Dérapage inflationniste : pour demain ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dérapage inflationniste : pour demain ?

Message  Laulau le Sam 30 Oct - 19:27



L’inflation est fort menaçante tant les politiques de « quantitative easing » (nouvelle forme de planche à billets) sont marquées un peu partout dans le monde et notamment aux USA ou la FED est très « active ». Et pourtant, l’activité économique ne repart pas tandis que la hausse des prix que ce genre de politique devrait engendrer ne saute pas aux yeux.

Nombreuses mauvaises nouvelles.

Le chômage.

Les chiffres du chômage viennent de sortir pour le mois de septembre.

Globalement on en retiendra une « catégorie A » (celle qui est « affichée » dans les médias) dont l’effectif reste stable tandis que les autres catégories de chômeurs voient leur effectif continuer de monter sans que le mouvement ne ralentisse.

On peut conclure, je pense, que le mouvement de précarisation de l’emploi continue.

Les matières premières.

La Chine a vraisemblablement décidé d’accroître sa part de la consommation des matières premières dans le monde : profitant notamment de ses investissement miniers et de sa situation de principal affineur de métaux, elle a réduit ses quotas d’exportation pour nombre d’entre eux, prétextant une consommation intérieure en forte croissance.

Il va sans doute en résulter des pénuries dans le reste du monde, ce qui entraînera une diminution des possibilités de production. Il est probable que le rythme de production industrielle, en France notamment, soit affecté négativement par ce phénomène.

Le secteur bancaire montrerait à nouveau des signes de faiblesse nécessitant une injection de liquidités.

Cependant, les taux courts en Europe continuent de monter laissant présager que chez nous, la banque centrale est en train de diminuer son soutient aux banques et autres établissements financiers mais pourtant, personne ne semble penser que c’est parce qu’ils en ont plus besoin…

L’inflation monétaire continue son œuvre mais ne relance pas l’économie.

Toute cette monnaie qui est injectée dans l’économie pourrait certes être investie dans un accroissement de l’activité économique, dans l’appareil productif, cependant, cette monnaie ne bénéficie qu’à quelques uns, l’essentiel de la population n’en bénéficiant pas pour consommer plus, cela implique qu’un investissement productif aurait toutes les chances d’être fait en pure perte.

Il en résulte que l’argent se déverse dans toute sorte de placement non productif : le foncier, les obligations, les métaux précieux…

la situation a pris des proportions telles qu’on a, tout récemment assisté à l’émission d’obligations à taux négatifs… (mais indexées sur l’indice des prix)

Et pourtant, les possesseurs de monnaie ne s’en débarrassent toujours pas…

Un scénario type « théorie du complot » :

A mon avis, le meilleur moyen de « régler » les problèmes de l’économie US est un dérapage violent mais bref des prix.

L’inflation aura l’avantage d’alléger le poids des dettes (devenues titanesques) sur l’économie.

L’avantage d’un dérapage violent et bref, étant, à mon avis, qu’il ne suscitera pas « d’opposition » : si l’inflation devait être larvée, une partie de la population s’opposerait aux politiques de quantitative easing, mais tant que celles ci n’ont pas d’effets visibles, quasiment personne ne s’en plaint. Cela implique que l’excès de monnaie qui doit engendrer l’inflation doit être « retenue » jusqu’à sa « libération » qui coïncidera avec la fin des politiques inflationnistes, de cette façon, lorsque l’inflation des prix se manifestera, le gouvernement sera en phase avec les nouvelles attentes de la partie inquiète de la population puisqu’il mettra en œuvre une politique de lutte contre l’inflation visant à mettre fin au « dérapage » afin que la déstabilisation de l’économie (et les dégâts qui vont avec) soit la plus brève possible.

Il est à mon avis tout à fait possible que de grands établissements financiers soient « complices » de cette tactique : en effet la monnaie injectée leur arrive droit dans les poches, c’est donc eux qui auraient la charge de la « retenir ». En échange, ils ont tout le temps qu’il leur faut pour se préparer au choc inflationniste qui leur est annoncé à l’avance, ce qui devrait leur permettre de gagner par leurs placements ce qu’ils perdront par la dévaluation de leurs actifs monétaires.

Le timing

L’affrontement géopolitique qui oppose essentiellement la Chine aux USA est en train de changer de forme : la Chine qui tentait de croître « discrètement », sans faire de vague, adopte une posture de plus en plus offensive.

Il devient donc de plus en plus urgent pour les USA de régler leurs « problèmes internes ».

Je ne serais donc pas surpris que la nouvelle vague de « quantitative easing » surprenne par son ampleur, ni même que l’inflation des prix ne la suive d’assez prêt. (juste d’assez loin pour que le lien ne saute pas trop aux yeux)

De plus, avec les politiques protectionnistes qui se multiplient et les restrictions chinoises à l’exportation de matières premières. les pressions baissières dont ont pu bénéficier, depuis bien longtemps, le prix des biens manufacturés vont disparaître en même temps que des pressions haussières supplémentaires vont apparaître.

Conclusion

Quelque puisse être la valeur de mon « scénario », les pressions haussières sur les prix vont très certainement se multiplier à court et moyen terme, il en résulte qu’un dérapage inflationniste violent se prépare.

La question qui reste ouverte est : quand ?

Un mois, un an… je ne sais pas, mais j’ai la conviction que cela approche



http://snipurl.com/1db1mc [furstfinance_wordpress_com]


Dernière édition par Laulau le Lun 1 Nov - 11:53, édité 1 fois
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Réf???

Message  borbo le Dim 31 Oct - 0:46

C'est de toi?
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum