Une histoire vraie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une histoire vraie

Message  bakounin le Ven 26 Oct - 19:07

L'autre jour j'ai fait un service avec peu de couverts, pas la misère mais un petit calme. Je suis donc dans une enseigne modeste, de modeste rennomée. Pourtant ce jour là dans ma salle j'avais plusieurs millions d'€ de chiffre d'affaire attablés. Je m'explique. En plus de quelques ouvriers du TP qui aiment ce que je fais, j'avais le patron d'une des plus belles conserveries du département avec un client à lui, le patron de la plus grosse entreprise de pierre taillée de France avec deux clients à lui, un producteur de cinéma coté avec son attachée de presse, son monteur préféré et un jeune scénariste, un romancier célèbre avec la déléguée de sa maison d'édition. Ce n'est pas une anecdote, ce sont tous des habitués qui viennent sans réserver, cela va de soi, manger chez nous. Nous les tutoyons, les appelons par leur prénom, ils nous tutoient, of course, et font nos beaux jours pendant les tristes hivers lotois sur notre simple formule à 11€50. Ce qui ne nous empêche pas de continuer à dorloter les ouvriers et d'être honnêtes avec les touristes. Comme tout ses habitués le disent volontiers nous avons la volonté et les éxigences de cette volonté. Mais nos marges sont moindres et nos heures de boulot plus lourdes.
Que choisir ? Les marges énormes et des salles de 3 personnes dès la fin de la saison, ou des marges moindres mais du monde toute l'annèe ?
Le travail paye sans même viser les étoiles ou les bibs, mais quand je vois la journée qui nous attend demain, ben nous sommes fatigués à l'avance, et encore même pas. Mais vivement 8 jours de vacances.
avatar
bakounin

Messages : 472
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 53
Localisation : Entre fourneaux et clavier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire vraie

Message  trami le Sam 10 Nov - 20:31

bakounin a écrit:L'autre jour j'ai fait un service avec peu de couverts, pas la misère mais un petit calme. Je suis donc dans une enseigne modeste, de modeste rennomée. Pourtant ce jour là dans ma salle j'avais plusieurs millions d'€ de chiffre d'affaire attablés. Je m'explique. En plus de quelques ouvriers du TP qui aiment ce que je fais, j'avais le patron d'une des plus belles conserveries du département avec un client à lui, le patron de la plus grosse entreprise de pierre taillée de France avec deux clients à lui, un producteur de cinéma coté avec son attachée de presse, son monteur préféré et un jeune scénariste, un romancier célèbre avec la déléguée de sa maison d'édition. Ce n'est pas une anecdote, ce sont tous des habitués qui viennent sans réserver, cela va de soi, manger chez nous. Nous les tutoyons, les appelons par leur prénom, ils nous tutoient, of course, et font nos beaux jours pendant les tristes hivers lotois sur notre simple formule à 11€50. Ce qui ne nous empêche pas de continuer à dorloter les ouvriers et d'être honnêtes avec les touristes. Comme tout ses habitués le disent volontiers nous avons la volonté et les éxigences de cette volonté. Mais nos marges sont moindres et nos heures de boulot plus lourdes.
Que choisir ? Les marges énormes et des salles de 3 personnes dès la fin de la saison, ou des marges moindres mais du monde toute l'annèe ?
Le travail paye sans même viser les étoiles ou les bibs, mais quand je vois la journée qui nous attend demain, ben nous sommes fatigués à l'avance, et encore même pas. Mais vivement 8 jours de vacances.

Mon petit fils a fait son apprentissage dans un restaurant à la Rochelle
(les 4 sergents ) qui ne figure dans aucun guide ,car il a viré un critique gastronomique ! Seulement ,pour manger chez lui ,il faut absolument réserver,car c'est toujours plein ! Les équipes (cuisine et salle)sont toujours les mêmes ,ce qui sous -tend que l'on a affaire à un bon patron !
Heureusement il reste encore de bons établisements ,non signalés,mais il faut connaître !!!Twisted Evil
De plus la qualité est au-dessus de lamoyenne et le rapport qualité /prix
de bon niveau !!!
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire vraie

Message  bakounin le Dim 11 Nov - 19:24

trami a écrit:
bakounin a écrit:L'autre jour j'ai fait un service avec peu de couverts, pas la misère mais un petit calme. Je suis donc dans une enseigne modeste, de modeste rennomée. Pourtant ce jour là dans ma salle j'avais plusieurs millions d'€ de chiffre d'affaire attablés. Je m'explique. En plus de quelques ouvriers du TP qui aiment ce que je fais, j'avais le patron d'une des plus belles conserveries du département avec un client à lui, le patron de la plus grosse entreprise de pierre taillée de France avec deux clients à lui, un producteur de cinéma coté avec son attachée de presse, son monteur préféré et un jeune scénariste, un romancier célèbre avec la déléguée de sa maison d'édition. Ce n'est pas une anecdote, ce sont tous des habitués qui viennent sans réserver, cela va de soi, manger chez nous. Nous les tutoyons, les appelons par leur prénom, ils nous tutoient, of course, et font nos beaux jours pendant les tristes hivers lotois sur notre simple formule à 11€50. Ce qui ne nous empêche pas de continuer à dorloter les ouvriers et d'être honnêtes avec les touristes. Comme tout ses habitués le disent volontiers nous avons la volonté et les éxigences de cette volonté. Mais nos marges sont moindres et nos heures de boulot plus lourdes.
Que choisir ? Les marges énormes et des salles de 3 personnes dès la fin de la saison, ou des marges moindres mais du monde toute l'annèe ?
Le travail paye sans même viser les étoiles ou les bibs, mais quand je vois la journée qui nous attend demain, ben nous sommes fatigués à l'avance, et encore même pas. Mais vivement 8 jours de vacances.

Mon petit fils a fait son apprentissage dans un restaurant à la Rochelle
(les 4 sergents ) qui ne figure dans aucun guide ,car il a viré un critique gastronomique ! Seulement ,pour manger chez lui ,il faut absolument réserver,car c'est toujours plein ! Les équipes (cuisine et salle)sont toujours les mêmes ,ce qui sous -tend que l'on a affaire à un bon patron !
Heureusement il reste encore de bons établisements ,non signalés,mais il faut connaître !!!Twisted Evil
De plus la qualité est au-dessus de lamoyenne et le rapport qualité /prix
de bon niveau !!!


J'ai eu figuré dans un ou deux guides mais dès l'année d'après ils venaient me taper des sous. Alors je les ai remercié et je n'y ai plus figuré.
Je n'aurais pas la prétention d'écrire que je fais tous les jours le plein, mais pour une petite ancienne sans cachet je n'ai pas à me plaindre. D'autant que dans mon département la concurrence est rude, voire même coriace et que même au bout de tout ce temps je fais encore partie des petits nouveaux. Donc encore en phase d'implantation. Donc nous laissons le temps au temps et ne mettons surtout pas la charrue avant les boeufs.
En ce sens que nous sommes une enseigne populaire qui pour sa clientèle tient autant de la cantine que du restaurant. Nous sommes donc sur une clientèle aussi multiple que variée, au demeurant fort sympathique, mais à laquelle il est totalement improbable de demander de réserver. En revanche quand nous sommes pleins et ne pouvons pas les prendre, ils ne tirent pas la tronche pour autant. C'est déjà cela.
avatar
bakounin

Messages : 472
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 53
Localisation : Entre fourneaux et clavier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une histoire vraie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum