Crise et abus de licenciement…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Crise et abus de licenciement…

Message  Barbarin le Dim 24 Mai - 12:34

Actuellement, des entreprises, trouvant l'occasion trop bonne, font appel à des managers de transition (en clair : des "licencieurs" professionnels) pour procéder en toute liberté à des licenciements en nombre. Il y a bien une certaine résistance qui se crée dans le personnel, mais les médias prennent plutôt fait et cause pour l'entreprise en démolissant l'action des syndicats, sans même analyser les conséquences environnementales que ces licenciements, voire fermetures d'entreprises, vont engendrer. Pipi de chat que tout ça !

D'autres, par contre, se contentent d'agir au compte-gouttes… les plus sournois. On fouille les jurisprudences, cherche le terme exact qui permettra d'agir en toute liberté, profitant de la crise pour affaiblir des salariés qui au final seront rejetés comme des déchets (je reste poli) et serviront d'exemple aux autres. Aussi, ces autres accepteront tout et n'importe quoi pour sauver leur peau.

Ainsi, très récemment, une salariée s'est vu prononcer son licenciement pour "cause réelle et sérieuse" pour, je vous le donne en mille… "impolitesse". Cette personne était-elle vulgaire ? Non ! Grossière ? Non ! Etait-elle habillée de façon négligée ? Non ! De façon provocante ? Non !
Bon sang ! Mais qu'a-t-elle fait ? Et bien, elle ne disait pas bonjour à tout le monde, qu'elle arrive avant ou après les autres. Que les autres ne lui disent pas bonjour, n'est absolument pas répréhensible… Seule son attitude à elle est condamnable !
Fichtre ! Voilà qui en fiche un coup et mérite pas moins d'être licenciée sur le champ, même si le travail est, lui, parfaitement exécuté depuis des années.
Circulez, il n'y a rien à voir !

Gageons que les prud'hommes ne vont pas chômer avec de telles affaires à traiter !
avatar
Barbarin

Messages : 197
Date d'inscription : 31/10/2007
Age : 62
Localisation : Le long de la RN7 à midi 1/4

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise et abus de licenciement…

Message  ecolo1 le Dim 24 Mai - 15:01

Ben, c'est pas très étonnant, non ? Un môme impoli, tu lui fous une baffe (histoire de lui remettre sa casquette à l'endroit) et tu te retrouves au tribunal, alors rendez vous un employé qui ne dis pas bonjour !

Les juges sont surchargés, pour punir un meutre, on met plusieurs mois sinon années, mais là ça va vite ! Il y a grand danger ! On marche sur la tête !

Mais dis moi barbarin, où cela a-t-il eut lieu ? Le nom de cette entreprise "bien pensante" mérite d'être connue !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Licencieur au bout d''une pique !

Message  Barbarin le Dim 24 Mai - 15:59

Tout est en cours. Pour l'instant, je ne peux donner le nom de cette entreprise, la personne visée étant entrain de préparer sa défense. Celle-ci ne veut pas mettre des cartes en main à son adversaire même si une jurisprudence est actuellement en faveur de la personne licenciée.

Toujours est-il que cela se produit suite à la nomination d'un nouveau responsable. En moins d'un mois de présence, celui-ci exerçait déjà des pression sur cette salariée : reproches physiques, moraux, surcharge de travail… Mais trouver des témoins en sa faveur, c'est cause toujours ! Chacun crevant de trouille de perdre à son tour son emploi.

En attendant, c'est retour à la galère : pôle emploi, lettres de motivation et CV en nombre sur un marché du travail qui s'effondre, revenus en chute… Bon, cette personne pourra toujours faire les fins de marchés ou aller aux restos du coeur, comme on sait si bien le montrer à la TV. Il parait qu'avec ce système on s'en sort très bien…

Une chose aussi que l'on oublie, c'est la restriction sur les soins de santé. Une loi Fillon oblige les entreprises à signer des accords groupe avec des mutuelles ou assurances santé. Résultat, lorsque vous êtes balayé comme un malpropre, finie la mutuelle à tarif préférentielle ; vous aurez moins d'argent mais vous devrez payer plus cher vos cotisations. Soit, vous gardez la même mutuelle et le tarif est quasi doublé, soit vous en prenez une autre aux risques de n'être pris en charge qu'après un ou plusieurs mois d'adhésion. Mais cela est sans importance, n'est-ce pas ?

D'ailleurs, que vaut la vie d'un être humain dans les pattes de ces responsables licencieurs ? Rien, et encore c'est quelque chose, alors disons plutôt moins que rien, c'est cela !
avatar
Barbarin

Messages : 197
Date d'inscription : 31/10/2007
Age : 62
Localisation : Le long de la RN7 à midi 1/4

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise et abus de licenciement…

Message  ecolo1 le Dim 24 Mai - 21:15

Hlas, tu as raison, les petits chefs, les DRH, sont devenus de sombres crétins chargés de faire le ménage. Ils ne sont plus recrutés sur leur capacité de travail, mais sur la capacité d'intransigeance, et de soumission patronale, même et surtout quand vous faîtes votre travail, mais que vous n'avez pas l'heur de plaire. Vous avez dit abusif ?
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Crise et abus de licenciement…

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum