Les grands silences?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les grands silences?

Message  borbo le Lun 14 Avr - 10:43

J'attends avec impatience que nos écolos-bobos-gauchos m'expliquent comment en développant les cultures bios et autres coquetteries alimentaires pour Germanopratins, on peut nourrir 6,5 milliards d'habitants, tout en sachant que les économies capitalistes produisent l'essentiel des produits alimentaires de base.
Autre détail qui est passé inaperçu.
Vous avez remarqué, ou avez-vous entendu parler par les écolos-mondains, que l'année 07 fut une des plus froides de la décennie et que la consommation d'énergie pour le chauffage a fait un bon en avant qui n'est pas étranger à la hausse du baril et qui laisse penser, qu'a tout prendre, il vaut mieux avoir chaud que froid.

Décidemment, par les temps qui courrent, les idées reçues prennent un vieux coup!
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  mada le Lun 14 Avr - 15:57

Avez-vous remarqué, Borbo de la borboterie qu'un pays émergeant n'a pas de problème majeur de bouffe, l'Inde. Ce pays a fait le maxi pour devenir indépendant au niveau de la nourriture. C'est pas le top, mais en fermant ses frontières aux importations de riz, et en subventionnant certaines cultures (il a fait comme l'europe) le choc est moins rude.
Ce matin, sur France Culture, l'invité, encore un spécialiste a dit à plusieurs reprises que c'est le nord qui affame le sud. La culture d'exportation en Afrique ne nourrit pas les paysans. 2/3 de ceux qui crèvent de faim sont des paysans, il cultive une terre qui ne les nourrit plus depuis qu'ils ont des "dettes". Chaque année, il y a plus de dollars qui vont du sud vers le nord que l'inverse. Belle hypocrisie de l'occident.
Avez-vous remarqué ce silence sur les richesses produites dans le monde, silence sur les fortunes des dirigeants africains, sur les bénefs bancaires malgré la "crise" des subprimes, la baisse globale des salaires des pays du nord, etc...

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A votre avis.

Message  borbo le Lun 14 Avr - 18:01

.2/3 de ceux qui crèvent de faim sont des paysans, il cultive une terre qui ne les nourrit plus depuis qu'ils ont des "dettes".

Expliquez-moi la relation elle m'échappe.

Croyez-vous un instant que l'Inde subvient à ses besoins alimentaires sans faire appel aux techniques agricoles les plus modernes d'irrigation, aux pesticides, aux engrais et aux graines sélectionnées dans les pays développés?

Comment en Europe est-on passé d'une production de blé de 5 quintaux à l'hectare au XVIIème siècle à 120, en cultivant 50% de terre en moins, en nourrissant sans disette une population qui à triplée et bien plus...
Avec de la bouillie d'hortie?

Au Sénégal, par exemple, les paysans payent moins cher le sac de riz de Thaïlande que le sac de mil de la Casamance, Pourquoi?

En Centrafrique les habitants se nourrissent de boîte de sardines et de pain. Pourquoi?

L'Afrique (ce n'est pas que des déserts) est un continent en friche avec de l'eau et de la chaleur, une absurdité lorsqu'on crève la faim.
Survolez-la et on en reparlera.
Bousculez un peu vos certitudes.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Zimbabwé, Afrique du Sud même combat.

Message  borbo le Lun 14 Avr - 18:11

Vous a-t-il échappé que l'Afrique du Sud et la Rhodésie étaient des pays d'Afrique prospères exportateurs de denrées alimentaires. Quand? Lorsque ces pays étaient dirigés par des personnes de culture occidentale (je ne dis pas blancs).
Aujourd'hui la Rhodésie (Zimbabwé) "libérée" est revenu au temps de la préhistoire, les fermiers blancs ont été spolliés, tués et la population sous le joug d'un dictateur y meurt de faim et l'Afrique du Sud sa voisine vide consciencieusement les caisses, les fermiers blancs sont tués par des brigands et ce pays est en voie de paupérisation accellérée.
Aucun doute la mort de Mendela scellera son destin.
Pourtant le climat n'a pas changé.
Cherchez l'erreur.
Curieux non?
Encore un coup des oligarques!

Sacrée Mada!
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

SI VOUS AIMEZ LES PESTICIDES

Message  SERBO le Lun 14 Avr - 18:50

[b]Si vous aimez les pesticides, Borlo, vous n'avez pas à nous demander la permission pour en manger. Le choix de la nourriture est quelque chose de très personnel et vous n'êtes en aucune manière tenu de nous informer sur le contenu de votre assiette. Ainsi, si vous le désirez, vous pourrez faire une demande pour résider à Tchernobil, ou beaucoup de logements sont vacants, et les loyers sont relativement modestes, je crois même que certains sont gratuits. Quand au bio, je ne pense pas que les agriculteurs qui s'y mettent le feraient si celà n'était pas rentable (ce seraient alors des imbéciles). Mais je sais par expérience qu'en général les gens qui sont très en colère contre le bio le sont souvent parce que ce sont eux-mêmes des empoisonneurs.
Sachez en tout cas que le bio se porte bien en France puisque la demande est supérieure à l'offre. Nous importons donc du bio, et sa provenance est majoritairement allemande.
Voilà pour le bio. Quand aux raisons pour lesquelles la production mondiale de légumes, céréales, fruits est en baisse, il faut certes y voir la responsabilité des bouleversements climatiques mais aussi la jachère honteusement rémunérée par Bruxelles (pour maintenir des cours élevés), et la crapulerie de Monsanto qui vend aux plus pauvres des semences non réutilisables (qui ne donnent pas de graines).
Serbo study
avatar
SERBO

Messages : 39
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 64
Localisation : un petit village à la campagne (300 hab.)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  bakounin le Lun 14 Avr - 19:06

SERBO a écrit:[b]Si vous aimez les pesticides, Borlo, vous n'avez pas à nous demander la permission pour en manger. Le choix de la nourriture est quelque chose de très personnel et vous n'êtes en aucune manière tenu de nous informer sur le contenu de votre assiette. Ainsi, si vous le désirez, vous pourrez faire une demande pour résider à Tchernobil, ou beaucoup de logements sont vacants, et les loyers sont relativement modestes, je crois même que certains sont gratuits. Quand au bio, je ne pense pas que les agriculteurs qui s'y mettent le feraient si celà n'était pas rentable (ce seraient alors des imbéciles). Mais je sais par expérience qu'en général les gens qui sont très en colère contre le bio le sont souvent parce que ce sont eux-mêmes des empoisonneurs.
Sachez en tout cas que le bio se porte bien en France puisque la demande est supérieure à l'offre. Nous importons donc du bio, et sa provenance est majoritairement allemande.
Voilà pour le bio. Quand aux raisons pour lesquelles la production mondiale de légumes, céréales, fruits est en baisse, il faut certes y voir la responsabilité des bouleversements climatiques mais aussi la jachère honteusement rémunérée par Bruxelles (pour maintenir des cours élevés), et la crapulerie de Monsanto qui vend aux plus pauvres des semences non réutilisables (qui ne donnent pas de graines).
Serbo study




Il ne peut pas y avoir de vrai bio dans un pays comme la France, c'est trop pollué. Donc cette pollution se retrouve forcément dans les aliments.
avatar
bakounin

Messages : 472
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 53
Localisation : Entre fourneaux et clavier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  mada le Lun 14 Avr - 20:32

borbo a écrit:.2/3 de ceux qui crèvent de faim sont des paysans, il cultive une terre qui ne les nourrit plus depuis qu'ils ont des "dettes".

Expliquez-moi la relation elle m'échappe.

Croyez-vous un instant que l'Inde subvient à ses besoins alimentaires sans faire appel aux techniques agricoles les plus modernes d'irrigation, aux pesticides, aux engrais et aux graines sélectionnées dans les pays développés?

Comment en Europe est-on passé d'une production de blé de 5 quintaux à l'hectare au XVIIème siècle à 120, en cultivant 50% de terre en moins, en nourrissant sans disette une population qui à triplée et bien plus...
Avec de la bouillie d'hortie?

Au Sénégal, par exemple, les paysans payent moins cher le sac de riz de Thaïlande que le sac de mil de la Casamance, Pourquoi?

En Centrafrique les habitants se nourrissent de boîte de sardines et de pain. Pourquoi?

L'Afrique (ce n'est pas que des déserts) est un continent en friche avec de l'eau et de la chaleur, une absurdité lorsqu'on crève la faim.
Survolez-la et on en reparlera.
Bousculez un peu vos certitudes.

1°) Les lobbyes agro européens vendent de la marchandise en surgelé qui a complètement asphixié les petits producteurs locaux.Ceci dans plusieurs pays d'Afrique.

2°) Rappelez-vous les prêts du FMI qui étaient mis à condition (restreindre les services public, privatisé tout ce qui pouvait l'être). Suite à ces emprunts, les populations ont fait des plantations pour vendre sur le marché international afin de pouvoir rembourser la dette, mais pas pour se nourrir.

3°) La famine aujourd'hui a été provoquée par la politique agricole européenne et étatsunienne. Oui, les européens sont responsables, plus précisément les porcs d' industriels agricoles.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  borbo le Lun 14 Avr - 21:50

En Centrafrique, pays que je connais bien, les productions industrielles sont le café et le coton. Elles ne couvrent qu'une très petite surface des terres arables, le reste est le domaine d'une petite culture vivrière à base de manioc.
Aujourd'hui dans les villes, sans aucune industries pour employer les jeunes, s'entassent dans des taudis des paysans rebutés par le travail ingrat de la terre.
On mange des sardines et du pain je vous l'ai dit, tandis qu'une grande partie du pays, d'un pays plus grand que la France avec 4 millions d'habitants est en friche.

Alors vous pouvez m'expliquez ce que vous voulez sur les vieux clichés des cultures industrielles, sur les scandales de la spéculation, sur la dette...tout cela c'est pipeau et ne fait que plonger dans la victimisation commode un continent en plein marasme.

La réalité est plus simple, les forces vives du pays sont oisives ou rêvent d'exil, en aucune façon elles ne sont au service du développement de leur pays.
Un pays pareil occupé par 4 millions d'européens ou de quakers seraient un Eldorado.
Comment se fait-il que toutes les plantations, anciennement développées par des européens, étaient prospères, aujourd'hui les nationalisations étant passées par là elles sont en ruines.
Idem au Congo brazzaville, idem en Angola, idem au Zaïre, idem au Cameroun; idem....
Avant de critiquer les pays occidentaux, il faudrait une bonne fois pour toute mettre les africains devant leurs responsabilités.
Les difficultés et les handicaps au développement sont essentiellement endogènes.
C'est l'incompétence, la non-technicité, l'inculture qui produisent de la misère et les africains dans ce domaine en sont riches.
C'est un peu comme si en France vous alliez chercher les causes de toutes nos difficultés en Allemagne.

Expliquez-moi comment, avec un niveau de vie très bas, des salaires très bas, les africains n'arrivent pas à produire des denrées qui soient concurrentielles au moins sur leur propre marché???

Ca n'a aucun sens.
La réponse est simple : tout simplement parce qu'ils ne produisent pas.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  borbo le Lun 14 Avr - 21:56

1°) Les lobbyes agro européens vendent de la marchandise en surgelé qui a complètement asphixié les petits producteurs locaux.Ceci dans plusieurs pays d'Afrique.

La vente de surgelés en Afrique, celle-là je ne l'avais pas encore entendu. C'est fort pour un continent qui n'a pas l'électricité.


3°) La famine aujourd'hui a été provoquée par la politique agricole européenne et étatsunienne. Oui, les européens sont responsables, plus précisément les porcs d' industriels agricoles.

Ce qui produit la famine ce sont les guerres tribales, l'insécurité


avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  mada le Mar 15 Avr - 6:45

A partir du moment où vous n'êtes pas d'accord avec ce que l'on écrit,pour vous, on raconte n'importe quoi. Pourtant je maintiens ce que j'écris, ce sont les politiques agricoles occidentales qui ont conduit à la famine des pays du sud. L'europe vend des poulets surgelés à l'Afrique, il n'y a peut-être pas d'électricité pour le citoyen d'en bas, mais pour le commerce, il y en a c'est tout ce que je peux vous dire à moins que les intervenants dans les émissions de radios, (terre à terre, CO2 mon amour, plus des intervenants par ci, par là) soient de sacrés menteurs. Allez sur la toile et vérifiez avant de dire que je dis n'importe quoi. Certes, dire que ce sont les occidentaux (Europe et U S A, Australie, Canada) qui programment la faim dans le monde ce n'est pas flatteur pour notre civilisation mais ce n'est pas nouveau. Ce qui est nouveau, c'est que les marchands de soupes ne peuvent plus cacher leur vandalisme auprès des peuples de pays que l'on maintient dans la misère. L'Afrique possède beaucoup de ressources et il n'est pas question de laisser ces richesses aux peuples. Vous qui connaissez l'Afrique vous savez mieux que personne que le premier problème de ce continent ce n'est pas la pauvreté car celle ci est plannifiée, mais ses richesses, la corruption des élites politiques faisant le reste.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Surgelés

Message  borbo le Mar 15 Avr - 8:59

Vous devriez varier vos sources et faire un peu plus confiance aux informations venant du terrain.
Des surgelés il y en a dans les quelques grandes surfaces en relation avec des grands distributeurs à Cocody ou dans quelques capitales pour alimenter les quelques centaines d'Européens en quête de produits labellisés.
C'est totalement marginal à l'échelle des pays.
Vous devriez savoir qu'il n'y a rien de plus délicieux qu'un poulet, dit de brousse, que l'on achète sur les marchés, grillés et embaumés d'épices arabes et venant de petits artisans.
Les élevages locaux semi-industriels (quelques milliers de poulets) sont fournis en poussins sélectionnés venant en avions de France ou d'ailleurs. Les méthodes d'élevages sont alors comparables à celles d'Europe.
Il ne fait aucun doute que le surgelé est un non évènement à l'usage de quelques médias en recherche de sensationnel.

Au fait, avez-vous noté que la pénurie alimentaire actuelle provient en partie du développement des cultures destinées aux bio-carburants, cheval de bataille des écolos-mondains.
Aux USA 1/4 des surfaces de colza est réservé à ce type de culture.
Et voilà t'y pas que les Chinois se mettent à bouffer de la viande. Manquerait plus que les Indiens se mettent à bouffer de la vache.
Voilà ce que c'est lorsque les pauvres deviennent riches!
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  Sylvie le Mar 15 Avr - 10:57

Au fait, avez-vous noté que la pénurie alimentaire actuelle provient en partie du développement des cultures destinées aux bio-carburants, cheval de bataille des écolos-mondains.
Aux USA 1/4 des surfaces de colza est réservé à ce type de culture.

exact hélas !
un article paru récement annonce que L' Allemagne renonce au développement des biocarburants

Le projet allemand appelé E10, qui avait pour objectif l'introduction de 10 % d'éthanol dans l'essence d'ici 2009, a été abandonné. Les allemands resteront à la proportion de 5 % de biocarburants dans l'essence, mesure déjà en vigueur.

Les écologistes se réjouissent de cette décision : l'éthanol contribue à la déforestation des forêts tropicales au profit des palmiers, pour en recueillir l'huile de palme nécessaire aux biocarburants. De plus, les mélanges se réalisent également avec du soja ou du colza ; ces derniers seraient de nouveaux consacrés à l'alimentation, et non aux biocarburants.
L'E10 comportait de surcroît des inconvénients techniques, notamment une action corrosive sur les véhicules, ainsi qu'un surcoût pour les automobilistes. Environ 3 millions de véhicules importés de l'étranger n'auraient pas supporté le mélange.

Une directive européenne impose l'introduction de 10 % de biocarburants dans l'essence d'ici 2020. En France, Nicolas Sarkozy a confirmé le maintien de 7 % de biocarburants d'ici 2010.

France Nature Environnement (FNE) dénonce ces mesures européennes et françaises, qui contribuent à la déforestation des forêts tropicales au Brésil et en Indonésie, avec toutes les conséquences catastrophiques pour la biodiversité et l'agriculture locale qu'elles induisent.
La FNE va demander à Nicolas Sarkozy de retirer ce projet d'introduction de biocarburants.
avatar
Sylvie

Messages : 340
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 57
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Salut Bakounin

Message  SERBO le Mar 15 Avr - 11:00

[Bakounin a dit :



Il ne peut pas y avoir de vrai bio dans un pays comme la France, c'est trop pollué. Donc cette pollution se retrouve forcément dans les aliments.[/quote]


Si je suis votre raisonnement, Bakounin, cette pollution de retrouve forcément dans les aliments, mais également dans le non-bio. Vous reconnaissez donc que vous êtes, en tant que restaurateur, un empoisonneur. Et en toute connaisance de cause, ce qui est encore plus grave, car vous ne le faites pas "à l'insu de votre plein gré", selon la formule cycliste célèbre. Je vous souhaite un bon appétit.
Serbo study
avatar
SERBO

Messages : 39
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 64
Localisation : un petit village à la campagne (300 hab.)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ca va chauffer!

Message  borbo le Mar 15 Avr - 12:34

Si je suis votre raisonnement, Bakounin, cette pollution de retrouve forcément dans les aliments, mais également dans le non-bio. Vous reconnaissez donc que vous êtes, en tant que restaurateur, un empoisonneur. Et en toute connaisance de cause, ce qui est encore plus grave, car vous ne le faites pas "à l'insu de votre plein gré", selon la formule cycliste célèbre. Je vous souhaite un bon appétit.
Serbo study


Putain Serbo, tu cherches les embrouilles!
Gaffe à tes batteries! Bakou passe vite du piano à la grosse caisse. Et la dégelée, il connait.
Tu as dit : empoisonneur!
J'ai bien lu!,
"Chez Bakou" spécialiste "de la insalata mista a la mozzarella di Napoli", à taux de dioxine garanti.
Vivement ce soir qu'on déguste.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

TROP MORNE

Message  SERBO le Mar 15 Avr - 18:03

Borbo a dit :

Putain Serbo, tu cherches les embrouilles!
Gaffe à tes batteries! Bakou passe vite du piano à la grosse caisse. Et la dégelée, il connait.
Tu as dit : empoisonneur!
J'ai bien lu!,
"Chez Bakou" spécialiste "de la insalata mista a la mozzarella di Napoli", à taux de dioxine garanti.
Vivement ce soir qu'on déguste.[/quote]

Qu'est-ce qu'on n'est pas obligé de faire pour secouer ce site endormi, la vie est trop morne...
Serbo cherry
avatar
SERBO

Messages : 39
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 64
Localisation : un petit village à la campagne (300 hab.)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Tentative N°1: garder son calme et son sang froid.

Message  bakounin le Mar 15 Avr - 19:19

SERBO a écrit:[Bakounin a dit :



Il ne peut pas y avoir de vrai bio dans un pays comme la France, c'est trop pollué. Donc cette pollution se retrouve forcément dans les aliments.


Si je suis votre raisonnement, Bakounin, cette pollution de retrouve forcément dans les aliments, mais également dans le non-bio. Vous reconnaissez donc que vous êtes, en tant que restaurateur, un empoisonneur. Et en toute connaisance de cause, ce qui est encore plus grave, car vous ne le faites pas "à l'insu de votre plein gré", selon la formule cycliste célèbre. Je vous souhaite un bon appétit.
Serbo study
[/quote]


Très cher Serbo,
il ne s'agissait que d'une réponse rapide et non argumentée. Si à partir de cela vous arrivez à me définir comme un empoisonneur, je vous en félicite.
Au lieu de me demander plus amples explications vous me clouez au pilori, sans honte. Trop fastoche.
Je vais essayer de garder la tête froide. Sur quelles sortes de pollutions je m'exprimais ? A peine sur celles ( nombreuses ) causées par l'agriculture intensive. Où s'étend cette pollution ? Dans les grandes plaines à blé ou autres céréales. Ai je parlé des départements plus reculés où ces polltuions sont restreintes de fait ? Que nenni. Mais le problème est que les jeunes agriculteurs qui font du bio s'installent majoritairement dans les zones les plus denses en agriculture donc les plus polluées. Est ce ma faute ?
Non !
En revanche je connais certaines des raisons de cette entassement de paysans au mêmes endroits et de la désertification d'autres zones. Quand une zone est déserte, nul ne veut s'y installer, car qui dit désert dit absence de services ( postaux, infirmiers, médicaux, hospitaliers et scolaires ). Et vos chers jeunes ou moins jeunes gens qui font du bio, s'ils n'ont pas tout à portée de main ne sont pas intéressés pour s'installer. Pensez il y a les nenfants et que de nos jours vivre sans le haut débit relève de l'archaïsme.
Donc concentration dans les zones riches car grace aux gros céréaliers qui polluent tout, les services y sont maintenus de même que les progrès techniques s'y installent.
Quant à ceux qui sont déjà sur place il récupère des terres pourries qu'il faudrait plusieurs décennies pour les dépolluer. Donc bio, bof.
Allez faire un tour sur la plateau du Larzac ( la grande utopie soixantuitarde ), l'air y est bon, les sols ne sont pas pollués mais vous y trouvez moins de producteurs bio que dans la Creuse ou en Bretagne. Normal mis à part des chèvres il n'y a rien sur la Larzac. Un toubib pour 3000 personnes et une école primaire pour 5 villages. Les pôv chti nenfants doivent prendre le bus et ça c'est un drame de nos jours.
Donc comme en toute chose il faut raison garder, il vous faudrait revoir votre sens de la répartition géographique des populations en France ainsi que celui des aspirations de vos contemporains.
Il est vrai que pour ma part j'avais été à la base trop bref pour être intelligible.
Voilà pour la partie calme, mesurée, pondérée de ma réponse. le reste je vous le fais à l'avenant.
J'ai eu la chance de pouvoir choisir un endroit où excercer mon noble métier qui est l'un des moins pollués de France. Ce n'est pas un hasard. Pour avoir cotoyé trop de très grande banlieues industrielles je sais ce qu'est de retrouver sa bagnole jaune de vapeur de soufre au petit matin en se disant " putain c'est ça que l'on respire ".
Je fais mon métier dans la connaissance des produits et des terroirs où ils sont produits. Pour certains d'entre eux je suis en contact direct avec les producteurs, les vois faire dans le temps, dans la durée. Et un gars qui n'a pas la m^me quantité de récolte d'une année sur l'autre est forcément quelqu'un soumis à des aléas donc quelqu'un qui travaille proprement ( je schématise, précision utile pour les grands esprits comme vous ).
Ensuite j'ai choisi une méthode de travail qui ne regarde que moi mais qui garantit à mes clients ( que je considère avant tout comme des consommateurs ) des produits impeccables choisis par mes soins et non par une centrale. Ce qui prend plus de temps et fait que vous mettez plus de temps à être rentable, c'est un fait.
Alors s'il y a un empoisonneur, il est à chercher ailleurs que sous mon toit.
Après vous pensez bien ce que vous voulez je m'en contre fiche mais quelque chose de bien. Je m'en tamponne même le coquillard grave.
J'ai fais bref et calme, mais quand je lis des conneries pareilles j'en perd mes mots. Donc désolé si je n'argumente pas plus, votre niaiserie me rend autiste.
avatar
bakounin

Messages : 472
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 53
Localisation : Entre fourneaux et clavier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Serbo.

Message  borbo le Mar 15 Avr - 20:40

C'est vrai que c'est dur d'agiter la marmite.
Deux pelés et un tondus ou deux félés et un fondu.

Je m'épuise.
Dommage, je me sentais assez bien sur cette petite planète, façon petit prince (un peu passé) entre ses cratères et son baobab.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Bien comprendre le sens des mots

Message  SERBO le Mer 16 Avr - 0:17

[quote="bakounin"]
SERBO a écrit:[Bakounin a dit :


[i]

J'ai fais bref et calme, mais quand je lis des conneries pareilles j'en perd mes mots. Donc désolé si je n'argumente pas plus, votre niaiserie me rend autiste.

Mon cher Bakounin,
Mon post était plus une provoc qu'une insulte. A me lire vous devriez savoir que l'insulte n'est pas ma tasse de thé, il suffit de relire mes écrits. Ce que je voulais dire c'est qu'en partant de votre raisonnement, évidemment que la pollution est partout, ne serait-ce en quantité infime. Si elle est partout, elle est donc logiquement dans mon assiette, dans la votre et la chaine alimentaire le voulant ainsi, forcément dans l'assiette de votre client.
Mais encore faut-il comprendre que bio et pollution n'ont rien à voir. Le bio, c'est cultiver la terre en se disant qu'elle ne nous a pas été donnée, mais qu'elle nous est prêtée par nos enfants. Le bio c'est cultiver la terre sans pour autant revenir aux méthodes de nos grands parents, c'est cultiver autrement. Sans pesticides nuisibles à l'environnement, sans engrais chimiques, pour obtenir des légumes qui ne contiennent pas forcément moins de particules d'agents polluants, mais plus de vitamines et avec plus de goût que le fruit de l'agriculture intensive, celle préconisée par ces rats de la FDSEA, et ces légumes cultivés autrement, eh bien il seront toujours meilleurs que les autres, et ceux qui les auront produits seront plus fiers que les autres, et ils auront fichtrement raison.
Voilà, quand aux insultes, je constate que c'est vous qui les utilisez, mais je ne vous suivrai pas sur ce chemin.
Serbo study
avatar
SERBO

Messages : 39
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 64
Localisation : un petit village à la campagne (300 hab.)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  LN2LR le Mer 16 Avr - 9:15

borbo a écrit:C'est vrai que c'est dur d'agiter la marmite.
Deux pelés et un tondus ou deux félés et un fondu.

Je m'épuise.
Dommage, je me sentais assez bien sur cette petite planète, façon petit prince (un peu passé) entre ses cratères et son baobab.
c'est bien pour toi Borbo, tu vas pouvoir te répondre, tu nous gonflais déja sur Marianne, là tu as réussi a toi seul a vider le forum..... nous on s'amuse ailleurs.... Exclamation Je félicite Bakou , Mada, Sylvie, pour leur ténacité, tchao a tous.
avatar
LN2LR

Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 97
Localisation : le berceau de la démocratie Helvète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenez revenez

Message  borbo le Mer 16 Avr - 11:09

Si je suis à l'origine de la désertiond e ce forum.
OK je me barre!
Ciao, pantin!
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

re

Message  Turquesa le Mer 16 Avr - 16:10

- On a par fois le choix entre privilégié une nourriture plus saine que de changer de voiture, partir en vacances, ou s’acheter ceux qu’on te recommande d’acheter dans les pubs pour faire marché les commerces multinationaux.
- Parfois on n’a pas le choix, parce qu’il faut se nourrir.
- C’est normal qu’on sache et qu’on puisse avoir le choix de consommer avec ou sans certaines cochonneries, (je sais que le bio n’est par forcement clin à 100%, mais de là a 100% chimique, périmé et reconditionné, OGM, ou etc., mais ce n’est pas bon non plus pour notre système d’autodéfense que tout soit hyper stérilisé, comme non plus tout antibiotisé). Si on choisi de payer un peu plus cher, ce n’est pas pour l’emballage ou les belles pubs, mais plutôt pour la qualité !!!
- Il est triste, lamentable et préoccupant de penser et de voir, que une spéculation : 1 pour atténuer les pertes dans les « subprimes », et 2 parce que il y a demande de céréales pour les biocarburants, qu’on laisse les plus en plus pauvres mourir de faim.
- De tout façon empoisoner les gens à leur issu est aussi si non pire que les laisser mourir de faim, ou de leur donner de semences contamines et stériles.
- Les choix de Fuquet’s es plutôt restreint à une minorité des privilégiés, et entre eux et les nouveaux « parias » il y a une large classe moyenne dont les moyens dus à l’inflation galopante en France et Europe (3.6 en mars) on plus de changes de pencher vers la deuxième que la première catégorie, quoi que perso la première je ne l’envie pas…

Mais vu que ce que je pense n’intéresse pas beaucoup la lecture et encore moins la réplique, je use mes énergies autrement.
avatar
Turquesa

Messages : 333
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  LN2LR le Jeu 17 Avr - 18:00



Mais vu que ce que je pense n’intéresse pas beaucoup la lecture et encore moins la réplique, je use mes énergies autrement.
[/quote]
Mais si Mada, le problème est que de parler ou d'écrire, n'amène plus beaucoup de progrès, il faut boire le calice jusqu'a la lie, alors que ceux qui ont voté Sarkozy se régalent pendant 4 ans encoreet nous..... nos idéaux doivent être mis en sourdine, plus de moyens d'expresion plus d'espoir de faire bouger les choses avant quelques années.....
a moins d'une révolution et là j'irai avec mon lance pierre et un sac de boulons. Je lis toujours le forum, mais plus du tout envie de chercher a convaincre des abrutis comme Borbo.
avatar
LN2LR

Messages : 343
Date d'inscription : 29/11/2007
Age : 97
Localisation : le berceau de la démocratie Helvète

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Serbo j'ai du mal

Message  bakounin le Jeu 17 Avr - 19:16


Mon cher Bakounin,
Mon post était plus une provoc qu'une insulte. A me lire vous devriez savoir que l'insulte n'est pas ma tasse de thé, il suffit de relire mes écrits. Ce que je voulais dire c'est qu'en partant de votre raisonnement, évidemment que la pollution est partout, ne serait-ce en quantité infime. Si elle est partout, elle est donc logiquement dans mon assiette, dans la votre et la chaine alimentaire le voulant ainsi, forcément dans l'assiette de votre client.
Mais encore faut-il comprendre que bio et pollution n'ont rien à voir. Le bio, c'est cultiver la terre en se disant qu'elle ne nous a pas été donnée, mais qu'elle nous est prêtée par nos enfants. Le bio c'est cultiver la terre sans pour autant revenir aux méthodes de nos grands parents, c'est cultiver autrement. Sans pesticides nuisibles à l'environnement, sans engrais chimiques, pour obtenir des légumes qui ne contiennent pas forcément moins de particules d'agents polluants, mais plus de vitamines et avec plus de goût que le fruit de l'agriculture intensive, celle préconisée par ces rats de la FDSEA, et ces légumes cultivés autrement, eh bien il seront toujours meilleurs que les autres, et ceux qui les auront produits seront plus fiers que les autres, et ils auront fichtrement raison.
Voilà, quand aux insultes, je constate que c'est vous qui les utilisez, mais je ne vous suivrai pas sur ce chemin.
Serbo study
[/quote]



IL m'est difficile d'être plus crodial que ce que j'ai fais quand je me fais traité d'empoisonneur. Même si comme je l'avais bien compris c'était de la provoc', même s'il m'arrive d'avoir le sens de l'humour, même si j'ai bien compris que c'était pour vous une manière de mettre un peu d'ambiance sur la forum. Néanmoins le terme est fort surtout pour quelqu'un qui n'a jamais mangé chez et donc ignore totalement et ce que je sers et comment je bosse, surtout quels produits.

Quant au fait d'être insultant, je ne vois où je l'ai été. Niais n'est pas une injure mais juste un qualificatif concernant votre discours rabaché qui me fait gentiment penser à un enfonçage de porte ouverte. Donc ce genre de propos gentillets, simplets ?, je les qualifie de niais.
Ce qui ne remet nullement en cause ni votre honnêteté intellectuelle, ni votre intelligence tout court. Voilà, mais " empoisonneur " est un mot que quand on le sort, il faut s'attendre derrière à quelques coups de batons. Sinon on ne le sort pas.
avatar
bakounin

Messages : 472
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 53
Localisation : Entre fourneaux et clavier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  mada le Lun 21 Avr - 18:15

Turquesa a écrit:- On a par fois le choix entre privilégié une nourriture plus saine que de changer de voiture, partir en vacances, ou s’acheter ceux qu’on te recommande d’acheter dans les pubs pour faire marché les commerces multinationaux.
- Parfois on n’a pas le choix, parce qu’il faut se nourrir.
- C’est normal qu’on sache et qu’on puisse avoir le choix de consommer avec ou sans certaines cochonneries, (je sais que le bio n’est par forcement clin à 100%, mais de là a 100% chimique, périmé et reconditionné, OGM, ou etc., mais ce n’est pas bon non plus pour notre système d’autodéfense que tout soit hyper stérilisé, comme non plus tout antibiotisé). Si on choisi de payer un peu plus cher, ce n’est pas pour l’emballage ou les belles pubs, mais plutôt pour la qualité !!!
- Il est triste, lamentable et préoccupant de penser et de voir, que une spéculation : 1 pour atténuer les pertes dans les « subprimes », et 2 parce que il y a demande de céréales pour les biocarburants, qu’on laisse les plus en plus pauvres mourir de faim.
- De tout façon empoisoner les gens à leur issu est aussi si non pire que les laisser mourir de faim, ou de leur donner de semences contamines et stériles.
- Les choix de Fuquet’s es plutôt restreint à une minorité des privilégiés, et entre eux et les nouveaux « parias » il y a une large classe moyenne dont les moyens dus à l’inflation galopante en France et Europe (3.6 en mars) on plus de changes de pencher vers la deuxième que la première catégorie, quoi que perso la première je ne l’envie pas…

Mais vu que ce que je pense n’intéresse pas beaucoup la lecture et encore moins la réplique, je use mes énergies autrement.

C'est vrai Turquesa, on n'a pas toujours le choix, on fait ce que l'on peut pour faire au mieux.
C'est mon état d'esprit et je pense qu'il y a plus de gens comme moi que de gens qui font mal pour le plaisir.

Ceci dit, on a quand même le choix de réfléchir et de modifier sa façon d'être quand on comprend que cette façon nuit. Là est la question car dans une société qui valorise l'égoisme et l'individualisme on l'en oublie que si l'humanité a survécu c'est bien parce que les liens entre les individus étaient des liens de solidarités. Cette solidarité, la classe dominante a toujours essayé de les casser car l'union des dominés fait une force et cette force les élites en ont peur, même très peur. Plutôt déclarer une guerre que de partager le pouvoir.J'ai toujours douter et je doute encore qu'un paysan français ait envie d'aller casser la gueule à un paysan allemand (hier) ou à un paysan chinois ou brésilien (aujourd'hui). Alors tout est fait pour diaboliser cette force, depuis le berceau jusqu'à la tombe, les élites balisent la vie des dominés et ils nous présentent cela comme une "civilisation". Pendant que des gosses crèvent de faim,pendant que les produits laitiers augmentent, dans mon village, en avril 2008, les producteurs de lait jettent des milliers de litres de lait car s'ils dépassent les quota, ils auront une réduction sur leur prime. Je soupçonne que ce n'est pas une pratique isolée en France.
Si ces paysans avaient la possibilité de transformer ce lait en produits exportables, les actionnaires de l'industrie agroalimentaires percevraient moins de bénefs.
Comment ne pas appeler ces actionnaires de "gros porcs"?
mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les grands silences?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum