Le bac 2009!

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le bac 2009!

Message  borbo le Mer 15 Juil - 17:05

On rermarquera que le taux de réussite frôle la surchauffe.

A part les glandus qui sont absents aux épreuves et ceux qui laissent feuille blanche en partant au bout d'une heure après s'être bien assurés que les copains remarquent le panache de fumée qui sort de leur crâne, les autres sont sûrs de réussir.
C'est fou ce que nos jeunes sont devenus intelligents avec le temps. Sans doute que Laulau va me dire que c'est l'environnement.
Dans les années 60, 15 à 20% d'une classe d'âge parvenaient au bac avec un taux de réussite de 50%, aujourd'hui 63% d'une classe d'âge y accèdent et 87% l'obtiennent.
Cherchez l'erreur.
Il est sûr que les instances de l'E.N veulent se défaire d'un examen qui coûte cher et ne sert plus à rien, sinon à envoyer par wagons entiers des cloches vaniteuses sur les bancs des universités devenues des crèches pour ados attardés.

Le bac, vestige napoléonien rendu creux par la volonté des démagos, vit ses derniers jours.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

+ de Bac(s) = + de diplômés…

Message  Barbarin le Mer 15 Juil - 22:50

Le bac, vestige napoléonien rendu creux par la volonté des démagos, vit ses derniers jours.

Vous avez raison Borbo, mais il doit y avoir longtemps que cela dure, il n'y a qu'à voir comment notre cher président s'exprime. Quoique, l'a-t-il seulement passé ?

Trêve de plaisanterie, si l'on peut admettre que le niveau du baccalauréat a baissé, il faut aussi comprendre que le taux de réussite de celui-ci tient au fait que tous les résultats (baccalauréat général, baccalauréat technologique, baccalauréat professionnel) se confondent dans leurs séries respectives. Il n'y a plus LE bac mais plusieurs.
avatar
Barbarin

Messages : 197
Date d'inscription : 31/10/2007
Age : 62
Localisation : Le long de la RN7 à midi 1/4

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  ecolo1 le Mer 15 Juil - 23:36

note de l'Académie aux corrigeurs du bac philo : priére de noter au dessus de la valeur de la copie rendue ! Ça se passe de commentaires!
Et ce n'est même pas un secret !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Curieux

Message  borbo le Jeu 16 Juil - 10:34

Barbarin a écrit:Le bac, vestige napoléonien rendu creux par la volonté des démagos, vit ses derniers jours.

Vous avez raison Borbo, mais il doit y avoir longtemps que cela dure, il n'y a qu'à voir comment notre cher président s'exprime. Quoique, l'a-t-il seulement passé ?

Trêve de plaisanterie, si l'on peut admettre que le niveau du baccalauréat a baissé, il faut aussi comprendre que le taux de réussite de celui-ci tient au fait que tous les résultats (baccalauréat général, baccalauréat technologique, baccalauréat professionnel) se confondent dans leurs séries respectives. Il n'y a plus LE bac mais plusieurs.

Que je sache on ne cumule pas les taux respectifs. 86% est une moyenne de l'ensemble des bacs .
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  mada le Ven 17 Juil - 18:28

borbo a écrit:On rermarquera que le taux de réussite frôle la surchauffe.

A part les glandus qui sont absents aux épreuves et ceux qui laissent feuille blanche en partant au bout d'une heure après s'être bien assurés que les copains remarquent le panache de fumée qui sort de leur crâne, les autres sont sûrs de réussir.
C'est fou ce que nos jeunes sont devenus intelligents avec le temps. Sans doute que Laulau va me dire que c'est l'environnement.
Dans les années 60, 15 à 20% d'une classe d'âge parvenaient au bac avec un taux de réussite de 50%, aujourd'hui 63% d'une classe d'âge y accèdent et 87% l'obtiennent.
Cherchez l'erreur.
Il est sûr que les instances de l'E.N veulent se défaire d'un examen qui coûte cher et ne sert plus à rien, sinon à envoyer par wagons entiers des cloches vaniteuses sur les bancs des universités devenues des crèches pour ados attardés.

Le bac, vestige napoléonien rendu creux par la volonté des démagos, vit ses derniers jours.

Dans les années 60, il y avait après le C M 2, trois possibilités pour les enfants:1) ils allaient au certificat de fin d'études soit 2) ils allaient au collège soit 3) ils allaient au lycée.
Dès la fin du certif, les jeunes pouvaient trouver du travail directement, d'autres entraient en apprentissage, ils représentaient 80% d'une classe d'âge.Milieux modestes et populaires. Je parle mon époque.
Ceux du collège allaient jusqu'au brevet puis très souvent cherchait un boulot, le brevet était valorisé, il suffisait pour entrer dans une banque ou pour aller dans une assurance. Ils représentaient entre 5% et 15 % d'une classe d'âge.Quelques uns intégraient le lycée pour entrer en seconde.Origine d'un milieu modeste aussi mais un peu plus élevé que les précédents (père et mère sachant lire et écrire, souvent politiser)
Ceux du lycée faisaient de longues études et représentaient entre 15 et 20% d'une classe d'âge mais de milieu socioprofessionnel élevé dans la hiérarchie sociale.

Ce n'est pas le niveau qui a baissé c'est le nombre de jeunes qui a augmenté et ces jeunes sont dispatchés dans l'éventail des différents BACS.

Le certif a disparu, le brevet ne vaut pas grand chose. Est-ce la faute aux jeunes ou à ceux qui programment la dévalorisation des diplômes?

La massification de l'entrée en 6 ème n'a jamais été une démocratisation des savoirs, juste un moyen culturel que l'on fait passer pour naturel de sélectionner les jeunes. Le pays peut dire que tous les enfants sont scolarisés sachant que le niveau d'étude d'un jeune est lié au niveau socioculturel et professionnel des parents même si il y a des exceptions, ces dernières confirment la règle.

Pourquoi faire des études? Savoir truander son prochain est quand même plus valoriser dans notre société que de savoir se servir de ses connaissances. Observez le Nabot qui nous gouverne, il se paye des sondages en vois-tu en-voilà au frais de la princesse et l'on découvre qu'ils sont trafiqués. Seguin a fait fort cette fois ci.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Amnésie

Message  borbo le Sam 18 Juil - 11:46


Dans les années 60, il y avait après le C M 2, trois possibilités pour les enfants:1) ils allaient au certificat de fin d'études soit 2) ils allaient au collège soit 3) ils allaient au lycée.
Dès la fin du certif, les jeunes pouvaient trouver du travail directement, d'autres entraient en apprentissage, ils représentaient 80% d'une classe d'âge.Milieux modestes et populaires. Je parle mon époque.
Ceux du collège allaient jusqu'au brevet puis très souvent cherchait un boulot, le brevet était valorisé, il suffisait pour entrer dans une banque ou pour aller dans une assurance. Ils représentaient entre 5% et 15 % d'une classe d'âge.Quelques uns intégraient le lycée pour entrer en seconde.Origine d'un milieu modeste aussi mais un peu plus élevé que les précédents (père et mère sachant lire et écrire, souvent politiser)
Ceux du lycée faisaient de longues études et représentaient entre 15 et 20% d'une classe d'âge mais de milieu socioprofessionnel élevé dans la hiérarchie sociale.

Ce n'est pas le niveau qui a baissé c'est le nombre de jeunes qui a augmenté et ces jeunes sont dispatchés dans l'éventail des différents BACS.

Le certif a disparu, le brevet ne vaut pas grand chose. Est-ce la faute aux jeunes ou à ceux qui programment la dévalorisation des diplômes?

La massification de l'entrée en 6 ème n'a jamais été une démocratisation des savoirs, juste un moyen culturel que l'on fait passer pour naturel de sélectionner les jeunes. Le pays peut dire que tous les enfants sont scolarisés sachant que le niveau d'étude d'un jeune est lié au niveau socioculturel et professionnel des parents même si il y a des exceptions, ces dernières confirment la règle.

Pourquoi faire des études? Savoir truander son prochain est quand même plus valoriser dans notre société que de savoir se servir de ses connaissances. Observez le Nabot qui nous gouverne, il se paye des sondages en vois-tu en-voilà au frais de la princesse et l'on découvre qu'ils sont trafiqués. Seguin a fait fort cette fois ci.

mada[/quote]


Vous feignez d'ignorer que toutes les réformes éducatives menées depuis plus de trente ans sont le fait de pédagos issus de la mouvance bourdieusienne dont vous êtes une fervente adepte.
On doit à la lâcheté des divers gouvernements de Droite comme de Gauche d'avoir laissé le système éducatif à ces idéologues gauchistes bornés.
On leur doit la grande braderie du savoir, le refus de l'élitisme de la sélection par le mérite, la massification par le bas, la pédagogie du tout se vaut...
Le bilan est désastreux et l'exact contraire des objectifs affichés.
Jamais l'ascenseur social n'a si mal marché et jamais le pognon des parents ne fut aussi déterminant dans le réussite des enfants.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  mada le Dim 19 Juil - 19:57

borbo a écrit:Vous feignez d'ignorer que toutes les réformes éducatives menées depuis plus de trente ans sont le fait de pédagos issus de la mouvance bourdieusienne dont vous êtes une fervente adepte.
On doit à la lâcheté des divers gouvernements de Droite comme de Gauche d'avoir laissé le système éducatif à ces idéologues gauchistes bornés.
On leur doit la grande braderie du savoir, le refus de l'élitisme de la sélection par le mérite, la massification par le bas, la pédagogie du tout se vaut...
Le bilan est désastreux et l'exact contraire des objectifs affichés.
Jamais l'ascenseur social n'a si mal marché et jamais le pognon des parents ne fut aussi déterminant dans le réussite des enfants.

Borbo de la borboterie quand j'écris que la massification de l'entrée dans le secondaire dans les années 60 n'a jamais eu pour objectif la "démocratisation "des savoirs mais un moyen de donner l'illusion aux masses laborieuses que leurs enfants auront une meilleure vie que les parents. D'autre part, la privatisation de l'école est dans les tuyaux depuis le début des années 80, époque où les aides aux devoirs se sont mis en place. Aujourd'hui vous constaterez que cette aide aux devoirs fait les choux gras de pas mal d'entreprises.L O M C et l'A G C S sont passés par là.

La bourgeoisie sait parfaitement que l'ascenseur social est une vaste fumisterie mais pendant que l'on parle d'un avenir meilleur pour la génération qui monte on ne parle pas d'autre chose. Et pendant que ceux qui s'échinent à "monter" les échelons, les valeurs de la société se modifient, la technologie modifie aussi l'organisation du travail, supprime d'un coté des métiers, en crée d'autres dans d'autres domaines et comme toujours ce sont les jeunes des milieux les plus favorisés qui sont les mieux informés, qui connaissent les cursus à suivre pour obtenir les meilleurs places. Tout se transforme pour que rien ne change. La fonction et la place de l'écrit n'est plus la même aujourd'hui qu'il y a seulement quinze ans.

Aux postes de pouvoir on ne va pas mettre quelqu'un qui a du mérite mais quelqu'un qui appartient "au clan" ou s'il est d'une autre catégorie sociale, quelqu'un qui adhère aux principes du clan. Bien souvent ils adoptent aussi sans toujours s'en rendre compte les idées, les manières, la culture,les goûts de la catégorie sociale où il-elle accède.

Bourdieu dans son livre "Les héritiers" démonte méthodiquement ces mécanismes donc il est hors "jeu", il montre comment une société maintient les mêmes "castes" aux manettes du pouvoir. C'est un intellectuel qui donne des outils conceptuels à ceux qui en ont besoin c'est à dire aux "dominés".
Il est nécessaire que les dominés adhèrent aux valeurs des dominants pour que le système marche. Borbo de la borboterie vous n'avez pas marché, vous avez couru.

Nous avons une exellente démonstration avec le nabot qui nous gouverne.
Il a le mérite d'être né dans un milieu où les fins de mois ne posaient pas de problème cela aide quand même car ce n'était pas un violent pour étudier.
Il n'y a pas si longtemps des gens se plaignaient des "békés" qui usent et abusent de la "profitation". des jeunes avec les mêmes ne sont jamais engagés sur leur île, les békés veulent des fonctionnaires de France. Il y avait bien une raison, c'est cela que Bourdieu explique dans ses bouquins, il n'a fait qu'observer et comprendre.

Le système scolaire et de transmission des savoirs est et sera toujours lié au système économique donc à ceux qui détiennent le pouvoir et en définitive à ceux qui décident vraiment.Ce n'est pas un hasard si un footeux gagne en quelques années ce qu'un chercheur ne gagnera jamais toute sa vie. Les enseignants ne sont que les rouages d'une mécanique et selon les besoins et la politique de ceux qui décident les mettra en valeur ou les dévalorisera. La "pédagogie " sert de bouc émissaire ainsi que les soixante huitards.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  borbo le Lun 20 Juil - 12:41

Borbo de la borboterie quand j'écris que la massification de l'entrée dans le secondaire dans les années 60 n'a jamais eu pour objectif la "démocratisation "des savoirs mais un moyen de donner l'illusion aux masses laborieuses que leurs enfants auront une meilleure vie que les parents. D'autre part, la privatisation de l'école est dans les tuyaux depuis le début des années 80, époque où les aides aux devoirs se sont mis en place. Aujourd'hui vous constaterez que cette aide aux devoirs fait les choux gras de pas mal d'entreprises.L O M C et l'A G C S sont passés par là.

Qui a laissé croire que cette pseudo démocratisation était la panacée?
Qui a laissé penser que tout un chacun était apte à faire des études supérieures sans effort?
Qui laisse croire qu'avec quelques cours particuliers supplémentaires on allait faire d'un âne un cheval de course?
Qui est à l'origine de la dévaluation des métiers manuels et de ses corrolaires, l'orientation précoce et l'apprentissage, vus comme une indignité?

Je pourrais continuer la liste tant elle est sans fin.

La Gauche et les gauchistes sont à la source de la dévaluation de notre école républicaine car elle leur paraissait par trop sélective.
Elle perpétuait disait-on (comme vous) les classes sociales.
Elle était une émanation de la bourgeoisie et mise à son service.
Pourtant, après la guerre, jamais l'école n'a jamais aussi bien rempli son rôle.
Je vois autour de moi, contrairement à vous apparemment, une multitude de personnes d'origine très modeste, ouvrière ou paysanne, ayant pu accéder par la grâce de l'école à des métiers valorisants dont les parents n'auraient pu rêver.

Où est votre déterminisme social? Exceptions selon vous qui confirme la règle!

Par contre aujourd'hui, c'est vrai, les jeunes, qui pourtant en auraient le plus besoin, refusent l'école leur seule chance d'émancipation.
Pourquoi?
Parce qu'il existe un discours destructeur, le votre, qui laisse entendre que l'Ecole d'aujourd'hui est élitiste et reproduit les inégalités.
Elitiste elle ne l'a jamais été aussi peu par contre elle reproduit de plus en plus les inégalités.
Pourquoi? N'y a-t-il pas là une relationde cause à effet?
Les parents les plus avisés refusent la grande braderie des savoirs et se mobilisent pour donner eux mêmes ce que l'école ne donne plus : les savoirs et l'éducation élémentaires.
Ce résultats n'est pas arrivé là par hasard.
Cherchez!
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ascenseur social

Message  Biréli le Lun 20 Juil - 15:24

Plutôt que de taper sur la gauche ou la droite, faudrait p't'êt' pas oublier que la France de 2009 n'a plus rien à voir avec celle d'il y a 50 ans.
Une p'tite remarque sur d'ascenseur social....
Comment se fait-il que beaucoup d'enfants dont les parents sont d'origine asiatique et de milieu social modeste se démerdent mieux à l'école (et y foutent moins la m.....) que d'autres enfants d'origine différente ?

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Politiquement incorrect.

Message  borbo le Lun 20 Juil - 16:04

Biréli a écrit:Plutôt que de taper sur la gauche ou la droite, faudrait p't'êt' pas oublier que la France de 2009 n'a plus rien à voir avec celle d'il y a 50 ans.
Une p'tite remarque sur d'ascenseur social....
Comment se fait-il que beaucoup d'enfants dont les parents sont d'origine asiatique et de milieu social modeste se démerdent mieux à l'école (et y foutent moins la m.....) que d'autres enfants d'origine différente ?

Ce que vous dites Birelli est une évidence politiquement incorrecte car elle bat en brèche les thèses très en vogue de Mada sur le machiavélisme qui anime nos édiles.

Actuellement dans nos écoles des enfants issus de l'immigration, dans des conditions qui ne sont pas meilleures que celles de leurs voisins, s'en sortent fort bien.
Ils profitent de la chance que leur donne l'école française par rapport aux structures scolaires inexistantes que leurs parents ont quitté pour un mieux être en France.
Et ce mieux être qu'on le veuille ou non ils l'ont.
Mais il est mal venu de rappeler cet état de fait car il dévalorise le pays d'origine et pourrait complexer ces pauvres petits.

J'ai eu aussi à établir une espèce de classification empirique dans les comportements des gamins dans les zones d'éducation prioritaire, tous dans des conditions sociales équivalentes.
Il apparait clairement que les enfants d'origine asiatique réussissent mieux. Pourtant les parents sont souvent, comme les autres, totalement illettrés.
Le discours qui anime ces familles est éminemment positif et la structure familiale sécurisante. Les parents rappellent à leurs enfants la chance qu'ils ont de disposer des moyens que le pays d'accueil met à leurs dispositions.
Il est de la responsabilité de l'enfant de réussir.
Cette attitude de gratitude est plus fréquente dans les familles venant d'Asie que dans celles venant d'Afrique.
Pourquoi?
Probablement, entre autres, parce que le discours déresponsabilisant des tiers-mondistes sur la dette coloniale et l'esclavage, imprescriptible à leurs yeux, est peu prégnant chez les uns et totalement démotivant chez les autres, qui voient dans le passé l'excuse suprême à tous leurs échecs actuels.

Combien d'enfants, issus de l'immigration, seraient analphabètes et gardiens de chèvres si leurs parents n'avaient pas eu la bonne idée de tenter fortune de l'autre côté de la méditerrannée?

Pourquoi ne pas le rappeler plus souvent à ceux qui, sans cesse, accusent la France de tous les maux.

Il faudrait pour cela que nous cessions d'être honteux de ce que nous sommes.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  Biréli le Lun 20 Juil - 18:42

Certains aussi font des comparaisons entre les systèmes éducatifs d'autres pays comme la Suède ou la Finlande qui ont des meilleurs résultats que nous. Ils oublient d'expliquer deux choses :

1) Dans ces deux pays, le taux d'imposition est beaucoup plus élevé que dans le nôtre, ce qui permet d'obtenir des moyens pour avoir des établissements scolaires à taille humaine, des classes moins chargées et du matériel pédagogique performant (pour le salaire des profs, j'ai pas d'info).

2) Les populations de ces deux pays sont beaucoup plus homogènes que dans le nôtre. Doit pas y avoir beaucoup de quartiers sensibles" (doux euphémisme).

Donc, comparons ce qui est comparable.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  borbo le Lun 20 Juil - 22:40

Biréli a écrit:Certains aussi font des comparaisons entre les systèmes éducatifs d'autres pays comme la Suède ou la Finlande qui ont des meilleurs résultats que nous. Ils oublient d'expliquer deux choses :

1) Dans ces deux pays, le taux d'imposition est beaucoup plus élevé que dans le nôtre, ce qui permet d'obtenir des moyens pour avoir des établissements scolaires à taille humaine, des classes moins chargées et du matériel pédagogique performant (pour le salaire des profs, j'ai pas d'info).

2) Les populations de ces deux pays sont beaucoup plus homogènes que dans le nôtre. Doit pas y avoir beaucoup de quartiers sensibles" (doux euphémisme).

Donc, comparons ce qui est comparable.

Pour vous donner une comparaison avec l'Allemagne, où un couple d'amis est professeurs; je sais qu'un prof gagne dans ce pays environ 50% de plus qu'en France. Mais un prof de collège est tenu, de par son statut régional (lander qui le recrute) d'assurer deux matières et son horaire est de 26h.
Il faudra bien qu'un jour les prof français se résolvent à revoir leur statut et accepter de faire des concessions.
Je suis convaincu que les syndicats qui les défendent (mal) ratent l'occasion du siècle de négocier les salaires avec l'Etat contre un horaire plus important.

Que l'on ne vienne pas me dire que les profs allemands se disqualifient en ayant deux matières et sont moins efficaces que les profs français.
Aujourd'hui le travail d'un prof de collège correspond, en raison de la primarisation de ce niveau d'enseignement, à celui d'un instit qui, quant à lui, fait 26h et dispense plusieurs matières.
Il faudra bien un jour se résoudre à cette amère constatation : il n'est plus utile d'avoir des agrégés pour enseigner au collège.
Des profs polyvalents suffisent amplement.
Je ne crois pas que nous reviendrons sur le barrage d'un examen en 6ème pour discriminer ceux qui savent lire, écrire et compter et les autres.
Trop tard.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  ecolo1 le Mar 21 Juil - 8:56

Je ne crois pas que nous reviendrons sur le barrage d'un examen en 6ème pour discriminer ceux qui savent lire, écrire et compter et les autres.
Trop tard.



C'est bien regrettable, lorsqu'on voit certains élèves arriver en 6ème avec un niveau de classe élémentaire !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  Biréli le Mar 21 Juil - 9:54

borbo a écrit:Pour vous donner une comparaison avec l'Allemagne, où un couple d'amis est professeurs; je sais qu'un prof gagne dans ce pays environ 50% de plus qu'en France. Mais un prof de collège est tenu, de par son statut régional (lander qui le recrute) d'assurer deux matières et son horaire est de 26h.
Il faudra bien qu'un jour les prof français se résolvent à revoir leur statut et accepter de faire des concessions.
Je suis convaincu que les syndicats qui les défendent (mal) ratent l'occasion du siècle de négocier les salaires avec l'Etat contre un horaire plus important.

Que l'on ne vienne pas me dire que les profs allemands se disqualifient en ayant deux matières et sont moins efficaces que les profs français.
Aujourd'hui le travail d'un prof de collège correspond, en raison de la primarisation de ce niveau d'enseignement, à celui d'un instit qui, quant à lui, fait 26h et dispense plusieurs matières.
Il faudra bien un jour se résoudre à cette amère constatation : il n'est plus utile d'avoir des agrégés pour enseigner au collège.
Des profs polyvalents suffisent amplement.
Pourquoi pas pour le collège, mais je doute que le gouvernement actuel soit prêt à rémunérer 50 % de plus les profs de collège afin qu'ils assurent 26 heures de cours avec deux matières. Je me souviens qu'il y a encore peu de temps, nos gouvernants justifiaient le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant en retraite en expliquant que les fonctionnaires restants seraient mieux rémunérés. Après coup on s'aperçoit qu'il s'agit d'une vaste blague. Les promesses n'engagent que ceux à qui on les fait. Et puis j'imagine qu'assurer 26 heures de cours dans certains collèges "sensibles", ça ne doit pas être de la tarte. Ceci dit, les syndicats enseignants défendent mal les profs, c'est un fait.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'exemple anglais

Message  Biréli le Mar 21 Juil - 16:22

je viens de dénicher ça sur ce site :
http://www.bivouac-id.com/2009/07/18/grande-bretagne-christianophobie-a-lecole/

Grande-Bretagne : Christianophobie à l’école.
Par Melba le 18 juillet 2009

Ces pauvres anglais qui ont une petite longueur d’avance sur la France…

Grande-Bretagne -Un enseignant affirme qu’il a été licencié pour avoir grondé ses élèves qui l’insultaient parce qu’il est chrétien.

Nicholas Kafouris dit qu’il a perdu son poste d’enseignant parce qu’il ne tolérerait plus le comportement ”ouvertement raciste” de ses élèves âgés de huit ans.

Il a dit que la majorité des jeunes enfants musulmans faisaient ouvertement l’éloge des extrémistes islamistes en classe, et glorifiaient les terroristes du 11 Septembre comme “des héros et des martyrs”.

M. Kafouris, né en Grèce et âgé de 40 ans, a enseigné pendant plus de dix ans dans l’école primaire Bigland Green à Tower Hamlets, dans l’est London, où, selon le plus récent rapport de l’Ofsted «presque tous» les 465 élèves sont issus de minorités ethniques et une grande partie ne parlent pas l’anglais comme première langue.

Il poursuit l’école, sa directrice et le chef adjoint devant un tribunal du travail, affirmant qu’il a été mis dehors après avoir souligné la montée du racisme chez les élèves.

En 2006, déclare M. Kafouris, il a frolé un élève, en lui tendant un livre : «Le garçon m’a dit brusquement, “Ne me touchez pas, vous êtes chrétien.” J’ai trouvé cela insultant.»

Plus tard la même année, des enfants âgés de huit et neuf ans dans sa classe ont fait l’éloge des attentats suicides du 11 septembre 2001.

«Vers la fin novembre et en décembre 2006, de nombreuses remarques inacceptables et ouvertement racistes, antisémites et anti-chrétiennes ont été tenues par de nombreux enfants en classe», a-t-il dit.

«Ils ont dit : ”Nous voulons être des terroristes-suicides islamiques quand nous serons grands”,” ‘les kamikases’ des tours jumelles sont des héros et des martyrs”, “nous haïssons les juifs “et “nous détestons les chrétiens “.»

M. Kafouris affirme qu ‘en janvier 2007, certains élèves ont exprimé leur joie “qu’ un enfant soit mort écrasé par un mur qui s’est effondré sur lui à Londres.”

Lorsqu’il leur a demandé pourquoi, des enfants ont répondu: “Parce qu’il est anglais.”

«Le mois suivant, au cours d’une leçon d’éducation religieuse sur Jonas et la baleine, l’un d’eux m’a demandé si Jonas était Juif, avant de crier: “Je déteste les juifs, ils sont nos ennemis “».

M. Kafouris dit qu’il a rempli une fiche où il rapportait tous les incidents racistes et a informé par écrit la directrice Jill Hankey de chaque incident.

Mais il dit que ses rapports ont été ignorés pour que l’école puisse conserver une bonne notation dans le rapport Ofsted.

M. Kafouris, qui n’est pas marié et n’a pas d’enfants, a également été blâmé pour avoir tenu une discussion ‘inappropriée’au sujet de religion avec un enfant, ce qu’il nie.

Il dit que l’assistante chef Margaret Coleman l’accuse d’avoir crié sur les élèves en leur disant que les musulmans ont produit des kamikazes - il refute également l’accusation.

«Je crois, qu’après m’être plaint à la direction des incidents racistes et de la discrimination religieuse en classe, j’ai été sanctionné », dit-il.

«J’ai été traité moins favorablement et harcèlé [moralement] par la directrice et son adjointe. »,

«Les deux personnes ci-dessus ont créé un climat hostile, d’ intimidations, dégradant, menaçant, humiliant et insultant envers moi.”

Il a finalement été licencié en raison de ses absences pour dépression, le 30 avril de cette année.

Un porte-parole de Tower Hamlets a déclaré: «Le Conseil d’administration maintient sa décision et nous pensons que toutes les procédures ont été correctement suivies.”

Source : Daily Mail traduction Bivouac-id.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  Biréli le Mar 21 Juil - 16:44

Autre info trouvée sur le même site :

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a déclaré irrecevables des plaintes contre la France concernant l’exclusion d’élèves d’établissements scolaires en raison du port de signes ostensibles d’appartenance religieuse. La CEDH a en effet rendu hier, à Strasbourg, une série de décisions concernant le port de signes religieux ostensibles à l’école.

Le voile de la discorde


Les enfants des familles Aktas, Bayrak, Gamaleddyn, Ghazal et Singh étaient inscrits à la rentrée scolaire 2004/2005 dans des établissements publics en France. Le jour de la rentrée, les jeunes filles, de confession musulmane, se présentèrent avec les cheveux couverts d’un voile islamique. Les garçons Singh étaient coiffés du “keski”, un sous-turban porté par les Sikhs.
Selon les proviseurs ces accessoires étaient contraires aux dispositions interdisant des signes ou des tenues manifestant ostensiblement l’appartenance à une religion, pas seulement en cours d’éducation physique, mais dans l’ensemble des cours. Mlles Bayrak, Gamaleddyn et Aktas substituèrent ensuite un bonnet à leur voile.
Le conseil de discipline des établissements a prononcé l’exclusion définitive des élèves pour non-respect du code de l’éducation.
Les intéressés ont vainement contesté la décision exclusion à leur encontre devant les tribunaux administratifs puis en appel et devant le Conseil d’Etat, avant que l’affaire soit finalement confiée à la compétence de la CEDH.
Devant la CEDH, les familles dénonçaient une violation de leur liberté de pensée et de religion ainsi qu’une différence de traitement fondée sur leur religion.

La CEDH déboute les plaignants

Selon le jugement de la CEDH, “ce sont des impératifs de protection des droits d’autrui et de l’ordre public qui ont motivé l’exclusion, et non des objections aux convictions religieuses des élèves”, rejetant ainsi les griefs des plaignants “pour défaut manifeste de fondement”.
La sanction d’exclusion “n’est pas disproportionnée, les élèves ayant eu la possibilité de poursuivre leur scolarité au sein d’établissements d’enseignement à distance”, estime la Cour.
A noter que la décision de la CEDH est souveraine et que les plaignants ne disposent plus d’aucune voie de recours. C’est donc une grande victoire pour l’école laïque française !

Source : Iqna, l’Alsace

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  mada le Mar 21 Juil - 18:06

C'est vrai que beaucoup d'enfants sont obligés de suivre des cours par correspondance pour d'autres raisons que des raisons religieuses (art, sports, maladie, voyages, etc...) et ils ne se sentent pas excluent, les parents ont fait un choix et ils assument. C'est l'instruction qui est obligatoire, pas l'école.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mada

Message  borbo le Mer 22 Juil - 10:56

mada a écrit:C'est vrai que beaucoup d'enfants sont obligés de suivre des cours par correspondance pour d'autres raisons que des raisons religieuses (art, sports, maladie, voyages, etc...) et ils ne se sentent pas excluent, les parents ont fait un choix et ils assument. C'est l'instruction qui est obligatoire, pas l'école.

mada

Comment répondez-vous à ceux (Lang par exemple) qui répétaient à l'envi, dans les années 80, qu'avec l'immigration de culture musulmane il n'y aurait pas plus de problèmes pour leur intégration que nous n'en avions eu avec les italiens ou les polonais?
Que répondez-vous à ceux qui estiment qu'il ne faut absolument aucune barrière à l'immigration en général (Besançenot et al), vue par eux comme la solution à tous nos problèmes (économiques et démographiques)?
Estimez-vous qu'un migrant et sa famille rapportent plus que ce qu'il coûte à l'Etat français?
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

En Italie

Message  Biréli le Mer 22 Juil - 15:19

borbo a écrit:Que répondez-vous à ceux qui estiment qu'il ne faut absolument aucune barrière à l'immigration en général (Besançenot et al), vue par eux comme la solution à tous nos problèmes (économiques et démographiques)?
N'empêche, quand on voit se qui se passe en Italie, on s'aperçoit que ceux qui sont bien contents d'avoir des clandestins dans leur pays ne sont pas forcément ceux à qui on pense (en France ça doit être kif-kif).
Lu dans Le Canard Enchaîné de cette semaine :

"500.000 clandestins bientôt régularisés ! cela se passe en Italie, où le gouvernement (de droite) est pris au piège de sa propre législation. De bons citoyens, souvent électeurs de Berlusconi, se retrouvent en situation de délinquants : ils donnent du travail à des employés de maison sans papiers, qui, pour la plupart, assistent des personnes âgées. Circonstance aggravante : souvent ils les hébergent sous leur toit. Pour éviter d'appliquer les lois très dures qu'il a fait voter en fanfare, Berlusconi a décidé de mettre de l'eau dans son chianti et de régulariser, comme un vulgaire droit-de-l'hommiste, cette main d'oeuvre clandestine" (...)

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Courte vue.

Message  borbo le Mer 22 Juil - 16:59

"500.000 clandestins bientôt régularisés ! cela se passe en Italie, où le gouvernement (de droite) est pris au piège de sa propre législation. De bons citoyens, souvent électeurs de Berlusconi, se retrouvent en situation de délinquants : ils donnent du travail à des employés de maison sans papiers, qui, pour la plupart, assistent des personnes âgées. Circonstance aggravante : souvent ils les hébergent sous leur toit. Pour éviter d'appliquer les lois très dures qu'il a fait voter en fanfare, Berlusconi a décidé de mettre de l'eau dans son chianti et de régulariser, comme un vulgaire droit-de-l'hommiste, cette main d'oeuvre clandestine" (...)[/quote]

Il est absurde, en situation de chômage chronique, de régulariser un emploi occupé par des sans-papiers.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  Biréli le Mer 22 Juil - 19:50

borbo a écrit:Il est absurde, en situation de chômage chronique, de régulariser un emploi occupé par des sans-papiers.
Mon propos était de faire simplement remarquer que dans le domaine de l'immigration il y avait pas mal d'hypocrisie de la part des politiciens. L'exemple de l'Italie est frappant. Entre les grandes déclarations de principe, la dénonciation de l'immigration et la réalité du terrain il y a une sacrée marge.
Qui profite du turbin des sans papiers ? Des patrons peu scrupuleux, des particuliers qui les font bosser au black (à coup de lance-pierre probablement), et je suis persuadé que beaucoup de ces gens votent à droite ou à l'extrême droite.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Kif Kif

Message  borbo le Mer 22 Juil - 22:31

Des patrons peu scrupuleux, des particuliers qui les font bosser au black (à coup de lance-pierre probablement), et je suis persuadé que beaucoup de ces gens votent à droite ou à l'extrême droite.

Lorsqu'on vote à Droite et que l'on emploie un sans papiers, c'est sans doute pour faire une bonne affaire et on n'en est pas fier plus que ça; lorsqu'on est à Gauche et que l'on emploie un sans papiers c'est avec le sentiment de faire de l'humanitaire et on est fier de braver la loi par devoir de désobéissance.

Mais au fond dans les deux cas, mêrme si la dialectique diffère, on sert avant tout ses intérêts.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  ecolo1 le Jeu 23 Juil - 16:49

pas tout à fait faux ! Ce n'est qu'une affaire de conviction personnelle de celui qui emploie la personne ! Il est vrai que chez vous comme chez Sarko, c'est la notion de résultat (financier) qui prime.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Charter schools

Message  Biréli le Jeu 23 Juil - 19:18

Aux Etats-Unis, la révolution éducative des charter schools. Article intéressant à lire sur ce site :

http://www.lefigaro.fr/voyages/2009/07/22/03007-20090722ARTFIG00457-aux-etat-unis-la-revolution-educative-des-charter-schools-.php

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  mada le Ven 24 Juil - 7:08

borbo a écrit:
mada a écrit:C'est vrai que beaucoup d'enfants sont obligés de suivre des cours par correspondance pour d'autres raisons que des raisons religieuses (art, sports, maladie, voyages, etc...) et ils ne se sentent pas excluent, les parents ont fait un choix et ils assument. C'est l'instruction qui est obligatoire, pas l'école.

mada

Comment répondez-vous à ceux (Lang par exemple) qui répétaient à l'envi, dans les années 80, qu'avec l'immigration de culture musulmane il n'y aurait pas plus de problèmes pour leur intégration que nous n'en avions eu avec les italiens ou les polonais?
Que répondez-vous à ceux qui estiment qu'il ne faut absolument aucune barrière à l'immigration en général (Besançenot et al), vue par eux comme la solution à tous nos problèmes (économiques et démographiques)?
Estimez-vous qu'un migrant et sa famille rapportent plus que ce qu'il coûte à l'Etat français?

1°) J'ai déchiré ma carte d'adhérente de l'association pour l'Amitié entre les peuples en 1997 ou 1998. ( je ne me souviens plus de l'intitulé exact).

2°) Enfant d'immigré, il m'est difficile d'aborder certains sujets. Pour le moment, les immigrés si je m'en tiens aux chiffres donnés par l'INSEE rapportent plus qu'ils ne coûtent mais la représentation irrationnelle qu'en font les média semblent l'emporter sur la réalité. Pour une famille qui abuserait combien d'immigrés exploités???

Voyez-vous ceux qui critiquaient les fonctionnaires commencent à s'apercevoir que si la consommation se maintient un peu mieux en France qu'ailleurs c'est grâce aux fonctionnaires. Là aussi, un fonctionnaire coûte moins cher qu'un privé.

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bac 2009!

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum