Vallait mieux ................. que ..........

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vallait mieux ................. que ..........

Message  mada le Jeu 10 Jan - 10:21

Pour les patrons et les grandes fortunes de France en 36"vallait mieux Hitler que le front populaire"
Pétain les a suivi, en écrasant la République française. Vallait mieux soumettre le peuple aux volontés du moustachu que de répondre à un meilleur bien être du peuple. En trouvant des boucs émissaires, cela a facilité la tâche.

Avec Sarko.............................. en 2007 "vaut mieux la mondialisation qu'un peuple souverain". Il remplace le non populaire pour le TCE par un mini traité. Ceux qui approuvent cette trahison font comme ceux qui préféraient un Hitler à un front populaire. Ceux là pourraient laisser croire (en toute inconscience) qu'ils aiment que le sang coule. Ce ne sont pas des assassins, simplement des gens qui ont peur et la peur est mauvaise conseillère. Les boucs émissaires ces derniers mois se multiplient au fur et à mesure des besoins de Sarko.................... pour justifier sa politique.

Extrait

Rappelons qu'une république est une forme de gouvernement d'un Etat ou d'un pays dont la souveraineté est détenue par le consentement populaire et dans lequel le chef d'Etat est élu par le peuple.
Rappelons aussi que la République Française est le nom officiel de la France, de son Etat et de son régime politique. Elle est l'héritage de la révolution française depuis la proclamation de la première République en 1792.
Rappelons enfin qu'il n'y eut depuis lors que trois périodes durant laquelle la France cessa d'être une République :
- entre 1799 et 1848 : après le coup d'Etat du 18 brumaire, Napoléon Bonaparte devint Premier Consul, puis Empereur, avant que ne soit restaurée la Monarchie :
- entre 1852 et 1870 : après le coup d'Etat du 2 décembre 1851, Louis-Napoleon Bonaparte instaura le 2nd Empire ;
- entre 1940 et 1945 : sous le régime de Vichy du Maréchal Pétain, la France abandonna le terme de République française en faveur de celui d'Etat français. Les instances politiques mises en place par Charles de Gaulle à Alger ont rétabli l'emploi du siggle "RF" et son comité Français de Libération Nationale a pris en juin 1944 le nom de "Gouvernement provisoire de la République Française".
En plaçant la France en tant que telle au-dessus de la République, Nicolas Sarkozy ne peut mieux laisser entendre que d'avantage que Président de la République, il aspire avant tout à devenir chef de l'Etat - monarque, empereur ou petit père de la Nation, cela reste encore à voir, mais l'on comprend qu'au gré des circonstances et des crises, il saurait faire son choix, fût-ce au détriment de la République, c'est-à-dire de ce consentement populaire souverain.


Je me trompe peut-être, mais durant la dernière conférence de Sarko............. je n'ai pas entendu une seule fois de sa part citer notre pays en tant que République française.
Sarko...................... fera tout ce qui est possible pour garder le pouvoir. La misère et la pauvreté ne pourront que le servir, car cette misère et cette pauvreté contribuent à la soumission du peuple: objectif atteint.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un peu de sérieux

Message  borbo le Jeu 10 Jan - 11:32

mada a écrit:Pour les patrons et les grandes fortunes de France en 36"vallait mieux Hitler que le front populaire"
Pétain les a suivi, en écrasant la République française. Vallait mieux soumettre le peuple aux volontés du moustachu que de répondre à un meilleur bien être du peuple. En trouvant des boucs émissaires, cela a facilité la tâche.

Avec Sarko.............................. en 2007 "vaut mieux la mondialisation qu'un peuple souverain". Il remplace le non populaire pour le TCE par un mini traité. Ceux qui approuvent cette trahison font comme ceux qui préféraient un Hitler à un front populaire. Ceux là pourraient laisser croire (en toute inconscience) qu'ils aiment que le sang coule. Ce ne sont pas des assassins, simplement des gens qui ont peur et la peur est mauvaise conseillère. Les boucs émissaires ces derniers mois se multiplient au fur et à mesure des besoins de Sarko.................... pour justifier sa politique.



Vaut-il mieux choisir l'isolement souverain, qui nous conduirait inmanquablement à la misère, à la compétition internationale dans laquelle nous avons de sérieux atouts?
Il est vrai que vous avez choisi la décroissance, vous êtes logique.
Mais mélanger sans pudeur, Pétain, Hitler, Patrons, Sarko... est d'un ridicule dramatique.
Considérer que les personnes qui soutiennent la politique actuelle du gouvernement comme des inconscients collaborationnistes qui aiment voir le sang couler est désolant d'absurdité et de prétention.

Les Français , vous le savez, sont versatiles et lorsque la politique de Sarko aura montré ses limites ou subi des échecs cuisants, ils lui retireront leur soutien et Sarko ne fera pas intervenir l'armée.
Les pauvres n'ont pas l'apanage de la justice, du courage, de la lucidité, de l'intelligence du coeur...
Être pauvre ne relève pas toujours d'une injustice, être riche non plus.
La révolte n'est pas par essence légitime. "Il y a des révoltés révoltants".
Les 53% de Français qui ont voté pour Sarko font aussi partie du "Peuple". Mot dont vous vous gargarisez jusqu'à l'excès, sans jamais définir le terme et en l'accolant systématiquement aux mots opprimés, exploités, pauvres...
Il n'y a pas des résistants héroïques d'un côté et des veaux dociles de l'autre.
Je vous fais simplement remarquer qu'en ce qui concerne le mini traîté, bon nombre de socialistes approuvent ce contournement du suffrage populaire comme une nécessité pour faire avancer le schmilblick.

Il est bien connu, que dans ce monde, si on n'avance pas on recule.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  mada le Ven 11 Jan - 8:05

Vaut-il mieux choisir l'isolement souverain, qui nous conduirait inmanquablement à la misère
Parce que ceux qui sont déjà dans la misère ne compte pas? En France ils sont quelques millions, ne parlez pas au futur, la misère est une réalité qui se conjugue au présent.

, à la compétition internationale dans laquelle nous avons de sérieux atouts?
Si les patronat ne se servait des atouts que lui procure Sarko.... ce serait vraiment dommage, les salariés seraient contents de partager un peu 'les atouts".

Il est vrai que vous avez choisi la décroissance, vous êtes logique.
Ce n'est pas un choix mais une nécessité cette décroissance, il est impossible de continuer de piller les ressources et le travail sans qu'il y ait tôt ou tard de sérieux problèmes dans l'environnement bien sûr mais aussi sur les humains. Combien de sites pollués, de rivières, de terres pollués, les jeunes aprécieront le cadeau que l'économie de marché leur offre. Mais il est vrai que la responsabilité de nos élus se résume à "après les profits, le déluge"!!!

Mais mélanger sans pudeur, Pétain, Hitler, Patrons, Sarko... est d'un ridicule dramatique.
C'est une réalité, le peuple a toujours été méprisé par les élites politiques et économiques. N'oubliez pas pas que ces élites n'ont rien à faire des gens (dans une République ces gens sont des citoyen-ne-s parait-il) qui crèvent de faim, ce n'est pas leur problème et cela ne le sera jamais.Le peuple n'a pas à vivre, il a à obéir.Pétain s'est présenté comme le sauveur de la France, les français ont été servi.Comment s'est présenté Sarko..... ??? Quelles sont les dispositions que Sarko................ a pris depuis qu'il gouverne seul? Faites la liste. Il n'y a pas d'argent dans les caisses pour le travail mais il y en a pour les banques et les rentiers. La droite française a vendu le peuple aux marchés économiques internationaux, le peuple doit se soumettre. Cela n'a rien d'extraordinaire ni rien de nouveau, il suffit de constater tous les jours les mesures prises par nos chers élites politiques.

Considérer que les personnes qui soutiennent la politique actuelle du gouvernement comme des inconscients collaborationnistes qui aiment voir le sang couler est désolant d'absurdité et de prétention.
Ce que j'ai écrit peut choquer, "voir le sang",c'est une image. Jusqu'à présent, les élites politiques de l'UMP mènent une politique d'extrême droite et non une politique libérale de droite. Ils ne sont absolument pas génés de voir qu'il manque des milliers de logement, qu'il manque des millions d'emploi, bien au contraire,au lieu de s'attaquer au problème, ils l'aggravent et ils s'en prennent aux victimes. Comment appeler celà?Sarko....... n'a rien à envier à La Pen

Les Français , vous le savez, sont versatiles et lorsque la politique de Sarko aura montré ses limites ou subi des échecs cuisants, ils lui retireront leur soutien et Sarko ne fera pas intervenir l'armée.
Je n'en suis pas aussi sure que vous, et c'est bien pour cette raison que je parle de sang car ce type est capable de tout puisqu'il faut qu'il ait toujours raison. Pour le moment, il n'y a pas de contre pouvoir, il détricote le droit du travail qui avait été établi justement parce qu'il y avait des abus du coté patronal. Je doute fort que le patronat d'aujourd'hui soit meilleur que celui des années 30. Prétendre faire travailler plus pour gagner plus dans une économie de marché alors que c'est la concurence entre les travailleurs qui doit "réguler", est une malhonnêteté sans borne. Le travail est considéré comme une marchandise et que je sache, si un employeur peut avoir un salarié à moitié prix, il ne se gènera pas. La liberté, la dignité de la personne n'est pas son problème.Les rapports de force entre le capital et le travail sont inégaux,la violence pour le moment vient de l'état

Les pauvres n'ont pas l'apanage de la justice, du courage, de la lucidité, de l'intelligence du coeur...
Être pauvre ne relève pas toujours d'une injustice, être riche non plus.

A quel moment dans l'histoire française les pauvres ont-ils été injustes envers les élites politiques, économiques et culturelles?

La révolte n'est pas par essence légitime. "Il y a des révoltés révoltants".
Qu'est-ce qui est légitime? Se laisser crever pour ne pas déranger les porcs?Travailler commes des abrutis et dire merci aux rentiers parce que l'on ne gagne pas assez pour vivre dignement? L'argent en soi n'est qu'un moyen d'échange entre les humains mais lorsqu'il devient une arme contre les peuples alors le peuple a le droit de prendre les armes. Je suis une pacifiste, vous le savez mais crever pour crever autant crever debout que coucher

Les 53% de Français qui ont voté pour Sarko font aussi partie du "Peuple". Mot dont vous vous gargarisez jusqu'à l'excès, sans jamais définir le terme et en l'accolant systématiquement aux mots opprimés, exploités, pauvres...Il n'y a pas des résistants héroïques d'un côté et des veaux dociles de l'autre.
Au moment du débat sur la franchise médicale, je suis allée tracter en ville et faire signer une pétition ce qui m'a permis de discuter avec bon nombre de gens dans la rue. Beaucoup m'ont dit qu'ils avaient voté pour Sarko car ils voulaient que ça change mais ils ont signé la pétition car ils n'imaginaient pas un seul instant qu'ils devraient payer encore plus et toujours plus. Tous avaient le sentiment d'avoir été trahis. Ceux là n'attendent qu'une étincelle pour exploser. Pour faire sa révolution, Sarko avait besoin de gens simples comme eux pour accéder au pouvoir, ils l'ont compris mais trop tard.

Je vous fais simplement remarquer qu'en ce qui concerne le mini traîté, bon nombre de socialistes approuvent ce contournement du suffrage populaire comme une nécessité pour faire avancer le schmilblick.
Le vent tourne. Le problème reste le mini traité mais c'est aussi la méthode employée par Sarko qui commence à poser problème à la partie du PS qui a dit oui au TCE après 8 mois de Sarkozisme. Bientôt les municipales, les citoyens et citoyennes vont faire attention au choix de leur député.

Il est bien connu, que dans ce monde, si on n'avance pas on recule.
qu'est-ce que ça veut dire?

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

valait mieux que ...

Message  trami le Ven 11 Jan - 12:15

En fait le gros problème est le suivant :
-La société française doit-elle vampirisée par ses propres politiques ou pillée par les vandales internationaux
qui siphonnent nos entreprises avant de licencier les personnels !
Éthique,probité et repect de la morale sont des notions devenues désuètes et non respectées !!!
L'État a lui-même siphonné 24 milliards € à la Sécurité Sociale ,qui, désormais lui pose tant de problèmes qu'il veut la privatiser ;alors in vote (grâce à une majorité d'imbéciles ,=des lois scélérates qui vont emboliser le pouvoir d'achat des citoyens-consommateurs - électeurs !!!
Puissent-ils se souvenir qu'à tous ces degrés ils ont les moyens de peser sur ceux qui nous gouvernent !

Voyez ce qui va se dérouler sous vos yeux en matière d'industrie automobile !!! Il ya des profits pharamineux à se faire ! Y compris sur le plan de l'énergie !!!!
avatar
trami

Messages : 1014
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 87
Localisation : Lagord (17140)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Il pleut sur Nantes...

Message  borbo le Ven 11 Jan - 12:18

[/quote] Parce que ceux qui sont déjà dans la misère ne compte pas? En France ils sont quelques millions, ne parlez pas au futur, la misère est une réalité qui se conjugue au présent.

Vous voyez la misère et vivez dedans jusqu'à considérer que la France est un pays fait de miséreux.
Tout montre que le nombre de pauvres en France (ils existent) et quasi stable et tend même à diminuer malgré l'apport permanent de nouveaux pauvres issus de l'immigration.

Si la misère en France était aussi insupportable on se demande bien pourquoi notre pays reste une destination choisie pour les pauvres de toute la planète ???? C'est donc que la pauvreté est plus douce en France.

Je vous livre les Sources INED sur le seuil de pauvreté en France.

"Ainsi, la répartition de la population active selon ce classement est relativement stable sur la période étudiée. Pour l’année 2001, plus de 65 % de la population active ne rentre dans aucune forme de pauvreté. A l’opposé, moins de 10 % sont à la fois pauvres d’un point de vue monétaire et se ressentent comme tels. Enfin, 25 % ne sont pauvres que pour une seule approche : 3 % le sont uniquement d’un point de vue monétaire tandis que plus de 2 personnes actives sur 10 se ressentent pauvres alors qu’elles ne le sont pas d’un point de vue monétaire.
A partir de ce constat, on peut se demander si la pauvreté ressentie définie dans cet article ne traduirait pas plus les besoins de consommation du ménage qu’une réelle situation de pauvreté.
On observe effectivement un taux de pauvreté ressentie de 10 et 15 % sur la période chez les personnes actives dont le revenu du ménage par unité de consommation est au moins 2 fois supérieur au seuil de pauvreté6, ce qui n’est pas négligeable. De fait, la question peut prêter à confusion. Un ménage avec un revenu acceptable mais qui cumulerait plusieurs crédits par exemple, pourrait donner un montant supérieur à son revenu perçu : il est considéré comme pauvre ressenti. Si au même ménage était posée la question « êtes-vous pauvre ? », il pourrait répondre négativement sachant que le montant de son revenu est suffisant au regard des normes de consommation de base."
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  Mélusine le Ven 11 Jan - 12:19

Mada, chacune de vos réponses est une évidence... rien de plus à ajouter.
avatar
Mélusine

Messages : 155
Date d'inscription : 28/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  berny le Ven 11 Jan - 12:36

Nous avons le président que l'on mérite et maintenant certains se plaignent, c'est bien fait, il n'est pas pour l'intérêt général, il est pour le MEDEF et ses amis sont les plus riches de France, les français n'ont pas fini d'avaler des couleuvres ce n'est qu'un début et 2012 est encore loin!!!! Suspect Suspect

berny

Messages : 368
Date d'inscription : 20/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Pauvreté en France

Message  borbo le Ven 11 Jan - 13:09

Mélusine a écrit:Mada, chacune de vos réponses est une évidence... rien de plus à ajouter.

Est une évidence pour qui?

Si l'on devait considérer comme pauvre toute personne n'ayant ni toit, ni capacité à s'alimenter corrrectement, c'est à dire incapable de satisfaire ses besoins essentiels, le nombre de pauvres en France serait réduit à la portion congrue.
Or vous placez dans cette catégorie les personnes n'ayant pas accès à tout les avantages de la société de consommation capitaliste (portables, canal+, internet, écran plat, voiture...), société que vous haïssez par dessus tout.
il faut être cohérent.
On ne peut pas rejeter et espérer la même chose.
Vous ne voulez pas du capitalisme mais en désirez les avantages.
Mélusine vous révélez que votre mari a subi une greffe du coeur, ce type d'intervention est le produit même de la société de consommation dont vous êtes une des plus critique.
Il y a derrière cette intervention les techniques médicales et pharmacologiques les plus abouties, les méthodes les plus onéreuses que l'on puisse imaginer.
Je ne crois pas que des tisanes, ou l'homéopathie, ou l'acuponcture est quelque part permis de soigner ce type de maladie.
Un petit neveu est né chez nous avec une malformation rdiaque grave. L'intervention a dû se faire dans les premières semaines de sa vie sur un coeur gros comme une noix.
L'intervention s'est faite à Monaco (vous savez ce pays sous-développé du Sud) par un chirurgien venu spécialement d'Atlanta.(Vous savez ce pays....)
Les parents étaient-ils de riches privilégiés???
Point du tout.
Le père est mécanicien et la mère survaillante dans un établissement scolaire.
Vous pensez probalement que dans une société non productiviste, celle que souhaite Mada, ce genre d'intervention serait possible, c'est absurde de le penser.
On considèrerait que la nature est à l'oeuvre, point barre!
On enrefera un autre.
Votre mari fait-il à ce point partie des nantis pour qu'il ait eu un régime de faveur de la part du système médical actuel?

Vous êtes dans l'incohérence.

C'est ce que je repproche à Trami et Mada, ils ne veulent pas du système capitaliste mais en réclame les dividendes pour tous.
Curieux comme raisonnement.
Ne croyez pas que mon asservissement est tel qu'il ne me permette pas de voir les excès du système. Ils sont réels. Sur le site de Marianne j'avais clairement indiqué que la dérive toute financière du capitalisme était dramatique, que la politique monétaire des USA, leur politique de crédit et leur papier dollar étaient une calamité pour tous, mais il n'empêche que le système porte en lui, et ses tares, et ses remèdes.

Le débat sur le pillage de la planète dont vous vous faites l'écho est un débat qui date.
Un seul exemple.
Dans les années, 60 le club de Rome (écologistes avant l'heure) prévoyait une extinction des réserves énergétiques (pétrole notamment) en 2000. Le premier choc pétrolier (73) en était la preuve irréfutable.
En 2007 (30 années plus tard) tandis que la consommation d'hydrocarbures a été multipliée par 5 les réserves avérées sont de 40 ans.
Le fer est sans limite et le ciment aussi.
Après avoir vomi le nucléaire on se dit qu'après tout ce n'est pas si mal, sans effet de serre et sans limite de matières premières, les Anglo-saxons y reviennent.
Le problème du stockage des déchets radio-actifs peut-être facilement résolu si les mentalités changent. Il existe dans le sous-sol des zones de stockages sans risque.
Il suffit de convaincre ceux qui habitent au dessus.

Vous êtes dans l'obsession anticapitaliste. A chaque époque ses démons. En France nous sommes les champions.
Le progrès a toujours eu ses détracteurs véhéments.
Ne disait-on pas au XIXème que des vitesses de 40km/h pour le train allaient entraîner des lésions organiques irréversibles sur des corps soumis à de telles contraintes.
Malthus ne prévoyait-il pas un rationnement alimentaire drastique tandis que la population mondiale ne dépassait pas 1 milliard d'habitants.
C'était l'époque de la maladie de la pomme de terre en Irlande. Une plante venue d'ailleurs qui se vengeait de cette transplantation contre nature.

On connait la suite.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  Mélusine le Ven 11 Jan - 14:48

[quote="borbo"]
Mélusine a écrit:Mada, chacune de vos réponses est une évidence... rien de plus à ajouter.

Est une évidence pour qui?

Si l'on devait considérer comme pauvre toute personne n'ayant ni toit, ni capacité à s'alimenter corrrectement, c'est à dire incapable de satisfaire ses besoins essentiels, le nombre de pauvres en France serait réduit à la portion congrue.
Or vous placez dans cette catégorie les personnes n'ayant pas accès à tout les avantages de la société de consommation capitaliste (portables, canal+, internet, écran plat, voiture...), société que vous haïssez par dessus tout.
il faut être cohérent.
On ne peut pas rejeter et espérer la même chose.
Vous ne voulez pas du capitalisme mais en désirez les avantages.
Mélusine vous révélez que votre mari a subi une greffe du coeur, ce type d'intervention est le produit même de la société de consommation dont vous êtes une des plus critique.
Il y a derrière cette intervention les techniques médicales et pharmacologiques les plus abouties, les méthodes les plus onéreuses que l'on puisse imaginer.
Je ne crois pas que des tisanes, ou l'homéopathie, ou l'acuponcture est quelque part permis de soigner ce type de maladie.
Un petit neveu est né chez nous avec une malformation rdiaque grave. L'intervention a dû se faire dans les premières semaines de sa vie sur un coeur gros comme une noix.
L'intervention s'est faite à Monaco (vous savez ce pays sous-développé du Sud) par un chirurgien venu spécialement d'Atlanta.(Vous savez ce pays....)
Les parents étaient-ils de riches privilégiés???
Point du tout.
Le père est mécanicien et la mère survaillante dans un établissement scolaire.
Vous pensez probalement que dans une société non productiviste, celle que souhaite Mada, ce genre d'intervention serait possible, c'est absurde de le penser.
On considèrerait que la nature est à l'oeuvre, point barre!
On enrefera un autre.
Votre mari fait-il à ce point partie des nantis pour qu'il ait eu un régime de faveur de la part du système médical actuel?

Vous êtes dans l'incohérence.

C'est ce que je repproche à Trami et Mada, ils ne veulent pas du système capitaliste mais en réclame les dividendes pour tous.
Curieux comme raisonnement.
Ne croyez pas que mon asservissement est tel qu'il ne me permette pas de voir les excès du système. Ils sont réels. Sur le site de Marianne j'avais clairement indiqué que la dérive toute financière du capitalisme était dramatique, que la politique monétaire des USA, leur politique de crédit et leur papier dollar étaient une calamité pour tous, mais il n'empêche que le système porte en lui, et ses tares, et ses remèdes.

Le débat sur le pillage de la planète dont vous vous faites l'écho est un débat qui date.
Un seul exemple.
Dans les années, 60 le club de Rome (écologistes avant l'heure) prévoyait une extinction des réserves énergétiques (pétrole notamment) en 2000. Le premier choc pétrolier (73) en était la preuve irréfutable.
En 2007 (30 années plus tard) tandis que la consommation d'hydrocarbures a été multipliée par 5 les réserves avérées sont de 40 ans.
Le fer est sans limite et le ciment aussi.
Après avoir vomi le nucléaire on se dit qu'après tout ce n'est pas si mal, sans effet de serre et sans limite de matières premières, les Anglo-saxons y reviennent.
Le problème du stockage des déchets radio-actifs peut-être facilement résolu si les mentalités changent. Il existe dans le sous-sol des zones de stockages sans risque.
Il suffit de convaincre ceux qui habitent au dessus.

Vous êtes dans l'obsession anticapitaliste. A chaque époque ses démons. En France nous sommes les champions.
Le progrès a toujours eu ses détracteurs véhéments.
Ne disait-on pas au XIXème que des vitesses de 40km/h pour le train allaient entraîner des lésions organiques irréversibles sur des corps soumis à de telles contraintes.
Malthus ne prévoyait-il pas un rationnement alimentaire drastique tandis que la population mondiale ne dépassait pas 1 milliard d'habitants.
C'était l'époque de la maladie de la pomme de terre en Irlande. Une plante venue d'ailleurs qui se vengeait de cette transplantation contre nature.

On connait la suite.[/quote]


Borbo, vous mélangez tout. Il y a en france + de 7 millions de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, c'est à dire 800 euros/mois. C'est plus de 10 % de la population française. Les restos du coeur n'ont jamais affiché autant de file d'attente à leurs portes que cette année. Dans l'Oise, un de mes amis bénévole au resto m'a avoué qu'il était effaré de voir le nombre de personnes agées avec une petite retraite ne plus pouvoir faire face au quotidien. Et croyez moi ceux là n'ont rien à foutre d'écran plat ou de téléphone portable, de canal+ ou d'internet !!!
Dans nos campagnes, la solidarité fait que ces personnes agées ou faibles ou déficientes sont prises en charge par les familles, aidées par les amis, les voisins, et beaucoup ont honte de "quémander" comme ils disent.
Quand à rejeter la société capitaliste comme vous dites, celà n'a strictement rien à voir avec les avancées technologiques et scientifiques dont mon compagnon a eu la chance de bénéficier. Ces prouesses scientifiques justement viennent de la qualité de nos chercheurs et des budgets qui leurs sont alloués pour leurs recherches d'une part, et d'autre part parce que la collectivité, en l'occurence la système d'assurance maladie de la sécurité sociale permet à des personnes de situation modeste d'être soignées coreectement.
Le jour ou il faudra souscrire une assurance privée comme au USA ou en Angleterre pour se faire soigner, ce jour là seules les personnes aisées auront les moyens de se faire soigner. les autres effectivement creveront parce que le service public n'existera plus et qu'elles ne pourront pas faire face a ces frais considérables.
Le problème que l'on vit en France actuellement est celui-ci.
Le démantèlement des services publics qui assuraient à tous pauvres ou riches une égalité de traitement devant les aléas de la vie, la maladie, le chômage, la vieillesse, le handicap, les déplacements, etc .... la COMMERCIALISATION DES SERVICES A LA PERSONNE, AGCS, vous en avez entendu parler non ?
Je ne suis pas dans une obsession anticapitaliste, mais je crois qu'il ne sert à rien d'essayer de vous en convaincre, vous êtes obtus face à mes explications. Ce que je souhaite simplement c'est que l'on puisse continuer à bénéficier des avantages produits par le système capitaliste en ne le dévoyant pas pour qu'il finisse par ne profiter qu'à un petit nombre. Il ne faut pas confondre capitalisme et néo libéralisme, comme il ne faut pas confondre liberté et anarchie, employabilité et exploitation, réformes et destruction du système.
Qu'il faille réformer, mettre de l'ordre dans certaines administrations, rappeler au bon sens certains patrons voyous, empêcher les profiteurs de tous poils de servir sur le dos de la solidarité nationale, réguler l'immigration, etc... bref gouverner ce pays en y remettant un peu de bon sens c'est l'évidence même, mais ce n'est pas ce que fait ce gouvernement de droite dite "décomplexée" qui sévit en ce moment.
Si vous ne voulez pas en convenir c'est que vous êtes à votre tour de la plus parfaite mauvaise foi.
avatar
Mélusine

Messages : 155
Date d'inscription : 28/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Borbo de la borboterie

Message  mada le Ven 11 Jan - 15:42

Je vous signale, juste en passant que je n'ai jamais dit que j'étais heureuse de recevoir les bien faits du capitalisme.

Rappelez-vous ce que je vous ai écrit il y a longtemps:j'ai commencé à travailler à 14 ans, je travaillais en moyenne 56 H et demi par semaine parce que j'étais apprentie et les trois premiers mois je touchais 0 Fr. Ensuite, n'ayant que 17 Fr par mois je travaillais en plus de la semaine le week-end, samedi dimanche de 8h à minuit et je reprenais le lundi matin. J'étais fière de pouvoir payer moi même ma carte de métro, mes collants et l'entrée de la piscine. Travailler plus pour pour gagner plus, je sais ce que cela signifie concrètement. Mon maître d'apprentissage aurait eu bien tort de me payer correctement puisque j'avais encore les week end de libres.

Désolée, Borbo de la borboterie, mais le capitalisme et l'exploitation de l'être humain par l'être humain, je connais non parce que l'on m'en a parlé mais parce que je l'ai vécue. J'ai fait une pause de 10 ans pour élever mes enfants mais déjà à 26 ans, je peux vous dire que j'étais déjà pas mal déglinguée. Alors le capitalisme m'a bouffé mon "capital" santé et je devrais être heureuse aujourd'hui de payer une franchise médicale.

Je suis persuadée que je ne suis pas un cas isolée. Quand je pense, je pense avec ce que j'ai vécu et non selon l'idéologie dominante du moment.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  Pitaland le Ven 11 Jan - 16:29

Putaing ! Des intellectuels ont envahi le forum !
Il est où le modérateur ??
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mada

Message  borbo le Ven 11 Jan - 17:21

mada a écrit:
Je suis persuadée que je ne suis pas un cas isolée. Quand je pense, je pense avec ce que j'ai vécu et non selon l'idéologie dominante du moment.

mada

Pourquoi faut-il que le capitalisme soit à l'origine de vos échecs personnels, de votre apprentissage douloureux de la vie.
Que vous ayez connu des difficultés en raison du milieu familial dans lequel vous avez évolué, ne doit pas nécessairement être imputé au système capitaliste.
D'autres dans un contexte quasi identique s'en sont mieux sortis et rendent grâce au système.
Ils voient alors les étapes difficiles de leur existence comme autant d'obstacles qui les a fortifiés, endurcis.
Et ils considèrent leur réussite matérielle comme rendue possible par le système libéral dans lequel ils évoluent.

Que vous pensiez avec votre vécu, c'est une évidence, vous n'êtes pas un cas isolé, c'est vrai; mais d'autres avec le même vécu pensent différemment, y avez-vous songé?
Pourquoi?

Vous évoluez dans un milieu défavorisé, ou l'essentiel fait défaut, où souvent aussi la misère intellectuelle est le corollaire de ce dénuement.
Il y a des laissés-pour-compte, aucun doute là dessus, mais à la différence de vous je considère que la part de chacun dans son propre échec n'est pas négligeable.
Dans le système où nous vivons la responsabilité de chacun est essentielle, il n'est pas toujours nécessaire d'aller chercher la responsabilité de la non-réussite dans le machiavélisme d'un système qui se nourrirait de ces non-réussites, la misère étant son carburant.

J'évolue pour ma part dans un milieu où, chaque fois que je côtoie la misère (parents d'élèves) , je côtoie aussi l'indigence intellectuelle, l'échec scolaire, la dislocation familiale, la violence des rapports inter-humains, l'alcoolisme, le consumérisme et surtout le rejet de sa propre responsabilité dans l'échec.
C'est mon vécu.
Il est aussi digne d'être crû que le votre.

Vous savez aussi quel est mon itinéraire.
Si je n'avais pas un tant soit peu modestement réussi, je pourrais aussi faire pleurer dans les chaumières et en vouloir à la planète entière.
J'aimerai qu'un jour on m'explique comment on peut passer de défavorisé à favorisé sans être tenu pour coupable.
Borbo.
avatar
borbo

Messages : 1292
Date d'inscription : 05/12/2007
Age : 70
Localisation : La Londe les Maures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

ça bouge quand même.

Message  Turquesa le Ven 11 Jan - 19:19

Ca bouge quand même. Même si l’information imposée par l’Elisée ne dit que des infos style « Cavada rejoint l’UMP, trahison à Bayru ». Je voua assure, que je vois de plus en plus des candidats UMP qui présentent des listes en tant qu’indépendants, ou s’unissent pour faire des listes avec des MODEM, verts etc.
Il y a de plus en plus des UMP que en plus d’avoir honte de porter cette étiquette, pensent en tant que Maires de communes donc il font du bon travail, où ceux qui se présentent pour la première fois que l’étiquette est un handicap.
Les résultats donc, ne seront pas peut être une réponse à la politique du président, si cette façon de présenter des listes indépendant continuent à proliférer.
Tout n’est pas perdu.
(Je ne suis pas parti, mais, je suis assez prisse, donc je ne vous oublie pas ,et je ne tiens pas à écrire pour rien dire, mais je travaille énormément pour les causes qui me sont chères).
avatar
Turquesa

Messages : 333
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 59

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  mada le Ven 11 Jan - 19:45

borbo a écrit:

Pourquoi faut-il que le capitalisme soit à l'origine de vos échecs personnels, de votre apprentissage douloureux de la vie.
Que vous ayez connu des difficultés en raison du milieu familial dans lequel vous avez évolué, ne doit pas nécessairement être imputé au système capitaliste.
D'autres dans un contexte quasi identique s'en sont mieux sortis et rendent grâce au système.
Vous avez certainement raison. Mes collègues féminines qui s'en sont sorties le mieux se sont mariées très jeunes où ont vendu leurs charmes. D'où ma sympathie pour les péripathétitiennes. Je préférais travailler le week end dans la restauration. Cela doit venir de mon incompréhension du monde. Les messieurs qui m' attendaient à la sortie du salon de coiffure pour m' inviter n'étaient là que pour me faire plaisir.
Ils voient alors les étapes difficiles de leur existence comme autant d'obstacles qui les a fortifiés, endurcis.
Et ils considèrent leur réussite matérielle comme rendue possible par le système libéral dans lequel ils évoluent.
Personnellement, la compréhension du monde m'a fortifiée sur ces messieurs prêts à payer et pourtant j'ai toujours eu la bonne idée de ne pas généraliser. Ils avaient de l'argent, mais l'argent n'achète pas tout. C'est l'erreur du système libérale.

Que vous pensiez avec votre vécu, c'est une évidence, vous n'êtes pas un cas isolé, c'est vrai; mais d'autres avec le même vécu pensent différemment, y avez-vous songé?Pourquoi?
Ce que les autres pensent n'est pas mon problème, je n'oublie pas d'où je viens même si aujourd'hui je n'ai pas le même niveau de vie que durant ma jeunesse. beaucoup de personnes oublient d'où ils viennent dès qu'ils ont obtenue une promotion. Je trouve stupide d' épouser le mode de vie de la petite bourgeoisie dès que l'on a trois sous. L'acculturation je veux bien mais pas n'importe laquelle.

Vous évoluez dans un milieu défavorisé, ou l'essentiel fait défaut, où souvent aussi la misère intellectuelle est le corollaire de ce dénuement.
Il y a des laissés-pour-compte, aucun doute là dessus, mais à la différence de vous je considère que la part de chacun dans son propre échec n'est pas négligeable.
Dans le système où nous vivons la responsabilité de chacun est essentielle, il n'est pas toujours nécessaire d'aller chercher la responsabilité de la non-réussite dans le machiavélisme d'un système qui se nourrirait de ces non-réussites, la misère étant son carburant.
Désolée borbo de la borboterie, j'évolue dans un milieu tout à fait favorable intellectuellement et matériellement mais comme je l'écris plus haut, je n'oublie pas d'où je viens. Professionnellement, effectivement j'évolue dans un milieu où les gens appartiennent à la classe dite défavorisée. Mais les gens ne sont pas défavorisés intellectuellement, ils n'ont pas droit à la parole, ce sont les sans voix, ceux qui n'existent pas dans les médias. Question alcoolisme, toutes les catégories sociales sont touchées.

J'évolue pour ma part dans un milieu où, chaque fois que je côtoie la misère (parents d'élèves) , je côtoie aussi l'indigence intellectuelle, l'échec scolaire, la dislocation familiale, la violence des rapports inter-humains, l'alcoolisme, le consumérisme et surtout le rejet de sa propre responsabilité dans l'échec.
C'est mon vécu.
Il est aussi digne d'être crû que le votre.
Bien sûr que votre vécu est digne d'être cru!Qui a dit le contraire? Seulement vous raisonnez comme si l'individu arrivait au monde tout fini, comme si l'individu vivait dans une bulle indépandemment des autres. Avec vous la société et son interaction sur le développement de l'être humain n'existe pas. Mon expérience me permet de dire que j'ai eu la chance de rencontrer des personnes qui m'ont aidées. Sans elles je serais restée là où ma condition sur l'échelle sociale m'avait mise. Quand je m'occupe des gens c'est à cela que je pense et c'est dans cet esprit là que je les aide. Bien sûr qu'il est possible à un jeune en difficulté de s'en sortir aujourd'hui comme hier mais encore faut-il que les accompagnateurs ne s'estiment pas audessus de ceux et de celles qu'ils accompagnent.On ne fait de l'humain qu'avec de l'humain et c'est long, difficile,et couteux. C'est incompatible avec une économie de marché qui infantilise à tour de bras, valorise la facilité, le jeunisme, le mimétisme (médias) et décrédibilise tout ce qui enrichit l'esprit.

Vous savez aussi quel est mon itinéraire.
Si je n'avais pas un tant soit peu modestement réussi, je pourrais aussi faire pleurer dans les chaumières et en vouloir à la planète entière.
Oui, je connais votre itinéraire et c'est formidable. Je n'ai pas l'intention de faire pleurer dans les chaumières, en ce moment, il y a beaucoup d'autres raisons un peu plus consistantes pour pleurer.

J'aimerai qu'un jour on m'explique comment on peut passer de défavorisé à favorisé sans être tenu pour coupable. Borbo.
Qui vous tient pour coupable? Seriez-vous victime de mirages?Que voulez-vous Borbo de la borboterie, croire que l'on réussit que par ses seules mérites, c'est nié que vous vivez dans une société, société préétablit quand l'individu arrive au monde.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  bakounin le Lun 14 Jan - 20:29

Pitaland a écrit:Putaing ! Des intellectuels ont envahi le forum !
Il est où le modérateur ??



Cong ! Tu as raison ! Rien qu'à les lire j'en ai la migraine............
avatar
bakounin

Messages : 472
Date d'inscription : 10/10/2007
Age : 53
Localisation : Entre fourneaux et clavier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  Pitaland le Lun 14 Jan - 21:00

bakounin a écrit:
Pitaland a écrit:Putaing ! Des intellectuels ont envahi le forum !
Il est où le modérateur ??
Cong ! Tu as raison ! Rien qu'à les lire j'en ai la migraine............
Tu sais, c'est normal, Mada brigue un siège à l'Académie française et elle sait que je vais voter pour elle au prochain prix Nobel de l'économie.
Depuis qu'Arlette a pris sa retraite, je me demande si elle ne fait pas tout pour lui succéder.

Votez Mada !
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  mada le Lun 14 Jan - 21:43

Pitaland a écrit:
bakounin a écrit:
Pitaland a écrit:Putaing ! Des intellectuels ont envahi le forum !
Il est où le modérateur ??
Cong ! Tu as raison ! Rien qu'à les lire j'en ai la migraine............
Tu sais, c'est normal, Mada brigue un siège à l'Académie française et elle sait que je vais voter pour elle au prochain prix Nobel de l'économie.
Depuis qu'Arlette a pris sa retraite, je me demande si elle ne fait pas tout pour lui succéder.

Votez Mada !

Au moins avec vous Pitaland, j'ai encore éclaté de rire et croyez moi, ça fait du bien.

mada

mada

Messages : 981
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  Pitaland le Lun 14 Jan - 21:59

mada a écrit:
Pitaland a écrit:
bakounin a écrit:
Pitaland a écrit:Putaing ! Des intellectuels ont envahi le forum !
Il est où le modérateur ??
Cong ! Tu as raison ! Rien qu'à les lire j'en ai la migraine............
Tu sais, c'est normal, Mada brigue un siège à l'Académie française et elle sait que je vais voter pour elle au prochain prix Nobel de l'économie.
Depuis qu'Arlette a pris sa retraite, je me demande si elle ne fait pas tout pour lui succéder.

Votez Mada !
Au moins avec vous Pitaland, j'ai encore éclaté de rire et croyez moi, ça fait du bien.
mada
Mada, il faut rire et nous ne rions pas assez.
Je fustige régulièrement les pleureuses, mâles ou femelles, et je préfère les combatifs, comme vous, à condition qu'ils construisent plus qu'ils ne détruisent. Ce n'est pas facile, vous le savez bien, alors, utilisons des armes efficaces.
Bises.
avatar
Pitaland

Messages : 539
Date d'inscription : 11/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vallait mieux ................. que ..........

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum