Sarko toujours Sarko

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sarko toujours Sarko

Message  Laulau le Mer 29 Oct - 15:06


L’imposture Sarkozy


PAR Denis Sieffert

jeudi 23 octobre 2008


On ne saurait le contester : dans la crise, Nicolas Sarkozy fait preuve
d’une grande habileté. Il est ces jours-ci l’homme de trois illusions.
La première consiste à nous faire croire qu’il veut et surtout qu’il
peut « refonder le capitalisme ». La deuxième, que le président de
l’Union européenne
– qu’il est pour deux mois encore – dicterait leur conduite aux
États-Unis. La troisième, qu’il y aurait une cohérence entre un
affichage antilibéral sur la scène internationale et sa politique
économique et sociale en France. Le premier tour de passe-passe est une
œuvre collective à laquelle participent tous ceux (Medef et dirigeants
socialistes compris…) qui veulent nous faire croire que la crise
résulte des excès de capitalistes encanaillés. Nous avons déjà eu
l’occasion de le dire ici ces dernières semaines : le caractère immoral
du système réside moins dans la pratique du « parachute doré » que dans
le transfert des richesses, massif et silencieux, du travail vers le
capital. Le capitalisme, autant qu’il nous en souvienne, est un rapport
de production. C’est le rapport capital-travail. Ce n’est pas « le
marché », et encore moins… la démocratie. Or, à ce rapport, il n’est
évidemment pas question de toucher. L’idée de « refondation » suggère
que l’on pourrait revenir à une sorte de pureté originelle du système
en remontant le fil de l’histoire. Rejouer Bretton Woods. Ou, pour
aller plus loin encore, réinventer l’étalon-or. C’est oublier que
chacun de ces accords correspondait à des situations. Pour en arriver à
Bretton Woods, en 1944, le capitalisme en est passé par la Deuxième
Guerre mondiale et par le développement de l’industrie d’armement aux
États-Unis… Fâcheux oubli ? Ou funeste perspective ?


La deuxième imposture est européenne. Le seul acte
authentiquement antilibéral qui pourrait être convaincant, ce serait la
remise en cause du traité de Lisbonne. Car ce texte, qui fait loi dans
l’Europe actuelle, est d’essence ultralibérale. Au nom de la libre
concurrence, il interdit toute harmonisation sociale ou fiscale. Il
encourage les privatisations. Il déréglemente le travail. Le meilleur
exemple, et le plus récent, est celui du temps de travail « plafonné »,
si l’on ose dire, à 65 heures hebdomadaires. Et le corollaire de cette
Europe antisociale est le déni de démocratie qui caractérise toutes les
étapes de sa construction. Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy n’est-il pas le
premier à souhaiter que l’Irlande revote jusqu’à ce que le « oui »
l’emporte ? Comme il a contourné l’opinion publique française en se
gardant de soumettre ledit traité à un nouveau référendum. Faute d’un
tournant radical, il n’est donc pas sérieux de nous présenter le plan
de sauvetage du système bancaire et la convocation d’un G8 à New York
comme l’avènement d’un leadership européen original. En vérité,
l’Europe de Nicolas Sarkozy ne fait, ces jours-ci, que se substituer à
une Amérique momentanément aux abonnés absents, avec un président qui
était calamiteux et qui n’est plus que fantomatique. L’Europe assure
l’intérim en attendant la présidentielle. Mais, hormis quelques leçons
de morale expéditive, c’est toujours bien du modèle américain dont on
se rapproche à grands pas.


Pour s’en convaincre, il faut en venir à la troisième
mystification. Celle-ci est hexagonale, mais elle est aussi européenne.
Quel nom donner à une politique qui encourage toutes les
privatisations, y compris celles des services publics, comme La Poste
ou notre système de santé ? Comment qualifier la politique qui supprime
massivement des postes d’enseignants, fait religion d’affaiblir la
Fonction publique, rend inaccessible la retraite à taux plein pour
mieux favoriser des systèmes assuranciels privés [1] ?
Un seul adjectif convient : ultralibéral. Un ultralibéralisme en
parfaite symbiose avec la politique européenne et la doctrine de
l’administration Bush. Il y a une cohérence dans tout cela. Et c’est
misère d’entendre le socialiste Manuel Valls dire qu’il y a « deux Sarkozy ».
Il y en a deux si l’on croit à son affichage antilibéral de
« refondateur du capitalisme ». Mais il n’y en a qu’un seul si l’on ne
mord pas à l’hameçon. Tout de même, quelque chose est encourageant dans
tout cela : si une partie de l’opinion est bluffée par l’agitation
transatlantique de notre président, les salariés, eux, ne sont pas
dupes. Ils se remobilisent de plus belle. En témoigne l’impressionnant
succès de la manifestation d’enseignants, dimanche dernier. Le combat
pour la défense de La Poste revient dans l’actualité, et les retraités
ne sont pas en reste. La débauche de milliards pour sauver le système
bancaire joue comme un aiguillon. Et notre société a les nerfs à fleur
de peau.

Notes


[1]
Ce système auquel nous résistons et qui montre aujourd’hui sa fragilité
au moment où les fonds de pension commencent à boire la tasse.

avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

C'est un point de vue.

Message  borbo le Mer 29 Oct - 20:06

Si l'on admet que le système capitaliste est à l'origine de tous les maux, c'est une opinion qui se tient.
Mais sa partialité la rend douteuse quant à ses conclusions.
Je ne crois pas, comme cela apparait en filigrane, que la guerre est le corollaire obligé du capitalisme, même s'il y prospère, le conflit est consubstantiel de l'humain pas du système qui l'encadre.
Capitalisme ennemi du social? Nous ne fûmes jamais aussi social que dans le système capitaliste.
Ce qui est sûr par contre c'est la dérive financière du système au détriment du travail.
C'est tout l'enjeu de la crise, une correction de ses errements.
Rien n'indique qu'on y parvienne, pas plus qu'une solution soit possible.

Mais pour qu'il y ait du social, il faut quelque chose à partager, je n'ai pas souvenir que le socialisme, dans toutes ses oeuvres, soit parvenu à enrichir la société qu'il ait eu à gérer.
Il ne peut y avoir de social sans enrichissement global et donc sans croissance, le reste est une question d'équité.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  Turquesa le Mer 29 Oct - 20:35

borbo a écrit:Si l'on admet que le système capitaliste est à l'origine de tous les maux, c'est une opinion qui se tient.
Mais sa partialité la rend douteuse quant à ses conclusions.
Je ne crois pas, comme cela apparait en filigrane, que la guerre est le corollaire obligé du capitalisme, même s'il y prospère, le conflit est consubstantiel de l'humain pas du système qui l'encadre.
Capitalisme ennemi du social? Nous ne fûmes jamais aussi social que dans le système capitaliste.
Ce qui est sûr par contre c'est la dérive financière du système au détriment du travail.
C'est tout l'enjeu de la crise, une correction de ses errements.
Rien n'indique qu'on y parvienne, pas plus qu'une solution soit possible.

Mais pour qu'il y ait du social, il faut quelque chose à partager, je n'ai pas souvenir que le socialisme, dans toutes ses oeuvres, soit parvenu à enrichir la société qu'il ait eu à gérer.
Il ne peut y avoir de social sans enrichissement global et donc sans croissance, le reste est une question d'équité.

On arrive à la fin d'un cycle de 30 ans (Regan), de 30 pitieuses. Oui, je repete un peu ce que je lis (La crise globale) par ex.
On doit donc inventer ou reinventer une nouvelle économie, des nouvelles idéologies sociales, écologiques dans la continuité et le long terme.
Il me parait deplacé et retrograde de parler encore du PS et du programe pour lequel Sarko a été choisi à la veuille de sa mort.
De ce 30 pieuses, il n'y plus de place pour ceux qui ont participé, ni personage, ni partie, ni idéologie.
C'est le temps des marginaux ou ringards.
Passons à une autre étape, pendant que cette société de merde fini d'agoniser, et proposons des idées pour que le travaille paye, et pas le pari, pour qu'il aie des places pour les plus demunis, handicapés, vieux. Rendons aux enfants le savoir transmit qu'on a peu a peu enseveli, car eux sont l'avenir.
Aurons nous le temps de voir une autre glorieuse ?
avatar
Turquesa

Messages : 333
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  mada le Jeu 30 Oct - 1:38

borbo a écrit:
Mais pour qu'il y ait du social, il faut quelque chose à partager, je n'ai pas souvenir que le socialisme, dans toutes ses oeuvres, soit parvenu à enrichir la société qu'il ait eu à gérer.
Il ne peut y avoir de social sans enrichissement global et donc sans croissance, le reste est une question d'équité.

Mais pour qu'il y ait du social, il faut quelque chose à partager: comme vous avez raison Borbo de la borboterie, toutes les richesses qui sont dans les paradis fiscaux n'attendent que cela, à être partagées.

Il me semble que la France globalement est un pays très riche par rapport aux pays du sud par exemple, mais on trouve de nouveau des bidonvilles en France comme dans les pays du tiers monde, des gens qui ne mangent qu'une fois par jour et certains travailleurs pauvres qui dorment dans leur voiture ou dans une caravane.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  Laulau le Jeu 30 Oct - 11:20

borbo a écrit:Si l'on admet que le système capitaliste est à l'origine de tous les maux, c'est une opinion qui se tient.
Mais sa partialité la rend douteuse quant à ses conclusions.
Je ne crois pas, comme cela apparait en filigrane, que la guerre est le corollaire obligé du capitalisme, même s'il y prospère, le conflit est consubstantiel de l'humain pas du système qui l'encadre.

Si l'on se réfère à 1929 la vraie sortie de la récession aux USA fut le développement des industries de l'armement lorsque la guerre en Europe commençait à s'annoncer. La guerre n'est pas un corolaire elle est une porte de sortie de crise.


Capitalisme ennemi du social? Nous ne fûmes jamais aussi social que dans le système capitaliste.

C'est un peu facile, on n'est jamais sorti du système capitaliste.Cependant beaucoup d'efforts sociaux furent consentis par le capital lorsqu'il craignait la contagion communiste pendant la période 1945-1975.

Ce qui est sûr par contre c'est la dérive financière du système au détriment du travail.
C'est tout l'enjeu de la crise, une correction de ses errements.
Rien n'indique qu'on y parvienne, pas plus qu'une solution soit possible.

Mais pour qu'il y ait du social, il faut quelque chose à partager.

Très juste! reste à déterminer la grosseur des parts. En trente ans la part attribuée aux salariés a singulièrement diminué. Et, tout aussi singulièrement cela correspond à la victoire du "libéralisme" sur le "socialisme" qui fut célébré en son temps comme la fin de tous les problèmes.


Il ne peut y avoir de social sans enrichissement global et donc sans croissance, le reste est une question d'équité.

Et pourquoi pas du social par diminution des profits ? Si elles sont mieux réparties les richesses n'ont pas besoin d'augmenter.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  trami le Jeu 30 Oct - 18:26

Laulau a écrit:
borbo a écrit:Si l'on admet que le système capitaliste est à l'origine de tous les maux, c'est une opinion qui se tient.
Mais sa partialité la rend douteuse quant à ses conclusions.
Je ne crois pas, comme cela apparait en filigrane, que la guerre est le corollaire obligé du capitalisme, même s'il y prospère, le conflit est consubstantiel de l'humain pas du système qui l'encadre.

Si l'on se réfère à 1929 la vraie sortie de la récession aux USA fut le développement des industries de l'armement lorsque la guerre en Europe commençait à s'annoncer. La guerre n'est pas un corolaire elle est une porte de sortie de crise.


Capitalisme ennemi du social? Nous ne fûmes jamais aussi social que dans le système capitaliste.

C'est un peu facile, on n'est jamais sorti du système capitaliste.Cependant beaucoup d'efforts sociaux furent consentis par le capital lorsqu'il craignait la contagion communiste pendant la période 1945-1975.

Ce qui est sûr par contre c'est la dérive financière du système au détriment du travail.
C'est tout l'enjeu de la crise, une correction de ses errements.
Rien n'indique qu'on y parvienne, pas plus qu'une solution soit possible.

Mais pour qu'il y ait du social, il faut quelque chose à partager.

Très juste! reste à déterminer la grosseur des parts. En trente ans la part attribuée aux salariés a singulièrement diminué. Et, tout aussi singulièrement cela correspond à la victoire du "libéralisme" sur le "socialisme" qui fut célébré en son temps comme la fin de tous les problèmes.


Il ne peut y avoir de social sans enrichissement global et donc sans croissance, le reste est une question d'équité.

Et pourquoi pas du social par diminution des profits ? Si elles sont mieux réparties les richesses n'ont pas besoin d'augmenter.
EXACT,mais tous ceux qui ont augmenté leurs tarfs n'importe comment ,verraient ça comme une régression!
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  trami le Jeu 30 Oct - 18:27

Laulau a écrit:
borbo a écrit:Si l'on admet que le système capitaliste est à l'origine de tous les maux, c'est une opinion qui se tient.
Mais sa partialité la rend douteuse quant à ses conclusions.
Je ne crois pas, comme cela apparait en filigrane, que la guerre est le corollaire obligé du capitalisme, même s'il y prospère, le conflit est consubstantiel de l'humain pas du système qui l'encadre.

Si l'on se réfère à 1929 la vraie sortie de la récession aux USA fut le développement des industries de l'armement lorsque la guerre en Europe commençait à s'annoncer. La guerre n'est pas un corolaire elle est une porte de sortie de crise.


Capitalisme ennemi du social? Nous ne fûmes jamais aussi social que dans le système capitaliste.

C'est un peu facile, on n'est jamais sorti du système capitaliste.Cependant beaucoup d'efforts sociaux furent consentis par le capital lorsqu'il craignait la contagion communiste pendant la période 1945-1975.

Ce qui est sûr par contre c'est la dérive financière du système au détriment du travail.
C'est tout l'enjeu de la crise, une correction de ses errements.
Rien n'indique qu'on y parvienne, pas plus qu'une solution soit possible.

Mais pour qu'il y ait du social, il faut quelque chose à partager.

Très juste! reste à déterminer la grosseur des parts. En trente ans la part attribuée aux salariés a singulièrement diminué. Et, tout aussi singulièrement cela correspond à la victoire du "libéralisme" sur le "socialisme" qui fut célébré en son temps comme la fin de tous les problèmes.


Il ne peut y avoir de social sans enrichissement global et donc sans croissance, le reste est une question d'équité.

Et pourquoi pas du social par diminution des profits ? Si elles sont mieux réparties les richesses n'ont pas besoin d'augmenter.
exact ,mais ceux qui ont augmenté leurs prix de façon anarchique ,verraient ça comme une régression !
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Laulau.

Message  borbo le Jeu 30 Oct - 20:08

Ce n'est pas l'exemplarité du socialisme qui poussa le capitalisme à se montrer plus tendre avec les salariés, mais la limitation de son aire d'exercice à la sphère des pays occidentaux.
La richesse était partagée entre amis.
Le communisme faisait figure de repoussoir et on craignait, lors de la guerre froide, plus sa puissance militaire supposée et son interventionnisme, que sa force de contagion.
Le rideau de fer n'a jamais été construit pour les occidentaux que je sache.

Par ailleurs le capitalisme n'a jamais été aussi social que lorsque la course aux armements était à son paroxysme, il n'y a donc pas réquisition des richesses par l'industrie de l'armement.

Social et armements peuvent cohabiter.

C'est bien un dévoiement du capital vers le financier, avec une espérance de gains absurdes, hors de toute production de richesses physiques et totalement déconnectée de la croissance réelle, qui a entraîné le capitalisme vers la crise d'aujourd'hui.

Par contre, il ne fait guère de doute que le capitalisme triomphant, d'après 89, l'a poussé vers l'excès.

Il n'est jamais bon de se priver de son meilleur ennemi. C'est un peu le principe de la concurrence.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Révisez votre histoire

Message  Laulau le Jeu 30 Oct - 21:20

borbo a écrit:Ce n'est pas l'exemplarité du socialisme qui poussa le capitalisme à se montrer plus tendre avec les salariés, mais la limitation de son aire d'exercice à la sphère des pays occidentaux.
La richesse était partagée entre amis.

??? je suppose que vous plaisantez là?

Le communisme faisait figure de repoussoir et on craignait, lors de la guerre froide, plus sa puissance militaire supposée et son interventionnisme, que sa force de contagion.
Bien sur, vous y croyez vraiment ? Alors pourquoi, maintenant qu'il n'y a plus que des "amis" capitalistes la part du travail a-t-elle été réduite ?
Le rideau de fer n'a jamais été construit pour les occidentaux que je sache.

Ah bon ? Qui a dit "il faut entourer l'URSS d'un immense rideau de fer" d'après vous ?

Par ailleurs le capitalisme n'a jamais été aussi social que lorsque la course aux armements était à son paroxysme, il n'y a donc pas réquisition des richesses par l'industrie de l'armement.

Qui le dit ? J'ai dit que l'industrie de l'armement a permis aux USA de sortir de la récession.

avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  trami le Ven 31 Oct - 9:53

Laulau a écrit:
borbo a écrit:Ce n'est pas l'exemplarité du socialisme qui poussa le capitalisme à se montrer plus tendre avec les salariés, mais la limitation de son aire d'exercice à la sphère des pays occidentaux.
La richesse était partagée entre amis.

??? je suppose que vous plaisantez là?

Le communisme faisait figure de repoussoir et on craignait, lors de la guerre froide, plus sa puissance militaire supposée et son interventionnisme, que sa force de contagion.
Bien sur, vous y croyez vraiment ? Alors pourquoi, maintenant qu'il n'y a plus que des "amis" capitalistes la part du travail a-t-elle été réduite ?
Le rideau de fer n'a jamais été construit pour les occidentaux que je sache.

Ah bon ? Qui a dit "il faut entourer l'URSS d'un immense rideau de fer" d'après vous ?

Par ailleurs le capitalisme n'a jamais été aussi social que lorsque la course aux armements était à son paroxysme, il n'y a donc pas réquisition des richesses par l'industrie de l'armement.

Qui le dit ? J'ai dit que l'industrie de l'armement a permis aux USA de sortir de la récession.


Vous volez trop haut pour moi ,les experts ! Je ne paelais que des marchands sur les marchés qui alignaient leurs prix à la hausse ,soit en référence aux hypermarchés(dont les tarifs de fruits et légumes sont exagérés);ensuite ils copient les uns sur les autres ! Il est étrange que certains prix soient les mêmes partout quelle que soit la qualité ! Depuis Giscard et Balladur il n'y aplus de contrôle des prix ,et nous sommes très très loin du rideau de fer ! L'armement en question est tout bonnement anti social et anti pouvoir d'achat !
Ce qui est étrange ,c'est l"apathie du français moyen face à ces aberrations !!!
Vous parliez socialisme ! Mais il a été dévoyé par la prise des manettes du parti par les énarques et donc des prises de position identiques entre droite et gauche . Là aussi ,la base n'a rien fait pour secouer le joug,aussi ne faut-il pas s'étonner du marasme actuel ,car l'énarchie n'a pas les yeux en face des trous et est incapable ,même d'imaginer les problèmes sociaux ,ni même de pragmatisme économique !
France ,pays de Liberté ??? C'était avant lorsque les moyens d'information étaient indéopendants du pouvoir !!!!!!!!!!!!!!
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  borbo le Ven 31 Oct - 11:24

Laulau a écrit:
borbo a écrit:Ce n'est pas l'exemplarité du socialisme qui poussa le capitalisme à se montrer plus tendre avec les salariés, mais la limitation de son aire d'exercice à la sphère des pays occidentaux.
La richesse était partagée entre amis.

??? je suppose que vous plaisantez là?

Le capilisme est inégalitaire par essence, c'est un fait, mais refuser d'admettre qu'il reste le meilleur moyen d'enrichir globalement la population relève du négationnisme.
Pensez-vous qu'en appliquant un socialisme révolutionnaire, façon "Révolution culturelle" des années 60, la Chine en serait là où elle est?
Mais je suis sûr que vous allez me dire que la Chine s'est appauvrie depuis.


Le communisme faisait figure de repoussoir et on craignait, lors de la guerre froide, plus sa puissance militaire supposée et son interventionnisme, que sa force de contagion.
Bien sur, vous y croyez vraiment ? Alors pourquoi, maintenant qu'il n'y a plus que des "amis" capitalistes la part du travail a-t-elle été réduite ?
Le rideau de fer n'a jamais été construit pour les occidentaux que je sache?

Ah bon ? Qui a dit "il faut entourer l'URSS d'un immense rideau de fer" d'après vous ?

Là encore vous avez une vision de l'Histoire toute particulière. Ainsi le rideau de fer serait issu du machiavélisme capitaliste pour protéger ses intérêts?
C'est sans doute aussi les G.I yankees, qui , postés à la frontière, tiraient sur les transfuges de l'Allemagne de l'Est et les vopos ne faisaient rien que vouloir les retenir pour leur bien.
Et le blocus de Berlin s'était une opération publicitaire pour Ryanair!
Je crois rêver.


Par ailleurs le capitalisme n'a jamais été aussi social que lorsque la course aux armements était à son paroxysme, il n'y a donc pas réquisition des richesses par l'industrie de l'armement.

Qui le dit ? J'ai dit que l'industrie de l'armement a permis aux USA de sortir de la récession.


Je croyais que c'était le New Deal mis en place de 33 à 38 pour lutter contre les effets de la Grande Dépression en soutenant la population au travers d'investissements et en réformant les marchés financiers.
C'est un peu ce qui se trame à l'échelle mondiale aujourd'hui.
Vous n'avez pas un peu l'impression que l'effort de guerre des américains a été fait durant la guerre et pas avant.
L'Allemagne, dans un marasme économique sans nom, a réussi un effort de guerre sans précédent et ce pays l'a fait avant les autres, vous savez ce pays national socialiste!
Mais sans doute est-ce la France qui a poussé l'Allemagne au conflit? Vous devez avoir vos sources.


Heureusement que vous êtes là pour rétablir la vérité historique.

Sacré Laulau!
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Borbo the voice of America!

Message  Laulau le Ven 31 Oct - 12:49

Mon cher Borbo, vous égrainez votre chapelet de vérités occidentales et pour vous il s'agit d'histoire. Cependant ..

Le "Rideau de fer" a été évoqué pour la première fois en 1946 par Winston Churchill.

Le Pacte de Varsovie est postérieur au pacte atlantique. La version de la propagande occidentale disant qu'il répondait au pacte de Varsovie ne tenait déjà pas beaucoup, elle est maintenant ridicule: Il n'y a plus de pacte de Varsovie et le pacte atlantique et l'OTAN sont toujours là et en plein développement ....

Après la crise de 29 les USA ont mis beaucoup de temps pour récupérer le PIB d'avant la crise, à savoir aux environs de 1936. Ce sont les commandes d'armement britanniques françaises (et autres ....) des années 37, 38, 39, qui ont réellement redressé la production industrielle. Le "new deal" n'a fait que colmater quelques brèches.

Mais je ne me fais aucune illusion, fort de la vérité que vous avez lue et entendue toute votre vie dans le "reader digest", "contellation" et autres voix de l'Amérique, vous continurez de croire que l'occident incarnait le bien et l'URSS l'empire du mal.....

Mais alors, aujourd'hui que le bien a triomphé, pourquoi ce merdier ??
A
h, c'est vrai, il y a un nouvel empire du mal ce qui explique à nouveau tous les problèmes: Guerre d'Irak, D'afganistan, bientôt d'Iran ...... et cette prochaine guerre ne sera pas issue de la crise du capitalisme.

Bien entendu!
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Encore un effort Laulau

Message  borbo le Ven 31 Oct - 14:52

Encore un effort et vous allez me soutenir que les camps nazis et les fours crématoires c'est de la propagande occidentale.
Quand je dis qu'il n'y a pas loin entre les extrêmes...
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A méditer.

Message  borbo le Ven 31 Oct - 20:39

Les Juifs et l'Islam…
La population musulmane mondiale est approximativement de 1.200.000.000 (un milliard deux cent millions) soit 20% de la population mondiale.
Ils ont reçu les prix Nobel suivants :
Littérature:
> 1988 - Najib Mahfooz
Paix:
> 1978 - Mohamed Anwar El-Sadat
> 1994 - Yaser Arafat
Physique:
> 1999 - Ahmed Zewail

La population juive mondiale est approximativement de 14.000.000 (14 millions) soit 0.02% de la population mondiale.
Ils ont reçu les prix Nobel suivants :
Littérature:
> 1910 - Paul Heyse
> 1927 - Henri Bergson
> 1958 - Boris Pasternak
> 1966 - Shmuel Yosef Agnon
> 1966 - Nelly Sachs
> 1976 - Saul Bellow
> 1978 - Isaac Bashevis Singer
> 1981 - Elias Canetti
> 1987 - Joseph Brodsky
> 1991 - Nadine Gordimer
Paix:
> 1911 - Alfred Fried
> 1911 - Tobias Michael Carel Asser
> 1968 - Rene Cassin
> 1973 - Henry Kissinger
> 1978 - Menachem Begin
> 1986 - Elie Wiesel
> 1994 - Shimon Peres
> 1994 - Yitzhak Rabin
Physique:
> 1905 - Adolph Von Baeyer
> 1906 - Henri Moissan
> 1907 - Albert Abraham Michelson
> 1908 - Gabriel Lippmann
> 1910 - Otto Wallach
> 1915 - Richard Willstaetter
> 1918 - Fritz Haber
> 1921 - Albert Einstein
> 1922 - Niels Bohr
> 1925 - James Franck
> 1925 - Gustav Hertz
> 1943 - Gustav Stern
> 1943 - George Charles de Hevesy
> 1944 - Isidor Issac Rabi
> 1952 - Felix Bloch
> 1954 - Max Born
> 1958 - Igor Tamm
> 1959 - Emilio Segre
> 1960 - Donald A. Glaser
> 1961 - Robert Hofstadter
> 1961 - Melvin Calvin
> 1962 - Lev Davidovich Landau
> 1962 - Max Ferdinand Perutz
> 1965 - Richard Phillips Feynman
> 1965 - Julian Schwinger
> 1969 - Murray Gell-Mann
> 1971 - Dennis Gabor
> 1972 - William Howard Stein
> 1973 - Brian David Josephson
> 1975 - Benjamin Mottleson
> 1976 - Burton Richter
> 1977 - Ilya Prigogine
> 1978 - Arno Allan Penzias
> 1978 - Peter L Kapitza
> 1979 - Stephen Weinberg
> 1979 - Sheldon Glashow
> 1979 - Herbert Charle s Brown
> 1980 - Paul Berg
> 1980 - Walter Gilbert
> 1981 - Roald Hoffmann
> 1982 - Aaron Klug
> 1985 - Albert A. Hauptman
> 1985 - Jerome Karle
> 1986 - Dudley R. Herschbach
> 1988 - Robert Huber
> 1988 - Leon Lederman
> 1988 - Melvin Schwartz
> 1988 - Jack Steinberger
> 1989 - Sidney Altman
> 1990 - Jerome Friedman
> 1992 - Rudolph Marcus
> 1995 - Martin Perl
> 2000 - Alan J. Heeger
Economie:
> 1970 - Paul Anthony Samuelson
> 1971 - Simon Kuznets
> 1972 - Kenneth Joseph Arrow
> 1975 - Leonid Kantorovich
> 1976 - Milton Friedman
> 1978 - Herbert A. Simon
> 1980 - Lawrence Robert Klein
> 1985 - Franco Modigliani
> 1987 - Robert M. Solow
> 1990 - Harry Markowitz
> 1990 - Merton Miller
> 1992 - Gary Becker
> 1993 - Robert Fogel
Médecine:
> 1908 - Elie Metchnikoff
> 1908 - Paul Erlich
> 1914 - Robert Barany
> 1922 - Otto Meyerhof
> 1930 - Karl Landsteiner
> 1931 - Otto Warburg
> 1936 - Otto Loewi
> 1944 - Joseph Erlanger
> 1944 - Herbert Spencer Gasser
> 1945 - Ernst Boris Chain
> 1946 - Hermann Joseph Muller
> 1950 - Tadeus Reichstein
> 1952 - Selman Abraham Waksman
> 1953 - Hans Krebs
> 1953 - Fritz Albert Lipmann
> 1958 - Joshua Lederberg
> 1959 - Arthur Kornberg
> 1964 - Konrad Bloch
> 1965 - Francois Jacob
> 1965 - Andre Lwoff
> 1967 - George Wald
> 1968 - Marshall W. Nirenberg
> 1969 - Salvador Luria
> 1970 - Julius Axelrod
> 1970 - Sir Bernard Katz
> 1972 - Gerald Maurice Edelman
> 1975 - Howard Martin Temin
> 1976 - Baruch S. Blumberg
> 1977 - Roselyn Sussman Yalow
> 1978 - Daniel Nathans
> 1980 - Baruj Benacerraf
> 1984 - Cesar Milstein
> 1985 - Michael Stuart Brown
> 1985 - Joseph L. Goldstein
> 1986 - Stanley Cohen [& Rita Levi-Montalcini]
> 1988 - Gertrude Elion
> 1989 - Harold Varmus
> 1991 - Erwin Neher
> 1991 - Bert Sakmann
> 1993 - Richard J. Roberts
> 1993 - Phillip Sharp
> 1994 - Alfred Gilman
> 1995 - Edward B. Lewis
Les juifs ne manifestent pas dans les rues exposants leurs cadavres, criant et chantant pour demander revanche.
Les juifs ne pratiquent pas le lavage de cerveau de leurs enfants dans des camps militaires, leur enseignant à se faire exploser en causant le maximum de morts parmi les non croyants.
Les juifs ne prennent pas les avions en otage, ni ne tuent les athlètes des jeux olympiques.
Les juifs ne font pas la traite des esclaves, et n'ont pas de leaders appelant au Jihad et à la mort de tous les infidèles.
Les juifs n'ont pas de ressources économiques dans le pétrole.
Peut être que les musulmans du monde devraient considérer investir plus dans l'éducation de leurs enfants plutôt que de blâmer les Juifs comme la cause de tous leurs problèmes.
Quelles que soient vos ressentiments vis-à-vis de la crise entre Israël et les Palestiniens et les pays arabes voisins, même si vous pensez qu'il y a plus de culpabilité du coté Israélien, les deux phrases suivantes parlent d'elles-mêmes :

Si les arabes du monde déposaient leurs armes aujourd'hui, il n'y aurait plus de violence !

Si les Juifs déposaient leurs armes aujourd'hui, il n'y aurait plus d'Israël !
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  trami le Sam 1 Nov - 9:33

Concentrer les richesses entre les mains d'un petit nombre ne crée pas une clientèle sans laquelle il n'y a pas d'économie possible !
C'est ce qui se passe à l'heure actuelle où le déficit de revenu des classes nombreuses ne permet plus de vendre les produits industriels et commerciaux !
En face les ploutocrates font Question joujou entre eux à spéculer sur des symboles monétaires qui n'ont plus de valeur intrinsèque !
Pour aller où ?????
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Borbo roi du bonetot

Message  Laulau le Sam 1 Nov - 11:29

borbo a écrit:Encore un effort et vous allez me soutenir que les camps nazis et les fours crématoires c'est de la propagande occidentale.
Quand je dis qu'il n'y a pas loin entre les extrêmes...

Malheureusement les camps nazi et les fours crématoire sont des réalités .... capitalistes. Vous avez un sacré culot et un sacré don pour l'amalgame,
Les industries de l'armement nazi n'étaient pas des "administrations socialistes" mais de belles et bonnes entreprises privées comme vous les aimez! Ige Farben qui fournissait les gaz mortels pour exterminer juifs, tziganes .... et en priorité (dans le temps) communistes, n'était pas une entreprise nationalisée.


Dernière édition par Laulau le Sam 1 Nov - 11:38, édité 2 fois
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  Laulau le Sam 1 Nov - 11:37

borbo a écrit:Les Juifs et l'Islam…
La population musulmane mondiale est approximativement de 1.200.000.000 (un milliard deux cent millions) soit 20% de la population mondiale.
Ils ont reçu les prix Nobel suivants :
Littérature:
> 1988 - Najib Mahfooz
Paix:
> 1978 - Mohamed Anwar El-Sadat
> 1994 - Yaser Arafat
Physique:
> 1999 - Ahmed Zewail

La population juive mondiale est approximativement de 14.000.000 (14 millions) soit 0.02% de la population mondiale.
Ils ont reçu les prix Nobel suivants :
Littérature:
> 1910 - Paul Heyse
> 1927 - Henri Bergson
> 1958 - Boris Pasternak
> 1966 - Shmuel Yosef Agnon
> 1966 - Nelly Sachs
> 1976 - Saul Bellow
> 1978 - Isaac Bashevis Singer
> 1981 - Elias Canetti
> 1987 - Joseph Brodsky
> 1991 - Nadine Gordimer
Paix:
> 1911 - Alfred Fried
> 1911 - Tobias Michael Carel Asser
> 1968 - Rene Cassin
> 1973 - Henry Kissinger
> 1978 - Menachem Begin
> 1986 - Elie Wiesel
> 1994 - Shimon Peres
> 1994 - Yitzhak Rabin
Physique:
> 1905 - Adolph Von Baeyer
> 1906 - Henri Moissan
> 1907 - Albert Abraham Michelson
> 1908 - Gabriel Lippmann
> 1910 - Otto Wallach
> 1915 - Richard Willstaetter
> 1918 - Fritz Haber
> 1921 - Albert Einstein
> 1922 - Niels Bohr
> 1925 - James Franck
> 1925 - Gustav Hertz
> 1943 - Gustav Stern
> 1943 - George Charles de Hevesy
> 1944 - Isidor Issac Rabi
> 1952 - Felix Bloch
> 1954 - Max Born
> 1958 - Igor Tamm
> 1959 - Emilio Segre
> 1960 - Donald A. Glaser
> 1961 - Robert Hofstadter
> 1961 - Melvin Calvin
> 1962 - Lev Davidovich Landau
> 1962 - Max Ferdinand Perutz
> 1965 - Richard Phillips Feynman
> 1965 - Julian Schwinger
> 1969 - Murray Gell-Mann
> 1971 - Dennis Gabor
> 1972 - William Howard Stein
> 1973 - Brian David Josephson
> 1975 - Benjamin Mottleson
> 1976 - Burton Richter
> 1977 - Ilya Prigogine
> 1978 - Arno Allan Penzias
> 1978 - Peter L Kapitza
> 1979 - Stephen Weinberg
> 1979 - Sheldon Glashow
> 1979 - Herbert Charle s Brown
> 1980 - Paul Berg
> 1980 - Walter Gilbert
> 1981 - Roald Hoffmann
> 1982 - Aaron Klug
> 1985 - Albert A. Hauptman
> 1985 - Jerome Karle
> 1986 - Dudley R. Herschbach
> 1988 - Robert Huber
> 1988 - Leon Lederman
> 1988 - Melvin Schwartz
> 1988 - Jack Steinberger
> 1989 - Sidney Altman
> 1990 - Jerome Friedman
> 1992 - Rudolph Marcus
> 1995 - Martin Perl
> 2000 - Alan J. Heeger
Economie:
> 1970 - Paul Anthony Samuelson
> 1971 - Simon Kuznets
> 1972 - Kenneth Joseph Arrow
> 1975 - Leonid Kantorovich
> 1976 - Milton Friedman
> 1978 - Herbert A. Simon
> 1980 - Lawrence Robert Klein
> 1985 - Franco Modigliani
> 1987 - Robert M. Solow
> 1990 - Harry Markowitz
> 1990 - Merton Miller
> 1992 - Gary Becker
> 1993 - Robert Fogel
Médecine:
> 1908 - Elie Metchnikoff
> 1908 - Paul Erlich
> 1914 - Robert Barany
> 1922 - Otto Meyerhof
> 1930 - Karl Landsteiner
> 1931 - Otto Warburg
> 1936 - Otto Loewi
> 1944 - Joseph Erlanger
> 1944 - Herbert Spencer Gasser
> 1945 - Ernst Boris Chain
> 1946 - Hermann Joseph Muller
> 1950 - Tadeus Reichstein
> 1952 - Selman Abraham Waksman
> 1953 - Hans Krebs
> 1953 - Fritz Albert Lipmann
> 1958 - Joshua Lederberg
> 1959 - Arthur Kornberg
> 1964 - Konrad Bloch
> 1965 - Francois Jacob
> 1965 - Andre Lwoff
> 1967 - George Wald
> 1968 - Marshall W. Nirenberg
> 1969 - Salvador Luria
> 1970 - Julius Axelrod
> 1970 - Sir Bernard Katz
> 1972 - Gerald Maurice Edelman
> 1975 - Howard Martin Temin
> 1976 - Baruch S. Blumberg
> 1977 - Roselyn Sussman Yalow
> 1978 - Daniel Nathans
> 1980 - Baruj Benacerraf
> 1984 - Cesar Milstein
> 1985 - Michael Stuart Brown
> 1985 - Joseph L. Goldstein
> 1986 - Stanley Cohen [& Rita Levi-Montalcini]
> 1988 - Gertrude Elion
> 1989 - Harold Varmus
> 1991 - Erwin Neher
> 1991 - Bert Sakmann
> 1993 - Richard J. Roberts
> 1993 - Phillip Sharp
> 1994 - Alfred Gilman
> 1995 - Edward B. Lewis
Les juifs ne manifestent pas dans les rues exposants leurs cadavres, criant et chantant pour demander revanche.
Les juifs ne pratiquent pas le lavage de cerveau de leurs enfants dans des camps militaires, leur enseignant à se faire exploser en causant le maximum de morts parmi les non croyants.
Les juifs ne prennent pas les avions en otage, ni ne tuent les athlètes des jeux olympiques.
Les juifs ne font pas la traite des esclaves, et n'ont pas de leaders appelant au Jihad et à la mort de tous les infidèles.
Les juifs n'ont pas de ressources économiques dans le pétrole.
Peut être que les musulmans du monde devraient considérer investir plus dans l'éducation de leurs enfants plutôt que de blâmer les Juifs comme la cause de tous leurs problèmes.
Quelles que soient vos ressentiments vis-à-vis de la crise entre Israël et les Palestiniens et les pays arabes voisins, même si vous pensez qu'il y a plus de culpabilité du coté Israélien, les deux phrases suivantes parlent d'elles-mêmes :

Si les arabes du monde déposaient leurs armes aujourd'hui, il n'y aurait plus de violence !

Si les Juifs déposaient leurs armes aujourd'hui, il n'y aurait plus d'Israël !

Pour moi Islam, Christianisme et Judaïsme sont à ranger dans le même panier des artifices pour aveugler le bon peuple.

Quand au nombres de prix Nobel c'est complètement absurde. Juifs et arabes, dans les temps modernes ne vivaient pas dans le même type de société. Pour faire de la recherche il faut des infrastructure et des moyens. Du temps ou ils étaient à égalité de moyen les arabes ont joué un rôle certain dans la propagation et le développement des connaissances.
Je parierai qu'il n'y a aucun prix Nobel chez les Pygmées et cela ne prouve absolument rien sur leur intelligence. Vous êtes ridicules!
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Laulau le roi de funambule

Message  borbo le Sam 1 Nov - 12:27

Il est bien évident que les arabes et les juifs ne jouent pas dans le même stade, mais aujourd'hui, qu'on le veuille ou non, les règles du jeu sont les mêmes, dans la mesure où nous vivons au même moment et sur la même planète.
Les pays arabes du golf auraient largement les moyens de développer des centres de recherche comme l'ont fait les coréens du Sud qui n'ont pas eu la chance de copier le fameux modèle économique des coréens du Nord.
Les pygmées au contraire du monde arabe n'ont pas le mauvais goût de vouloir nous imposer leur mode de vie. Je ne connais pas de prosélytes pygmées.
J'y reviendrai comme dirait B.H.L
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Les funambules eux au moins ... ont les yeux ouverts !

Message  Laulau le Sam 1 Nov - 18:49

borbo a écrit:Il est bien évident que les arabes et les juifs ne jouent pas dans le même stade, mais aujourd'hui, qu'on le veuille ou non, les règles du jeu sont les mêmes, dans la mesure où nous vivons au même moment et sur la même planète.
Les pays arabes du golf auraient largement les moyens de développer des centres de recherche comme l'ont fait les coréens du Sud qui n'ont pas eu la chance de copier le fameux modèle économique des coréens du Nord.
Les pygmées au contraire du monde arabe n'ont pas le mauvais goût de vouloir nous imposer leur mode de vie. Je ne connais pas de prosélytes pygmées.
J'y reviendrai comme dirait B.H.L


Vous mélangez tout, ethnies, pays, religions .....
ça n'est pas du raisonnement c'est du hachis!
Et puis au fait, vos prix Nobel juifs, sont avant tout des européens et des américains si l'on s'en tenait aux israéliens je gage qu'ils serait bien moins nombreux. Quand à ceux qui essayent de nous imposer leurs modes de vie, ma foi dans ma ville pourtant réputée "arabe", je vois plus de Mac Donalds, de CocaCola, vétements à la gloire des Universités Américaines, Magasins de vêtements made in (USA =China) que de minarets. Montez sur mon fil de funambule, vous serez obligé de garder les yeux ouverts et vous y verrez peut-être mieux.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  mada le Sam 1 Nov - 20:10

borbo a écrit:Il est bien évident que les arabes et les juifs ne jouent pas dans le même stade, mais aujourd'hui, qu'on le veuille ou non, les règles du jeu sont les mêmes, dans la mesure où nous vivons au même moment et sur la même planète.
Les pays arabes du golf auraient largement les moyens de développer des centres de recherche comme l'ont fait les coréens du Sud qui n'ont pas eu la chance de copier le fameux modèle économique des coréens du Nord.
Les pygmées au contraire du monde arabe n'ont pas le mauvais goût de vouloir nous imposer leur mode de vie. Je ne connais pas de prosélytes pygmées.
J'y reviendrai comme dirait B.H.L

Les étatsuniens ont imposé leur mode de vie et vous en semblez très satisfait.

Pourquoi les arables du golf dépenseraient de l'argent pour la recherche alors qu'ils ont tout ce qu'ils veulent grâce au monde occidentale et le fric pour le payer? Je ne pense pas que ce soient les arabes qui veulent imposer leur mode de vie mais plutôt les occidentaux. Maintenant le nombre d'arabes étant supérieur au nombre des occidentaux (blancs), ils ne se laissent plus marcher sur les pieds, ils envoient balader les institutions trop pro occidental et ils ont bien raison.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mada

Message  borbo le Sam 1 Nov - 23:14

Les étatsuniens ont imposé leur mode de vie et vous en semblez très satisfait.

Pourquoi les arables du golf dépenseraient de l'argent pour la recherche alors qu'ils ont tout ce qu'ils veulent grâce au monde occidentale et le fric pour le payer? Je ne pense pas que ce soient les arabes qui veulent imposer leur mode de vie mais plutôt les occidentaux. Maintenant le nombre d'arabes étant supérieur au nombre des occidentaux (blancs), ils ne se laissent plus marcher sur les pieds, ils envoient balader les institutions trop pro occidental et ils ont bien raison.


Puisque vous êtes satisfaite de l'attitude des pays arabes et leur donnez raison, je ne vois pas ce qui vous chagrine dans ma posture, moi qui apprécie davantage la société de libertés dans laquelle je vis.
Et si d'aventure les pays arabes parvenaient à imposer leurs vues, sans doute en seriez-vous raguaillardie.
Un peu de patience.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Funambule et somnabule.

Message  borbo le Sam 1 Nov - 23:22

Vous mélangez tout, ethnies, pays, religions .....
ça n'est pas du raisonnement c'est du hachis!
Et puis au fait, vos prix Nobel juifs, sont avant tout des européens et des américains si l'on s'en tenait aux israéliens je gage qu'ils serait bien moins nombreux. Quand à ceux qui essayent de nous imposer leurs modes de vie, ma foi dans ma ville pourtant réputée "arabe", je vois plus de Mac Donalds, de CocaCola, vétements à la gloire des Universités Américaines, Magasins de vêtements made in (USA =China) que de minarets. Montez sur mon fil de funambule, vous serez obligé de garder les yeux ouverts et vous y verrez peut-être mieux.
[/quote]

C'est vrai que je mélange tout, je n'ai pas votre clairvoyance.
Mais on peut sans trop de risque mélanger arabe et islam.
Quant aux juifs ils ont su développer un éducation d'excellence pour leurs enfants, qui porte ses fruits, libre aux autres de les copier, ils n'ont pas déposé d'exclusivité dans ce domaine.
Je comprends bien que de la Suisse douillette et grasse où vous vivez, vous soyez en mesure de pérorer sur l'avenir de la planète.
Faites comme Mada, avec un peu de patience, vous verrez peut être bientôt plus de minarets que de fast-food.
Pour votre plus grand plaisir sans doute.
Votre exécration du système actuel est tel, que vous lui préférez n'importe quoi d'autres. Il est presque dommage que vous ne puissiez réaliser vos rêves.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Marseille sur le Léman ?

Message  Laulau le Dim 2 Nov - 10:21

borbo a écrit:
Je comprends bien que de la Suisse douillette et grasse où vous vivez, vous soyez en mesure de pérorer sur l'avenir de la planète.
Faites comme Mada, avec un peu de patience, vous verrez peut être bientôt plus de minarets que de fast-food.
Pour votre plus grand plaisir sans doute.
Votre exécration du système actuel est tel, que vous lui préférez n'importe quoi d'autres. Il est presque dommage que vous ne puissiez réaliser vos rêves.

Là vous partez carrément en brioche. Voilà-t-y pas que j'habite grassement et douillettement la Suisse? Et non, je vous écrit depuis le troisième arrondissement de Marseille, le plus pauvre de cette ville pauvre. Aucun de mes proches voisins est d'origine européenne. Pourtant aucun d'entre eux n'a essayé de me convertir à l'islam et je n'aperçoit toujours pas de minaret. C'est raté Borbo! Quant à mon exécration du système actuel, vous vous trompez encore, il est loin, selon moi d'être le pire. C'est d'ailleurs pour cela que votre cher Sarkozy d'échine à le "réformer" .... à l'américaine.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Confusion

Message  borbo le Dim 2 Nov - 11:13

Je crois avoir confondu Laulau avec un de ses clones qui habite en suisse.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Clown

Message  Laulau le Lun 3 Nov - 13:20

borbo a écrit:Je crois avoir confondu Laulau avec un de ses clones qui habite en suisse.

J'aurais donc un clone en Suisse? Pourquoi pas! Borbo a bien bien un clown à la tête de l'état.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sarko toujours Sarko

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum