Ah, le bonheur d'être une femme libre à Alep!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ah, le bonheur d'être une femme libre à Alep!

Message  borbo le Lun 30 Nov - 1:01



Qui osera soutenir que ces femmes, réduites à des sihouettes anonymes et uniformes, aient pu librement choisir d'occulter aux yeux de tous tout indice de leur féminité?
Sous ses épaisseurs de tissus noirs, l'été, une chaleur suffocante les accable, la sueur dégouline sur une peau, qui, ne voyant jamais le soleil, vire au gris. Des cernes malsains soulignent des regards éteints lorsqu'une tulle noire n'en masque pas la tristesse.
Une calamité que ces femmes réduites à des ventres procréateurs.
Pour mieux voir l'étal des marchands elles soulèvent un bout de la tente qui leur brouille la vue et pour manger elles se tournent vers un mur pour ne pas risquer de montrer un morceau de leur bouche.
Nous avons vu une petite fille perdue dans le marché d'Alep. Elle pleurait de tout son corps, des femmes en noirs, toutes voilées, tentaient de la calmait tandis que la petite paniquait de plus belle au milieu de ses fantômes inquiétants.
Y aurait-il eu sa mère parmi ces ombres, qu'elle n'aurait pu la reconnaître hormis peut être sa voix et son odeur?
Mais quelle peut être cette religion qui torture ses femmes?
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 69
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum