Le Président et le Ministre,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Président et le Ministre,

Message  Laulau le Mar 3 Fév - 11:27

Auteur
inconnu… cela est bien dommage


Nous
lui aurions, illico, rendu hommage !









Le
Président et le Ministre,
> >
> > LE PRESIDENT
> > Entrez-donc mon ami et venez prendre place
> > Afin de me conter ce qui vous embarrasse
> > La réforme est lancée, elle avance à grands pas
> > Mais je vois bien qu'à tous celle-ci ne plait pas.
> > Aussi voudrais-je entendre de votre propre bouche
> > Pourquoi les enseignants prennent ainsi la mouche.
> >
> > LE MINISTRE
> > Mon bienfaiteur et Prince ne vous alarmez point
> > Voyez comme en ces temps je sais rester serein.
> > J'ai fait ce qu'il fallait et fait preuve d'audace
> >
> > LE PRESIDENT
> > Allez contez moi donc je ne tiens plus en
place !
> >
> > LE MINISTRE
> > J'ai d'abord pour vous plaire modifié les programmes
> > Pour faire des élèves des besogneux sans âme.
> > Ils se feront gaver du matin jusqu'au soir
> > Et n'auront plus de sens à donner au savoir ;
> > Voilà qui nous fera des citoyens dociles
> > Qui ne s'attacheront qu'à des choses futiles.
> >
> > LE PRESIDENT
> > Fort bien, les programmes sont un bel artifice
> > Pour manœuvrer les gens non sans quelque malice.
> > Voyez ce que je fis pour prendre le pouvoir
> > Promettant des réformes, n'en disant que très peu,
> > Pour qu'une fois reçu l'aval des isoloirs
> > Je puisse me sentir libre et faire ce que je veux !
> > Mais veuillez donc poursuivre votre plan de disgrâce
> > Car je veux tout savoir !
> >
> >
> > LE MINISTRE
> > Voilà ce qui se passe :
> > Je commence par rayer en trois ans les RASED
> > Et pour tromper les gens sur le maintien de l'aide
> > Je laisse aux enseignants l'entière liberté
> > De s'occuper tous seuls de la difficulté.
> > Ils auront pour cela comme unique bagage
> > La chance de pouvoir faire quelques journées de
stage !
> > J'ai enlevé deux heures d'école par semaine
> > Mais évidemment pas pour ceux qui mal apprennent :
> > On dit la journée de trop longue durée
> > Qu'il faudrait réformer notre calendrier
> > Et moi je vous dis qu'il en faut d'avantage
> > Et qu'il faut les forcer même jusqu'au gavage !
> >
> > LE PRESIDENT
> > C'est à n'en point douter une idée fort plaisante,
> > Le mérite sera la seule valeur payante !
> >
> > LE MINISTRE
> > Pour ceux qui veulent apprendre de maître le métier
> > Je les envoie le faire à l'université.
> > Voyez l'inanité d'une bonne formation
> > Nous qui n'avons besoin que d'agents et de pions !
> > Cela vous plait-il ?
> >
> >
> > LE PRESIDENT
> > Assurément je pense,
> > Mon humeur est ravie et elle est d'importance
> > Car c'est elle qui règle le cours de mes pensées
> > Qui font toujours écho à l'actualité.
> > Mon caprice me met dans des emportements,
> > J'ai des mots qui ne sont plus ceux d'un Président,
> > Je flatte ce qu'il faut des instincts les plus bas,
> > Parle plus en mon nom qu'en tant que chef d'état,
> > Sur toutes mes idées je veux qu'on légifère
> > Et ne supporte pas qu'on m'empêche de le faire.
> > Des médias je me sers et grâce à mon emprise
> > Ils me suivent au mieux dans toutes mes entreprises,
> > Enfin, si j'utilise les services de la presse
> > C'est parce qu'aux yeux de tous il faut que je
paraisse.
> > Mais contez-moi encore votre train de mesures.


LE MINISTRE
> > De l'école en danger j'augmente la fêlure :
> > Il existe des classes que l'Europe nous envie
> > Accueillant les plus jeunes des enfants du pays.
> > Il serait opportun de les faire disparaître
> > Pour affecter ailleurs ce réservoir de maîtres
> > Qui ne font de leur temps que des couches changer
> > Et ne connaissent point les joies de la dictée.
> > Des enseignants en moins réduiraient nos dépenses
> > Et il n'y aurait plus de maternelles en France !
> > Afin de remplacer les absences des maîtres
> > Avec tous ceux qui veulent, une agence va naître.
> > Si celui qui remplace se trouve être plombier,
> > La chaudière de l'école il pourra réparer,
> > S'il est mécanicien et connait son affaire
> > Les voitures des collègues il pourra bien refaire,
> > Et si par de la chance il se trouve enseignant
> > Il pourra pendre en charge d'une classe les enfants
!
> >
> > LE PRESIDENT
> > Je reconnais bien là votre astuce admirable
> > Et votre esprit retors qui ne se sent coupable !
> > Cette école qui veut faire des citoyens
> > Il faut qu'à l'avenir elle n'en fasse rien !
> > Œuvrez donc mon ami, la tâche n'est pas mince
> > Car c'est l'éducation qui menace les Princes !!!!
> >
> > janvier 09
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum