais seulement à 50%, cela veut dire que le patron n'aura pratiquement plus de responsabilité.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Casse du code du travail…

Message  Barbarin le Sam 5 Avr - 23:10

Qui s'en est inquiété ? Aucune info des médias ou plutôt ils ont une nouvelle fois joué le jeu du gouvernement en dirigeant les gens sur d'autres informations plus futiles, mais qui ont pour but de faire "jaser".
Mais à propos, où sont passés les syndicats ? Rien de leur côté non plus ! Personnellement, dans l'entreprise où je travaille, aucun des 2 syndicats existants (CGT et FO) n'ont usé, même le plus simplement du monde, de leur panneau pour informer le personnel des risques à venir.
Depuis l'affaire de l'IUMM, j'avoue trouver les fédérations très très silencieuses.
avatar
Barbarin

Messages : 197
Date d'inscription : 31/10/2007
Age : 62
Localisation : Le long de la RN7 à midi 1/4

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  mada le Dim 6 Avr - 7:17

Barbarin a écrit:Qui s'en est inquiété ? Aucune info des médias ou plutôt ils ont une nouvelle fois joué le jeu du gouvernement en dirigeant les gens sur d'autres informations plus futiles, mais qui ont pour but de faire "jaser".
Mais à propos, où sont passés les syndicats ? Rien de leur côté non plus ! Personnellement, dans l'entreprise où je travaille, aucun des 2 syndicats existants (CGT et FO) n'ont usé, même le plus simplement du monde, de leur panneau pour informer le personnel des risques à venir.
Depuis l'affaire de l'IUMM, j'avoue trouver les fédérations très très silencieuses.
C'est une bonne question, c'est vrai que le silence des syndicats est aussi inquiétant mais pas étonnant.
J'ai l'impression que leur rôle dans une économie de marché se limitent à de la figuration. Comment exploiter les salariés s'ils peuvent se défendre? Il faut être logique, l'inégalité du droit du travail devant la loi(le rapport de force patron/salarié à l'avantage des patrons) complète la panoplie des inégalités en général dans la société.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Code du travail/

Message  borbo le Dim 6 Avr - 10:54

.[/quote]
C'est une bonne question, c'est vrai que le silence des syndicats est aussi inquiétant mais pas étonnant.
J'ai l'impression que leur rôle dans une économie de marché se limitent à de la figuration. Comment exploiter les salariés s'ils peuvent se défendre? Il faut être logique, l'inégalité du droit du travail devant la loi(le rapport de force patron/salarié à l'avantage des patrons) complète la panoplie des inégalités en général dans la société.

mada[/quote]

Si le code du travail était fait au seul avantage des salariés, il n'y aurait plus d'entreprise.
L'entreprise n'existe que par le fait du patron et ne fonctionne que par le fait de ses employés.
Les employés sont interchangeables, ceci est moins vrai pour un patron.
Il faut donc rechercher un équilibre dans le rapport de forces et il doit être, in fine, à l'avantage du patron pour permettre la pérénité de l'entreprise si elle est viable dans l'environnement économique.
Comme dans une négociations entre fonctionnaires et Etat, c'est l'intérêt de l'Etat qui prime, c'est lui qui est en droit de revisiter le fonctionnement de ses institutions pour les adapter à l'évolution de la planète.

Quel agent de l'Etat accepterait de voir sa fonction disparaitre, même si son inutilité est avérée?
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  borbo le Dim 6 Avr - 11:20

Je sais votre vision du monde du travail. Il se résume à Exploités-exploiteurs.
Pourtant il faut vous résigner, dans la France démocratique et capitaliste où nous vivons, on emploie encore le terme de dirigeant et d'employé.
L'un dirige, donne une direction, un sens; l'autre exécute des ordres, car il est employé par le dirigeant.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  lolofab le Dim 6 Avr - 14:26

Si on suit le raisonnement borboesque , pour que ça aille mieux dans les entreprises , il faudrait revenir au temps des serfs....oh , qu'elle serait belle la vie , des employés interchangeables , soumis , corvéables , sans droits...et des patrons (avec fouets , ça va de soi..) qui auraient droit de vie et de mort....

Non , sans rire , vous vous rendez compte de ce que vous écrivez????
Un employeur respectueux de ses salariés n'aura que des bénéfices..un employé qui se sent rémunéré correctement , respecté pour son travail aura toutes les raisons de tout faire en sorte que cela continue , sa productivité sera meilleure , contrairement à quelqu'un dans une situation précaire , payé au lance pierre , qui n'en n'aura rien à faire de son entreprise...

Donc , il faut un juste équilibre , et ce n'est pas en faisant tomber de pans entiers du code du travail que l'on y arrivera....on va initier ainsi une précarité inédite par son ampleur , et tout le monde sera perdant...
avatar
lolofab

Messages : 489
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 49
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  borbo le Dim 6 Avr - 16:12

[quote="lolofab"]Si on suit le raisonnement borboesque , pour que ça aille mieux dans les entreprises , il faudrait revenir au temps des serfs....oh , qu'elle serait belle la vie , des employés interchangeables , soumis , corvéables , sans droits...et des patrons (avec fouets , ça va de soi..) qui auraient droit de vie et de mort....Toujours dans la caricature facile.Non , sans rire , vous vous rendez compte de ce que vous écrivez????
Un employeur respectueux de ses salariés n'aura que des bénéfices..un employé qui se sent rémunéré correctement , respecté pour son travail aura toutes les raisons de tout faire en sorte que cela continue , sa productivité sera meilleure , contrairement à quelqu'un dans une situation précaire , payé au lance pierre , qui n'en n'aura rien à faire de son entreprise...

Donc , il faut un juste équilibre (
bien sûr), et ce n'est pas en faisant tomber de pans entiers du code du travail que l'on y arrivera....on va initier ainsi une précarité inédite par son ampleur , et tout le monde sera perdant.

Ah! Comme il est beau le monde selon Lolofab! Sauf que dans la réalité c'est exactement l'inverse.
Ce sont les salariés les mieux protégés, les mieux rémunérés et dont le pouvoir de nuisance pour leur entreprise et la société est le plus grand qui font tout pour accroître leurs avantages, quitte à mettre en péril la pérénité de leur emploi.

Ainsi des dockers des grands ports Français, syndiqués CGT à 100%, parmi les mieux payés des salariés Français, irrévoquables et qui n'hésitent pas à scier la branche sur laquelle ils sont assis en compromettant la compétitivité des ports sur lequels ils exercent leur toute puissance.
Le port de Marseille est devenu un port régional après avoir été le plus grand port de Méditerranée.
Ainsi les salariés corses de la SNCM qui n'hésitent pas à risquer la vie de leur société pour défendre leurs intérêts, où se mêlent, des intérêts catégoriels à les raisons politiques des indépendantistes.

Mon fils travaille pour un grand groupe de BTP. Il fut employé en CDI dès son entrée à hauteur de 1900 e nets/mois.
Au bout de 2 ans il a été augmenté de 20%. Il bénéficie d'une épargne salariale en actions hors pair. La société abonde de 2 ou 3 lorsqu'il épargne 1.
Son copain Franco-gabonais vient d'être embauché en CDI chez Alstom.
Un autre de mes amis vient d'apprendre que son fils a trouvé un emploi en CDI chez Eurocopter à Marignane.
Où sont les monstres capitalistes dont vous parlez?
Certes ils ne font pas 35h/semaine, certes ils sont à la merci d'un retournement de conjoncture, certes leur société est exigente en terme de productivité, certes ils ne pourraient aisément se permettre de bloquer le fonctionnement de l'entreprise sans conséquences sérieuses pour leur avenir professionnel; mais ces sociétés créent de l'emploi en France et ailleurs dans le monde et recrutent plusieurs milliers de salariés (ouvriers etcadres) par an et sont en recherche permanente de salariés.
Qu'on se le dise.
Mais je reconnais volontiers que, lors de l'entretien d'embauche, il ne vaut mieux pas afficher les idées révolutionnaires de Cudorge ou 2larose pour espérer obtenir un contrat.
Pas folle la guêpe!
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  lolofab le Dim 6 Avr - 16:46

Ah! Comme il est beau le monde selon Lolofab! Sauf que dans la réalité c'est exactement l'inverse.
Ce sont les salariés les mieux protégés, les mieux rémunérés et dont le pouvoir de nuisance pour leur entreprise et la société est le plus grand qui font tout pour accroître leurs avantages, quitte à mettre en péril la pérénité de leur emploi. De qui parlez vous au juste ?

Ainsi des dockers des grands ports Français, syndiqués CGT à 100%, parmi les mieux payés des salariés Français, irrévoquables et qui n'hésitent pas à scier la branche sur laquelle ils sont assis en compromettant la compétitivité des ports sur lequels ils exercent leur toute puissance.
Le port de Marseille est devenu un port régional après avoir été le plus grand port de Méditerranée.
Ainsi les salariés corses de la SNCM qui n'hésitent pas à risquer la vie de leur société pour défendre leurs intérêts, où se mêlent, des intérêts catégoriels à les raisons politiques des indépendantistes. Il est vrai que c'est toujours deu côté des salariés syndiqués à la CGT que vient la faute ...jamais de patrons voyous ou d'actionnaires qui au nom du profit à court terme se gavent sur le dos des employés , caricature de la société du travail , vous n'en n'avez pas la conscience , vos écrits démontrent bien que vous êtes à des années lumières du monde du travail...

Mon fils travaille pour un grand groupe de BTP. Il fut employé en CDI dès son entrée à hauteur de 1900 e nets/mois.
Au bout de 2 ans il a été augmenté de 20%. Il bénéficie d'une épargne salariale en actions hors pair. La société abonde de 2 ou 3 lorsqu'il épargne 1.
Son copain Franco-gabonais vient d'être embauché en CDI chez Alstom.
Un autre de mes amis vient d'apprendre que son fils a trouvé un emploi en CDI chez Eurocopter à Marignane.
Où sont les monstres capitalistes dont vous parlez? Contrairement à vous , je ne caricature pas l'ensemble des employeurs , et cela rejoint mon message précedent , quand un salarié est rémunéré correctement , qu'il est respecté pour son travail , qu'il a des conditions de travail dignes de ce nom , tout le monde y gagne , l'employeur et l'employé..

Certes ils ne font pas 35h/semaine, certes ils sont à la merci d'un retournement de conjoncture, certes leur société est exigente en terme de productivité, certes ils ne pourraient aisément se permettre de bloquer le fonctionnement de l'entreprise sans conséquences sérieuses pour leur avenir professionnel; mais ces sociétés créent de l'emploi en France et ailleurs dans le monde et recrutent plusieurs milliers de salariés (ouvriers etcadres) par an et sont en recherche permanente de salariés.
Qu'on se le dise.
Mais je reconnais volontiers que, lors de l'entretien d'embauche, il ne vaut mieux pas afficher les idées révolutionnaires de Cudorge ou 2larose pour espérer obtenir un contrat.
Pas folle la guêpe![/quote]

Le démantelement actuel du code du travail sera plus ressenti dans les entreprises petites et moyennes que dans les grosses sociétés que vous citez , style Alsthom Eurocopter et autres...ces boites ont des représentants syndicaux aptes à négocier et à faire valoir les droits des salariés , ce qui n'est pas le cas dans les petites entreprises...et comme dit plus haut , un employé bien dans son travail est plus performant qu'un employé sous payé ...les patrons ont donc tout intêret à ce que leurs salariés aient le sentiment d'être utiles , d'être justement rémunérés et respectés...c'est du donnant-donnant!
avatar
lolofab

Messages : 489
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 49
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  borbo le Dim 6 Avr - 17:07

Le démantelement actuel du code du travail sera plus ressenti dans les entreprises petites et moyennes que dans les grosses sociétés que vous citez , style Alsthom Eurocopter et autres...ces boites ont des représentants syndicaux aptes à négocier et à faire valoir les droits des salariés , ce qui n'est pas le cas dans les petites entreprises...et comme dit plus haut , un employé bien dans son travail est plus performant qu'un employé sous payé ...les patrons ont donc tout intêret à ce que leurs salariés aient le sentiment d'être utiles , d'être justement rémunérés et respectés...c'est du donnant-donnant.

Le code du travail en France ne défend pas le travail mais le salarié. nuance.
Je préfère pour ma part un code qui facilité l'accès au travail et rende celui ci abondant , quitte à ce que le salarié soit moins protégé en tant que tel.
Les salariés les mieux protégés sont les fonctionnaires, je ne crois pas que leur situation salariale soit enviable.

La protection la plus efficace étant, selon moi, la facilité d'accès au travail ce qui sous-entend une plus grande facilité pour l'employeur de réajuster rapidement ses effectifs pour suivre son carnet de commandes.

Vous êtes dans le paradoxe.
Vous fustigez les grands capitalistes à qui mieux mieux et concédez que ce sont eux qui protègent le mieux leurs salariés.
Bizarre, non!
Quant aux syndicats dans les grosses boîtes ils sont quasi inexistant et leur action particulièrement discrète/
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  lolofab le Dim 6 Avr - 17:40

Les syndicats sont bel et bien présents dans les grosses boites , et siègent dans les divers conseils....contrairement aux petites entreprises où ils sont quasi inexistants...
Je ne fustige que les usurpateurs et les profiteurs...le système étant ce qu'il est , autant tout faire pour le faire progresser vers une plus grande justice sociale...
Je réitère ma position , un employé serein quand à son avenir professionel , correctement payé , ayant , en contre partie de son travail des droits qui le protège est plus productif qu'un exploité...
Votre vision du travail est surprenante...d'un côté les gentils patrons qu'il faut aider , et ce grâce à plus de flexibilité et de précarité pour les employés............et de l'autre , des salariés soit gentis et dociles , disant "merci patron" même lorsqu'ils se font virer , ou les terribles salariés syndiqués , fainéants , saboteurs de la pérénité se l'entreprise...qu'elle drôle de façon de penser le monde du travail.....

Quand aux fonctionnaires , bien que protégés par la garantie de l'emploi , leurs salaires , en particulier les catégories les plus basses , sont totalement scandaleux....
avatar
lolofab

Messages : 489
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 49
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

va au cinéma ça te fera du bien Borbo,

Message  LN2LR le Dim 6 Avr - 18:49

et en pendant que tu y es vas voir le dernier film de Ken Loach "It's a free world". Tu auras une petite idée des thèses que tu soutiens. tu n'as le droit de répondre que par oui ou par non .
avatar
LN2LR

Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 97
Localisation : le berceau de la démocratie Helvète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  mada le Dim 6 Avr - 23:02

Si le code du travail était fait au seul avantage des salariés, il n'y aurait plus d'entreprise.
Exact, mais si le paton a besoin de salariés pour faire tourner ses machines cela signifie qu'il est dépendant de ses salariés. D'autre part le patron est aussi dépendant des consommateurs qui se trouvent être aussi des salriés. Il est donc nécessaire, si je vous comprends bien que le patron use d'une pression quelconque sur ses salariés afin que ceux-ci se contentent de ce qu'il veut bien donner comme salaire sans s'occuper de savoir si ce salaire permet aux salariés de vivre correctement.
La démocratie réelle pour les patrons et la démocratie virtuelle pour les salariés.

L'entreprise n'existe que par le fait du patron et ne fonctionne que par le fait de ses employés.
Les employés sont interchangeables, ceci est moins vrai pour un patron.
Il faut donc rechercher un équilibre dans le rapport de forces et il doit être, in fine, à l'avantage du patron pour permettre la pérénité de l'entreprise si elle est viable dans l'environnement économique.
Faut croire que le monde a commencé avec la naissance de l'entreprise, c'est une évidence, avant l'entreprise on ne s'habillait pas, on ne se soignait pas, on ne voyageait pas, bref, avant l'entreprise, il n'y avait point de vie.
Comme dans une négociations entre fonctionnaires et Etat, c'est l'intérêt de l'Etat qui prime, c'est lui qui est en droit de revisiter le fonctionnement de ses institutions pour les adapter à l'évolution de la planète.
Quel agent de l'Etat accepterait de voir sa fonction disparaitre, même si son inutilité est avérée?
Si cette personne ne perd pas son pouvoir d'achat, je ne vois pas pourquou elle resterait sur un poste inutile. Les gens ne veulent pas bouger car ils savent ce qu'ils vont perdre mais ne savent pas ce qu'ils trouveront et en ce moment, les gens ont vraiment raison de se méfier.

Borbo de la borboterie, il a suffit que la classe dominante (rentiers fonciers, banques et politiques) fassent en sorte que les terres des paysans et leurs productions ne rapportent plus assez pour vivre à la campagne pour envoyer les paysans dans les mines, les usines, les chantiers de constructions, etc... Lisez les romans de Vincenot à ce sujet, il explique comment cela s'est passé. Ce sont les patrons qui avaient besoin de main d'oeuvre et surtout il ne fallait pas que cela coûte trop cher. Dès le début de l'industrialisation, les élites n'ont pas forcé les gens mais se sont arrangés de façon à ce ont que les paysans ne puissent faire autrement que d'aller dans les périphéries des villes.

Le capitalisme n'est pas né avec les industriels, il a toujours existé sous une forme ou sous une autre mais l'esclavagisme (officiel et non officiel) lui a permi de prendre une extension sans milmite.Les salariés et les esclaves en Chine, en Inde, au Mexique, en Afrique ne sont que le prolongement des siècles passés. Je ne vois pas de différence entre un français en 1900 qui tout en travaillant crevait de faim. Les patrons avaient besoin de chair fraîche, les hommes mouraient jeunes, et d'autres venaient gentiments les remplacer. Mieux en 14-18, ils sont même aller mourir à vingt ans pour les patrons, et les élites ont recommencé en 39. L'armement ça rapporte beaucoup d'argent, alors il faut continuer et ça continue au Moyen Orient, en Afrique et ailleurs.

Une société qui a besoin de patrons (les artisans et commerçants c'est une autre question) a aussi besoin de conflits, entre individus, entre groupes, entre pays, vous n'avez pas remarqué Borbo de la borboterie!!!

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Remarque

Message  borbo le Dim 6 Avr - 23:55

Ce que je remarque, contrairement à vous c'est que depuis 60 ans nous vivons en paix dans un monde qui n'a jamais été capitaliste.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  mada le Lun 7 Avr - 0:09

borbo a écrit:Ce que je remarque, contrairement à vous c'est que depuis 60 ans nous vivons en paix dans un monde qui n'a jamais été capitaliste.

Borbo de la borboterie, ce que je remarque, c'est qu'en France nous étions en guerre jusqu'en 1962. Si l'Europe a échappé à la guerre c'est parce que les guerres étaient sur d'autres continents. N'avez-vous pas remaqué combien les indutriels de la mort se sont enrichis en 60 ans? Le trafic d'armes ne s'est jamais aussi bien porté qu'en ce moment.
Dassault qui n'est pas foutu de vendre un de ces avions ne s'est pas appauvrit que je sache!Les deniers publics l'ont beaucoup aidé.
Est-ce que la France n'exporte plus d'armement?

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Droit du travail, du nouveau

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum