Syndicats.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Syndicats.

Message  borbo le Mer 11 Mar - 11:18

Si Louis XVI et sa cour avaient été défendus par le syndicat Sud-rois Marseille, nous aurions encore la cour à Versailles et des privilèges de castes.
Aujourd'hui les privilégiés sont dockers à Marseille, cheminots à la SNCF, dans l'édition des livres et maîtres de conf à la fac.
Putain! Vivement la Révolution.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  Biréli le Mer 11 Mar - 11:35

borbo a écrit:Si Louis XVI et sa cour avaient été défendus par le syndicat Sud-rois Marseille, nous aurions encore la cour à Versailles et des privilèges de castes.
Aujourd'hui les privilégiés sont dockers à Marseille, cheminots à la SNCF, dans l'édition des livres et maîtres de conf à la fac.
Putain! Vivement la Révolution.
Mais vous z'aussi Borbo, fonctionnaire à la retraite, vous faites partie des privilégiés, et il y a un paquet de gens bien moins lotis que vous.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  ecolo1 le Mer 11 Mar - 11:46

borbo a écrit:Si Louis XVI et sa cour avaient été défendus par le syndicat Sud-rois Marseille, nous aurions encore la cour à Versailles et des privilèges de castes.
Aujourd'hui les privilégiés sont dockers à Marseille, cheminots à la SNCF, dans l'édition des livres et maîtres de conf à la fac.
Putain! Vivement la Révolution.


T'en as pas marre de dkre des énormités ! des dockers et des employés SNCF privilègiés ! T'es vraiment un taré ! d'autres noms à te proposer, eux sont vraiment privilégié : Bolloré, Harriri, Bébereau, rien que ces trois là, avec ce qu'ils doivent à l'état à de quoi boucher deux fois le trou de la sécu ( pas le fictif, le vrai) ! S'il y a une révolution, ta tête risque d'être la première à être mise au bout d'une pique ! Very Happy
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Con sciant.

Message  borbo le Mer 11 Mar - 14:01

Je suis conscient de faire partie des privilégiés, essentiellement en terme de sursécurité de l'emploi et non exigences de résultats.
Je considère, et ai toujours considéré, que la fonction publique devrait suivre un régime amaigrissant pour permettre à des agents, moins nombreux et plus efficaces, d'être mieux payés.
Les syndicats ont fait le choix de la pléthore, la conséquence inévitable est la paupérisation des fonctionnaires.
Je n'aurais pas fait ce choix.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  Biréli le Mer 11 Mar - 14:34

borbo a écrit:Je suis conscient de faire partie des privilégiés, essentiellement en terme de sursécurité de l'emploi et non exigences de résultats.
Je considère, et ai toujours considéré, que la fonction publique devrait suivre un régime amaigrissant pour permettre à des agents, moins nombreux et plus efficaces, d'être mieux payés.
Les syndicats ont fait le choix de la pléthore, la conséquence inévitable est la paupérisation des fonctionnaires.
Je n'aurais pas fait ce choix.
Bon OK, mais imaginons que pendant votre "vie active" de fonctionnaire, ce soit vous dont on ait décidé de se séparer, because effectif pléthorique, restrictions budgétaires. Comment auriez-vous réagi ? Vous auriez sans doute été voir un représentant syndical pour vous défendre, non ?
Je trouve que c'est un peu facile, surtout quand on est retraité, de cracher dans la soupe qui vous a nourri.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  Laulau le Mer 11 Mar - 14:47

borbo a écrit:Si Louis XVI et sa cour avaient été défendus par le syndicat Sud-rois Marseille, nous aurions encore la cour à Versailles et des privilèges de castes.
Aujourd'hui les privilégiés sont dockers à Marseille, cheminots à la SNCF, dans l'édition des livres et maîtres de conf à la fac.
Putain! Vivement la Révolution.



C'est vrai! D'ailleurs il parait que le prince Jean, faute d'avoir pu épouser la fille Darty, postule sur un poste de docker à Marseille. Pour la SNCF et l'Université, on lui a demandé des diplômes, alors .....
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Erreur

Message  borbo le Mer 11 Mar - 14:51

]Bon OK, mais imaginons que pendant votre "vie active" de fonctionnaire, ce soit vous dont on ait décidé de se séparer, because effectif pléthorique, restrictions budgétaires. Comment auriez-vous réagi ? Vous auriez sans doute été voir un représentant syndical pour vous défendre, non ?
Je trouve que c'est un peu facile, surtout quand on est retraité, de cracher dans la soupe qui vous a nourri.[/quote]


J'ai travaillé durant 20 ans en qualité de contractuel et je sais faire la différénce entre privé et public.
Je ne considère pas que critiquer ce qui ne va pas dans un service, soit cracher dans la soupe, du simple fait que l'on y travaille.
C'est avec ce type de raisonnement que l'on défend les petits fiefs douillets sans se préoccuper du bien collectif.
Pour moi l'aurocritique est une force, pas un reniement.
Je n'ai lu nulle part qu'il s'agisse de jeter des fonctionnaires en activité. L'équilibrage entre besoins et effectifs se fait par le biais du renouvellement. Je n'ai rien à redire la dessus cela me parait raisonnable.
Par ailleurs durant mes années d'activité, j'ai vu de nombreux collègues user et abuser de congés pour convenance personnelle et un rendu en terme de service lamentable. Il ne m'aurait pas paru injuste que ceux là, sans aucune conscience professionnelle et sûrs de leur impunité, soient remerciés, comme ils l'auraient été dans un service du privé.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  Biréli le Mer 11 Mar - 14:58

borbo a écrit: Par ailleurs durant mes années d'activité, j'ai vu de nombreux collègues user et abuser de congés pour convenance personnelle et un rendu en terme de service lamentable. Il ne m'aurait pas paru injuste que ceux là, sans aucune conscience professionnelle et sûrs de leur impunité, soient remerciés, comme ils l'auraient été dans un service du privé.
Là je vous rejoins. Mais bon, imaginez un instant qu'un quelconque chefaillon (Dieu sait s'il y en a dans la fonction publique) vous ait eu dans le nez à un moment ou un autre tout simplement parce que votre bobine le défrisait, je suppose que vous auriez été raconter vos misères auprès d'un syndicat. Donc faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Hors de moin expérience

Message  borbo le Mer 11 Mar - 15:10

J'ai plus eu à souffrir des positions sectaires et politiciennes des syndicats et de leurs représentants que de mes chefs hiérarchiques.

Combien de représentants syndicaux sont des ramiers patentés qui usent de leurs positions pour en faire le moins possible et accuser de tous les maux les chefs qui s'aviseraient à leur faire des remarques sur la qualité de leur service?
Il est leur est facile de bloquer un service.
L'usage de la pression morale sur les non-grévistes est bien connue. Ce sont des pros de l'agit-prop, il y a des écoles pour cela que je n'ai pas suivies.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  ecolo1 le Mer 11 Mar - 15:20

Borbo, très intéressante vidéo sur les gentils UMPistes, ce que moi j'appelle des branleurs !

" Quand des jeunes UMP jouent les casseurs de grève… et se cassent un ongle
Quand les Jeunes Pop d’Eure-et-Loir organisent une mission commando pour débloquer la fac d’Arras, ça vaut le détour. Âmes sensibles s'abstenir: ces images dégottées par Birenbaum sur le Post sont d’une rare… intensité comique! "
A voir sur Marianne
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  ecolo1 le Mer 11 Mar - 15:32

borbo a écrit:J'ai plus eu à souffrir des positions sectaires et politiciennes des syndicats et de leurs représentants que de mes chefs hiérarchiques.

Combien de représentants syndicaux sont des ramiers patentés qui usent de leurs positions pour en faire le moins possible et accuser de tous les maux les chefs qui s'aviseraient à leur faire des remarques sur la qualité de leur service?
Il est leur est facile de bloquer un service.
L'usage de la pression morale sur les non-grévistes est bien connue. Ce sont des pros de l'agit-prop, il y a des écoles pour cela que je n'ai pas suivies.


Délégué syndical je n'ai pas connaissance de ces " écoles de l'agit prop ". Et je n'en avais pas besoin. Et cela ne m'a pas empêché de devenir cadre (sans changer de syndicat)
L'usage du licenciement si on fait grève aussi est bien connu! Et ça n'était pas une pression morale, c'était une cata pour ces employés-là. Viens pas me raconter de salades sur le syndicalisme et les non grévistes, je connais. 43 ans de syndicalisme actif, moi aussi j'en ai vu de tes copains dire non à la grève, et ensuite empocher l'argent de la solidarité des autres ouvriers. Tes leçons de liberté, de morale, tu te les gardes.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dockers.

Message  borbo le Mer 11 Mar - 15:46

Marseille va devenir un port mort grâce à l'action valeureuse des syndicats de dockers.
C'est ce qui s'appelle scier la branche sur laquelle on est assis.
Mais les dockers s'en foutent ils ont prévus leurs arrières, l'avenir de Marseille, l'emploi sur le port, n'est pas leur problème.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  ecolo1 le Mer 11 Mar - 17:50

borbo a écrit:Marseille va devenir un port mort grâce à l'action valeureuse des syndicats de dockers.
C'est ce qui s'appelle scier la branche sur laquelle on est assis.
Mais les dockers s'en foutent ils ont prévus leurs arrières, l'avenir de Marseille, l'emploi sur le port, n'est pas leur problème.


Ben oui, ils ont tous prévus de faire partie de la maffia marseillaise ! Etre truffe à ce point c'est pas possible !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

pauvre neffle enflée.

Message  borbo le Mer 11 Mar - 18:35

Arrête de te prendre pour un héros social.

Si les syndicats sont indispensables dans la vie économique et celle des entreprises, il n'en reste pas moins que leur action n'est pas toujours inattaquable.

Pour les syndicats des dockers il est EVIDENT, sauf pour les aveugles, que leur action sectaire nuit aux intérêts du plus grand nombre et en premier lieu à la ville de Marseille et au bassin d'emploi.
La lutte syndicale est quelquefois un combatd 'arrière-garde.
Une petite poignée de maffieux fait régner leur loi.

Qua connais-tu à la vie du port de Marseille?
"Vie" d'ailleurs est un bien grand mot.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  ecolo1 le Mer 11 Mar - 19:05

borbo a écrit:Arrête de te prendre pour un héros social.

Si les syndicats sont indispensables dans la vie économique et celle des entreprises, il n'en reste pas moins que leur action n'est pas toujours inattaquable.

Pour les syndicats des dockers il est EVIDENT, sauf pour les aveugles, que leur action sectaire nuit aux intérêts du plus grand nombre et en premier lieu à la ville de Marseille et au bassin d'emploi.
La lutte syndicale est quelquefois un combatd 'arrière-garde.
Une petite poignée de maffieux fait régner leur loi.

Qua connais-tu à la vie du port de Marseille?
"Vie" d'ailleurs est un bien grand mot.



Héros national social ? Tiens ça une belle épitaphe ! Où as tu pris que les actions syndicales étaient toutes parfaites et inattaquables ?

Que connais-tu toi de la vie des dockers, eh rigolo, le fait d'habiter la londe ne fait pas de toi un expert en la matière. Je suis méditerranéen, peut-être même plus attaché que toi à ma région, et j'y reviens souvent, assez pour savoir ce qui s'y passe, sombre andouille .

Tu n'es qu'un pauvre type qui n'a que mépris pour ceux qui ont quelque raison de se battre, et même si certains débordent (et je le sais surement mieux que toi, en tout cas avec plus de véracité) la majorité des mecs défendent leur quotidient. Alors arrête de nous faire chier avec tes conneries à la sarko (racailles, pauv' con et Cie), c'est tout ce que vous savez dire face à des mecs qui ont des couilles et vous le font savoir !

Désolé pour Biréli qui va encore rouspéter pour ces écarts de langage, mais sans être un héros, je dis ce que je pense, et les Borbo me donne envie de gerber. Point barre !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Borbo, lui, sait tout!

Message  Laulau le Mer 11 Mar - 19:58

[quote="borbo"
Que connais-tu à la vie du port de Marseille?
"Vie" d'ailleurs est un bien grand mot.[/quote]

Et vous Borbo, vous en savez quoi ?
Mon père a été docker à Marseille. Sa fortune est partie de là et si j'en juge par le patrimoine qu'il m'a légué, elle était plutôt maigrichonne.

Le port de Marseille n'est pas mort mais il souffre. Pourquoi?

- Pas ou peu d'arrière pays industriel.
- Pas de voies fluviales navigables vers le nord. (merci Madame la ministre verte etde gauche qui a fait abandonner le canal Rhin Rhône)
- Pas de volonté Européenne. Bruxellesi a toujours favorisé, contre toute logique, Gênes et Barcelone pour les transports vers le Sud.
- Nullité totale des édiles locaux depuis près de cent ans. Marseille est une ville pauvre entourée de communes riches. Merci Gaston Deferre!

- Déclin de la marine marchand française.


Alors, le rôle des dockers la dedans c'est surtout dans votre pauvre tête de vieux réactionnaire anti-syndical.

avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  ecolo1 le Mer 11 Mar - 20:26

Et toi tu es poli Laulau.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  Laulau le Mer 11 Mar - 21:31

ecolo1 a écrit:Et toi tu es poli Laulau.



????????????
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Rien à cirer

Message  borbo le Mer 11 Mar - 23:56

Qu'est-ce que vous en avez à foutre qu'on mélange du blanc au rouge.
Qu'auriez vous dit d'un chanoine qui rajoutait du sucre dans sa piquette?
Si t'aimes pas, t'en achètes pas.
Vous parlez des réactionnaires de Droite?
La nouveauté et vous cela fait au moins trois.
Plus spychorigide tu meurs.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  ecolo1 le Jeu 12 Mar - 10:56

borbo a écrit:Qu'est-ce que vous en avez à foutre qu'on mélange du blanc au rouge.
Qu'auriez vous dit d'un chanoine qui rajoutait du sucre dans sa piquette?
Si t'aimes pas, t'en achètes pas.
Vous parlez des réactionnaires de Droite?
La nouveauté et vous cela fait au moins trois.
Plus spychorigide tu meurs.


Et tu te prétnds d'un région viticole ? Very Happy Laisses moi rire ! Tu ne serais même pas foutu de savoir comment on faitdu vin ! Quand tu y es, pourquoi pas fabriquer du vin avec des produits chimiques alors que c'est un produit naturel. Comme dirait Coffe : c'est de la MERDE !
Moi ce qui me gène ce n'est pas qu'il fabrique n'importe quelle piquette avec du rouge et du blanc, je m'en tamponnes, c'est qu'ils appellent cela du ROSE ! Ça n'a rien à voir avec la psychorigidité, ça s'appelle respect de la tradition de fabrication et de l'appellation. Mais bien sûr, un réac comme toi et tous ceux (comme les ricains) qui se foutent de ces choses là, ne comprendront jamais. Tu as raison sur un petit point, je n'en acheterai jamais.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  Biréli le Jeu 12 Mar - 11:13

ecolo1 a écrit:Quand tu y es, pourquoi pas fabriquer du vin avec des produits chimiques alors que c'est un produit naturel.
Remarque, si tu lis Le Canard Enchaîné attentivement, semaine après semaine, comme mésigue, tu verras que c'est dans le pinard, même les grands crus, qu'il y a le plus de produits chimiques et autres saloperies.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Chaptalisation

Message  borbo le Jeu 12 Mar - 11:15

Et mettre du sucre dans le pinard cela te fais pas gerber.
Tu devrais savoir que le rosé est un vin dans lequel on rajoute de l'acide sulfurique.
Produit naturel s'il en est.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pique ...sulfurique!

Message  Laulau le Jeu 12 Mar - 11:39

borbo a écrit:Et mettre du sucre dans le pinard cela te fais pas gerber.
Tu devrais savoir que le rosé est un vin dans lequel on rajoute de l'acide sulfurique.
Produit naturel s'il en est.


La plupart des vins du "Nord" sont chaptalisés, il n'y a pas grand mal à ça, si cela est bien fait et dans des proportions raisonnables. Quant à l'acide sulfurique dans le rosé, ça n'est pas parce que dans le Var les vins sont souvent un peu acide qu'il y a de l'acide sulfurique dedans. Je vous découvre un nouveau fantasme, après les dockers responsable de la décadence de Marseille nous voilà avec le rosé au vitriol!
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  Biréli le Jeu 12 Mar - 11:47

http://pagesperso-orange.fr/bastas/fiches-sites/pesticides.htm

Article Ouest-France du 19-20 avril 2008

Les résidus de pesticides dans le vin.
L'association Pan-Europe tire la sonnette d'alarme : les produits chimiques de traitement des vignes se retrouvent - en partie - dans les bouteilles.


Les amateurs de vin doivent-ils s'inquiéter du contenu de leur bouteille? À Bruxelles, le 26 mars, Pan-Europe, le réseau européen d'action contre les pesticides, tenait une conférence de presse au Parlement européen. Cette organisation a fait analyser, par des laboratoires agréés, quarante bouteilles de vin (trente-quatre vins issus de l'agriculture conventionnelle et six vins issus de l'agriculture biologique). Les vins proviennent d'Europe et du monde entier. Treize échantillons ont été produits en France (Bourgogne et Bordeaux).

Treize ans de surveillance des résidus
Résultat ? «100% des vins conventionnels testés sont contaminés par des résidus de pesticides». Les vins bio s'en sortent mieux: un seul échantillon contaminé, « par dérive de pesticides en provenance d'un champ voisin».
«Les pesticides sont présents dans les produits agricoles, mais aussi dans les produits transformés, » indique François Veillerette, président du Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MRDGF), une des associations de Pan Europe. « Nos résultats sont en cohérence avec une étude du ministère de l'Agriculture. »
Paru en 2005, ce pavé de 175 pages s'appuie sur treize années de surveillance des résidus en viticulture et sur 2300 échantillons de raisin analysés. Les analyses détectent la présence de molécules pesticides dans la moitié des échantillons. Ils persistent dans 60% des vins fabriqués à partir de ces raisins. Les doses de pesticides dans les raisins sont inférieures aux limites maximales résiduelles. Les dépassements sont l'exception (0,3 % des analyses). Conséquence: les vins sont conformes à la réglementation et sont propres à la consommation. Ces résultats sont diversement interprétés. « II n'y a pas de risque pour le consommateur, affirme la filière viticole, par l'intermédiaire de l'Institut français de la vigne et du vin. Les teneurs décelées dans les vins sont nettement inférieures aux limites maximales résiduelles du raisin. Elles ne risquent pas d'entraîner de dépassement de la dose journalière admissible. »

Au contraire, les associations environnementalistes de Pan Europe tirent la sonnette d'alarme. Certes, admettent-elles, «les échantillons analysés ne dépassent pas les limites maximales autorisées». Mais « les niveaux de contamination observés dans le vin sont considérablement plus élevés que les niveaux tolérés pour les pesticides dans l'eau du robinet. »

Eau et vin : deux poids, deux mesures

"Sur les quarante vins analysés par Pan Europe, le record est détenu par un vin chilien : avec une teneur en pesticides de 0,58 mg/l, il dépasse de 5 800 fois la concentration maximale admissible de pesticides dans l'eau ! Un grand cru bordelais la dépasse de 3000 fois ! À l'autre bout de l'échelle, un modeste bourgogne limite la casse avec un très faible niveau de contamination. Pan Europe s'inquiète aussi des cocktails de molécules : « Chaque échantillon testé contient en moyenne plus de quatre résidus de pesticides différents. » Un vin allemand réussit l'exploit de mélanger dix pesticides !
Fixer une valeur limite
Les associations environnementales craignent pour la santé des agriculteurs utilisateurs de produits phytosanitaires et celle des consommateurs : « De nombreuses molécules sont classées par là réglementation européenne comme cancérigènes possibles ou probables, toxiques du développement ou de la reproduction, perturbateurs endocriniens ou neurotoxiques.» Elles pointent du doigt l'utilisation
Les vins dépassent souvent de beaucoup les seuils de concentration en pesticides, admissibles pour l'eau.
massive de pesticides: selon la Commission européenne, la viticulture européenne - 3,5% de la surface agricole européenne - absorbe 15% des volumes de pesticides de synthèse.
Aussi, réclament-elles un durcissement de la réglementation européenne, jugée trop laxiste et trop floue: «Nous demandons à Bruxelles de fixer une valeur limite des pesticides dans le vin sur des bases ambitieuses», revendique François Veillerette. La filière viticole se dit prête à faire un effort: «Nous adhérons à l'objectif du Grenelle de l'environnement: diminuer de moitié le recours aux produits phyto pharmaceutiques dans les dix prochaines années», annonce l'Institut français de la vigne et du vin.

Xavier BONNARDEL. (avec Mathieu ROBERT)

Les pays concernés par l'étude
Les quarante bouteilles proviennent des pays suivants : France, Autriche, Allemagne, Italie, Portugal, Afrique du Sud, Australie, Chili."

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  Biréli le Jeu 12 Mar - 11:49

http://www.rue89.com/mise-en-bouteille/2008/11/13/metaux-lourds-et-pesticides-dans-le-vin-lomerta-francaise

Métaux lourds et pesticides dans le vin : l'omerta française
Par Catherine Bernard | Vigneronne | 13/11/2008 | 16H09

Une nouvelle étude sur la présence de produits nocifs dans les vins français est passée totalement sous silence ici.

L’information est arrivée à bas bruit. Pas comme toutes ces études épatantes qui nous disent sur tous les tons, et le coeur, et les vaisseaux, et le poumon, et la peau, à la façon des comptines enfantines, que boire un verre de vin tous les jours est bon pour la santé. Bientôt, ce sera comme pour le cochon, dans le vin, tout sera bon. Mais là, rien. Pas un mot, pas une ligne, pas un murmure de la profession. Silence radio.

Le 30 octobre dernier, le Journal Chemistry Central, revue scientifique en ligne, diffuse une étude difficile à digérer, dont je résume les conclusions : après analyse de vins en bouteille en provenance de 15 pays, il s’avère que ceux de cinq pays, dont la France, recèlent la présence de métaux lourds à un niveau dangereux pour la santé.

Les chercheurs, des Britanniques de l’université de Kingston -je précise qu’en l’espèce, on ne peut pas taxer les Anglais de malveillance puisqu’ils ne sont pas producteurs et sont en sus de grands amateurs- ont utilisé un coefficient de dangerosité déjà appliqué aux autres denrées alimentaires, notamment les légumes et les poissons, prenant en compte une absorption régulière tout au long de la vie. Dans le cas du vin, un verre tous les jours.

Ils ont une petite idée des causes. La carte des vins incriminés, pour ne pas dire contaminés, épouse en effet celle des zones climatiques humides et/ou à culture intensive de la vigne (la France), conduisant à recourir aux produits en « ide ». En conclusion, très raisonnablement et très logiquement, ils invitent les autorités sanitaires des pays concernés à conduire des études complémentaires.

Articles multiples dans la presse anglo-saxonne

C’est sûr, la nouvelle n’est pas très bonne. Il n’est pas sûr aussi que les Anglais aient définitivement raison et qu’il faille arrêter séance tenante de boire du vin français. Néanmoins, je regrette infiniment d’en avoir pris connaissance dans les bibles anglo-saxonnes du vin : Wine Spectator, Decanter, le très sérieux Washington Post et même dans un obscur site canadien, Psychomédia, lequel titre : « Des niveaux dangereux de métaux dans la plupart des vins français et européens ». On appréciera à sa juste valeur la mise en exergue de la mention française.

En mars dernier, un peu avant donc que je me lance dans ces chroniques, sont tombées dans ma boîte mail d’autres nouvelles pas réjouissantes-réjouissantes, sous le nom énigmatique de « message dans une bouteille ».

Le message était émis par les associations du Pesticides Action Network Europe (PAN-Europe). Il disait, en substance, que tous les vins issus de l’agriculture conventionnelle étaient contaminés par des résidus de pesticides à un niveau élevé, et forcément pas très bon pour la santé, même les très chers à 200 € euros la bouteille, tandis que les vins issus de la viticulture biologique en étaient exempts.

Pour information et rappel du contexte, le vignoble représente 3% de la surface agricole en Europe mais 20% des pesticides utilisés. La profession à laquelle j’appartiens maintenant un peu a néanmoins traité la chose avec un mépris tout à fait élégant. Là encore, je résume :

Circulez, il n’y a rien à voir car les niveaux de contamination constatés ne dépassent pas les limites maximales autorisées.
Retournez à vos chères études, le champ de l’enquête est bien trop limité pour en tirer des leçons.
Je me méfie des tenants de l’apocalypse et des ayatollahs, mais quand même. Après la parenthèse des vendanges et de l’épisode pluvieux (pas loin de 700 mm en Languedoc), je suis retournée faire un tour dans les vignes. Les vignes sont au repos mais pas le sol.

Accélération de l'érosion

Cette année, après observation, j’innove. Je vais semer de la vesce noire d’Auvergne, de la moutarde et de l’orge que je faucherai au printemps dans l’espoir d’y faire revenir les vers de terre dont Darwin dit :

« Il n’y a pas beaucoup d’autres animaux qui ont joué dans l’histoire du globe un rôle aussi important que ces créatures d’une organisation si inférieure. »

Sur mes parcelles, malgré l’absence de « ides » depuis au moins une décennie, le sol n’est pas loin d’être mort.

Les grosses pluies automnales, caractéristiques du climat languedocien, accélèrent l’érosion. Pour le coup, le spectacle est vivant (pas chez moi, mais juste à côté) : désherbés chimiquement, ratissés pour faire propre ou joli (ce qui, en langage agricole classique, revient à peu près au même) au « rotovator », un outil qui a pour conséquence de former une croûte imperméable, gavés au printemps d’engrais azotés, les sols fichent le camp.

Dans son livre « Le sol, la terre et les champs », fort bien réédité avec des photos chocs (au Sang de la terre), l’agronome renégat Claude et Lydia Bourguignon rappellent qu'« assise sur ses quatre piliers (la manipulation génétique, les pesticides, le travail du sol et les engrais), l’agronomie en est toujours à faire la guerre à la mauvaise herbe ». Les démons sont puissants. Obama peut-il quelque chose à tout cela ?

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Syndicats.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum