Les Universités, selon Le Figaro (et Borbo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Universités, selon Le Figaro (et Borbo)

Message  Laulau le Ven 8 Mai - 11:47

mardi 5 mai 2009 à 23:44
« Ça Êtrrre Jourrrnalisme Comme Moi Aimer »
par Sébastien Fontenelle

Le Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) déplore ce matin, à la une, un « retour des maoïstes en Chine ».

Foutre : c’est du (très) lourd.

Naturellement : Arnaud de La Grange, qui est le « correspondant à Pékin » du Figaro de Serge Dassault (de l’UMP), a mené, avant de faire au monde la traumatisante révélation qu’il y a « des maoïstes en Chine » populaire [1] une longue investigation (moustachue), qui a notamment conduit ses pas jusqu’à « une petite librairie », soigneusement « cachée au 9ème étage d’un immeuble aux atours bien anodins », qui « se rit des jours sombres de la croissance à un chiffre » et dont, même, « les convulsions du capitalisme font » le « bonheur », puisque cette (« petite ») librairie (« cachée » dans un bâtiment « anodin »), se « voue toute au « socialisme » ».

(D’où, je suppose, qu’elle se planque avec tant de soin : déjà que par lui-même, le socialiste est fourbe, quand de surcroît il est Chinois c’est carrément l’horreur.)

Dans cette librairie, tiens-toi bien : « Il se vend plus de 200 ouvrages sur Mao par mois ».

Nooooom de Dieu : ça troue le cul.

Attends, les Noiches (populaires) sont, genre, 1,36 milliard - et il se vend, par an, 2.500 bouquins sur Mao dans une librairie pékinoise dissimulée au fond d’un « immeuble aux atours bien anodins » ?

Je comprends - et comment ! - qu’Arnaud De La Grange, du Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) en retire l’impression d’un massif « retour » des maos : n’importe qui, à sa place, en ferait autant.

(C’est le b.-a.-ba du journalisme, comme disait Robert Ménard.)

Il va de soi : le correspondant à Pékin du Figaro de Serge Dassault (de l’UMP), enquêteur chevronné (il a passé l’année dernière sa troisième moustache), a cherché d’autres preuves que ces bouquins sur Mao (qui se vendent au rythme insensé de « plus de 200 » par mois) du come-back chinois des rouges.

Il va aussi de soi que, ces preuves ?

Le correspondant à Pékin du Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) les a trouvées : je viens d’te dire qu’il a obtenu l’an dernier sa troisième moustache.

Ainsi - j’espère que tu es assis(e) : « Des producteurs chinois viennent de décider d’adapter en comédie musicale Le Capital de Karl Marx, revenu à la mode en ces temps de crise ».

C’EST PAS UNE PREUVE, ÇA ?

Je te résume le truc vite fait, pour le cas (douteux) où tu n’aurais pas compris que l’investigation figarique est une école de la rigueur.

Le Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) trouve à Pékin une librairie socialiste.

Puis Le Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) note que des producteurs noiches envisagent de faire du Capital une comédie musicale.

(Observation, disons-le en passant, dont même un gnou de six mois incomplètement formé aux finesses du business pourrait sans trop se fouler tirer la conclusion que décidément les mercantis porcins du commerce mondialisé ont vocation à tout salir.)

Dès lors, c’est pour Le Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) une évidente évidence : les maos sont de retour en Chine. [2]

Mais ce n’est pas tout : Le Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) relève aussi que chez nous, pendant ce temps-là, c’est l’horreur totale, non moins qu’en Chine populaire, puisque au terme d’une exceptionnelle enquête sur les « groupuscules qui perturbent une vingtaine d’établissements et menacent les examens », Le Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) nous révèle que : « L’extrême gauche impose le blocage » des « universités ».

Cette « enquête » sera sans doute encore enseignée dans vingt siècles dans les burlesques fabriques où se formatent les fut... Dans les meilleures écoles de journalisme - car elle est un modèle du genre, bien plus encore que celle, déjà fantastique, d’Arnaud de La Grange à Pékin.

Les filles du Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) se sont mises à deux, Delphine de Mallevoüe et Marie-Estelle Pech, pour cette investigation d’une qualité jamais vue depuis (au moins) le mois d’août 1991 et la révélation, par Edwy Plenel, du scandale interplanétaire connu sous le nom de Panamaguette (qui aurait dû se terminer par une incarcération du maréchal Mitterrand, si le monde était mieux fait).

Elles ont d’abord découvert que : « Dans la vingtaine d’universités aujourd’hui partiellement perturbées,ce sont à chaque fois quelques dizaines d’individus qui tentent des actions de blocage, voire de violences ».

Puis que (éloigne les enfants de l’écran) : « À ces étudiants souvent issus de filières de sciences humaines » (qui prédisposent, chacun(e) le sait, au bolchevisme échevelu) « se mêlent parfois des personnes extérieures, qui s’efforcent de souffler sur les braises ».

La preuve : « À Rennes-II, les jeunes bloqueurs sont emmenés par une cinquantaine d’autonomes et radicaux, eux-mêmes pilotés par quelqu’un qui n’est pas étudiant ».

C’est Marc Gontard, président de Rennes-II, qui le dit (à Delphine de Mallevoüe et Marie-Estelle Pech) - et qui précise que le mec, non seulement n’est pas étudiant, mais, de plus, est « un intellectuel spécialiste de la subversion », qui a d’abord voulu « créer des troubles à Nantes », mais, qui, ayant échoué, a « voulu prendre sa revanche » à Rennes.

(AH, L’INFÂME CANAILLE !)

Naturellement, Delphine et Marie-Estelle, nanties de ces renseignements de gros niveau (et dont tu conviendras qu’ils sont incroyablement convaincants), se dispensent de prendre l’avis des premiers concernés - les étudiants : si Marc Gontard dit que ces gens sont manipulés par « un intellectuel spécialiste de la subversion », c’est que ces gens sont manipulés par « un intellectuel spécialiste de la subversion ».

Non mais sans déconner.

(Puis trop d’investigation finirait par tuer l’investigation.)

En revanche, Delphine et Marie-Estelle sont en mesure de proclamer - sans prévenir - que les « militants d’extrême gauche, intermittents du spectacle » et autres « précaires » qui bloquent les universités sont « souvent proches des idées du NPA, le parti d’Olivier Besancenot ».

La preuve : « À Paris-IV », c’est une association d’étudiants « très proches des trotskistes » qui « mène la danse ».

Foi de Jean-Robert Pitte, « ancien président de Paris-IV ».

À ce moment-là de leur « enquête », de mauvaises journalistes auraient jugé qu’elles n’avaient nul besoin de chercher plus avant de quoi documenter que « l’extrême gauche impose le blocage » des universités françaises.

Mais Delphine et Marie-Estelle sont des pros, et livrent au lectorat épouvanté du Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) cette ultime précision, glaçante : « 150 personnes ont brièvement occupé l’hôtel de ville » de Paris « vendredi soir », et Bertrand Delanoë, manager « socialiste », a jugé que « ces manifestants appartenaient à un collectif « de mouvance autonome » ».

(Autant dire que ces gens-là ont failli rejouer la prise du Palais d’Hiver.)

Je te résume le truc, vite fait : deux journaleuses du Figaro de Serge Dassault (de l’UMP) font dire à un président d’université qu’il a vu « un intellectuel spécialiste de la subversion ».

Puis elle font dire à un ex-président d’université qu’il a vu « des trotskistes ».

Puis elles rappellent que Bertrand Delanoë a vu des manifestants « de mouvance autonome ».

Puis elles passent tout ça au shaker pendant quinze à vingt secondes (au rythme chaud d’un zouk), et ça donne (c’est magique) une « enquête sur les groupuscules » communistes qui subvertissent les universités.

Commentaire (exclusif) d’un ancien rédacteur en chef de la Pravda :« Ça êtrrre jourrrnalisme comme moi aimer ».

Ben tu m’étonnes, Igor.

Notes

[1] De la même façon qu’il y aurait, me dit-on, pas moins de vingt gaullistes à Colombey-les-Deux-Églises.

[2] À ce compte-là, évidemment, on pourrait, sans désemparer, proclamer itou que des crapules pétainistes ont réinvesti la France : les preuves ne manqueraient (certes) pas.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Votre avis Laulau.

Message  borbo le Sam 9 Mai - 17:15

A Aix, où le fils d'une amie est en lettres, la fac est "occupée" depuis 3 mois.
Une bande de gauchistes, bien formés par les cadres du parti de Besançenot et Krivine (ancien combattant de 68), tiennent la place au nom de la démocratie.
Aujourd'hui voyant que le rattrapage des cours ne pourra plus se faire et sentant le mécontentement monter dans le rang des veaux dont ils défendent héroïquement les intérêts supérieurs, ils réclament la validation de l'année pour tout le monde, estimant que leur lutte vaut bien un examen gratos.
A ce jeu avec deux ou tois ans de grève tout le monde aura son master en étant quasi illettré.
Elle est pas belle la vie, vue selon les cocos!

Qu'en pensez-vous Laulau de donner l'exam à tout le monde?

PS en arrivant de Boston, pour atterrir à Marignane j'ai survolé les docks de Marseille. Une vraie désolation des grues inertes comme des gros échassiers empaillés dominent des quais déserts où dorment quelques containers.
C'est fait, les dockers de Marseille ont tué le port.
Amen.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Universités, selon Le Figaro (et Borbo)

Message  mada le Sam 9 Mai - 19:34

Heureusement qu'il y a une gauche en France et des gauchistes car Borbo de la borboterie manquerait d'arguments.

Quand les facs fonctionneront sur le modèle des facs étasuniennes ou anglaises, Borbo de la borboterie fera la manche pour les jeunes qui ne pourront pas payer leur inscription. Pas mal d'universités sont en difficultés car le financement privé ne suit plus et les étudiants ne peuvent pas payer. C'est pas grave, les industriels U S A iront chercher des chercheurs et des ingénieurs chinois ou indiens ou européens.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Délires borbotesques

Message  Laulau le Sam 9 Mai - 20:26

borbo a écrit:A Aix, où le fils d'une amie est en lettres, la fac est "occupée" depuis 3 mois.
Une bande de gauchistes, bien formés par les cadres du parti de Besançenot et Krivine (ancien combattant de 68), tiennent la place au nom de la démocratie.
Aujourd'hui voyant que le rattrapage des cours ne pourra plus se faire et sentant le mécontentement monter dans le rang des veaux dont ils défendent héroïquement les intérêts supérieurs, ils réclament la validation de l'année pour tout le monde, estimant que leur lutte vaut bien un examen gratos.
A ce jeu avec deux ou tois ans de grève tout le monde aura son master en étant quasi illettré.
Elle est pas belle la vie, vue selon les cocos!

Qu'en pensez-vous Laulau de donner l'exam à tout le monde?

PS en arrivant de Boston, pour atterrir à Marignane j'ai survolé les docks de Marseille. Une vraie désolation des grues inertes comme des gros échassiers empaillés dominent des quais déserts où dorment quelques containers.
C'est fait, les dockers de Marseille ont tué le port.
Amen.

Peut-être êtes vous atteint par la grippe mexicaine ?

Ce délire permanent est quand même alarmant, non?

Alors pour rassure les autres: Il n'est absolument pas question de donner un examen, ni à tout le monde, ni a personne. Un diplôme cela se mérite par du travail et pas par la grève.

Quant au port de Marseille tué par les dockers, il s'agit d'une petite rechute de la fièvre borscarlatine, rien de grave.


avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Universités, selon Le Figaro (et Borbo)

Message  ecolo1 le Dim 10 Mai - 12:56

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Universités, selon Le Figaro (et Borbo)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum