Ça se passe près de chez nous

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ça se passe près de chez nous

Message  Biréli le Lun 29 Juin - 19:18

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/904746/2009/06/25/Crime-d-honneur-turc-en-Allemagne.dhtml

Crime d'honneur turc en Allemagne
Un Turc arrêté en Bavière (sud de l'Allemagne) a avoué avoir poignardé à mort sa fille de 15 ans qui refusait de se conformer au mode de vie qu'il cherchait à lui imposer, a appris jeudi l'AFP auprès de la police de Schweinfurt.

"Visions diamétralement opposées sur le mode de vie"
Les policiers, appelés au milieu de la nuit de mardi à mercredi par des membres d'une famille turque, avaient découvert l'adolescente qui avait reçu de nombreux coups de couteau et a succombé à ses blessures. Une patrouille avait arrêté peu après le père, un vendeur de kebab âgé de 45 ans.

L'homme a fait des aveux aux enquêteurs puis devant un magistrat, qui a demandé son incarcération. Selon les premiers éléments de l'enquête, le crime a pour origine "les tensions récurrentes" entre le père et sa fille, liée à des "visions diamétralement opposées sur le mode de vie" à mener, a indiqué la police.

L'autopsie a conclu à une mort par hémorragie due aux multiples coups de couteau portés. La jeune fille, scolarisée en classe de seconde, portait constamment le voile, selon des témoignages recueillis par le quotidien Bild paru jeudi.

Une cinquantaine de crimes d'honneur depuis 1996
Les meurtres s'apparentant à des "crimes d'honneur" ne sont pas rares en Allemagne, une cinquantaine ayant été recensés depuis 1996 par la police criminelle, essentiellement dans la communauté turque. Un Turc de 20 ans est notamment accusé d'avoir étranglé sa soeur en avril avec câble puis de l'avoir battue à mort parce qu'elle avait avortée.

L'Allemagne avait pris conscience avec effroi en 2005 de l'existence de tels crimes sur son sol avec le meurtre de Hatun Sürücü, une mère célibataire germano-kurde de 23 ans, abattue en pleine rue à Berlin par son frère alors mineur. Cette affaire avait provoqué un très vif émoi dans le pays et relancé le débat sur les ratés de l'intégration des étrangers en Allemagne. (belga/th)
25/06/09 17h21

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Contradiction

Message  borbo le Lun 29 Juin - 20:40

Nos pays se réveillent avec la gueule de bois. Après tant d'années à prôner, dans un mesianisme de bon aloi, le respect des cultures on se rend maintenant compte que cette tolérance, un tantinet empreinte de romantisme à deux balles, à ses limites.
Pourquoi pas l'anthropophagie dans les restos animistes de Saint Michel.
Je suis sûr qu'ils auraient un grand succès.
Le grand frisson garanti pour les bobos du Marais.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  Sylvie le Lun 29 Juin - 21:05

En Alace c'est une à deux fois dans l'année ! sans compter les bébés trouvés dans les poubelles ...........
avatar
Sylvie

Messages : 340
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 57
Localisation : Strasbourg

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Agression d'une enseignante par des élèves musulmans

Message  Biréli le Mar 30 Juin - 14:18

De pire en pire !!!!

http://www.bivouac-id.com/2009/06/20/video-christine-tasin-reagit-a-lagression-dune-enseignante-par-des-eleves-musulmans/

http://www.ripostelaique.com/Agression-d-une-enseignante.html

http://www.nouvelles-des-deux-rives.com/spip.php?article499

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  ecolo1 le Mar 30 Juin - 14:37

Et hier soir ces tarés de la 2 nous passaient la burqa, le nicab et tutti quanti en faisant la part belle à une "emburqaillée". Et pendant ce temps, on va faire des commissions, avec des sous commissions, des réunions, des débats, complètement hors du temps, puisque de toute façon, les tenants de cet intégrisme s'en foutent comme de l'an quarante !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  Biréli le Mar 30 Juin - 18:52

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20090630.OBS2576/burqa__alqaida_menace_la_france.html

ISLAM
Burqa : Al-Qaïda menace la France
NOUVELOBS.COM | 30.06.2009 | 17:16

"Hier c'était le hijab et aujourd'hui, c'est le niqab", a affirmé le dirigeant d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Cette branche d'Al-Qaïda menace de se venger après les propos de Nicolas Sarkozy. Le voile intégral n'est pas "bienvenu" en France, avait-il dit.

Al-Qaïda menace la France. Selon le centre américain SITE mardi 30 juin, la branche maghrébine de l'organisation terroriste a menacé de se venger après que le président Nicolas Sarkozy a déclaré que la burqa n'y était pas la bienvenue.
SITE se base sur des forums de djihadistes sur internet.
"Hier c'était le hijab et aujourd'hui, c'est le niqab", a affirmé le dirigeant d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) Abou Moussab Abdoul Wadoud.
"Nous nous vengerons de la France et de ses intérêts par tous les moyens à notre disposition, pour l'honneur de nos filles et de nos sœurs", a-t-il ajouté.
La burqa, appelée aussi niqab, couvre complètement la tête, le visage et le corps tandis que le hijab recouvre seulement la tête.

Le foulard interdit à l'école
Nicolas Sarkozy a affirmé "solennellement" le 22 juin que la burqa n'était "pas la bienvenue" en France. Le voile intégral "n'est pas un signe religieux, c'est un signe d'asservissement, c'est un signe d'abaissement" de la femme, a-t-il lancé.
Une mission parlementaire a été chargée d'enquêter pendant six mois sur le port de la burqa.
La France est le seul pays d'Europe à avoir interdit par la loi, en 2004, le port du foulard islamique (qui ne recouvre que la tête) à l'école, après un débat passionnel. Il s'était alors agi d'interdire "les signes religieux ostentatoires" dans les établissements scolaires.

(Nouvelobs.com)

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  ecolo1 le Mar 30 Juin - 19:18

Je vais peut-être me faire écharper, mais je suis contre tout ce qui peut cacher le visage (vous appelez ça comme vous voulez) en public. C'est irrespectueux vis à vis des autres.
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  Biréli le Mar 30 Juin - 19:32

ecolo1 a écrit:Je vais peut-être me faire écharper, mais je suis contre tout ce qui peut cacher le visage.
Pas mal le jeu de mot. C'était volontaire ?

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  ecolo1 le Mer 1 Juil - 11:11

Biréli a écrit:
ecolo1 a écrit:Je vais peut-être me faire écharper, mais je suis contre tout ce qui peut cacher le visage.
Pas mal le jeu de mot. C'était volontaire ?

Non, à ma grande honte ! lol!
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  Biréli le Mer 1 Juil - 19:24

http://www.ladepeche.fr/article/2009/06/30/631929-Violence-gratuite-contre-un-ancien-joueur-du-TFC.html

Violence gratuite contre un ancien joueur du TFC
Violences. L'ancien footballeur du TFC a été victime d'une agression vendredi dernier alors qu'il rentrait chez lui.

Sur le terrain, dans son rôle de milieu, Jacky Paillard n'était pas du genre à se dégonfler. À 47 ans, l'ex joueur pro qui a définitivement posé ses valises à Toulouse après dix-sept ans de football professionnel (dont six ans au TFC) gère un restaurant dans le centre de la Ville rose. Un établissement qui tourne sans lui pour l'instant. Cloué à la maison après une mauvaise rencontre, l'ancien pro fulmine contre cette violence « gratuite » et l'absence de réaction de « nombreux témoins ».

Que vous est-il arrivé vendredi ?

Vers 17 h 30, je rentrais à la maison avec mon épouse sur mon scooter. Place Pinel, un gars était arrêté au milieu de la rue et discutait sur le trottoir. Ça klaxonnait ferme. Le cirque a duré une bonne minute. Puis le conducteur a repris sa voiture, a fait 100 mètres et il a de nouveau stoppé et coincé la circulation pour discuter…

Qu'avez-vous fait ?

J'ai réussi à me faufiler sur mon deux-roues et quand je suis passé au niveau de la voiture, j'ai gueulé que ce n'était pas normal de bloquer comme ça…

Jacky Paillard : « Ils auraient pu me tuer sur place »

Et après ?

Je me suis fait insulter comme jamais. Du délire. Je n'ai jamais aimé ça. Encore moins quand les insultes proviennent de gamins de 20 ans. J'ai arrêté le scooter pour m'expliquer. Tout de suite, c'est parti… J'ai pris un coup-de-poing en pleine face. J'ai répondu en donnant des coups avec mon casque. Un autre est arrivé par le côté et m'a frappé avec une antenne de voiture ! Cela a duré longtemps. Au bout d'un moment une femme a hurlé que les flics arrivaient. Les deux gars sont partis.

Comment allez-vous aujourd'hui ?

J'ai passé 4 heures aux urgences de Rangueil vendredi soir. Ils m'ont posé cinq points de suture à la lèvre plus désinfectée les plaies. Le légiste m'a donné trois jours d'incapacité temporaire de travail. Je ne suis pas allé bosser. Tout ça m'a quand même remué.

On vous sent en colère…

Des conneries, à 15 ans, à 20 ans, j'en ai fait. Jamais je n'aurais osé insulter quelqu'un de 20 ans de plus que moi comme cela s'est produit vendredi. Et cette violence, cette haine… Je n'aurais pas eu mon casque, ils me tuaient sur place. C'est ahurissant. Et puis cela a duré bien 5 minutes et personnes, absolument personne, n'a bougé.

Vous parlez des témoins ?

Bien sûr. Les gens qui klaxonnaient un peu plus tôt et qui, comme moi, étaient agacés par le sans-gêne de ces types.

C'est anormal. Tout le monde me dit que je n'aurais pas dû répondre mais à force de ne jamais réagir, plus personne ne respecte les règles les plus élémentaires de savoir-vivre. Pour moi c'est insupportable, comme l'absence de réaction de tous les témoins. Comme je leur ai dit après, si la France c'est ça, il faut que l'on s'inquiète. Sérieusement. »
--------------------------------------------------------------------------------
Plainte et enquête en cours
Une fois soigné, Jacky Paillard est allé officiellement déposer plainte samedi au commissariat. Et hier matin, il a sacrifié à la visite obligatoire chez le médecin légiste pour « évaluer » l'importance de ses blessures. « Avec l'utilisation de l'antenne, j'ai des plaies de cinglages de 15, 18 et 20 centimètres… » détaille l'ancien joueur du TFC. Maintenant, il attend que la police « fasse son travail ». « Ces deux garçons doivent être identifiés et retrouvés. Cette agression ne doit pas rester sans réponse. Leur comportement a été inadmissible et pas très courageux puisqu'ils étaient deux à me taper dessus. Ils doivent rendre des comptes. J'espère que les témoins permettront aux policiers de remonter leur piste ».

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  ecolo1 le Jeu 2 Juil - 2:31

Ça fout les jetons ce genre de comportement ! Mon épouse qui n'hésite pas à répondre aux insultes me fout la frousse. J'ai toujours peur qu'elle ouvre la vitre ou la portière en bagnole.Ça m'est arrivé une fois de me faire arrêter en bagnole en rentrant de réunion ! j'ai entrouvert la vitre, et je les ai prévenus (z'étaient deux) : vous vous tirez de devant sinon je vous passe dessus" et enclenché la première à fond ! Ils se sont cassés vite fait ! Mais j'en menais pas large !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  mada le Jeu 2 Juil - 7:31

Les français se réveillent avec la gueule de bois parce qu'ils le veulent bien au sujet de la condition des filles de Culture musulmane. Il faut cesser de parler de religion, car celle dont on nous parle n'est jamais qu'une interprétation de quelques barbus qui se sont accaparés le pouvoir et la prise en main des esprits, ceci depuis plusieurs siècles.
Dès les premières années 90, pratiquement toutes les associations qui s'occupaient des femmes immigrées ont prévenu la préfecture, la CAF et autres structures pour avertir, pour dire ce qui se passait sur le terrain.
La multiplication des foulards sur la tête des filles dans des quartiers où il y en avaient pas était directement relié aux imams qui s'installaient dans les quartiers populaires. Filles battues par le père et les grands frères parce qu'elles refusaient de porter le voile ou de se marier avec un pépé de 40 ou 50 ans (pour une jeune de 16-18 ans) ne trouvaient plus de place dans les foyers pour femmes battues.
Cette histoire de voile ou de bourqa détourne du vrai problème qui est à mon avis d'abord un problème économique. Si ces jeunes avaient les moyens de claquer la porte pour aller s'installer ailleurs, elles ne subiraient pas ce qu'elles subissent. Mais sans travail, pas de logement, etc...

Les jeunes françaises de souche n'ont pas, heureusement pour la plus grande majorité, à subir les impératifs d'une tradition machiste mais elles sont confrontées aux mêmes difficultés devant l'emploi, le logement, la formation, etc...
Un détail qui aujourd'hui prend toute son importance. Sous Giscard d'Estaing, l'état préférait voir les salariés de religion musulmane remplir des mosquées que d'aller gonfler les effectifs des syndicats. Cela ne date pas d'hier mais les résultats sont là; on construit des mosquées qui se remplissaent et les effectifs syndicaux sont plutôt minces.
Sarko ne fait que poursuivre une politique qui agit dans le silence et qui tient un bruyant discours sur la laïcité et tout le touintouin.

Il est vrai que pendant que l'on occupe les gens avec des problèmes mineurs qui ne sont que les "effets" d'une politique et non "les causes", Sarko et sa fine équipe continue sa casse sociale.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  Biréli le Jeu 2 Juil - 9:11

mada a écrit:Cette histoire de voile ou de bourqa détourne du vrai problème qui est à mon avis d'abord un problème économique. Si ces jeunes avaient les moyens de claquer la porte pour aller s'installer ailleurs, elles ne subiraient pas ce qu'elles subissent.
Je crois savoir qu'en Arabie saoudite ou à Dubaï par exemple le niveau de vie de la population est plutôt élevé, non ? Et pourtant les femmes sont voilées.

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

M.Jackson

Message  borbo le Jeu 2 Juil - 11:41

Mada, il parait que M.Jackson a été tué par la CIA pour détourner l'opinion des vrais problèmes.
Encore une affaire politique et économique.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ça sera dur, Borbo

Message  Laulau le Jeu 2 Juil - 12:30

borbo a écrit:Mada, il parait que M.Jackson a été tué par la CIA pour détourner l'opinion des vrais problèmes.
Encore une affaire politique et économique.

Détourner l'opinion américaine de ses problèmes ça risque d'être très difficile dans les mois qui viennent, ça commence à sentir vraiment le roussi.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  Biréli le Jeu 2 Juil - 13:03

Laulau a écrit:Détourner l'opinion américaine de ses problèmes ça risque d'être très difficile dans les mois qui viennent, ça commence à sentir vraiment le roussi.[/b]
Euh, m'semble que Borbo faisait de l'humour en répondant à Mada. mais peut-être me trompé-je (d'éléphant)...

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  Laulau le Jeu 2 Juil - 14:37

Biréli a écrit:Euh, m'semble que Borbo faisait de l'humour en répondant à Mada. mais peut-être me trompé-je (d'éléphant)...

Je n'en doute pas, le gouvernement américain a le feu aux miches et a autre chose à f.. que de trucider ce "mal blanchi" (expression raciste, je sais, mais qui va si bien à feu M. Jackson).
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  mada le Jeu 2 Juil - 14:38

Biréli a écrit:
Laulau a écrit:Détourner l'opinion américaine de ses problèmes ça risque d'être très difficile dans les mois qui viennent, ça commence à sentir vraiment le roussi.[/b]
Euh, m'semble que Borbo faisait de l'humour en répondant à Mada. mais peut-être me trompé-je (d'éléphant)...

Qui ne connait pas la mentalité étatsunienne ne peut comprendre que des gens qui ont été éjectés de leur logement, qui n'ont plus de boulot et des dettes pardessus la tête mettent très fièrement le drapeau étatsunien sur leur caravane parmi des centaines d'autres caravanes.
Une société qui met les citoyens dans la merde jusqu'au cou mais fier d'y appartenir. Si ce n'est pas du conditionnement, qu'est-ce que c'est???

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  Laulau le Jeu 2 Juil - 14:42

mada a écrit:

Qui ne connait pas la mentalité étatsunienne ne peut comprendre que des gens qui ont été éjectés de leur logement, qui n'ont plus de boulot et des dettes pardessus la tête mettent très fièrement le drapeau état sunien sur leur caravane parmi des centaines d'autres caravanes.
Une société qui met les citoyens dans la merde jusqu'au cou mais fier d'y appartenir. Si ce n'est pas du conditionnement, qu'est-ce que c'est???

mada

C'est très juste. Un mélange de conditionnement nationalise et religieux. Mais méfiance, l'histoire a montré que ce peut être un mélange détonnant en cas de crise.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pays-Bas

Message  Biréli le Sam 4 Juil - 14:22

http://www.liberation.fr/monde/0101577385-a-gouda-la-tentation-nationaliste-contre-les-jeunes-marocains

A Gouda, la tentation nationaliste contre les jeunes «Marocains»
Pays-Bas. Poussée sécuritaire sur fond d’agressions à répétition et d’intégration.

Gouda, petite ville de 100 000 habitants du centre des Pays-Bas, était connue jusqu’ici pour son fromage. Elle l’est aussi, depuis quelques mois, pour son «problème marocain». Face à la délinquance des jeunes d’origine marocaine, la municipalité a décidé, à la mi-juin, de dresser une liste de 650 récidivistes, vandales et cambrioleurs, sur laquelle figurent beaucoup de jeunes de moins de 12 ans, que la police de Gouda voudrait voir traduits en justice. Ce que les autorités refusent de faire. «Un enfant de moins de 12 ans ne voit pas les conséquences à long terme de ses actes», rappelle Hirsch Ballin, le ministre de la Justice.

Les projecteurs sont braqués depuis l’automne sur Oosterwei, concentré d’un malaise national. Ce quartier de Gouda ne compte pas plus de 2 000 habitants, à 63 % issus de l’immigration. Ses quelques rues proprettes alignent des immeubles de trois étages en briques rouges, avec balcons hérissés d’antennes paraboliques. Surnommé le «Petit Maroc», Oosterwei est peuplé pour moitié de Marocains, pour la plupart des paysans du Rif venus dans les années 60 pour travailler dans les usines textile.

Fléchette. Tout a commencé en septembre, avec une grève des chauffeurs de bus qui ont refusé de desservir le quartier, après y avoir été agressés à sept reprises en deux mois. Wim Cornelis, le maire travailliste, a d’abord dédramatisé, puis, après l’agression d’une équipe de télé, a demandé aux médias de ne plus aller à Oosterwei pour ne pas «provoquer» les jeunes.

En octobre, un policier en civil a reçu un coup de couteau dans les fesses, et une Néerlandaise de 34 ans une fléchette en plein visage. Un groupe d’enfants de 8 à 12 ans l’a attaquée alors qu’elle distribuait des prospectus. La femme n’a pas réussi à porter plainte : la police ne lui a pas accordé la moindre attention. Ulcérés, ses voisins se sont rendus au commissariat pour faire état de leur calvaire quotidien. «Ici, les enfants marchent sur les voitures, jettent des tomates et des œufs sur nos fenêtres, nous insultent dans la rue», témoigne une boulangère.

En novembre, l’Université populaire de Gouda, qui donne des cours du soir, a quitté le quartier. «Après plus de 50 effractions, j’en ai eu plus que marre de remplacer les fenêtres et de porter plainte», raconte Cokky van Leersum-Scheer, son directeur. Le même mois, trois jeunes de 14 et 15 ans ont été arrêtés pour avoir tenté de mettre le feu à une église de Gouda. Le maire a demandé 10 millions d’euros pour résoudre les problèmes de sa ville, sans annoncer de plan précis. Aux Pays-Bas, 20 % des «allochtones» marocains sont au chômage, cinq fois plus que les Néerlandais «de souche». Beaucoup quittent l’école très tôt, attirés par l’exemple donné par des aînés, impliqués notamment dans le trafic de drogue.

Renfort. Les sanctions n’ont pas l’effet escompté. Hans Spekman, député travailliste, a fait sensation en proposant à Gouda les mêmes mesures que la droite populiste : «Si vous donnez une amende ou un avertissement à ces jeunes, ils vous riront au nez. Une peine de prison leur donne un plus grand statut. Il faut les humilier en public, les contraindre à servir des peines de service communautaire en tenue de prisonnier, sous les yeux de leur communauté.» Un sommet spécial s’est tenu en janvier sur la criminalité des jeunes marocains, entre plusieurs ministres et les maires de quatre villes moyennes, Gouda, Ede, Eindhoven et Nimègue. Aucune proposition concrète n’en est sortie, hormis l’envoi de six inspecteurs en renfort à Gouda.

Les polémiques se poursuivent. Les libéraux et la droite populiste demandent d’envoyer les fauteurs de trouble dans leur pays d’origine - même s’ils sont nés aux Pays-Bas et sont Néerlandais. Après avoir passé deux ans dans les rues de Slotervaart, un quartier marocain d’Amsterdam, Paul Andersson Toussaint, un journaliste du quotidien de centre-gauche NRC Handelsblad, a publié fin mai un livre dans lequel il explique que les Marocains des Pays-Bas sont rétifs à toute intégration (1). «Dans cette communauté, ceux qui étudient et qui s’en sortent sont perçus comme des traîtres, affirme l’auteur. En tant qu’homme blanc, je suis insulté au moins deux fois par semaine par des gens qui ont la haine à Amsterdam.»

«Droit chemin». Problème marocain, problème néerlandais ? «Je ne veux pas que mes enfants se fassent traiter de Marocains jusqu’au prochain siècle», proteste Jamal Jaadan, 33 ans. Ce commerçant de Weesp, un faubourg d’Amsterdam, dévalisé plusieurs fois sans que la police ait réagi, fait partie de ceux qui préconisent la méthode dure contre les criminels. «Trente jeunes terrorisent Weesp, mais les politiciens de la génération Flower Power pensent qu’on peut les faire retourner dans le droit chemin avec une petite tape dans le dos !» Vue des Pays-Bas, la France passerait presque pour un modèle d’intégration. Le malaise, qui révèle l’impuissance des politiques, n’en finit pas de faire le lit de la droite populiste.

(1) Secrétaire d’Etat ou récidiviste, la voie étroite des Marocains des Pays-Bas

Biréli

Messages : 956
Date d'inscription : 07/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Banlieues

Message  trami le Mar 7 Juil - 9:51

Bonjour ,
Mais c'est pareil partout où sont concentrés des gens issus de l'immigration !
Il faut reconnaître que les états d'accueil ne font pas grand 'chose pour leur assimilation !
En retour ils nous renvoient un fort sentiment raciste contre le pays d'accueil !
Il est exact et constant que ce sont quelques individus (que la police et la justice n'inquiète pas -et qui devraient être sévèrement punis -y compris d'une déchéance de la nationalité et interdiction de séjour) qui créent des problèmes ,et dont les traditionnalistes se servent comme socle pour développer le sentiment de rejet de la nation d'accueil !
Dès que l'on fait ce constat,tous les angélistes de gauche se lèvent comme un seul homme ,alors qu'il s'agit d'une abdication dela personnalité de notre peuple !
Je me fous comme d'une guigne que quiconque soit étranger,s'il est assimilé et se comporte selon nos lois et usages!
Quand osera-t-on leur dire que rien n'est acquis dans ce pays sans le moindre effort ,et que les manquemùents aux devoirs de citoyens sont sévèrement punis !
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 86
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  ecolo1 le Mar 7 Juil - 20:49

On osera, ou plutot les gouvernements oseront quand ils ne feront plus de clientélisme. L'angélisme de gauche, c'est de l'histoire ancienne, c'est de l'électoralisme au niveau de nos élites. Même la droite s'y colle, y a qu'à voir le nain qui voulait nettoyer les cités au karcher, il a fait quoi, le contraire, les seules personnes qui pouvaient être utiles, il les a virées. Et aujourd'hui, il fait faire régner "l'ordre" par les caïds du coin, à qui la police fout une paix royale !
avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  ecolo1 le Jeu 3 Sep - 13:00

mada a écrit:Les français se réveillent avec la gueule de bois parce qu'ils le veulent bien au sujet de la condition des filles de Culture musulmane. Il faut cesser de parler de religion, car celle dont on nous parle n'est jamais qu'une interprétation de quelques barbus qui se sont accaparés le pouvoir et la prise en main des esprits, ceci depuis plusieurs siècles.
Dès les premières années 90, pratiquement toutes les associations qui s'occupaient des femmes immigrées ont prévenu la préfecture, la CAF et autres structures pour avertir, pour dire ce qui se passait sur le terrain.
La multiplication des foulards sur la tête des filles dans des quartiers où il y en avaient pas était directement relié aux imams qui s'installaient dans les quartiers populaires. Filles battues par le père et les grands frères parce qu'elles refusaient de porter le voile ou de se marier avec un pépé de 40 ou 50 ans (pour une jeune de 16-18 ans) ne trouvaient plus de place dans les foyers pour femmes battues.
Cette histoire de voile ou de bourqa détourne du vrai problème qui est à mon avis d'abord un problème économique. Si ces jeunes avaient les moyens de claquer la porte pour aller s'installer ailleurs, elles ne subiraient pas ce qu'elles subissent. Mais sans travail, pas de logement, etc...

Les jeunes françaises de souche n'ont pas, heureusement pour la plus grande majorité, à subir les impératifs d'une tradition machiste mais elles sont confrontées aux mêmes difficultés devant l'emploi, le logement, la formation, etc...
Un détail qui aujourd'hui prend toute son importance. Sous Giscard d'Estaing, l'état préférait voir les salariés de religion musulmane remplir des mosquées que d'aller gonfler les effectifs des syndicats. Cela ne date pas d'hier mais les résultats sont là; on construit des mosquées qui se remplissaent et les effectifs syndicaux sont plutôt minces.
Sarko ne fait que poursuivre une politique qui agit dans le silence et qui tient un bruyant discours sur la laïcité et tout le touintouin.

Il est vrai que pendant que l'on occupe les gens avec des problèmes mineurs qui ne sont que les "effets" d'une politique et non "les causes", Sarko et sa fine équipe continue sa casse sociale.

mada


A lire absolument

avatar
ecolo1

Messages : 556
Date d'inscription : 02/11/2007
Localisation : région parisienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  mada le Ven 4 Sep - 14:58

ecolo1 a écrit:
A lire absolument


L'école (publique ou privée le résultat est identique) n'étant plus un des piliers de la "République" et de la laïcité mais un service pour des clients de toutes confessions, que restera t-il à l'individu isolé-e lorsque le vivre ensemble aura complètement éclaté?

Suggestions: le fric, la compétitivité, la concurrence, la consommation, les promenades dans les hypermarchés ou dans les champs d'O G M, les jeux, la musique anglosaxonne, le sport, les spectacles qui drainent des milliers de jeunes fauchés, etc..., etc..., etc..., la chasse au trésor ( c'est à dire la chasse à l'emploi)

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dit autrement

Message  borbo le Sam 5 Sep - 10:28

[/quote]

Ceci ressemble furieusement à la phrase : "La France tu l'aimes ou tu la quittes" mais en des termes plus littéraires et de façon moins lapidaire et puis c'est Madame Badinter qui le dit.
Mais elle a raison de le dire aussi.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ça se passe près de chez nous

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum