Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  borbo le Mer 2 Jan - 17:21

Encore un pays d'Afrique qui connait les délices de la diversité ethnique.
Sans doute Mada nous dira que c'est la faute des anciens colons britanniques et des multinationales.
Pourtant les altermondialistes et autres un tiersmondistes et deux tiers mondains, ne jurent que par la richesse de la diversité, idéalisant les sociétés multiculturelles jusqu'à nous conseiller de développer ce modèle pour notre pays.
Partout où cette diversité existe, elle se traduit par un bain de sang.
Mais ce qui ne marche pas ailleurs doit marcher chez nous, c'est bien connu.
Au Kenya, la réalité est plus triviale (sinon tribale), lorsqu'un pays détient un des taux d'accroissement naturel de sa population parmi les plus élevés de la planète (3,5%/an) dans un environnement de sous-développement endémique la régulation se fait par crise et à la machette.
Le syndrôme "lemming" ou du suicide collectif

En bien ou en mal, la démographie fut toujours le moteur principal des grandes convulsions historiques, le XIXème siècle n'échappera pas à la règle.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Une espèce en voie de prolifération

Message  borbo le Mer 2 Jan - 17:31

avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

On n'arrêtera pas le progrès

Message  borbo le Mer 2 Jan - 17:38

Ethiopien armé d'une Kalach (russe) en guise de sagaie.
<a href="http://img155.imageshack.us/my.php?image=ethiopieguerriertr6.jpg" target="_blank"><img src="http://img155.imageshack.us/img155/6/ethiopieguerriertr6.th.jpg" border="0" alt="Free Image Hosting at www.ImageShack.us" /></a>
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ethiopien en résumé.

Message  borbo le Mer 2 Jan - 17:43

avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  borbo le Mer 2 Jan - 17:49

No comment

avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  borbo le Mer 2 Jan - 17:50

[quote="borbo"]No comment


avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  mada le Mer 2 Jan - 17:52

borbo a écrit:Encore un pays d'Afrique qui connait les délices de la diversité ethnique.
Sans doute Mada nous dira que c'est la faute des anciens colons britanniques et des multinationales.
Pourtant les altermondialistes et autres un tiersmondistes et deux tiers mondains, ne jurent que par la richesse de la diversité, idéalisant les sociétés multiculturelles jusqu'à nous conseiller de développer ce modèle pour notre pays.
Partout où cette diversité existe, elle se traduit par un bain de sang.
Mais ce qui ne marche pas ailleurs doit marcher chez nous, c'est bien connu.
Au Kenya, la réalité est plus triviale (sinon tribale), lorsqu'un pays détient un des taux d'accroissement naturel de sa population parmi les plus élevés de la planète (3,5%/an) dans un environnement de sous-développement endémique la régulation se fait par crise et à la machette.
Le syndrôme "lemming" ou du suicide collectif

En bien ou en mal, la démographie fut toujours le moteur principal des grandes convulsions historiques, le XIXème siècle n'échappera pas à la règle.

L'Afrique est victime de ses richesses grâce aux exigences de profits des occidentaux. Pourquoi le Kenya serait-il différent des autres pays de ce continent?

Les élites de ces pays qui ont été formées à l'occidentale sont à la botte des transnationales et des banques. Qu'à fait le F M I pendant des dizaines d'années si ce n'est de conforter l'économie des pays du nord envers les pays du sud.
Le dernier round de OMC s'est terminé par un échec, quelques économistes africains ont refusé de signer parce qu'ils sont soutenus maintenant par les pays sud américains.

Une simple remarque. Depuis que les étatsuniens n'ont plus la main en Amérique du Sud, les gens mangent un peu mieux, les gosses sont soignés et vont à l'école. Reste la violence qui ne disparaitra pas tout de suite. A votre avis, c'est du à l'économie de marché, au subprimes, ou à une volonté politique des élus?

Chavez est trainé dans la boue par les médias européens (sauf ceux qui sont vraiment informés) parce qu'il a nationalisé le pétrole. D'office, c'est un "totalitaire", mais la firme Total qui pompe les richesses de l'Afrique est démocratique. C'est beau l'idéologie, la propagande et l'économie de marché.

mada vous dit que c'est surtout la faute à l'égoïsme érigé en système. Pour vivre, un être humain adulte a besoin entre 1500 et 2500 calories/jour. Ceux qui s'approprient 6 ou 7 000 calories/jour voire plus, qu'en font-ils?

mada

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Sortez de vos schémas.

Message  borbo le Jeu 3 Jan - 11:23

[.[/quote]

L'Afrique est victime de ses richesses grâce aux exigences de profits des occidentaux. Pourquoi le Kenya serait-il différent des autres pays de ce continent?

Les élites de ces pays qui ont été formées à l'occidentale sont à la botte des transnationales et des banques. Qu'à fait le F M I pendant des dizaines d'années si ce n'est de conforter l'économie des pays du nord envers les pays du sud.
Le dernier round de OMC s'est terminé par un échec, quelques économistes africains ont refusé de signer parce qu'ils sont soutenus maintenant par les pays sud américains.

Une simple remarque. Depuis que les étatsuniens n'ont plus la main en Amérique du Sud, les gens mangent un peu mieux, les gosses sont soignés et vont à l'école. Reste la violence qui ne disparaitra pas tout de suite. A votre avis, c'est du à l'économie de marché, au subprimes, ou à une volonté politique des élus?

Chavez est trainé dans la boue par les médias européens (sauf ceux qui sont vraiment informés) parce qu'il a nationalisé le pétrole. D'office, c'est un "totalitaire", mais la firme Total qui pompe les richesses de l'Afrique est démocratique. C'est beau l'idéologie, la propagande et l'économie de marché.

mada vous dit que c'est surtout la faute à l'égoïsme érigé en système. Pour vivre, un être humain adulte a besoin entre 1500 et 2500 calories/jour. Ceux qui s'approprient 6 ou 7 000 calories/jour voire plus, qu'en font-ils?

mada

mada[/quote]

Vous ne sortirez donc jamais de ce discours convenu sur ce pauvre continent.

L'Asie (Chine et Inde) avait au départ les mêmes handicaps, le même passif colonial, pouvez-vous m'expliquer docte Mada pourquoi ce qui est vrai d'un côté est faux de l'autre.

Croyez-vous que nos calories excédentaires pourraient aisément servir à alimenter un Somalien et croyez-vous surtout que ces calories sont prélevées sur la ration quotidienne de ce Somalien?

Savez-vous chère Mada que l'accueil des Soudanais du Darfour dans les camps de réfugiés, crée une situation inédite et qui servira de leçon.
La population y est nourrie, logée, soignée et paradoxalement elle y vit mieux que dans les villages d'origine, tout cela sans fournir le moindre effort, sinon celui de faire la queue aux magasins de distribution et au dispensaire.
Tout ce qui ressemble à une société de consommation capitaliste.
Conséquence les villageois n'ont plus aucune envie de réintégrer leur village.
Cocasse! Non?
On est en train de créer des réserves humaines protégées avec l'évidence d'une explosion démographique car ces braves gens gardent précieusement leurs traditions archaïques.
Authenticité oblige.
Où l'on voit que le concept de liberté et de libre arbitre a des limites, celles de l'estomac.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Kenya

Message  borbo le Mar 29 Jan - 13:42

Il faudra cette fois encore que des zouaves moralisateurs aillent nous chercher la responsabilité du blanc dans cette affaire.
Au Rwanda c'était l'armée française et au Kenya sûrement le MI5, non?
A moins que ce ne soient les multinationales venues piller les ressources naturelles immenses de ce pays.
Des peaux de gnous pour faire des sacs aux bourgeoises occidentales sans doute.

Plus simplement ce sont des ethnies faites toutes d'hommes noirs, conditionnés par des traditions ancestrales merveilleuses qui se coupent en morceaux à la machette, pas besoin d'armes sophistiquées, une lame suffit.
On se reconnait au dialecte, en disant "pitié" à son assassin.
Partout où règne la diversité culturelle, chère à nos bonnes âmes de la bien-pensance, règne aussi le chaos et l'instabilité politique. Bel exemple.
Liban, Kosovo, Côte d'Ivoire, Rwanda, Kenya... la liste est ouverte.
A qui le tour?
Le Sénégal n'est pas à l'abri et nous, nous nous préparons un sort identique en vantant les mérites de la différence et l'attachement aux racines.

Le communautarisme est un fléau, certains en font une vertu.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Vertgineux !

Message  Laulau le Mar 29 Jan - 15:01

borbo a écrit:


L'Asie (Chine et Inde) avait au départ les mêmes handicaps, le même passif colonial, pouvez-vous m'expliquer docte Mada pourquoi ce qui est vrai d'un côté est faux de l'autre.


Vous croyez vraiment ce que vous écrivez, Borbo?

Comparer le passé de l'inde de la Chine et de l'Afrique relève du tour de passe-passe. Ou sont en Chine et en Inde les frontières tracées au couteausur le gateau africain par les européens ? Ou sont les réseaux des anciens colons?
Et puis qu'est-ce qui est vrai du côté Indien et Chinois ? Leur développement ? La paix civile ? L'égalité de droit entre les citoyens ?
Quand je pense que vous reprochez à Mada ses idées toutes faites! Elle a le mérite d'aller les chercher ailleurs que sur TF1 et ça n'est pas votre cas!
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Laulau.

Message  borbo le Mar 29 Jan - 16:07

Connaissez-vous l'Inde et la Chine et croyez-vous que ces pays sont monolithiques?
Rien de tel. Ni au niveau religieux, ni au niveau culturel, ni au niveau social...ni... ni... La comparaison avec le continent africain est pertinente à maints égards mais la comparaison s'arrête lorsqu'il s'agit de comparer l'ancrage dans le développement de ces continents et là l'Afrique est un cas d'espèce.
En rechercher la cause uniquement dans le passé colonial est une absurdité.
Je ne vais pas voir sur TF1 pour me forger un point de vue, mais j'essaie de sortir de votre vision manichéenne du bon sauvage et du mauvais blanc dans laquelle vous vous complaisez dans une espèce de plaisir masochiste.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

caricature!

Message  Laulau le Mar 29 Jan - 18:23

borbo a écrit:Connaissez-vous l'Inde et la Chine et croyez-vous que ces pays sont monolithiques?
Rien de tel. Ni au niveau religieux, ni au niveau culturel, ni au niveau social...ni... ni... La comparaison avec le continent africain est pertinente à maints égards mais la comparaison s'arrête lorsqu'il s'agit de comparer l'ancrage dans le développement de ces continents et là l'Afrique est un cas d'espèce.
En rechercher la cause uniquement dans le passé colonial est une absurdité.
Je ne vais pas voir sur TF1 pour me forger un point de vue, mais j'essaie de sortir de votre vision manichéenne du bon sauvage et du mauvais blanc dans laquelle vous vous complaisez dans une espèce de plaisir masochiste.

Qui parle de bon sauvage et de mauvais blanc ? Pour caricaturer ainsi la position de vos adversaires vous devez manquer d'arguments. Les colonisations en afrique et en asie n'ont pas grand chose à voir, par exemple, l'empire chinois existait bien avant la colonisation.
Et puis qui a dit qu'il n'y avait pas de contradictions ethniques et religieuses en asie ? Croyez vous que le gange soit un long fleuve tranquile?
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Empire????

Message  borbo le Mar 29 Jan - 23:16

Effectivement l'Empire du Milieu existait bien avant que ne se construise la civilisation occidentale, mais dans ses conditions on pourrait dire que les pharaons existaient aussi bien avant nous et que penser de l'Empire du Mali...?
Il faut pour juger du "retard" spécifique de l'Afrique, à l'aune de nos normes, chercher sans la spécificité du mode de pensée de l'Africain et vous ne devez pas connaître grand chose de ce continent pour penser que parler d'Homme african comme le fit Sarko à Dakar est teinté de racisme primaire, c'est comme si l'on niait la spécificité de l'européanité au prétexte qu'elle stigmatise celui qui en serait atteint.
Personne ne s'est jamais offusqué de l'éloge de la négritude de L.S. Senghor. Racisme anti-raciste selon J.P Sartre.
Fort de café.
Il y a dans les cultures africaines une unité, sans doute liée aux croyances animistes originelles, qui frappent celui qui parcourt ce continent.
On reconnait aprtout la primauté de l'affectif, dans son environnement.
Il suffit au profane de visiter les différents musées d'art primaire en Europe pour être convaincu de la pertinence du terme "Homme Africain".
Les objets inanimés ont incontestablementune âme et révèlent du Nord au Sud, d'Est en Ouest la même inspiration, la même nature des Hommes qui les ont façonnés.

" Ceux qui n'ont inventé ni la poudre, ni la boussole.
Ceux qui n'ont jamais su dompter ni la vapeur ni l'électricité
Ceux qui n'ont exploré ni les mers ni le ciel
Mais ceux sans qui la terre ne serait pas terre
Gibbosité d'autant plus bienfaisante que la terre déserte davantage la terre
Silo où se préserve et mûrit ce que la terre à de plus terre
Ma négritude n'est pas une pierre, sa surdité ruée contre la clameur du jour
Ma négritude n'est une taie morte sur l'oeil mort de la terre,
Ma négritude n'est ni la tour ni une cathédrale
Elle plonge dans la chair rouge du sol
Elle plonge dans la chair ardente du ciel
Elle troue l'accablement opaque de sa droite patience."
Senghor. (En Français dans le texte)

Qui mieux que lui parle du caractère tellurique de l'âme africaine.
Les africains d'aujourd'hui au lieu de se couper en morceaux pour des détails feraient mieux de s'entendre sur l'essentiel qui les unit.

Il ne sert à rien de souffler sur les braises et de fouailler dans les plaies, comme le font aujourd'hui ces intellectuels à deux balle, qui pérorent sur le tiersmondisme.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  Laulau le Mer 30 Jan - 11:44

borbo a écrit:Effectivement l'Empire du Milieu existait bien avant que ne se construise la civilisation occidentale, mais dans ses conditions on pourrait dire que les pharaons existaient aussi bien avant nous et que penser de l'Empire du Mali...?
Il faut pour juger du "retard" spécifique de l'Afrique, à l'aune de nos normes, chercher sans la spécificité du mode de pensée de l'Africain et vous ne devez pas connaître grand chose de ce continent pour penser que parler d'Homme african comme le fit Sarko à Dakar est teinté de racisme primaire, c'est comme si l'on niait la spécificité de l'européanité au prétexte qu'elle stigmatise celui qui en serait atteint.
Personne ne s'est jamais offusqué de l'éloge de la négritude de L.S. Senghor. Racisme anti-raciste selon J.P Sartre.
Fort de café.
Il y a dans les cultures africaines une unité, sans doute liée aux croyances animistes originelles, qui frappent celui qui parcourt ce continent.
On reconnait aprtout la primauté de l'affectif, dans son environnement.
Il suffit au profane de visiter les différents musées d'art primaire en Europe pour être convaincu de la pertinence du terme "Homme Africain".
Les objets inanimés ont incontestablementune âme et révèlent du Nord au Sud, d'Est en Ouest la même inspiration, la même nature des Hommes qui les ont façonnés.

" Ceux qui n'ont inventé ni la poudre, ni la boussole.
Ceux qui n'ont jamais su dompter ni la vapeur ni l'électricité
Ceux qui n'ont exploré ni les mers ni le ciel
Mais ceux sans qui la terre ne serait pas terre
Gibbosité d'autant plus bienfaisante que la terre déserte davantage la terre
Silo où se préserve et mûrit ce que la terre à de plus terre
Ma négritude n'est pas une pierre, sa surdité ruée contre la clameur du jour
Ma négritude n'est une taie morte sur l'oeil mort de la terre,
Ma négritude n'est ni la tour ni une cathédrale
Elle plonge dans la chair rouge du sol
Elle plonge dans la chair ardente du ciel
Elle troue l'accablement opaque de sa droite patience."
Senghor. (En Français dans le texte)

Qui mieux que lui parle du caractère tellurique de l'âme africaine.
Les africains d'aujourd'hui au lieu de se couper en morceaux pour des détails feraient mieux de s'entendre sur l'essentiel qui les unit.

Il ne sert à rien de souffler sur les braises et de fouailler dans les plaies, comme le font aujourd'hui ces intellectuels à deux balle, qui pérorent sur le tiersmondisme.


Très bien mais je ne vois rien là qui explique les guerres civiles.
avatar
Laulau

Messages : 1238
Date d'inscription : 29/10/2007
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

@ Borbo de la borboterie

Message  mada le Mer 30 Jan - 11:50

Je prends soin, Borbo de la borboterie de faire une différence entre ceux qui décident, qui ont les moyens de faire de la propagande parce qu'ils ont un capital culturel, économique et symbolique et le peuple. Il n'y a pas d'exception.

Dans les années 80, j'ai eu l'occasion de faire un travail en psychosociologie sur le témoignage d'un jeune étatsunien blanc du SUD qui à l'âge de 19 ans découvrait que les gens du pays où il avait grandi étaient racistes. Pour le comprendre, il a fallu que le hasard le conduise dans le nord des états Unis où la perception des noirs était différente, où la vie des noirs étaient très proche de celle des blancs. Ce qui le dérangeait le plus, c'est d'être raciste s'en l'avoir vraiment décidé. Il parlait, pensait, faisait comme les autres sans se poser plus de questions. Le jour où il a compris qu'il était raciste parce qu'il a vécu dans un environnement raciste, son regard, sa perception du monde a complètement changé mais aussi profondément déstabilisé.
Comment pouvait-il décoder le monde quand la grille de lecture qu'il avait intériorisé était devenue aussi inacceptable pour lui? Elle était devenue inacceptable car il avait la possibilité de voir, d'entendre et de constater par lui même que les noirs n'étaient pas ce qu'on lui avait transmis depuis son berceau.

Il s'est posé la question qui fâche: qui avait intérêt à ce qu'il devienne raciste? Il constatait qu'à 19 ans, il avait le même discours que des pépés et des mémés de 70 ou 80 ans envers des gens qui ne lui avaient strictement rien fait.

Le travail que j'ai fait m'a donc beaucoup appris sur la formation des stéréotypes et les préjugés qui se transmettent de génération en génération. Moi même, j'ai du faire un travail semblable. Le discours de mon père d'origine hongroise qu'il tenait sur les roumains n'était pas triste. Les roumains ne m'ont rien fait et je ne confonds pas les élites qui ont annexés la Transylvanie à la Roumanie avec le peuple roumain. Pour mon père c'était impossible car il a vécu dans la ségrégation imposée par les élites.Avec l'âge et les séjours qu'il a fait en Roumanie, il plaint sincèrement les 90% de la population roumaine qui travaille dure et qui est payée avec des clopinettes. Les élites comme ailleurs s'en mettent plein les poches (la corruption est loin d'être abolie).

Ceci pour vous dire Borbo de la borboterie que loin d'être soumise à un conditionnement inconscient, j'ai plutôt tendance à vouloir comprendre les processus qui sont en oeuvre dans le comportement des êtres humains que de vouloir comprendre les "idéologies".

Les "idéologies" qu'elles soient politiques, religieuses ou philosophiques servent surtout les nantis, les puissants, les décideurs qui possèdent la richesse à manipuler les peuples (ouvrez radios et télés) et constatez par vous même.

Kenya, Palestine, Colombie, Camboge, Tibet, Somalie, Lybie, Algérie, etc.., etc..., pas un seul pays où il y a des conflits qui entainent mort d'hommes n'échappe à ce processus.

Les élites d' Europe, ne se servent pas "des ressources humaines" pour aller tuer les voisins mais pour tuer les emplois, l'agriculture et la "Culture" tout simplement. Les élites (politiques,banques, industries) mettent en concurence les peuples salariés. Pour ces élites qui vivent sur la même planète que les peuples mais pas dans le même monde, les peuples ne travailleront jamais assez, ces derniers seront toujours trop payés.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  borbo le Mer 30 Jan - 13:38

Je prends soin, Borbo de la borboterie de faire une différence entre ceux qui décident, qui ont les moyens de faire de la propagande parce qu'ils ont un capital culturel, économique et symbolique et le peuple.
Il n'y a pas d'exception.

Et c'est donc à ceux qui n'ont ni capital culturel, économique et symbolique que vous voulez donner le pouvoir?
Bravo.

Lorsqu'une société est gouvernée par autre chose que ses élites, il y a en Afrique notamment de beaux exemples, attendons-nous au pire.
Aucune société, même parmi les plus primitives, ne se prive d'élite, ne serait ce qu'en choisissant le meilleur pisteur d'éléphant ou le meilleur forgeron, ou le sorcier.

Si je devais faire une différence fondamentale entre l'Asie et ses pays émergents et l'Afrique et ses pays en déshérence, c'est que dans le premier cas les états et ses élites sont forts et directifs.
Ils ne sont pas parfaits, quelquefois injustes, mais à tout prendre je préfère l'Asie à l'Afrique en terme de gouvernance.
Contrairement à vous je ne fais pas confiance au peuple.
Pauvre pour moi n'est pas synonyme de pureté.
C'est certainement le peuple qui allait se repaître des décapitations sur les places publiques en criant encore, encore...Il se moquait bien de savoir si la justice était rendue.

Vous faites de l'angélisme votre fond de commerce.

L'exemple que vous prenez de cet Américain conditionné par son environnement et remis dans le droit chemin par la découverte de l'altérité laisse entendre que votre démarche intellectuelle et les tuteurs qui vous ont aidée vous ont conduit vers la vérité révélée.
Mada Soubirous et la révélation.

J'aurais, à vous en croire, suivi un chemin de traverse pervers, pour parvenir à des conclusions radicalement différentes.

A ma décharge je suis dans l'erreur mais je ne le sais pas.

Merci Mada de m'éclairer.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  trami le Mer 30 Jan - 16:16

borbo a écrit:Je prends soin, Borbo de la borboterie de faire une différence entre ceux qui décident, qui ont les moyens de faire de la propagande parce qu'ils ont un capital culturel, économique et symbolique et le peuple.
Il n'y a pas d'exception.

Et c'est donc à ceux qui n'ont ni capital culturel, économique et symbolique que vous voulez donner le pouvoir?
Bravo.

Lorsqu'une société est gouvernée par autre chose que ses élites, il y a en Afrique notamment de beaux exemples, attendons-nous au pire.
Aucune société, même parmi les plus primitives, ne se prive d'élite, ne serait ce qu'en choisissant le meilleur pisteur d'éléphant ou le meilleur forgeron, ou le sorcier.

Si je devais faire une différence fondamentale entre l'Asie et ses pays émergents et l'Afrique et ses pays en déshérence, c'est que dans le premier cas les états et ses élites sont forts et directifs.
Ils ne sont pas parfaits, quelquefois injustes, mais à tout prendre je préfère l'Asie à l'Afrique en terme de gouvernance.
Contrairement à vous je ne fais pas confiance au peuple.
Pauvre pour moi n'est pas synonyme de pureté.
C'est certainement le peuple qui allait se repaître des décapitations sur les places publiques en criant encore, encore...Il se moquait bien de savoir si la justice était rendue.

Vous faites de l'angélisme votre fond de commerce.

L'exemple que vous prenez de cet Américain conditionné par son environnement et remis dans le droit chemin par la découverte de l'altérité laisse entendre que votre démarche intellectuelle et les tuteurs qui vous ont aidée vous ont conduit vers la vérité révélée.
Mada Soubirous et la révélation.

J'aurais, à vous en croire, suivi un chemin de traverse pervers, pour parvenir à des conclusions radicalement différentes.

A ma décharge je suis dans l'erreur mais je ne le sais pas.

Merci Mada de m'éclairer.

Mais oui Diogène Very Happy Shocked
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 86
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Trami.

Message  borbo le Mer 30 Jan - 17:03

Merci Mada de m'éclairer.
Mais oui Diogène Very Happy Shocked

C'est pas Diogène mais Halogène.
Quelle inculture! Vous faites vraiment partie du Peuple.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  trami le Mer 30 Jan - 19:04

borbo a écrit:Merci Mada de m'éclairer.
Mais oui Diogène Very Happy Shocked

C'est pas Diogène mais Halogène.
Quelle inculture! Vous faites vraiment partie du Peuple.

Tu revois tes classiques ?
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 86
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  mada le Mer 30 Jan - 20:56

borbo a écrit:Je prends soin, Borbo de la borboterie de faire une différence entre ceux qui décident, qui ont les moyens de faire de la propagande parce qu'ils ont un capital culturel, économique et symbolique et le peuple.
Il n'y a pas d'exception.

Et c'est donc à ceux qui n'ont ni capital culturel, économique et symbolique que vous voulez donner le pouvoir?
Bravo.

Borbo de la borboterie pourriez vous me citer la ligne où je dis que je veux donner le pouvoir à quelqu'un?
Si nous étions dans une démocratie réelle, ce genre de remarque n'aurait pas lieu d'être. Mais nous sommes dans une république monarchique donc hiérarchisée. La seule visée des élites est d'écarter le peuple des décisions qui les concernent.(mini traité par exemple)

Je distingue le peuple qui subit la pensée et les agissements de la classe dominante (très peu de pays y échappe), cette classe dominante qui use et abuse de son pouvoir et de sa puissance en utilisant les moyens humains et techniques qui sont à sa disposition. (Promo perpétuel de Sarko................. par exemple)

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  mada le Mer 30 Jan - 21:20

borbo a écrit:

Si je devais faire une différence fondamentale entre l'Asie et ses pays émergents et l'Afrique et ses pays en déshérence, c'est que dans le premier cas les états et ses élites sont forts et directifs.
Ils ne sont pas parfaits, quelquefois injustes, mais à tout prendre je préfère l'Asie à l'Afrique en terme de gouvernance. Contrairement à vous je ne fais pas confiance au peuple.

Si vous ne pouvez pas faire confiance au peuple, est-ce que cela signifierait que vous avez besoin d'un chef qui pense pour vous? Qui raisonne pour vous? Qui vous dise de faire ceci ou cela pour votre bonheur? Ou bien est-ce parce que vous vous placez au dessus du peuple? Dans ce cas le problème ce n'est pas le peuple qui pose problème, le problème est ailleurs

Pauvre pour moi n'est pas synonyme de pureté.
Pour moi non plus.

C'est certainement le peuple qui allait se repaître des décapitations sur les places publiques en criant encore, encore...Il se moquait bien de savoir si la justice était rendue.
Je vous renvoie à cet excellent historien Guillemin, il vous éclairera sur le comportement du peuple.

[quoteVous faites de l'angélisme votre fond de commerce.[/quote]
Si vous le dites!!!

L'exemple que vous prenez de cet Américain conditionné par son environnement et remis dans le droit chemin par la découverte de l'altérité laisse entendre que votre démarche intellectuelle et les tuteurs qui vous ont aidée vous ont conduit vers la vérité révélée.
Mada Soubirous et la révélation.
Il me semble avoir précisé que je m'intéressais beaucoup plus aux processus qui font agir les humains qu'à leurs idées. Nous sommes tous traversés par les idées des autres mais il est possible quand on l'en a conscience de penser autrement, d'approfondir, de modifier notre regard sur le monde. Je ne saurais vous dire si un processus est une "vérité" mais une chose est certaine, un processus peut se vérifier aussi bien auprès d'un individu que sur un groupe et de manière universelle.

J'aurais, à vous en croire, suivi un chemin de traverse pervers, pour parvenir à des conclusions radicalement différentes.
Juste une petite précision: je ne parle pas de votre chemin, je parle de mon cheminement personnel. Ensuite, effectivement, ce n'est qu'une interprétation de mes propos.
mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mada

Message  borbo le Ven 1 Fév - 11:33

Si vous ne pouvez pas faire confiance au peuple, est-ce que cela signifierait que vous avez besoin d'un chef qui pense pour vous? Qui raisonne pour vous? Qui vous dise de faire ceci ou cela pour votre bonheur? Ou bien est-ce parce que vous vous placez au dessus du peuple? Dans ce cas le problème ce n'est pas le peuple qui pose problème, le problème est ailleurs

Je n'ai pas besoin d'un chef qui pense pour moi, mais j'ai besoin d'un chef. J'ai l'âme d'un salarié. Je délègue, car je me sens incapable de gouverner les autres.

Pour revenir, au Kenya, expliquez moi quel rôle joue, dans cet antagonisme ethnique viscéral qui pousse deux populations à se couper en morceaux :
- les oligarches
- le capitalisme mondialisé
- les grandes entreprises
- les pétroliers
- les anciens colons britanniques.
- l'Occident?

A propos de peuple, vous auriez dû suivre l'excellent reportage sur l'Afghanistan (envoyé spécial) montrant une petite fille de 9 ans vendue par son père, d'une bonne soixantaine, pour un mariage avec le fils de 22 ans d'une famille voisine qui avait vendu une fille de 15 pour épouser le vieux.
C'est beau les traditions populaires.
Le peuple ici, vierge de toutes perversions capitalistes, était représenté par des paysans authentiques attachés à des traditions séculaires, en opposition totale avec la modernité occidentale que tentait d'installer les autorités et associations locales.

Où était le monde civilisé?
Où était l'Universalité?
Où était l'humanisme?

Ce bon peuple refusait l'Ecole pour les filles, vantait les vertus de l'ignorance, voulait maintenir le mariage arrangé pour des filles largement mineures...
Un peuple vraiment émouvant de connerie.

Faut-il s'étonner que la misère intellectuelle engendre la misère matérielle?
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  berny le Ven 1 Fév - 12:37

Quand tous ces peuples sépareront la religion de la politique, ils progresseront plus vite, c'est indéniable qu'ils ont encore du chemin à faire, et la démocratie à l'occidentale n'est pas un modèle pour eux, l'aliénation de leur religion freine le progrès et puis le peu d'intellectuels qui restent dans ces pays sont verrouillés, il n'y a aucune liberté d'expression, pour les libres-penseurs, journalistes écrivains, politiques.... Suspect Suspect

berny

Messages : 368
Date d'inscription : 20/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Rien à voir/ Berny

Message  borbo le Ven 1 Fév - 13:50

Rien à voir ici avec le fait religieux.
L'Islam, la chrétienté et l'animisme s'imbriquent dans ces pays dan un joyeux syncrétisme.
On s'entretue ici parce que l'antagonisme est ethnique, voire tribal.
La haine ressurgit à gros bouillons, pour quel prétexte, entre éleveurs et sédentaires ici, entre grands et petits là ou encore entre islamisés et animistes ailleurs.
C'est le lot de toutes les sociétés multiculturelles, sans lien national capable de fédérer les esprits sur des objectifs communs à défaut de passé identique.
Ce sont les joies de la diversité.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  berny le Ven 1 Fév - 18:58

borbo a écrit:Rien à voir ici avec le fait religieux.
L'Islam, la chrétienté et l'animisme s'imbriquent dans ces pays dan un joyeux syncrétisme.
On s'entretue ici parce que l'antagonisme est ethnique, voire tribal.
La haine ressurgit à gros bouillons, pour quel prétexte, entre éleveurs et sédentaires ici, entre grands et petits là ou encore entre islamisés et animistes ailleurs.
C'est le lot de toutes les sociétés multiculturelles, sans lien national capable de fédérer les esprits sur des objectifs communs à défaut de passé identique.
Ce sont les joies de la diversité.



un peu tout et si on approfondit..... Suspect Suspect Suspect

berny

Messages : 368
Date d'inscription : 20/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Kenya. Un exemple parmi d'autres.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum