Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  Biréli le Ven 13 Fév - 13:49

Mamba, entendons-nous bien. Qu'il y ait des séances de sensibilisation sur la drogue dans les écoles, collèges ou lycées par des gens compétents, issus du corps médical ou du corps en saignant (lol), j'suis pas contre.
Mais bon, en l'eau-cul-rance, et pour en revenur au sujet, les pandores ne se déplacent pas pour faire des opérations anti-drogue, ou de "sensibilisation" (???) sans que quelqu'un leur ait demandé de le faire. Faudrait connaître la raison véritable de leur intervention avant de se permettre de critiquer.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  Biréli le Ven 13 Fév - 13:52

mamba a écrit:...
Ouais c'est sûr, voilà qui change tout.
Ben koa, c'est bien vous qui avez écrit "Je vous garantis qu'il y a de quoi être traumatisé, encore plus quand on ne comprend pas bien de quoi il retourne et qu'on mesure 1m20.="

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  mamba le Sam 14 Fév - 2:43

Biréli a écrit:Mamba, entendons-nous bien. Qu'il y ait des séances de sensibilisation sur la drogue dans les écoles, collèges ou lycées par des gens compétents, issus du corps médical ou du corps en saignant (lol), j'suis pas contre.
Mais bon, en l'eau-cul-rance, et pour en revenur au sujet, les pandores ne se déplacent pas pour faire des opérations anti-drogue, ou de "sensibilisation" (???) sans que quelqu'un leur ait demandé de le faire. Faudrait connaître la raison véritable de leur intervention avant de se permettre de critiquer.

Je ne suis pas intime avec le préfet pour tout vous dire. Mais s'il faut trouver une raison à ces actions, je dirais qu'il y a d'une part une volonté d'impact médiatique pour coller à l'air du temps, et d'autre part l'instauration insidieuse dans les esprits de l'acceptation des incursions policières dans les établissements scolaires, ce qui avait toujours été vigoureusement contesté (avec raison) jusqu'à il n'y a pas si longtemps.
Au niveau des saisies, le bilan de ces descentes dans les collèges est nul. Que ce soit dans les murs ou à la sortie des bus (qui techniquement font aussi partie de l'établissement, puisque dès qu'un élève met le pied dans un transport scolaire il est sous la responsabilité de l'école).
L'objectif affiché de prévention ne tient pas non plus la route une seconde, j'en ai déjà parlé.
Quant aux hypothétiques revendeurs stationnés à la sortie des écoles (ce qui ne se fait plus depuis la fin des années 90, notamment à cause des nouvelles technologies de communication qui facilitent les rendez-vous plus discrets, ce que la police n'ignore pas), il serait fort simple de les neutraliser en postant des municipaux aux endroits stratégiques. Donc non, j'ai beau chercher, je ne vois rien qui justifie le fait d'aller terroriser des gosses au sein même de leur école, qu'ils mesurent 1m20 ou 1m50, avant que ça n'ait ne serait-ce qu'effleuré l'immense majorité d'entre eux de consommer, et a fortiori d'acheter des substances illicites.
L'école est une micro-société dans laquelle le versant préventif est (devrait) être assuré par des professionels compétents en la matière (c'est-à-dire issus du corps médical), et le versant répressif est représenté par les pions, les CPE et les directeurs d'établissement, dans le cadre du réglement intérieur qui fait loi. Les flics n'ont rien à y faire. Effectivement ce n'est pas de leur faute s'il manque du personnel adapté, ce n'est pas une raison pour applaudir ce genre d'initiative malsaine.
avatar
mamba

Messages : 231
Date d'inscription : 20/02/2008
Age : 104
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  Biréli le Sam 14 Fév - 12:18

Je viens de lire ton post Mamba. Il me semble assez bien argumenté.
Je suis d'accord avec toi quand tu écris qu'il manque du personnel adapté dans les établissements scolaires pour traiter ce problème.
Moi je vois autre chose, c'est le fait que certains chefs d'établissement tentent souvent de minimiser les problèmes de drogue ou de délinquance dans leur bahut pour éviter de rendre des comptes au rectorat. Ne pas faire de vague est leur leitmotiv. Forcément, moins ils ont d'emmerdes dans leur bahut, mieux ils sont notés (et payés). Mais ça c'est un autre débat.

Un petit détail, qui a quand même son importance. Tu dis que le bilan des saisies est nul. Peut-être pour ce contrôle, mais pas pour celui du mois de décembre que j'ai relaté sur la première page :

Lors de ce contrôle 6 étudiants ont été trouvés porteur de STUP dont un avec 34 grammes et une petite balance électronique sur lui pour la revente. (...) 1 mois 1/2 auparavant deux gendarmes(formateur relais anti drogue ) sont intervenus dans cet établissement pour faire de la prévention, c'est à dire informer du danger de la drogue sur la santé</A>, sur les conséquences pénales, et ont averti les étudiants qu'il y aurait des contrôles".

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  ecolo1 le Sam 14 Fév - 12:30

Mamba : Quant aux hypothétiques revendeurs stationnés à la sortie des écoles (ce qui ne se fait plus depuis la fin des années 90, notamment à cause des nouvelles technologies de communication qui facilitent les rendez-vous plus discrets, ce que la police n'ignore pas), il serait fort simple de les neutraliser en postant des municipaux aux endroits stratégiques .

Là vous faîtes erreur, les revendeurs, connus par tous, mais qu'on ne touche pas, et qui servent bien souvent d'indics à qui on fout une paix royale (et ce n'est pas du mauvais ciné), ne sont jamais bien loin des sorties d'établissements scolaires (parkings attenants, place...). Les municipaux font de la police de circulation aux abords des écoles. Ils n'ont pas compétence à dressr des procès verbaux, leur rôle étanr la surveillance et la tranquillité des habitants. Pour exemple, dans mon coin, avec la nationale, ils ont filoché les dealers pendant mois (je vous laisse imaginer combien de momes ils ont intoxiqués) pour choper un revendeurun peu plus gros qui alimentat les colèges et lycées environnants. Pas du tout d'accord avec ce principe. C'est tout.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  Biréli le Sam 14 Fév - 12:37

Dois-je relater ce fait divers sur ce fil ?
Why not ?

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/morbihan/mantes-la-jolie-une-prof-lorientaise-violemment-agressee-14-02-2009-249523.php

Mantes-La-Jolie. Une prof lorientaise violemment agressée

14 février 2009 -

Gaëlle Cornec, une professeure d'anglais de 30 ans, dont les parents habitent à Lorient, a été violemment frappée, hier matin, vers 11h30, dans sa salle de classe, au lycée professionnel Jean-Rostand de Mantes-La-Jolie (Yvelines). L'auteur des faits avait le visage caché par un foulard mais, selon les témoins, il serait extérieur à l'établissement. La jeune femme, enceinte de quatre mois, a reçu deux coups de poing au visage avant de tomber au sol.

L'agresseur recherché

Les services de secours l'ont hospitalisée pour procéder à divers examens. Si elle est très choquée, la vie de son bébé ne serait pas en danger, d'après des sources proches du dossier. Le recteur de l'académie de Versailles, Alain Boissinot, a téléphoné à l'enseignante pour prendre de ses nouvelles et lui proposer la protection juridique de l'établissement. Selon le rectorat, «avant ces faits, la jeune femme était heureuse d'enseigner l'anglais dans cet établissement, il n'y avait pas de problèmes». La police de Mantes-La-Jolie procède actuellement à une enquête dans l'entourage d'un élève qui n'aurait pas apprécié les observations de l'enseignante. À la demande des professeurs, l'administration a fermé l'établissement et renvoyé les élèves chez eux

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  mamba le Lun 16 Fév - 20:33

Biréli a écrit:

Un petit détail, qui a quand même son importance. Tu dis que le bilan des saisies est nul. Peut-être pour ce contrôle, mais pas pour celui du mois de décembre que j'ai relaté sur la première page :

Lors de ce contrôle 6 étudiants ont été trouvés porteur de STUP dont un avec 34 grammes et une petite balance électronique sur lui pour la revente. (...) 1 mois 1/2 auparavant deux gendarmes(formateur relais anti drogue ) sont intervenus dans cet établissement pour faire de la prévention, c'est à dire informer du danger de la drogue sur la santé</A>, sur les conséquences pénales, et ont averti les étudiants qu'il y aurait des contrôles".

Là il s'agissait d'un CFA ou d'un lycée professionnel je crois, ce n'est plus la même classe d'âge, c'est pour ça que j'ai précisé "dans les collèges". Je n'approuve pas plus, mais disons que ça me révolte moins.

@ ecolo1 : mon affirmation se basait sur ce que j'ai pu observer, c'est-à-dire la province. Il est sans doute vrai qu'à Paris et sa banlieue on peut trouver des dealers basés sur des places jouxtant les établissements, mais un type qui ferait ça à Marciac ou dans l'autre petit patelin où se sont déroulées ces interventions aurait sûrement trop consommé de sa propre marchandise.
avatar
mamba

Messages : 231
Date d'inscription : 20/02/2008
Age : 104
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  borbo le Lun 16 Fév - 21:08

Sur le sujet les bonnes âmes sont à côté de la plaque.

Ma fille instit a eu affaire à Nice dans on école a un petit dealer de 9 ans en CM1.
Le petit commençait à vendre sa camelote à des copains dans la classe. Alertée, l'administration a dû convoquer la famille, qui, malgré les preuves formelles, a soutenu le pauvre petit, mordicus, victime selon eux du parti pris et du racisme de la maîtresse.
Les proches sont allés jusqu'à menacer la maîtresse à son domicile.

C'est cela la réalité.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  mamba le Lun 16 Fév - 21:32

Ben voyons.
En tout cas je vous remercie du compliment, ma bonne âme n'est en effet pas du genre à généraliser à partir d'un cas exceptionnel dont par ailleurs vous n'exposez ni les tenants ni les aboutissants.
avatar
mamba

Messages : 231
Date d'inscription : 20/02/2008
Age : 104
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Factuel

Message  borbo le Lun 16 Fév - 22:03

mamba a écrit:Ben voyons.
En tout cas je vous remercie du compliment, ma bonne âme n'est en effet pas du genre à généraliser à partir d'un cas exceptionnel dont par ailleurs vous n'exposez ni les tenants ni les aboutissants.


Quels tenants?
Je ne connais pas les principes éducatifs familiaux qui ont présidé à l'évolution de ce petit, ni ses -antécédents. Je n suis pas avocat.
L'aboutissement vous le connaissez.
Deal d'un petit de 9 ans qui avant de devenir un grand dealer fut d'abord un petit voyou en herbe.
Il ne s'agit pas d'un cas exceptionnel.
Autres exemples vécus.
-Une amie envisage un voyage en Italie avec des élèves de 5ème (12-13ans), durant le voyage le car est fouillé par des carabinieri.
5 élèves étaient en possession de barettes de canabis.
Bilan : le voyage est annulé sur le champ par les profs et les enfants (45 étaientt hors du coup) rapatriés vers leurs familles attérées.
-Dans le collège de mon épouse une fouille est organisée en classe avec gendarmes et chiens renifleurs, avec l'assentiment du Principal. Aucun prof ne s'en est indigné.
Bilan deux jeunes de 4ème, bien sous tout rapport, sont trouvés en possession de tabac au canabis.
Les familles des enfants incriminés trouvent la précédure un peu cavalière et au final considèrent le délit comme faisant partie de la normalité."Il faut bien que jeunesse se fasse".

Pour votre gouverne.
Dans les établissements scolaires, des gendarmes font chaque année un rappel à la loi et évoquent les risques liés à l'usage des stupéfiants.
Des psychiatres surenchérissent en montrant la relation évidente entre drogues et troubles mentaux graves, schizophrénie entre autres,
Dans le cadre de projets éducatifs des associations, des médecins et des infirmières agissent en 4ème en accord avec les programmes officiels de biologie.
Alors vos remarques sur la primauté due au côté éducatif, on les a déjà entendu et on ne vous a pas attendu pour le faire.
Mon avis est que c'est comme pisser dans un violon pour en tirer des sons graves. Les petits voyous se marrent et continuent leur bizness.

Quand je dis que vous êtes à côté de la plaque, je signe et je maintiens.
La situation dans nos établissements est particulièrement grave, voire catastrophique. Il ne s'agit en aucun cas d'épiphénomènes à prendre à la légère.
Et les associations de parents qui s'indignent devraient voir la réalité telle qu'elle est avant de discréditer les pandores qui ne font que leur boulot, c'est à dire protéger la population des nuisibles.

Il faut bien reconnaitre que ces derniers ont des alliés. La preuve.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  mamba le Lun 16 Fév - 23:46

borbo a écrit:
Quels tenants?
Je ne connais pas les principes éducatifs familiaux qui ont présidé à l'évolution de ce petit, ni ses -antécédents. Je n suis pas avocat.
L'aboutissement vous le connaissez.
Non. Comment cette affaire a t-elle été gérée par l'établissement? De quel type de stupéfiants s'agissait-il, quelle quantité, d'ou venait-elle, quelles répercussions pour le petit?

Il ne s'agit pas d'un cas exceptionnel.
ça ne coûte rien de l'affirmer, ça peut même faire gagner des élections.

Autres exemples vécus.
-Une amie envisage un voyage en Italie avec des élèves de 5ème (12-13ans), durant le voyage le car est fouillé par des carabinieri.
5 élèves étaient en possession de barettes de canabis.
Bilan : le voyage est annulé sur le champ par les profs et les enfants (45 étaientt hors du coup) rapatriés vers leurs familles attérées.
-Dans le collège de mon épouse une fouille est organisée en classe avec gendarmes et chiens renifleurs, avec l'assentiment du Principal. Aucun prof ne s'en est indigné.
Bilan deux jeunes de 4ème, bien sous tout rapport, sont trouvés en possession de tabac au canabis.
Les familles des enfants incriminés trouvent la précédure un peu cavalière et au final considèrent le délit comme faisant partie de la normalité."Il faut bien que jeunesse se fasse".
Oui, ne vous en déplaise. L'usage récréatif de substances stupéfiantes, illicites ou pas, jalonne le parcours de nombreux adolescents et cela n'est pas nouveau. Cela devient problématique lorsque l'usage en est pathologique, et/ou commercial (ce qui ne ressort pas de vos exemples), ce qui relève d'une prise en charge médicale/psychiatrique en première intention. L'adolescence est aussi l'âge des erreurs.

Pour votre gouverne.
Dans les établissements scolaires, des gendarmes font chaque année un rappel à la loi et évoquent les risques liés à l'usage des stupéfiants.
Je le sais, j'y ai eu droit. Il y a cependant une différence entre un gendarme qui vient informer et une intervention policière en bonne et due forme. D'autre part j'ai déjà expliqué pourquoi des représentants de la loi ne pouvaient délivrer une information pédagogiquement efficace en la matière.
Des psychiatres surenchérissent en montrant la relation évidente entre drogues et troubles mentaux graves, schizophrénie entre autres,
Faux. On ne peut affirmer que la consommation de drogue précède et cause le trouble mental. La schizophrénie est un trouble psychotique à la genèse encore mal connue, mais le consensus considère qu'il y a préexistence d'un terrain favorable (vraisemblablement génétique) où le trouble se déclarera à la faveur d'un élément déclencheur qui peut être une prise pathologique de stupéfiant, ou tout autre chose. Et nul ne peut dire si l'usage de stupéfiant n'est pas premièrement motivé par cette fragilité de la personnalité. Donc il existe une relation, mais pas de type cause à effet.
Par ailleurs il existe plusieurs types de schizophrénie, décrites dans le DSM IV (qui classifie les troubles mentaux), et dont la forme la plus connue pour alimenter les faits divers, à savoir la schizophrénie hébéphrénique, n'est pas la plus répandue. Des schizophrènes non hébéphrènes jugulent avec succès leurs crises par l'usage de cannabis. Pour des raisons évidentes peu d'études ont été menées sur le sujet.

Dans le cadre de projets éducatifs des associations, des médecins et des infirmières agissent en 4ème en accord avec les programmes officiels de biologie.
Alors vos remarques sur la primauté due au côté éducatif, on les a déjà entendu et on ne vous a pas attendu pour le faire.
Mon avis est que c'est comme pisser dans un violon pour en tirer des sons graves. Les petits voyous se marrent et continuent leur bizness.
Veuillez m'excuser de parler d'éducation s'agissant d'enfants scolarisés ; et dire qu'il y assez de personnel médical dans les écoles pour mener des actions de prévention anti-drogues efficaces c'est de la pure mauvaise foi. Dans mon établissement scolaire nous étions plus de 2000 élèves collège et lycée confondus, pour quatre infirmières dont une à mi-temps, et un médecin présent une demi-journée par semaine. Cela n'a pas changé.


Quand je dis que vous êtes à côté de la plaque, je signe et je maintiens.
La situation dans nos établissements est particulièrement grave, voire catastrophique. Il ne s'agit en aucun cas d'épiphénomènes à prendre à la légère.
Mais bien sûr. J'en veux pour preuve le bilan faramineux des récentes descentes de flics. Rien, nada dans les collèges. 30 grammes de cannabis dans un lycée professionnel, valeur 90 euros. Waow, ça doit être ça le Bronx à la française.

Et les associations de parents qui s'indignent devraient voir la réalité telle qu'elle est avant de discréditer les pandores qui ne font que leur boulot, c'est à dire protéger la population des nuisibles.

Il faut bien reconnaitre que ces derniers ont des alliés. La preuve.
La réalité telle qu'elle est, c'est que les jeunes qui font un usage lourd de drogues ne nuisent qu'à eux-mêmes et doivent être médicalement aidés. Et les 0,5% de sociopathes irrécupérables à 12 ou 15 ans (tels que vous les décrivez) peuvent être repérés et neutralisés ailleurs qu'à l'école, merci de ne pas dénaturer mes propos.
avatar
mamba

Messages : 231
Date d'inscription : 20/02/2008
Age : 104
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Psychiatrie?

Message  borbo le Mar 17 Fév - 0:48

Vous parlez comme un pseudo-psychiatre, l'êtes-vous?
J'ai des amis neuro-psychiatres en exercice, un exerce dans un centre pour jeunes addicts, ses certitudes ne correspondent pas aux votres. C'est le moins qu'on puisse dire.
Mais il est vrai que le débat scientifique concernant le rapport du cannabis et de la schizophrénie reste en suspens et ressemble à celui de la poule et de l'oeuf.
Mais la relation entre maladie et abus de cannabis est troublante.
Votre façon de minimiser le phénomène correspond bien à l'interprétation qu'en donne la mouvance à laquelle vous appartenez.
C'est tendance.
Sans doute me direz-vous aussi que le phénomène ne s'est pas amplifié durant les dernières décennies. Que l'usage de stupéfiants reste à la marge chez les jeunes collégiens et lycéens, que cela n'a aucune incidences sur leur scolarité. Que les conséquences sur leur santé est insignifiante.
Les cancérologues indiquent des cas de cancers des poumons chez des jeunes de moinsde 25 ans accros au cannabis.
C'est une nouveauté.
Mais vous avez raison, il ne faut pas traumatiser les gamins pour si peu.
Il faut bien que jeunesse se fasse.
C'est bien d'être large d'esprit.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  mamba le Mar 17 Fév - 9:41

Je ne suis pas pseudo-psychiatre non.
Pour le reste je pense que vous me confondez avec quelqu'un d'autre. Je n'appartiens à aucune mouvance, et tout ce que je minimise sont les propos erronés, comme ce que vous sous-entendez sur la schizophrénie (votre ami psychiatre est en désaccord avec la conférence de consensus? Ce doit être un curieux spécimen.). ça fait juste quinze fois que je le dis, mais bon : ce n'est pas en envoyant la police à l'école qu'on lutte efficacement contre la consommation de drogue avec un minimum de répercussions dans la vie future du jeune, c'est par une prise en charge médicale adaptée. Ce qui justifierait l'intervention de la police serait du deal répandu et à grande échelle, ingérable par la structure scolaire, ce qui n'est absolument pas le cas.
avatar
mamba

Messages : 231
Date d'inscription : 20/02/2008
Age : 104
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  Biréli le Mar 17 Fév - 10:59

Ah enfin, ça commence un peu à s'animer. J'avais bien fait finalement de créer ce topic !

Regardez cette vidéo, ça ne dure pas longtemps, mais ça vaut vraiment le coup. On est pile-poil au le coeur du sujet..

http://www.tdg.ch/videos-sons/cannabis-choc-generations-sara-forestier-marc-jolivet

Cannabis: choc des générations entre Sara Forestier et Marc Jolivet

Le face-à-face a eu lieu lors de l'émission Chez F.O.G sur France 5 le 13 décembre dernier. Dans ce magazine culturel, Franz-Olivier Giesbert recevait parmi d'autres invités Sara Forestier et Marc Jolivet. L'actrice de 22 ans, César 2005 du meilleur espoir féminin, héroïne principale du film «Hell», qui raconte la descente aux enfers d'une jeune parisienne de «bonne» famille, considérée comme une icône de la jeunesse révoltée, face à l'humoriste de 58 ans, auteur et interprète de one-man-shows qui ont marqué les mémoires, écrivain et militant. Un choc des générations en quelque sorte. Mais regardez plutôt les propos vifs que les deux comédiens ont échangés au sujet du cannabis.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Bobo de service

Message  borbo le Mar 17 Fév - 11:35

Jolivet estdans le droit fil de l'idéologie post soixant'huitarde, qui voit d'un oeil badin l'usage récréatif du cannabis.
Il y a dans le ton amusé et distant de ce monsieur le : " Vous êtes naïve, Mademoiselle, vous n'avez rien compris à la vie..."
L'amalgame avec l'alcoolisme est classique sauf que, ce n'est pas l'un ou l'autre, c'est ajouter une drogue à une autre.
Le summum du ridicule est dans la comparaison avec les risques liés à l'usage de la voiture.
Imparrable de connerie.
Il y a derrière tout cela , l'exécration de l'interdit des indécrottables bobos de gauche, le : "il est interdit d'interdire" continue à sévir, même si l'interdit va dans le sens de la protection des jeunes.
On est encore dans le "il faut bien que jeunesse se fasse" quitte à ce qu'elle soit livrée à elle-même.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  ecolo1 le Mar 17 Fév - 11:37

Et perso, toi, keske t'en pense-t-il ? Entre le jeune qui se roule un pétard et qui s'en dégoute et son copain qui se fait une fumette tous les soirs ? Où est-elle la limite à ne pas franchir ? Tout interdire, ça ne réussit jamais, c'est même assez négatif, parce que l'interdit attire et souvent avec excès. Et il n'est pas besoin de faire partie d'une "certaine mouvance" comme le dit Borbo, qui n'en est pas à une connerie près. Ça frappe les milieux bourges comme les milieux ouvriers (c'est pas un gros mot !). Faire de la prévention (je sais y a des sceptiques (comme les fosses), mais cela vaut mieux que tout autoriser ou tout interdire. je suis père de famille, ma fille fume , mais pas de "pétard", ça ne l'attire pas, son copain a essayé, une fois, pour faire comme son pote de sport, mais ça ne lui a rien dit de continuer.

La vidéo est pa mal, et comme toujours, c'est la manière excessive et brutale de la jeune fille qui ne convainc personne. Ceci n'et que mon opinion, bien sûr.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Quelle naïveté

Message  borbo le Mar 17 Fév - 11:43

Votre fille fume des cloppes et vous pensez que si elle fumait un pétard avec ses potes elle va vous le dire!
Quelle naïveté confondante.
Parents, que savez-vous de vos ados?
Simplementc e qu'ils veulent bien vous montrer.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  ecolo1 le Mar 17 Fév - 11:43

borbo a écrit:Jolivet estdans le droit fil de l'idéologie post soixant'huitarde, qui voit d'un oeil badin l'usage récréatif du cannabis.
Il y a dans le ton amusé et distant de ce monsieur le : " Vous êtes naïve, Mademoiselle, vous n'avez rien compris à la vie..."
L'amalgame avec l'alcoolisme est classique sauf que, ce n'est pas l'un ou l'autre, c'est ajouter une drogue à une autre.
Le summum du ridicule est dans la comparaison avec les risques liés à l'usage de la voiture.
Imparrable de connerie.
Il y a derrière tout cela , l'exécration de l'interdit des indécrottables bobos de gauche, le : "il est interdit d'interdire" continue à sévir, même si l'interdit va dans le sens de la protection des jeunes.
On est encore dans le "il faut bien que jeunesse se fasse" quitte à ce qu'elle soit livrée à elle-même.


Comme d'hab tu marches à côté de tes groles. L'interdit d'interdire n'est pas qu'un slogan (auquel tu ne comprends rien, bien sûr), mais t'as oublié de suivre l'évolution du monde et des jeunes. Tu n'as encore pas admis quinterdire ne sert à rien, surtout chez les jeunes. Toi c'est la matraque et le fouet, d'autres c'est l'explication et une certaine pédagogie (pas à deux balles). Jolivet est peut-être un indécrottabe "soixante huitard", mais toi tu es et restera un "réactionnaire" de la pire espèce, celle qui ne voit rien, avec des oeillères et bien calé dans ses certitudes d'une autre époque !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  Biréli le Mar 17 Fév - 11:48

ecolo1 a écrit:La vidéo est pa mal, et comme toujours, c'est la manière excessive et brutale de la jeune fille qui ne convainc personne. Ceci n'et que mon opinion, bien sûr.
Alors là pas d'accord du tout. Sara Forestier est vachement convaincante, justement parce qu'on sent que ça lui tient à coeur, et Pierre Jolivet qui a le culot de faire l'apologie de la fumette à la télé, regardée par les djeunes, est dans les cordes (en chanvre)...

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  ecolo1 le Mar 17 Fév - 11:50

borbo a écrit:Votre fille fume des cloppes et vous pensez que si elle fumait un pétard avec ses potes elle va vous le dire!
Quelle naïveté confondante.
Parents, que savez-vous de vos ados?
Simplementc e qu'ils veulent bien vous montrer.


Ma fille a 30 ans, eh dugenou, y a longtemps qu'elle a passé l'âge de raconter des histoires. C'est là toute la différence avec toi, c'est que je ne n'ai jamais manié le fouet avec mes deux filles, et ne t'en déplaise elles ont été bien élevées, c'est regrettable pour toi si tes momes te cachent tout, pas étonnant avec les raisonnements que tu tiens ! des momes qui fument ds pétards, j'en connais quelquesuns, et des fils de bourges mêes, qui cachent oigneusement à leurs parents, parce que" ces gens-là, monsieur" ça ne se fait pas.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  Biréli le Mar 17 Fév - 11:50

borbo a écrit:Il y a derrière tout cela , l'exécration de l'interdit des indécrottables bobos de gauche, le : "il est interdit d'interdire" continue à sévir, même si l'interdit va dans le sens de la protection des jeunes..
Sauf qu'il n'y a pas que des mômes de "bobos de gauche" qui pratiquent l'art de la fumette, Borbo. Tous les milieux sociaux sont concernés.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Confusion

Message  borbo le Mar 17 Fév - 11:53

]Sauf qu'il n'y a pas que des mômes de "bobos de gauche" qui pratiquent l'art de la fumette, Borbo. Tous les milieux sociaux sont concernés.[/quote]

Je ne parle pas des victimes mais de la manière d'appréhender le phénomène.
La perception des gens de droite n'est pas la même, même si leurs enfants sont touchés également.
C'est l'indulgence des bobos vis à vis de cette drogue que je dénonce.
Il est de bon ton de faire son coming out dans ce domaine. Même les ministres n'y échappent pas. Cela fait "djeun".
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  Biréli le Mar 17 Fév - 12:00

borbo a écrit:La perception des gens de droite n'est pas la même, même si leurs enfants sont touchés également.
Pas sûr. Dans tous les milieux un peu friqués (politiques, financiers, artistiques, etc...) la fumette et même l'usage de la cocaïne sont entrés dans les moeurs. Ces gens là ne sont pas tous de gauche.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

En guise de réponse.

Message  borbo le Mar 17 Fév - 12:03

Ma fille a 30 ans, eh dugenou, y a longtemps qu'elle a passé l'âge de raconter des histoires. C'est là toute la différence avec toi, c'est que je ne n'ai jamais manié le fouet avec mes deux filles, et ne t'en déplaise elles ont été bien élevées, c'est regrettable pour toi si tes momes te cachent tout, pas étonnant avec les raisonnements que tu tiens ! des momes qui fument ds pétards, j'en connais quelquesuns, et des fils de bourges mêes, qui cachent oigneusement à leurs parents, parce que" ces gens-là, monsieur" ça ne se fait pas.

Duchmol, ma fille en a 32 et mon fils 28, en guise d'éducation je ne crois pas avoir de leçons à recevoir d'un vieux bobo-écolo de ton espèce.
Entre bous le dialogue est parfait est l'affection immense.
Il ne me souviens pas avoir d'une quelconque manière brutalisé mes enfants, ni par le verbe ni autrement.
Ils m'ont certainement caché ce qu'ils jugeait faire partie de leur intimité.

Je vois dans tes réactions épidermiques et dans tes jugements à l'emporte pièce toute la largeur d'esprit dont les individus de ton espèce sont capables.

Vous confondez mouvements et gesticulations, il ne suffit pas de bouger pour avancer.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mondains

Message  borbo le Mar 17 Fév - 12:13

Il est certain que les milieux où l'on doit paraitre sont uniformément touchés au delà des appartenances politiques.

Je parle de l'opinion publique. Dans les personnes de sensibilité de gauche l'indulgence est de mise, même si certains ont fait leur mea culpa, cette indulgence donne une caution morale aux enfants qui pratiquent.
Elle les dédouane de toute responsabilité.
Il est mieux de transgresser en sachant que ce n'est pas bien pour soi et les autres, plutôt que de se dire
: "c'est pas grave, mon père m'a dit que lui aussi "fumait". Il en est pas mort."
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Opération anti drogue : les cris d'orfraie !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum