C dans l'air ... de pipeau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C dans l'air ... de pipeau

Message  Laulau le Mer 23 Jan - 20:41

Un message très intéressant trouvé ce soir sur un site boursier:




Comme beaucoup de résidents hors-métropole, je regarde "C dans l'air"

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_article=145&date=2008-01-22

sur le web avec quelques heures de retard, ce qui fait qu'il m'est
systématiquement impossible d'intervenir dans le débat par SMS ou
e-mail. Hors, l'émission de ce soir m'a totalement révulsé par la
grossièreté des mensonges qui y furent colportés par des intervenants
réduits à l'infantilisme ... En gros, on attaque des problèmes
difficiles (voire très subtils) avec le vocabulaire et le niveau de
raisonnement d'un élève de CM2. Hors, cette facon de faire typiquement
francaise (vaguement importé de FOX News) est vouée à l'échec (comme
l'expliquent très bien les philosophes classiques, un langage pauvre
limite la pensée car la pensée a besoin du langage pour etre formulée).
Reprenons quelques idées colportées par cette émission:

La crise boursière d'hier est due à la panique: c'est violemment faux.
La crise d'hier s'inscrit dans un long trend baissier qui a démarré fin
décembre en Europe, il y a plusieurs mois en Asie (oui, vous avez bien
lu, les bourses asiatiques vont mal, et meme plus mal que les notres!)
et depuis presque 6 mois aux USA ou à part le Nasdaq, les indices ont
fait du sur-place en 2007. Nous avons un effritement prolongé du CAC 40
depuis le 1er janvier 2008, et bien pire sur les petites
capitalisations. Dans un contexte pareil, qui ose encore parler de
panique subite sortie de nulle part ? Qui croirait que des
gestionnaires de portefeuilles pesant des millions de dollars
paniqueraient comme Mme Michu avec son PEA à €2000 ? Non, la baisse
commencée en janvier 2008 est une mise à prix du marché concertée entre
des acteurs majeurs sur la base d'une récession américaine qui
entrainera le monde entier peu à peu et diagnostiquée par une baisse de
la consommation due (en partie) aux problèmes du marché du crédit. Donc
bien retenir: pour espérer comprendre un phénomène, il faut éviter de
le réduire aux excès émotionnels de Mme Michu ...

Les pays émergents vont nous sortir de là: ben voyons. Et après, les
petits hommes verts vont racheter les dettes subprime par CDOs entiers!
Ou bien on les retraitera avec les déchets nucléaires. Soyons sérieux 2
minutes: ces pays sont structurellement faibles, un marché intérieur
embryonnaire, une croissance dopée à la corruption et aux backchichs
accordés aux ex-membres du Parti, des territoires immenses sans voies
de communication, et des bulles boursières alimentées par des petits
porteurs qui empruntent pour espérer toucher le jackpot ... Et
peut-etre vos grand-parents se souviendront que la dernière fois ou
beaucoup de gens peu fortunés ont emprunté pour jouer en Bourse,
c'était aux USA dans les années 20. Donc 2ème chose à retenir: la crise
de 1929 va revenir, mais cette fois en Asie. Marc Fiorentino l'explique
surement mieux que moi ...

http://dailymotion.alice.it/relevance/search/bourse/video/x3zjk9_2008-lannee-du-krach-chinois_business

Le CAC 40 n'est pas cher: ou l'art de faire du calcul niveau CM1 pour
évaluer des multinationales. Les prévisions de croissance sont faites
sur des prévisions de consommation domestique. Or, la consommation
domestique est dopée au crédit (rappelons que la population en France
est endettée entre 60% et 70%), et vu les gros embètements qui règnent
sur ce marché (voir les CBMX sur markit.com),

http://markit.com/information/home.html

vous déduirez sans problèmes que toutes les jolies prévisions n'ont
aucune chance de se réaliser. Et donc la 3ème chose à retenir: la
correction boursière depuis début 2008 consiste à réaligner les cours
de Bourse sur des prévisions de bénéfices plus réalistes. On s'est déjà
beaucoup éloignés des bouffées de panique de Mme Michu, mais ce n'est
pas fini!

La Federal Reserve va sauver le système financier: et comment
ferait-elle ? C'est généralement une question que les intervenants TV
passent sous silence comme si il fallait etre un débile profond pour se
la poser. Or, en réalité que peut-elle faire ? Pratiquement rien. La
FED, la BCE ou toute autre Banque Centrale ne controle que l'afflux de
liquidités à court terme dans les circuits monétaires. En général,
quand les taux directeurs sont bas, les taux commerciaux le sont aussi.
Et c'est ainsi que les crises de liquidité (ou crises de confiance)
sont jugulées. Sauf que maintenant, on a une crise de solvabilité: les
grandes banques d'affaires US, l'Union des Banques Suisses ou IKB
outre-Rhin n'ont plus rien en trésorerie, parce qu'elles se sont
positionnées sur des dérivés de crédit qui se sont révélés illiquides
(ce sont des level 3 assets)

http://tropicalbear.over-blog.com/article-13674835.html

et qui désormais ne valent plus rien. Comme le PEA de Mme Michu le
lendemain du krach internet. Donc 4ème chose à bien comprendre: les
banques centrales ne peuvent pas re-solvabiliser des pertes graves.
Elles peuvent par contre démolir le niveau de la devise (l'once d'or
valait $35 en 1971, $900 en 2008) et laminer ainsi l'épargne de leurs
concitoyens ...

La crise subprime couterait l'équivalent des pertes immobilières: alors
là, tous les lecteurs du Blog Finance savent par coeur que les dérivés
de crédit (CDOs, CDS ...) représentent un marché qui se chiffre en
milliers de milliards de dollars. On n'approfondit pas le sujet.
La Bourse, c'est pour du long terme: vous connaissez tous l'adage bien
connu, "un investissement à long terme, c'est un à court terme qui a
mal tourné"...

Ce que je trouve particulièrement scandaleux, c'est que pendant que
tous ces charlatans s'ébrouent en direct sur leurs inepties infantiles,
personne n'explique aux "petits porteurs" (on pourrait parler aussi
éventuellement de personnes agées ayant de l'épargne en SICAV) comment
couvrir efficacement un portefeuille à l'aide de produits à la baisse
efficaces et accessibles au plus grand nombre ... Et bien entendu,
l'argument sur la rémunération du livret A qui financent les HLM de
banlieue, ... passons, cela vaut mieux!

Par Laurent Gosse le 23 janvier 2008

J'ai vu l'émission, c'était affligeant de c...ie.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C dans l'air ... de pipeau

Message  mada le Mer 23 Jan - 22:53

Après, la droite et la droite droite vont venir m'expliquer que nous sommes dans un pays de liberté. Un pays qui arnaque la population la moins aisée via la bourse ou tout autres produits bancaires, ça s'appelle comment?

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C dans l'air ... de pipeau

Message  borbo le Jeu 24 Jan - 12:08

[quote="Laulau"]Un message très intéressant trouvé ce soir sur un site boursier:




... un langage pauvre limite la pensée car la pensée a besoin du langage pour etre formulée).

D'autres ont dit on ne pense que ce que l'on peut.

La crise d'hier s'inscrit dans un long trend baissier qui a démarré fin
décembre en Europe, il y a plusieurs mois en Asie (oui, vous avez bien lu, les bourses asiatiques vont mal, et meme plus mal que les notres!)

Ce Monsieur devrait aussi savoir que les bourses asiatiques ont connu une hausse sans commune mesure avec les bourses occidentales (véritable bulle financière à la 2000).
Les corrections actuelles sont à la mesure des hausses.
En France le début de la baisse date de l'été 2007, le seisme actuel a été précédé de signes avant-coureurs avec la révélation des subprimes.

Les pays émergents vont nous sortir de là: ben voyons. ... ces pays sont structurellement faibles, un marché intérieur embryonnaire, une croissance dopée à la corruption et aux backchichs accordés aux ex-membres du Parti, des territoires immenses sans voies de communication, et des bulles boursières alimentées par des petits
porteurs qui empruntent pour espérer toucher le jackpot ... Et
peut-etre vos grand-parents se souviendront que la dernière fois ou
beaucoup de gens peu fortunés ont emprunté pour jouer en Bourse,
c'était aux USA dans les années 20. Donc 2ème chose à retenir: la crise
de 1929 va revenir, mais cette fois en Asie. Marc Fiorentino l'explique
surement mieux que moi ...

On ne peut pas dire à la fois que les marchés asiatiques c'est peanut et en même temps dire qu'ils vont entraîner dans leur chûte la planète entière.
Aujourd'hui la Chine pèse comme l'Allemagne et même si dans un cas c'est 70Mh et dans l'autre 1,3Mdh cela commence à compter.
Mais je suis assez d'accord pour dire que le danger vient de l'Asie avec des risques de surproduction façon 29.

Le CAC 40 n'est pas cher: ou l'art de faire du calcul niveau CM1 pour
évaluer des multinationales. Les prévisions de croissance sont faites
sur des prévisions de consommation domestique. Or, la consommation
domestique est dopée au crédit (rappelons que la population en France
est endettée entre 60% et 70%), et vu les gros embètements qui règnent sur ce marché.


C'est vrai aux USA depuis toujours, moins vrai en Europe.

vous déduirez sans problèmes que toutes les jolies prévisions n'ont
aucune chance de se réaliser. Et donc la 3ème chose à retenir: la
correction boursière depuis début 2008 consiste à réaligner les cours
de Bourse sur des prévisions de bénéfices plus réalistes. On s'est déjà
beaucoup éloignés des bouffées de panique de Mme Michu, mais ce n'est
pas fini!


Là je suis moins d'accord, car la valeur des entreprises n'est pas surévaluée et l'a jamais été depuis 2000.
Elle l'est encore moins après le Krach actuel. Si la crise financière ne modifie pas les perspectives des entreprises, les rendements deviendront attrayants et cela devrait suffire à redresser leurs cours.
Et il est bien connu que jamais les prévisions ne se réalisent.
Pas plus celles de ce Monsieur Gosse que celles des experts.

La Federal Reserve va sauver le système financier: et comment
ferait-elle ? C'est généralement une question que les intervenants TV
passent sous silence comme si il fallait etre un débile profond pour se
la poser. Or, en réalité que peut-elle faire ? Pratiquement rien. La
FED, la BCE ou toute autre Banque Centrale ne controle que l'afflux de
liquidités à court terme dans les circuits monétaires. En général,
quand les taux directeurs sont bas, les taux commerciaux le sont aussi.
Et c'est ainsi que les crises de liquidité (ou crises de confiance)
sont jugulées. Sauf que maintenant, on a une crise de solvabilité: les
grandes banques d'affaires US, l'Union des Banques Suisses ou IKB
outre-Rhin n'ont plus rien en trésorerie, parce qu'elles se sont
positionnées sur des dérivés de crédit qui se sont révélés illiquides.


Totalement vrai, les mesures actuelles de la FED n'ont pour seul objectif que de permettre de prolonger de quelques mois les déséquilibres fondamentaux des finances américaines.
Ce n'est donc pas un remède mais une emplâtre sur une jambe de bois.

La crise subprime couterait l'équivalent des pertes immobilières: alors
là, tous les lecteurs du Blog Finance savent par coeur que les dérivés
de crédit (CDOs, CDS ...) représentent un marché qui se chiffre en
milliers de milliards de dollars. On n'approfondit pas le sujet.
La Bourse, c'est pour du long terme: vous connaissez tous l'adage bien
connu, "un investissement à long terme, c'est un à court terme qui a
mal tourné"...


Vrai.
Actuellement le CAC est à la hauteur de ce qu'il était en 1999, c'est donc du long terme. Sans compter que certaines valeurs industrielles (Alcatel, Thomson, Eurotunnel, Eurodisney...) sont au niveau de ce qu'elles étaient il y a 20 ans. Il est donc faux de dire que le long terme sauve l'épargne car elle est rarement placé sur l'indice du CAC mais sur des valeurs spécifiques et rarement les bonnes.


Ce que je trouve particulièrement scandaleux, c'est que pendant que
tous ces charlatans s'ébrouent en direct sur leurs inepties infantiles,
personne n'explique aux "petits porteurs" (on pourrait parler aussi
éventuellement de personnes agées ayant de l'épargne en SICAV) comment
couvrir efficacement un portefeuille à l'aide de produits à la baisse
efficaces et accessibles au plus grand nombre ... Et bien entendu,
l'argument sur la rémunération du livret A qui financent les HLM de
banlieue, ... passons, cela vaut mieux!

Vrai. Il est certain que des particuliers ayant choisi l'option d'un simple Livret d'Epargne Logement à la fin des années 90 auraient fait de meilleures affaires qu'à la bourse.
Ce qu'il faut savoir aussi c'est que la Bourse française est totalement inféodée au système boursier anglo-saxon, les fonds étrangers (fonds de pensions américains notamment) détenant la moitié des actifs boursiers français.
La Bourse de Paris est donc totalement tributaire de l' étranger.
Il suffitd e voir la coïncidence parfaite entre le CAC et le DJ.

Mais on ne peut pas à la fois dire que ces fonds s'engraissent sur le dos des actions et payent la retraîte des américains et dire en même temps que c'est un bon moyen de ruiner l'épargnant Français si d'aventure il s'engageait dans ce type de retraite.
On est capitaliste ou on ne l'est pas.
Il faut rester cohérent.

Au final, intervention intéressante pour moi.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C dans l'air ... de pipeau

Message  Pitaland le Jeu 24 Jan - 13:21

Laulau a écrit:Un message très intéressant trouvé ce soir sur un site boursier:
..................
[b]J'ai vu l'émission, c'était affligeant de c...ie.
Globalement d'accord.
Cependant, à chaque fois que ce type de phénomène se produit, il est accentué par la panique ou l'euphorie, plus ou moins provisoirement.
La Bourse n'est que le reflet partiel d'une économie ou plutôt de plusieurs économies, mais aussi un lieu de pur spéculation, spéculation bancaire et spéculation des porteurs d'actions.
Il se trouve qu'en ce moment les 3 caractéristiques sont touchées à peu près simultanément.
La surchauffe de l'économie chinoise n'a rien à voir avec les subprimes ricaines, qui n'ont rien à voir avec la spéculation dollar-euro, qui n'a rien à voir avec la prise des gros bénéfices dans les multinationales.
La conjugaison de ces facteurs a déclenché le mouvement.
Les "experts" présents à C dans l'air, sont en réalité payés par les banques et les organismes financiers. Ils ont intérêt à calmer le jeu en endormant "Mme Michu", ils ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont assis.
Yves Calvi, une fois de plus, gobe sans broncher les âneries proférées par les invités.
Cela dit, un point important où ils n'ont pas dit de conneries, une crise boursière aujourd'hui n'aurait pas les mêmes conséquences que celle de 1929.
Si la crise actuelle pouvait remettre un peu les pendules à l'heure et taper sur les doigts de parvenus, ce serait toujours ça de pris.
Si des fonds de pension prennent une claque, cela calmera peut-être ceux qui ne jurent que par ça.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C dans l'air ... de pipeau

Message  berny le Jeu 24 Jan - 18:14

J'aime bien l'émission CDans l'air et c'est lui faire un mauvais procès, je la regarde tous les jours et les invités sont divers et donnent leur point de vue, se contredisent, etc..... Suspect Suspect

berny

Messages : 368
Date d'inscription : 20/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C dans l'air ... de pipeau

Message  Pitaland le Jeu 24 Jan - 18:42

berny a écrit:J'aime bien l'émission CDans l'air et c'est lui faire un mauvais procès, je la regarde tous les jours et les invités sont divers et donnent leur point de vue, se contredisent, etc..... Suspect Suspect
Moi aussi, je la regarde pratiquement tous les jours car le principe de l'émission est bien. Calvi et son collègue Terrier sont des bons animateurs mais ce ne sont pas eux qui préparent l'émission.
Les invités sont divers dans la mesure où les tendances adverses sont représentées mais ce sont toujours les mêmes invités.
Sur des sujets économiques, Elie Cohen a son rond de serviette, il est souvent là. Il faut savoir qu'il est conseiller économique auprès de l'Elysée. Il défend l'énormité sur les heures supplémentaires, par exemple.
Pour les sujets sur le terrorisme et le Moyen-Orient, Antoine Sfeir fait partie des meubles. C'est un chrétien libanais qui connait très bien son boulot mais qui n'est pas objectif.
Il faut savoir aussi que la 5 est à la botte du pouvoir comme ses copines, il n'y aura jamais de grosses oppositions.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C dans l'air ... de pipeau

Message  berny le Jeu 24 Jan - 19:40

je sais bien tout ça mais je vais ailleurs aussi pour avoir d'autres sons de cloches mais j'aime bien l'émission quand même, bien que sa faiblesse c'est les mêmes invités comme aussi Barbier de l'Express, il y a aussi les syndicats qui s'expriment et Cohen est contredit quand il y a un invité doué pour le faire, je n'avale pas ça naïvement, je synthétise..... Suspect Smile

berny

Messages : 368
Date d'inscription : 20/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: C dans l'air ... de pipeau

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum