Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  mamba le Mer 11 Mar - 20:35

mada a écrit:
mamba a écrit:
borbo a écrit:A force de victimiser les jeunes, on en a fait des barbares.
Pitié, pas ces expressions vides de sens... A force de victimiser les vieux on en a fait des sarkozystes.

Trop drôle, j'ai éclaté de rire. Y a quand même pas mal de vieux qui n'ont pas voté pour le Nain.

mada
Bonjour Mada, oui je le sais bien, tout comme pas mal de jeunes ont voté pour lui. C'était pour dire qu'une argumentation à base de "les vieux" "les jeunes" ne vaut pas grand chose en termes de pertinence.
avatar
mamba

Messages : 231
Date d'inscription : 20/02/2008
Age : 104
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  ecolo1 le Mer 11 Mar - 21:07

Les déçus du sarkosysme : des gens "apolitiques" qui ont cru le napo. Et beaucoup, beaucoup sont déçus. Et ils ont pas fini d'en baver ! Nous, nous y attendions, la droite c'est la droite point final, mais les "cocus" du sarko eux se sont faits un cinéma qui vire au film d'épouvante. Si seulement ça pouvait servir de leçon !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Sylvie le Mer 11 Mar - 21:14

bof tu rêves écolo one , c'est pas sa faute mais à la crise et à Bruxelles !
avatar
Sylvie

Messages : 340
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 57
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  ecolo1 le Mer 11 Mar - 21:30

Sylvie a écrit:bof tu rêves écolo one , c'est pas sa faute mais à la crise et à Bruxelles !


Rebonjour ma chérie, toi zici, je te croyais dans la chatterie ! smack !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Sylvie le Mer 11 Mar - 22:09

MIAOUOUOU ..................... Laughing
avatar
Sylvie

Messages : 340
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 57
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Millénaristes.

Message  borbo le Mer 11 Mar - 23:51

Vous traitez de la politique comme les haruspices lisaient, du temps des romains, l'avenir dans les entrailles de poulets.
Avec la même pertinence.
Vous voyez la crise actuelle, comme d'autres voyaient en d'autres temps le déluge ou le jugement dernier.
Vous rêvez d'une bonne purge mondiale afin qu'un monde meilleur sauve les hommes de leurs pêchés.
Vous faites les oiseaux de mauvaise augure en vous plaçant du côté de ceux qui disent : " Vous voyez on vous l'avez dit". "Nous allons tous crever et la planète avec, à cause du capitalisme et de la cupidité des hommes" (blancs de préférence).
Je suis sûr, que nombreux étaient ceux, qui, en 29 devaient écrire au mot près les mêmes délires.
Vous êtes dans une logique millénariste, finalement assez proche des thèses bigottes dont vous vous démarquez.
Vous voyez la fin du monde partout.
L'effet de serre, la mer qui monte, la guerre, la pénurie, les famines, les sept plaies d'Egypte, on est pas loin de l'enfer biblique et Sarko en est le grand instigateur.
Vous êtes gâteux à force d'être obnubilés par vos fantasmes.

L'enfer c'est vous.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Biréli le Jeu 12 Mar - 10:59

Vous ! Vous ! Vous ! A qui s'adresse ce "vous" collectif Borbo ? Vous faites dans l'incantation maintenant ?

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  ecolo1 le Jeu 12 Mar - 11:04

L'enfer c'est vous.

C'est une phrase que prononceraient les émules du Front National : l'enfer, c'est pas nous c'est les autres ! Ça d'est du Bedos !
Que tu cites Sartre est étonnant, mais l'as tu seulement lu et vu ?
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Biréli le Jeu 12 Mar - 11:10

ecolo1 a écrit:L'enfer c'est vous.!Que tu cites Sartre est étonnant, mais l'as tu seulement lu et vu ?
En fait Sartre avait écrit dans sa pièce Huis Clos : "L'enfer c'est les autres". Je n'ai lu que Huis Clos (vachement bien) et Les Mots de Sartre (à ma grande honte !)

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le club des cinq.

Message  borbo le Jeu 12 Mar - 11:12

Je n'ai rien en dehors du club des cinq.
Bedos je connais mais qui c'est Sartre?
Tu confonds pas avec Ines Sartre?
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Haruspices .... ?

Message  Laulau le Jeu 12 Mar - 11:13

borbo a écrit:Vous traitez de la politique comme les haruspices lisaient, du temps des romains, l'avenir dans les entrailles de poulets.
Avec la même pertinence.
Vous voyez la crise actuelle, comme d'autres voyaient en d'autres temps le déluge ou le jugement dernier.
Vous rêvez d'une bonne purge mondiale afin qu'un monde meilleur sauve les hommes de leurs pêchés.
Vous faites les oiseaux de mauvaise augure en vous plaçant du côté de ceux qui disent : " Vous voyez on vous l'avez dit". "Nous allons tous crever et la planète avec, à cause du capitalisme et de la cupidité des hommes" (blancs de préférence).
Je suis sûr, que nombreux étaient ceux, qui, en 29 devaient écrire au mot près les mêmes délires.
Vous êtes dans une logique millénariste, finalement assez proche des thèses bigottes dont vous vous démarquez.
Vous voyez la fin du monde partout.
L'effet de serre, la mer qui monte, la guerre, la pénurie, les famines, les sept plaies d'Egypte, on est pas loin de l'enfer biblique et Sarko en est le grand instigateur.
Vous êtes gâteux à force d'être obnubilés par vos fantasmes.

L'enfer c'est vous.



Une petite citation, pour répondre:


par borbo le Lun 21 Jan - 21:13
Je ne crois pas que la situation soit comparable aux autres cracks boursiers (si c'en est un), notamment celui de 2002, car les PER (bénéfices par action rapporté à la valeur de l'action) des principales entreprises industrielles sont à des niveaux très raisonnables.
Une fois la purge passée, c'est presque fait, les énormes liquidités qui se balladent (en Asie, en Russie et au Moyen-Orient) vont revenir se placer sur des valeurs totalement massacrées au regard de leurs performances.

C'est vrai que pour la qualité de vos augures, vous ne craignez personne!
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  ecolo1 le Jeu 12 Mar - 11:17

borbo a écrit:Vous traitez de la politique comme les haruspices lisaient, du temps des romains, l'avenir dans les entrailles de poulets.
Avec la même pertinence.
Vous voyez la crise actuelle, comme d'autres voyaient en d'autres temps le déluge ou le jugement dernier.
Vous rêvez d'une bonne purge mondiale afin qu'un monde meilleur sauve les hommes de leurs pêchés.
Vous faites les oiseaux de mauvaise augure en vous plaçant du côté de ceux qui disent : " Vous voyez on vous l'avez dit". "Nous allons tous crever et la planète avec, à cause du capitalisme et de la cupidité des hommes" (blancs de préférence).
Je suis sûr, que nombreux étaient ceux, qui, en 29 devaient écrire au mot près les mêmes délires.
Vous êtes dans une logique millénariste, finalement assez proche des thèses bigottes dont vous vous démarquez.
Vous voyez la fin du monde partout.
L'effet de serre, la mer qui monte, la guerre, la pénurie, les famines, les sept plaies d'Egypte, on est pas loin de l'enfer biblique et Sarko en est le grand instigateur.
Vous êtes gâteux à force d'être obnubilés par vos fantasmes.

L'enfer c'est vous.

La crise, toute la planète la voit, pas besoin d'entrailles de poulets (faut avoir la merde dans les yeux pour dire le contraire)

La purge, oui,elle est à souhaiter pour tous les malfaisants qui l'ont provoquée cette crise qui ne peut que profiter à une minorité

En 29, je n'y étais pas, toi non plus, alors écrase, bonhomme, tu ne connais rien dece qui c'est passé, à part les histoires qu'on t'a racontées

La fin du monde, ben c'est vrai mon petit père, elle est pour demain, ne t'en déplaise

Que Sarko en soit un des responsables, c'est une évidence pour la majorité des français qui ont à la subir, pas toi ?

L'effet de serre, la mer qui monte, la guerre, la pénurie, les famines sont les effets des politiques désastreuses des dirigeants de ce monde , tournés vers le profit sans prendre garde qu'ils sont entrain de tuer leur propre planète. Ose dire le contraire !

Quant aux bigottes, je te les laisse, elles sont certainement ta tasse de thé, pas la mienne.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  ecolo1 le Sam 14 Mar - 15:57

Biréli a écrit:-SAINT-DENIS
Agression dans un lycée : douze jeunes en garde à vue
NOUVELOBS.COM | 11.03.2009 | 09:07

L'intrusion dans un lycée professionnel de Seine-Saint-Denis d'une vingtaine de personnes cagoulées et armées qui ont blessé douze élèves serait due à une rivalité amoureuse et à une rivalité de bandes.

Après l'intrusion d'une vingtaine de personnes cagoulées et armées de barres de fer, bâtons et couteaux dans un lycée professionnel de Gagny (Seine-Saint-Denis), douze personnes ont été placés en garde à vue, a-t-on appris mercredi 11 mars. Des individus sont entrés mardi dans le lycée à la recherche d'un élève. Ils ont blessé ainsi douze personnes, selon des sources concordantes.

Barre de fer et sang
D'après le commissaire Julien Riffard, du commissariat de Gagny (Seine-Saint-Denis), six jeunes gens interpellés mardi soir dans la cité "les Dahlias" ne sont "pas actuellement directement mis en cause dans l'agression d'hier mais nous avons saisi les mêmes armes qu'utilisées" lors de l'attaque du lycée.
Six autres jeunes âgés de 16 à 20 ans ont été interpellés mardi en début d'après-midi. L'un d'eux était "porteur d'une barre de fer et de traces de sang", a indiqué la police.
Le lycée Jean-Baptiste Clément, qui compte 500 élèves, a été fermé jusqu'à mercredi matin.

"Un sacrilège" pour Darcos
C'est au moment des entrées et sorties d'élèves à l'interclasse de 10h30 que les assaillants se sont dirigés "directement vers la salle de permanence à la recherche d'un élève", selon le rectorat.
De même source, on explique qu'une "rivalité amoureuse" liée à une "très ancienne rivalité de bandes originaires de deux cités de la ville", "les Dahlias" et "Chesnay" serait à l'origine de l'intrusion.
Les intrus ont réussi à blesser leur cible à la lèvre d'un coup de couteau, blessant et bousculant d'autres personnes, dont une enseignante griffée superficiellement au thorax par un couteau.
"Il est insupportable que des violences de quartiers, des règlements de comptes entre bandes viennent s'exercer dans des établissements scolaires", a déclaré sur place le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos.
"Ce n'est pas une violence de l'école mais une violence qui vient à l'école", "c'est profondément choquant, c'est un sacrilège", a ajouté le ministre alors que sa collègue de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a fait part dans un communiqué de sa "profonde indignation".
Selon l'inspecteur d'académie, Daniel Auverlot, "c'est un affrontement entre cités qui aurait pu se passer au stade ou au centre commercial" mais qui s'est déroulé "dans un lycée qui est le contraire de la caricature d'un établissement de cité".

"Un bon lycée"
L'intrusion a donné lieu à "une rixe" dans la salle entre les agresseurs et certains élèves présents, selon une source judiciaire.
Parmi les douze blessés légers, quatre ont été hospitalisés quelques heures. L'élève blessé à la lèvre a été opéré mardi après-midi, a précisé Xavier Darcos.
Situé dans une zone pavillonnaire, cet établissement est "un bon lycée, bien géré" et d'"habitude bien sécurisé", selon le ministre.
Une cellule de travail pour traiter les problèmes de sécurité a été installée et dès la fin de matinée, un renfort de sécurité mis en place aux abords de l'établissement. La police souhaite parallèlement engager "un travail de prévention et de médiation" dans le lycée, a annoncé le chef de la sécurité publique.
Pour Jean-Paul Huchon, président PS de la région IDF, "la sécurité de cet établissement doté d'une vidéosurveillance et de portails assez élevés n'est pas en cause". "Le problème est que des bandes puissent circuler ainsi", a-t-il affirmé. (avec AFP)


De source d'une personne du lycée que je connais très bien (Gagny est une ville mitoyenne), ce sont une vingtaine de jeunes qui sont entrès dans une permanence du lycée - qui savaient donc parfaitement où aller - qui ont déboulés pour s'en prendre à un jeune impliqué dans une affaire de drogue. la bagarre d'ailleurs n'avait aucune raison d'être puisque ce jeune avait réglé son affaire la veille ! La jeune fille que je connais a pris des coups et ne fais pas partie des élèves. Elle a vu Darcos et JP Huchon et le maire bien sûr, et a simplement dit à M. le sinistre qu'il se déplaçait pour ce genre de faits, mais que ce n'était pas le cas quand ce même lycée mettait en place des projets innovants pour les jeunes.

En clair, on met en lumière les exactions et les méfaits de l'EN (c'est à le mode) et on met sous l'éteignoir le côté positif. Vous me direz c'est normal, on ne voit jamais ce qui est fait, on voit toujours ce qui n'est pas fait, et en ce moment , y a beaucoup à faire !

Autre exemple, en qualité de personne nommée par l'EN je participe à plusieurs conseils d'école, et ce depuis 25 ans, hier soir, j'ai assisté au plus mauvais que j'ai vu et entendu depuis toutes ces années. Des parents irresponsables, complètement à côté de leurs pompes, qui rendent les prof responsables de tous les maux de l'EN, j'étais dans un mauvais rêve ! Et quand on connait un peu l'EN et son évolution, on est effaré de voir ce que Sarko-Darcos sont en train d'en faire ! Gosses surchargés de boulot (8 demi journées au lieu de 9), parents déboussolés, enseignants débordés et peu ou pas formés, RASED démantelés (jusqu'à disparition), et je passe sur l'aide personnalisée, voilà le boulot de nos "chers" gouvernants.

Borbo parle de pertinence, comme quelqu'un qui ne voit pas , ne connait pas la réalité du terrain. En étant gentil, je lui dirais d'aller sur le terrain, pour l'instant qu'il ferme sa gueule du moins sur ce qu'il ne connait pas, c'est le moins qu'il puisse faire puisqu'il ne veut rien comprendre, ou ne peut rien comprendre.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Biréli le Dim 15 Mar - 10:05

Incidents aux Mureaux: huit interpellations, 21 policiers légèrement blessés
AP | 15.03.2009 | 05:39
Des incidents ont éclaté samedi soir aux Mureaux (Yvelines), dans la banlieue ouest de Paris, au cours desquels huit personnes ont été interpellées et "21 policiers légèrement blessés, dont certains par des plombs", a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Le calme est revenu tard dans la soirée, ont précisé le ministère de l'Intérieur et la préfecture des Yvelines, interrogés par l'Associated Press.

Les huit personnes interpellées sont des "individus suspectés de faire partie des auteurs des violences perpétrées" dans cette commune qui abrite plusieurs quartiers dits sensibles, a précisé le ministère dans un communiqué.

Michèle Alliot-Marie "assure que les investigations seront menées avec tous les moyens nécessaires pour identifier et présenter à la justice les auteurs de ces actes inadmissibles" dans le communiqué. Elle "précise que la sécurisation sera renforcée dans les quartiers concernés pour répondre avec la plus grande fermeté à de semblables agissements".

François Garay, le maire des Mureaux, relativise la situation de sa ville, sur France Info: "Ça fait deux/trois jours que sur la commune, ça chauffe un petit peu. Ce que j'ai pu voir, ce sont de petits groupes de 20 ou 30 qui lancent des pavés en direction de la police et ensuite il y a un rétablissement de l'ordre par la police qui se fait dans les quartiers."

"Ce n'est pas du tout ce qu'on a connu il y a quelques années", a précisé François Garay, se référant aux violences urbaines de 2005, ajoutant qu'il s'agissait "plus de petits mouvements sporadiques, avec des cailloux qui sont lancés, des feux de poubelles.

Pour lui, "c'est vrai qu'il y a un peu d'effervescence mais c'est pas un climat tendu comme on le dit. Il y a eu une heure où c'est vrai, il y a eu un peu de tensions. Au bout d'une heure, c'est vite rétabli."

Les Mureaux sont depuis une semaine sous haute tension et le théâtre de violents affrontements entre bandes et forces de l'ordre, depuis qu'un automobiliste en fuite et domicilié dans cette localité a été abattu par la Brigade anticriminalité (BAC) samedi dernier. Agé de 30 ans, l'homme était connu pour plusieurs affaires de vols et de violences.

La peugeot 406 qu'il conduisait et où se trouvaient trois autres personnes, avait refusé d'obtempérer à un contrôle de la gendarmerie le 7 mars vers 22h. Repérée peu après par la BAC, s'en était suivie une course-poursuite jusqu'au péage de Coutevroult, en Seine-et-Marne. L'automobile avait alors fait demi-tour et foncé sur la patrouille, qui a alors tiré et tué le chauffeur, selon les explications données lundi par la police.

Le propriétaire de la voiture était lui aussi originaire des Mureaux et lui aussi bien connu des services de police. La voiture était munie d'une fausse plaque. Le propriétaire était donc activement recherché.

L'homme qui a trouvé la mort était une "figure" du quartier des Musiciens aux Mureaux, il totalisait 35 condamnations, selon le site Novopress.info, qui ajoute que dans la voiture ont été retrouvées des armes et des cagoules.

Depuis une semaine, plusieurs cités se livrent à une véritable "guérilla urbaine" avec la police, explique Novopress.info: jets de pierre sur les voitures, destruction de l'éclairage public, cocktails Molotov et tirs de plomb sur les forces de sécurité. Au centre des heurts, le quartier des Musiciens et la cité Renault.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  ecolo1 le Dim 15 Mar - 10:38

30 ans, 35 condamnations et ce mec était dehors. Ça prouve deux choses, la justice n'a pas fait son boulot ! Et que le système pénitencière est inefficace face à des récidivistes.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Biréli le Dim 15 Mar - 11:39

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/les-braqueurs-presumes-remis-en-liberte-14-03-2009-441874.php

Les braqueurs présumés remis en liberté
A Sénart, c’est l’incompréhension après la libération de deux jeunes soupçonnés d’avoir commis des braquages dans le secteur de Moissy-Cramayel.

Marine Legrand | 14.03.2009, 07h00

«Un jugement écoeurant » pour Valérie Stoll, gérante du tabac-presse des Arcades, à Moissy-Cramayel. « Une décision incompréhensible et scandaleuse », selon Jean-Jacques Fournier, maire de la ville (PS) et président de l’agglomération nouvelle de Sénart. Vif émoi hier matin à Moissy-Cramayel, après l’annonce de la libération de deux braqueurs présumés de commerçants à Sénart, interpellés mardi et présentés jeudi au tribunal de Melun.

Le parquet a fait appel de la décision pour l’un des deux jeunes.
Les commerçants de Sénart, victimes de hold-up en série depuis l’automne dernier, se réjouissaient pourtant de cette arrestation. Car les deux garçons de 17 ans et 19 ans, ainsi que leur complice de 23 ans, originaires de Cesson et Moissy, ont reconnu avoir braqué le tabac-presse de la place de la Fontaine, à Moissy, le 22 octobre. Le 25 novembre, l’un d’eux s’attaquait au tabac-presse des Arcades, place du 14-Juillet-1789. Le 19 novembre, deux s’en prenaient au café Royal Club. Le 21 novembre, le plus âgé était incarcéré en détention provisoire pour le braquage du magasin de Valérie Stoll. Jeudi dernier, tous les trois étaient présentés au juge d’instruction dans le cadre de ces vols à main armée.
« Les enquêteurs ont fait des heures de planque et d’investigation. Le procureur a requis le mandat de dépôt pour les deux qui étaient encore libres. Et finalement, ils sont relâchés ! Tout ça pour ça… », s’insurge Valérie Stoll. « Je suis dégoûtée, soupire Muriel Fujol, du tabac-presse de la Fontaine. Et encore plus pour les policiers qui ont mené un travail remarquable. »

«Pour moi, il faut faire justice soi-même »

« Quoi ? Ils sont déjà dehors ? s’étonne une cliente. S’ils sont arrêtés et libérés juste après, ils vont croire qu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent. » « On crée un sentiment d’impunité chez ces jeunes, on les encourage à continuer », avance Jean-Jacques Fournier, qui vient d’écrire au procureur. « Pour moi, il faut faire justice soi-même », estime le mari de Valérie Stoll. L’homme s’est équipé d’un pistolet à balles en caoutchouc dans son magasin.
« Je comprends l’émoi des victimes, confie Didier Soulès, le commissaire de police de Moissy-Cramayel, surtout que l’on met tout en oeuvre depuis quatre mois pour prévenir ces vols à main armée en mobilisant fortement nos effectifs. »

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Biréli le Lun 30 Mar - 19:47

lundi 30 mars 2009
http://www.bienpublic.com/actu/faitsdiv/20090330.BPA8194.html

Dimanche matin, à Dijon
Un père de famille agressé par une douzaine de jeunes


L'altercation a eu lieu dimanche matin, vers 4 heures, boulevard de Sévigné, entre la gare et la place Darcy, à Dijon. Pierre-Olivier Desmares, père de deux petites filles, réveillé par du tapage émanant de la rue, descend de son appartement et se trouve confronté à plusieurs jeunes qui le prennent à parti. L'échange verbal s'envenime, les insultes fusent et ce Dijonnais de 41 ans est roué de coups. « C'était d'une violence, j'ai cru qu'il allait mourir », confiait hier sa compagne.
Avec huit jours d'arrêt de travail, Pierre-Olivier Desmares estime avoir eu de la chance. « Ils étaient quatre à cinq à s'acharner contre moi. Des coups de pieds dans la tête, dans le corps. J'ai eu le réflexe de faire un roulé-boulé avant de m'enfuir vers le pont SNCF, pour me cacher dans un coin sombre. Je ne pouvais pas rentrer chez moi. »
Traumatisme de la face, traumatisme crânien, hématomes, contusions, le certificat médical établi hier matin par un médecin du CHU témoigne de la violence des coups.
Convoqué devant le tribunal
Alertée par la compagne de la victime, qui a assisté à toute la scène depuis son balcon au 2e étage de l'immeuble, la police est arrivée rapidement sur les lieux. Après quelques minutes de repérage dans les rues voisines, quelques jeunes sont interpellés. L'un d'entre eux a été reconnu par la victime. « C'est un jeune homme de 20 ans, il est convoqué devant le tribunal début juillet », souligne Pierre-Olivier Desmares.
Reste l'altercation et les raisons de celle-ci. « Ils étaient visiblement ivres (ce que confirme le procès verbal de police, ndlr) mais pas seulement. Quand ils m'ont frappé, je me suis défendu, j'ai donné quelques coups. A voir leur déchaînement, ils avaient pris autre chose. Mais ce n'est pas la première fois que ça arrive dans cette rue. Il y a une sortie de boîte de nuit, à quelques mètres. Les jeunes sont surexcités, ils renversent les poubelles et crient. C'est ce qui s'est encore passé le matin où je me suis fait agresser. »
Pierre-Olivier Desmares, choqué mais lucide, a décidé de porter plainte et de se porter partie civile. « On m'a dit qu'il serait convoqué et qu'il aurait droit à un rappel à l'ordre. C'est tout. Je me fais tabasser, mes petites filles ont eu peur en voyant mon visage. J'aimerais que ça cesse. C'est à chaque fois pareil, et presque toute la semaine. »
Les services de police précisaient hier que le jeune interpellé hier a reconnu les faits et qu'il faisait l'objet d'une mesure de composition pénale. Il encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement.

E. HASLE

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  ecolo1 le Jeu 2 Avr - 11:35

J'aime assez le terme "mesure de composition pénale ". Un rappel à l'ordre, et va jouer plus loin ! Je ne parierais pas sur le "risque" des 5 ans qu'il encourt !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Biréli le Mar 14 Avr - 9:22

http://www.varmatin.com/ra/toulon/182015/toulon-tabasse-a-la-sortie-du-bus-ses-sept-agresseurs-deferes

Toulon
Tabassé à la sortie du bus : ses sept agresseurs déférés
Paru le vendredi 10 avril 2009
Un garçon de 17 ans a été agressé, lundi dernier, au niveau de l'arrêt de bus de la place Béguin par une bande de sept jeunes
.

Sept jeunes, âgés de 16 à 18 ans, ont été déférés, hier, devant le parquet pour des violences aggravées commises sur un mineur de 15 ans. Lundi après-midi, lorsque Laurent (1), 17 ans, emprunte la ligne 40 d'un bus de la RMTT, au niveau de la Closerie, il ne se doute pas que son voyage va s'achever sur une bastonnade. Après quelques minutes de transport, l'adolescent est roué de coups par une bande de jeunes. Une interruption temporaire de travail de 8 jours a d'ailleurs été dressée par un médecin au regard de ses blessures.

Ce jour-là, Laurent effectue un trajet sur une ligne qu'il a l'habitude d'emprunter. Non loin de lui, un jeune passager l'indispose avec une musique poussée à un volume excessif. Laurent lui fait remarquer. Et là, la situation commence a dégénéré. Le « mélomane » ne s'adoucit pas. Bien au contraire.

La musique était trop forte

La tension monte. Des noms d'oiseau fusent. La remontrance ne plaît pas et l'individu commence à pianoter un texto sur son téléphone portable.

Alors que le bus s'apprête à marquer un arrêt à sa destination, sur la place Béguin, Laurent aperçoit un regroupement de jeunes. Il ne se méfie pas. Du moins jusqu'au moment où il commence à descendre du véhicule. Il comprend immédiatement que ce comité d'accueil lui est réservé. L'amateur de musique forte semble avoir prévenu quelques camarades...

Lorsqu'il tente de remonter à l'intérieur du bus, il est tiré par l'un des individus sur la chaussée. Et là, les coups pleuvent. Jusqu'à l'arrivée salvatrice des policiers de la brigade anti-criminalité.

Le jeune homme s'en sort avec le nez cassé, des fractures et un saignement des oreilles susceptibles de générer des séquelles importantes.

Identifiés grâce aux caméras

Équipé en caméra de surveillance, le bus de la RMTT donne la possibilité aux enquêteurs du groupement d'appui judiciaire du service de la Division nord (Saint-Jean-du-Var) d'identifier rapidement quatre individus. Trois autres auteurs présumés des violences ont été interpellés, en début de semaine.

Lors des auditions, les sept jeunes auraient reconnu leur participation à ces violences en réunion avec pour seule explication : une envie de se venger de Laurent. De celui qui avait osé réclamer de mettre le son moins fort.

Déféré, hier matin, devant un magistrat, les sept individus pourraient comparaître prochainement en justice devant le tribunal correctionnel.

1. Le prénom de la victime a été modifié.
P. Poletto

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Biréli le Mar 14 Avr - 9:41

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/montreuil-blessee-pour-avoir-proteste-contre-un-rodeo-automobile-13-04-2009-477981.php

Seine-Saint-Denis
Montreuil : blessée pour avoir protesté contre un rodéo automobile


Elodie Soulié | 13.04.2009, 13h17 | Mise à jour : 16h17

Une habitante de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a été blessée par arme à feu cette nuit à Montreuil. Vers 3 heures ce lundi matin, dans un quartier pavillonaire proche de la Boissière, un couple est sorti de sa maison, excédé par le bruit d'une voiture qui effectuait un rodéo dans le secteur. La femme a alors été visée par un tir et a été blessée à la mâchoire.

Transportée à l'hôpital où elle a été opérée ce matin, la victime serait hors de danger. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de la Seine-Saint-Denis.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Et c''est reparti !!!

Message  Biréli le Ven 15 Mai - 16:19

TOULOUSE
Un collégien de 13 ans poignarde sa professeure

NOUVELOBS.COM | 15.05.2009 | 14:58

L'élève de 13 ans a attaqué l'enseignante avec un couteau de cuisine en pleine salle de classe d'un "collège tranquille". Le motif serait une "punition infligée pour un devoir non rendu".
Un élève de 13 ans a agressé, vendredi 15 mai au matin, sa professeure, la blessant légèrement d'un coup de couteau, dans une salle de classe du collège François-Mitterrand à Fenouillet, près de Toulouse, a-t-on appris auprès de l'inspecteur d'académie du département.
Le collégien, en classe de 5e, "avait été puni la veille et a attendu que l'enseignante soit dans sa classe ce matin pour lui donner un coup de couteau de cuisine" au torse, a indiqué à l'AFP l'inspecteur d'académie, Jean-Louis Baglan, qui s'est rendu sur place. L'enseignante ayant décidé de maintenir sa punition, le collégien l'a "poignardé", explique l'Académie de Toulouse.

L'élève n'est pas "connu pour des problèmes"

L'enseignante "souffre d'une plaie superficielle et a été soignée par le Samu" avant d'être conduite à l'hôpital Rangueil de Toulouse, a ajouté Jean-Louis Baglan, précisant que "les poumons n'ont pas du tout été touchés".
L'élève n'est pas "spécialement connu pour des problèmes de comportement", a indiqué l'inspecteur d'académie, précisant que l'établissement scolaire de Fenouillet est considéré comme "un collège tranquille" de la banlieue de Toulouse. Selon les premiers éléments de l'enquête, la punition infligée jeudi au jeune collégien par sa professeure était "liée à son travail en classe, pour un corrigé de devoir non rendu", a-t-il précisé.

Darcos souhaite "faire des écoles des lieux protégés"

"Cet incident a créé un gros traumatisme à l'école et j'ai mis en place une cellule de crise pour cet après-midi avec le principal du collège, les enseignants et des psychologues", a affirmé l'inspecteur, sans préciser les sanctions encourues par le collégien. Ce dernier a été entendu par les gendarmes.
Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos a condamné "la violente agression dont a été victime" l'enseignante. Le ministre doit se rendre vers 17h dans l'académie de Toulouse "pour apporter son soutien personnel à cette enseignante et rencontrer la communauté éducative". Xavier Darcos "dénonce avec force cette nouvelle atteinte à l'intégrité physique d'un professeur et rappelle la nécessité de faire des écoles et des établissements scolaires des lieux protégés et sanctuarisés".
Cette agression survient en plein débat sur un renforcement de la sécurité aux abords des collèges et lycées. Xavier Darcos et la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie parlent de "développer" un système de vidéo surveillance aux abords des établissements, ainsi que de renforcer la présence policière avec des "contrôles humains aux entrées et sorties".

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  ecolo1 le Ven 15 Mai - 17:36

Les "contrôles humains" (non policiers) existaient avant que ces responsables gouvernementaux ne les suppriment. Comme la police de proximité, si souvent tournée en dérision par ces mêmes responsables. Curieux cette manie de supprimer des postes qui ont fait leurs preuves pour les remettre quand ils s'aperçoivent (trop tard) qu'ils font des conneries.

Pour le cas décrit par Bir (pas l'apéro), présence humaine ou pas, l'incident se serait produit de toute façon, s'agissant d'un élève en classe.

Le respect et l'autorité des enseignants a été balayée par un tas de réformes à la va vite, les parents eux-mêmes sont déboussolés face à leurs mômes, et les personnes qui ont en charge des associations sportives ou culturelles n'osent plus rien faire à l'encontre de ces jeunes pas forcément issus de milieux défavorisés. J'ai un de mes moniteurs sportifs qui s'est retrouvé au commissariat de police pour avoir claqué le baigneur d'un mome insupportable. C'est à vous dégouter de faire du bénévolat.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Faux culs!

Message  borbo le Ven 15 Mai - 18:42

Il est curieux de constater que les premiers qui hurlaient, chaque fois que l'on tentait de restaurer un peu d'autorité et de discipline dans nos écoles; qui évoquaient, indignés, chaque fois que l'on parlait de "valeurs", de "respect", de "règles", un retour à "l'ordre moral"; n'hésitant pas, même, à rappeler Vichy chaque fois que l'on voulait remettre au pas des mineurs à la dérive, s'étonnent aujourd'hui des comportements invraisemblables de nos adolescents.

Mais messieurs les écolo, les Mada et consorts, vous avez obtenu très exactement ce à quoi nous ont amenés vos bons sentiments et vos délires.
"L'Homme n'est rien sans l'homme" disait P.Valéry, vous en avez la preuve.

"Elever" un enfant c'est le frustrer, lui apprendre à contenir ses humeurs.

Un enfant sans éducation que l'on contrarie est un sauvage.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Biréli le Ven 15 Mai - 19:29

L'enseignante blessée d'un coup de couteau vendredi matin par un élève de 13 ans dans un collège de Fenouillet (Haute-Garonne) a été opérée dans la journée pour une hémorragie interne mais ses jours ne sont pas en danger, a-t-on appris auprès du rectorat de Toulouse.

Le premier diagnostic de la blessure de l'enseignante, Véronique Adès, professeur de mathématiques de 32 ans, faisait état vendredi matin d'une "plaie superficielle". "Après les premières constatations du Samu, des investigations complémentaires à l'hôpital de Toulouse-Rangueil ont révélé une hémorragie interne d'une artère du thorax", a déclaré à l'AFP Michel-Paul Montredon, porte-parole du recteur de l'académie de Toulouse.

L'enseignante blessée, a ajouté le porte-parole, se trouvait en fin d'après-midi en salle de réveil après son opération à l'hôpital de Rangueil.

"Le pronostic vital n'est pas engagé mais les blessures sont plus importantes que le diagnostic initial", a souligné M. Montredon, présent sur place au collège de Fenouillet où le ministre de l'Education était attendu en fin d'après-midi.

"Le ministre (Xavier Darcos) envisageait de lui rendre visite mais tout cela reste conditionné à l'aval du corps médical", a indiqué M. Montredon.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Biréli le Ven 15 Mai - 19:35

borbo a écrit:Mais messieurs les écolo, les Mada et consorts, vous avez obtenu très exactement ce à quoi nous ont amenés vos bons sentiments et vos délires.
"L'Homme n'est rien sans l'homme" disait P.Valéry, vous en avez la preuve.

"Elever" un enfant c'est le frustrer, lui apprendre à contenir ses humeurs.

Un enfant sans éducation que l'on contrarie est un sauvage.
Je ne pige pas pourquoi vous attaquez ecolo qui d'après ce qu'il a écrit jusque là est loin d'être partisan du laxisme à l'école ????

Tiens à propos "d'éducation" , j'ai déniché ça sur wikipedia à propos de Cohn Bendit :

En 2001, une polémique a lieu a propos de son livre Le Grand Bazar (Belfond, 1975), où il racontait ses activités d’aide-éducateur au jardin d’enfants autogéré de Francfort. Il déclare à ce propos : « Il m’était arrivé plusieurs fois que certains gosses ouvrent ma braguette et commencent à me chatouiller. Je réagissais de manière différente selon les circonstances, mais leur désir me posait un problème. Je leur demandais : "Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble, pourquoi m’avez-vous choisi, moi, et pas d'autres gosses ?" Mais s’ils insistaient, je les caressais quand même ». Et ailleurs : « J’avais besoin d’être inconditionnellement accepté par eux. Je voulais que les gosses aient envie de moi, et je faisais tout pour qu’ils dépendent de moi ».

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restaurons la sécurité qu'ils disaient....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum