Brel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brel

Message  Laulau le Jeu 9 Oct - 16:58

Sur un air de jacques Brel: ces gens la




D’abord… D’abord, y a l’aîné, enfin, le fils de son père… Qu’on appelle
l’Oncle Sam… Qui se voit maître du monde, tellement qu’il y croit,
tellement qu’il y a cru… Qui fait rien depuis des mois… Qui n’a rien vu
venir… Lui qu’est complètement cuit et qui se prend pour le roi…
D’ailleurs, il arrête, c’est sûr dans trois mois… Et on le retrouve,
pantin, dans Wall Street qui roupille… Distribuant les dollars pour
stopper la panique… Et puis qui balbutie, et qui fait des bruits de
Bush pour dire : j’ai rien compris… Faut vous dire, monsieur, que chez
ces gens-là, on ne pense pas, monsieur, on ne pense pas, on prie…

Et puis, y a les autres… Des dollars dans les yeux… Tous ces types qui
bandent dès qu’on parle dividendes… Les enfants de Rockefeller qui ne
sautent dans le vide qu’en parachute doré… Qui font leurs p’tites
affaires avec leurs gros manteaux, avec leurs grands chapeaux, avec
leurs p’tits lingots… Eux non plus n’ont rien vu venir… Alors ils
dégringolent, moins dix, moins vingt, moins trente… Et quand c’est la
faillite, on demande à l’aîné de quoi finir l’année… Faut pas jouer les
riches, quand on n’a plus le sou… Faut vous dire, monsieur, que chez
ces gens-là, on ne vit pas, monsieur, on ne vit pas, on triche…

Et puis y a la famille… Tous les neveux d’Europe… Qui font tous dans
leur froc parce que l’oncle est malade… Qui savent plus quoi nous dire
pour pas nous faire trop peur… Mais qui en disent quand même parce
qu’ils ne savent pas se taire… Qui partent tous aux abris quand y a le
CAC qui craque… Faut vous dire, monsieur, que chez ces gens-là, on ne
rit pas, monsieur, on ne rit pas, on compte…

Et puis, et puis… Il y a nous autres… Quelques milliards d’humains
perdus dans la tourmente… Sans logis des subprimes, petits porteurs
tremblants, mère de famille nombreuse, familles moyennes de cadres
moyens, tous ceux qui attendaient bas de laine pour voir l’avenir
meilleur, tout ceux qu’ont fait confiance à ce foutu système qui
emporte avec lui les hommes et leurs galères… Faut arrêter d’y croire,
pour un instant, pour un instant seulement, et peut-être pas seulement
pour un instant… Faut juste sauver notre peau… Enfin, ce qu’il va en
rester… Parce que faut vous dire, Monsieur, que pour ce gens-là, les
autres, quelle importance…
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum